AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226343307
288 pages
Éditeur : Albin Michel (01/04/2015)
4.11/5   148 notes
Résumé :
Dans le Midwest, où Jersey vit avec sa mère, son beau-père et sa petite sœur Marine, on ne sait jamais ce que la météo réserve. Le jour où sa mère et Marine disparaissent, emportées par une tornade, Jersey se retrouve seule et sans maison. Son beau-père n'a pas la force de s'occuper d'elle et son père biologique la rejette. La jeune fille échoue chez ses grands-parents maternels, qu'elle n'a jamais connus. Ballottée d'endroit en endroit, Jersey doit tenir bon, tout ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (81) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 148 notes
5
37 avis
4
26 avis
3
9 avis
2
2 avis
1
0 avis

ReveursEtMangeursDePapier
  14 avril 2015
Quand une tornade détruit tout ce que vous avez...
Une lecture qui donne un sacré coup !

Jersey vit à Elisabeth, avec sa mère, son beau-père Ronnie et sa petite soeur Marine. le soir du drame, Jersey était de corvée de ménage à la maison, Ronnie au travail, sa soeur et sa mère au cours de danse. Au moins, Jersey était débarrassée de sa petite soeur trop énergique et casse-pieds, qui ne porte rien d'autre que des justaucorps. Mais ce soir là, une tornade traverse la ville. Jersey se réfugie au sous-sol, sous la table de billard. Jamais elle n'aurait cru vivre ça, malgré les alertes et exercices réguliers, et encore moins toute seule. Lorsque la tempête est passée, Jersey réalise qu'elle a tout perdu en un clin d'oeil. Et où est sa famille?

C'est un phénomène météorologique exceptionnel et douloureux qui s'abat sur la ville d'Elisabeth. Les routes sont détruites et les maisons arrachées. Et comme beaucoup de gens, la vie de Jersey est dévastée en un effroyable coup de vent. Ne lui reste plus que le sac à main de sa petite soeur, un rouge à lèvres, un paquet de chewing-gum et un chat en porcelaine. D'abord dans l'incertitude concernant la survie des membres de sa famille, on découvre une Jersey qui s'accroche au peu qu'il lui reste. Elle reste un moment dans les ruines de sa maison, attendant le retour de sa famille. Lorsque son beau père réapparaît, la situation est encore plus pénible, alors qu'elle aurait dû logiquement s'arranger avec son retour, nous soulageant au passage.

Malheureusement, son beau père est trop bouleversé pour se sentir capable de la garder avec lui. Il l'envoie alors chez ses grands parents, à Caster City, où vit son père biologique. C'est une famille qu'elle n'a jamais vu, pour plusieurs raisons et on se rend compte que cette famille (qui devrait être naturellement la sienne) est bien loin de l'être. C'est seulement une famille méprisante, une bande d'inconnus pour Jersey, qui voudrait juste retrouver ses repères. Retourner à Elisabeth, retrouver sa maison, ses amis... Jersey est perdue et on s'inquiète pour son futur. Vers qui doit-elle se tourner? Elle ne sait plus à qui s'accrocher et a l'impression que personne ne veut d'elle. C'est tellement injuste que c'en est très éprouvant. On ne sait pas comment on réagirait à sa place, si tout ce qu'on connaît, tous nos repères partait en fumée...

J'ai beaucoup aimé les petits souvenirs de sa mère et de sa soeur. Ils sont très touchants et l'aide à surmonter cette terrible épreuve. Ce sont des petits détails qui lui reviennent, qui nous font parfois sourire et qui nous touchent en plein coeur. Jersey a pas mal de regrets lorsqu'elle se les remémore. Elle aurait du réagir différemment dans telle situation, être moins désagréable dans celle ci etc... Mais ce dont elle se souvient est important pour elle, pour garder le lien avec sa vie passée. du coup, j'ai pleuré comme un bébé au chapitre 29. C'était un passage très attendu et il était parfait. Très émouvant et juste. La pression était telle pendant la lecture que je ne pouvais que fondre en larmes, car Jersey relâche aussi la pression à ce moment là. La toute fin est aussi pleine d'espoir et on ferme le livre en quittant une Jersey plus apaisée.

Verdict : C'est une lecture impossible à lâcher tant le sort de Jersey nous tient à coeur. le roman porte bien son nom. Après la tornade, la vie de Jersey est complètement chamboulée et plus rien ne sera comme avant. La jeune fille veut retrouver sa vie passée et le déroulement de l'histoire ne fait que l'en éloigner, injustement. C'est terrible et ça secoue. Comment se reconstruire lorsqu'on a tout perdu? Vers qui se tourner?
Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Eniaa
  25 septembre 2015
J'avais adoré Hate List de Jennifer Brown, et je me suis donc dirigée sans trop d'hésitation vers Tornade car j'avais d'en découvrir davantage sur ses intentions et son évolution en tant qu'auteure
Encore une fois, Jennifer Brown aborde un thème difficile. Jersey mène une vie d'adolescente somme toute assez banale, jusqu'à ce qu'une tornade balaie sa vie et lui enlève sa mère, sa petite soeur et sa maison. Rejetée par son beau-père, qui n'a pas la force de l'élever seul, elle atterrit chez ses grands parents paternels où elle trouve un clan sans la moindre nuance d'empathie qui n'a de famille que le nom.
L'auteure frappe fort dès les premières pages, nous n'avons qu'un très bref aperçu de la vie de Jersey avant l'horreur, décrite avec une telle précision qu'on se demande si Jennifer Brown l'a également vécue. C'est d'autant plus douloureux que l'on a conscience que de nombreuses personnes ont vécu ces mêmes catastrophes durant lesquelles toute la violence de la nature se déchaîne et nous remet à notre place d'êtres insignifiants. Elle décrit parfaitement l'"après", lorsque tout se calme soudainement, que les secours tardent à venir et que personne ne sait exactement quoi faire dans cet environnement où tout a été rasé.
Le deuil tient bien évidemment une place capitale dans ce livre et ce thème est lui aussi abordé avec beaucoup de sensibilité. J'ai été émue aux larmes à certains moments, surtout lorsque Jersey pense à sa soeur et accumule des petits dessins d'elle, accompagnés d'anecdotes tendres ou drôles, parfois les deux en même temps. Toute l'étape du déni et du regret est bien évoquée sans que le roman ne devienne un vrai tire-larmes trop insistant.
La seule chose qui m'a un peu dérangée dans ce livre est la description des deux côtés de la famille restante à Jersey (côté paternel et maternel). Je les ai trouvé trop manichéens pour être vraiment crédibles et ça m'a parfois fait sortir de l'histoire. Je me doute que des familles dans la même détresse que celle du côté paternel de Jersey existent, mais j'ai du mal à croire qu'on puisse être aussi haineux vis à vis d'une jeune fille qui a tout perdu et je ne sais pas si ça servait vraiment bien le propos. Pour cette raison je ne sais pas si cette histoire restera gravée dans ma mémoire, bien que ça ait été une lecture intéressante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Clair-De-Lune
  05 avril 2015
Vous connaissez le film Twister ? Célèbre film américain sur les tornades ? Depuis ce film qui commence à faire date (sortie en 1996), je n'ai pas vu des masses d'autres films comme lui et encore moins lu des romans sur des tornades puisque celui-ci est le premier que j'ai lu avec comme sujet principal est une catastrophe naturelle avec une tornade dévastatrice. Un peu de fraicheur en ce qui me concerne, ça fait du bien :) Sauf que là, ce n'est pas une série de tornades mais une seule. le coté émotionnel et psychologie sont très présents. C'est l'une des forces de ce texte.
L'histoire est écrite à la première personne et est racontée par Jersey, une adolescente de 16 ans qui vit avec sa petite soeur de 5 ans, sa mère et son beau-père, dans le Midwest. le roman est court, moins de 300 pages. L'accident arrive très vite. On nous jette vite fait dans la vie de tous les jours de cette petite famille quand soudain arrive la tornade, ce monstre colossale. Une fois la destruction résidentielle où ils habitent, Jersey est seule chez elle. Sa mère est partie avec sa soeur, Marine, pour son cours de danse. Quand elle sors de la cave (comme l'auteur nous le rappelle, en Amérique, les enfants sont dès le plus âge en train de faire des simulations de tests pour se protéger des alertes de tornades à leurs écoles pour le jour au cas où ce jour arriverait, alors elle sait bien ce qu'elle doit faire, bien qu'elle soit paniquée), son espace vie est détruit. La maison est un tas de ruine, tout le quartier résidentiel est détruit. Plus de routes, plus d'arbres, des alarmes et des sirènes dans tous les coins...C'est l'apocalypse. Comment réagirions-nous de voir notre habitat qui ne ressemble plus à rien et de ne rien savoir de comment vont vos proches ? C'est sur ce point que l'auteur nous emmène, avec la vision d'une ado qui à perdue tous ces points de repères en l'espace de quelques secondes.
Une bonne réflexion est dite dans le roman, c'est qu'on entraine les jeunes pour les cas de tornades mais il n'est jamais question de "l'après". C'est vrai, une fois la menace partie et avoir la chance d'être toujours en vie, si on est seul(e) et complétement sous le choc, que doit-on faire ? Ça c'est une bonne question. Et c'est ce qu'on va voir de comment va se débrouiller Jersey. Plus de réseaux donc plus de portables. Faut qu'elle se débrouille. On peut voir la grande solidarité des gens qui est toujours là lors de grands événements.
Cette histoire est bien écrite. Jennifer Brown sait où faire mal. Les propos et réflexions de notre adolescente font mal. C'est très justement bien dit. Après la tornade, elle va chez ses grands-parents, de parfaits inconnus pour elle, loin de sa ville. Pour avoir un toit sous la tête. L'histoire prends une toute autre tournure. Elle va faire la connaissance de son autre famille, du côté de son père qu'elle n'a pratiquement jamais vue. Elle qui vivait une vie paisible dans sa maison, elle va avoir du mal à se mettre dans l'ambiance de cette maison avec ses nombreux habitants qui font rien pour la mettre à l'aise. Elle se prends plein de phrases difficiles à entendre. Les dialogues sont crus. Elle est clairement pas la bienvenue ici. On change vraiment de registre à partir de cette partie. J'ai plus qu'adoré de voir comment Jersey, avec qui on prends de la compassion et de la sympathie, va se débrouiller avec eux, qui eux, sont tout le contraire puisqu'ils n'ont aucune compassion. J'étais avec elle et je voulais qu'une envie : mais qu'elle se défende ! Et ce moment arrivera. C'est poignant ! On tremble avec elle ! Je ne dis rien sur la suite. C'est à vous de découvrir l'histoire :)
J'ai adoré "Tornade" ! C'est une petite claque qu'il faut lire à tout prix. J'étais tellement pris dans l'histoire qu'il m'est arrivé de reprendre ma lecture en pleine nuit. Quand je terminais un chapitre et que je ne pouvais pas lire la suite juste après car je devais partir, je repensais encore à ce que je venais de lire. À me dire qu'est-ce qui se passera dans le prochain chapitre. Je me suis vite attaché à cette lecture. Pas un pavé mais l'histoire est suffisamment excellente, passionnante et touchante qu'on ne s'ennuie jamais. Pas de temps morts, la lecture se fait toute seule. C'est peut-être le seul roman où j'ai eu autant d'émotions en le lisant. Et pour moi, c'est quelque chose de très fort que "Tornade" à réussi de m'en donner. C'est le premier livre que je lis de Brown et il m'a beaucoup donné envie de lire "Hate List" du même auteur, aussi édité par Albin Michel Wiz.
Lien : http://litteratureenfolie.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Luxnbooks
  27 avril 2015
Ayant entendu beaucoup de bien du roman précédent de Jennifer Brown, je n'ai pas hésité lorsque j'ai vu son nouveau roman circuler sur la blogo. Hormis le fait, que la couverture est sublime, le thème d'une catastrophe naturelle est plutôt inédit, suffisamment pour avoir suscitée ma curiosité. Je dois dire que l'ensemble du roman est une très belle découverte et l'histoire est vraiment triste.
Jersey vit avec sa mère, son beau-père et sa petite soeur Marine, dans la région d'Elizabeth la météo est plutôt capricieuse et il n'est pas rare de voir les habitats préparer à l'apparition d'une tornade. Lorsque l'alerte retenti, les sens des habitants ne sont pas en alerte, car habitué à un changement de cap. Pourtant, cette fois c'est une véritable tornade qui détruit la ville, emportant dans son sillon la mère et la soeur de Jersey. Incapable de surmonter la mort de l'amour de sa vie et de sa fille, Robbie le beau-père de Jersey décide de contact les grands-parents paternels de l'adolescente pour qu'il vienne la récupérer. Au départ, Jersey ne comprends pas les raisons de ce rejet, même si Robbie n'est pas son père, il a était fou amoureux de sa mère, le rejet venant s'ajouter au deuil, Jersey est dévastée.
La vie après la tornade ne va pas arranger les souffrances de Jersey, détruite par cette catastrophe et complètement anéantie par la perte de sa mère. La rencontre avec une famille qu'elle ne connaît pas et qui la rejette ne va faire qu'accentuer le sentiment de solitude de la jeune fille. Contrainte de vivre dans une famille hostile avec ses grands-parents, sa tante, son père, sa belle-mère et ses demi-soeurs, Jersey va être confrontée à la haine de cette famille qui n'a aucune envie de l'accueillir. N'ayant aucun recours, elle va tenter de s'adapter à cette nouvelle vie qui diffère complètement de l'amour qu'elle a toujours reçu. J'ai trouvé Jersey admirable compte tenu du comportement de son entourage, entre Robbie d'une lâcheté sans nom, qui a un comportement franchement dégueulasse et l'absence de repère stable, elle se retrouve complètement seule. Jersey va tenter de surmonter son deuil dans ses souvenirs, mais remonter la pente quand on n'est pas désiré ne fait que creuser le fossé de la douleur.
Après plusieurs semaines dans un climat hostile, Robbie va venir la récupérer pour ensuite la conduire chez ses grands-parents maternels. Il s'avère que malgré ce qu'elle a pu entendre à leur sujet, ils sont complètement différents de ce qu'elle imaginait. Patient face à cette adolescente qui a baissé les bras, à l'écoute de ses peurs, attentif à ses besoins, ils vont être un vrai soutien face à la détresse de Jersey. L'auteure a mis l'accent sur le fait que, la famille ce n'est pas que les liens du sang, c'est aussi les liens du coeur. J'ai attendu qu'elle trouve enfin l'apaisement chez une famille qui prendrait soin d'elle et lorsque s'est arrivé j'ai été déçue, car j'aurai beaucoup aimé que l'auteure se concentre sur les liens avec ses grands-parents qu'elle ne connaît pas, mais qui malgré tout l'aime. La fin arrive beaucoup trop vite et le développement de leur relation n'est pas aussi présent que je l'aurais souhaité.
La tornade occupe une place importante de l'histoire, c'est même le coeur du roman, s'attarder sur les évènements est d'une importance capitale donc malgré les longueurs c'est justifiable. Ce qui m'a déçue c'est la mauvaise exploitation du temps, le roman est court et j'ai trouvé que le temps était long lorsqu'elle est chez son père et j'aurais préféré passer plus de temps avec Patty et Barry. Elle ne fait leur connaissance que vers la fin, précipitant les évènements et donc survolant la naissance de complicité avec ses grands-parents. Ils sont la clé concernant une partie du passé de sa mère et elle arrive brisé, ayant perdu confiance. Je m'attendais à les voir essayer de l'apprivoiser, créant progressivement une relation solide. Mais à peine elle arrive, que les quelques pages restantes s'enchaînent trop vite et on n'a pas le temps de s'intéresser à eux.
Le deuil est traité à la perfection, on ressent les phases par lesquels passent Jersey : l'espoir, le déni, la peine, la colère et l'acceptation. Je suis assez mitigée, j'ai adoré ma lecture et j'ai vraiment eu la boule au ventre pour l'héroïne. le roman est assez court et aurait mérité que certains points soient éclaircis, mais les émotions sont là. Une lecture marquante et forte en émotions.
Lien : https://luxnbooks.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
popsybulle
  15 février 2017
Mon avis sur ce magnifique livre:
J'avais adoré Hate List du même auteur, tout naturellement j'ai eu envie de découvrir son autre livre qui me tapait dans l'oeil.
Ce livre traite un sujet d'actualité fréquent mais peu évoqué dans la littérature. Cela le rend d'autant plus intéréssant. On suit la vie de Jersey, une adolescente tout à fait banale dont la vie va être chamboulée par une tornade dévastrice. On vit avec elle son désespoir face à cette situation. On angoisse pour le retour tant espéré de sa mère et de sa petite soeur.On ne peut lâcher le livre sans connaître la suite de ses aventures et de ses malheurs. Cette histoire nous fait vivre un moment rempli d'émotions. Elle est pleine de rebondissements. Avec habilité, l'auteur arrive à nous surprendre avec le tournant de son récit qui est insoupçonné. Dans cet évenement tragique, on a de la compassion pour les victimes, les bléssé, et les survivants qui doivent continuer leur vie avec difficulté. Leur traumatisme lié à ce détastre est d'une force que l'on ne peut imaginer. On va combattre avec eux ce fléau qui les détruit de l'intérieur. C'est un récit qui nous touche au plus profond de nous-mêmes et qui nous bouleverse du début à la fin.C'est une histoire magnifique, belle, poétique. Il y a trop peu de mots pour la décrire.
La plume de l'auteur foisonne de belles phrases, de mots magiques. Elle arrive à évoquer des drames pour adolescents avec inteligence et bravoure. Elle a crée deux romans Hate List et Tornade qui sont absolument géniaux! Il sont incroyables et sont à vous taper les fesses par terre. Elle possède un véritable talent bien à elle. Je ne saurais comment la remercier de m'avoir fait cadeau de lectures comme celles-ci
Marine est un petite fille adorable pleine de vie et d'amour. Elle incarne la petite soeur mignonne mais énervante au possible. Elle pourrait faire partie de votre famille.
Jersey est une héroïne au caractère bien trempé comme je les aime. Elle vous émouvra du début à la fin.Son sort nous tient vraiment à coeur. Son passé et son histoire douloureuse la rendent attachante. C'est un personnage profond et torturée. C'est une protagoniste touchante que l'on ne peut oublier.
Un roman poignant qui nous fait vivre un moment intense. C'est un grand message
d'espoir malgré ce thème. On ne s'ennuie pas, les pages défilent à une allure folle. C'est une lecture déchirante que l'on ne peut oublier. Je vous recommande mille fois cet énorme coup de ♥.
Un magnifique coup de ♥ .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
Ricochet   21 août 2015
Avec une intrigue tout en nuances et l'utilisation d'un « je » non pas introspectif, mais blessé, Jennifer Brown réussit un beau roman là où les écueils étaient pourtant nombreux.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
ptitelily01ptitelily01   11 avril 2015
J'ai beaucoup réfléchit au mot "tout". Chaque fois qu'il arrive une catastrophe, les gens disent qu'ils ont "tout" perdu: leur voiture, leur maison, leur affaire. En fait ils n'ont aucune idée de ce que veut dire "tout" perdre. Aujourd'hui j'ai compris que même moi, je n'ai pas tout perdu parce que j'ai encore ce maillot de bain à pois rouges dans ma mémoire. Je me souviens de ces soirées-glaces, des snowboards, du scorpion dont Marine avait peur, du sweat-shirt Barking Bulldogs, du vernis à ongle bleu rouge-gorge. Savoir que je possède ces souvenirs me permet de relativiser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
iris29iris29   08 septembre 2017
J'ai entendu un crépitement brutal contre la fenêtre - de la grêle puis autre chose de plus fort. Des coups sourds et mats, des grattements contre la porte , comme si une énorme masse cognait dessus. Des claquements métalliques , des sons heurtés.
J'étais assise sur le sofa , tétanisée. J'ai cru qu'un train passait dans la rue...
Commenter  J’apprécie          230
Virginie94Virginie94   16 mai 2015
Toute mon enfance, on m'avait dit et redit ce qu'il fallait faire en cas de tornade : écouter les sirènes, se réfugier à la cave, au sous-sol, dans un placard au milieu de la maison, et se pelotonner, se protéger et attendre. A l'école, nous avions des alertes deux fois par an depuis toujours. Nous en discutions en classe, à la maison. La météo ne cessait de parlait de tornade.

Mais jamais - pas une seule fois - on ne nous avait dit ce qu'il fallait faire après.

Car jamais personne n'avait imaginer qu'il y aurait un après comme celui-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TeaSpoonTeaSpoon   22 avril 2015
Qu'est ce que ça voulait dire, "Je suis désolé", quand la personne en face de vous venait de perdre quelqu'un? Ce ne serait pas plus juste de dire "Je suis reconnaissant"? Sous-entendu, "Je suis reconnaissant d'avoir été épargné"? En tout cas ce serait plus proche de la vérité.
Commenter  J’apprécie          140
sabineFsabineF   03 décembre 2015
-C'est quoi ?
- Un portrait chinois de Marine.
Lentement, les mains tremblantes, elle a ouvert un premier papier.
-Marine aime les scorpions, a-t-elle lu tout haut, étonnée -puis un autre : Marine est un singe.
Le sens de mes dessins lui échappait sûrement, mais elle a pris le suivant, puis encore le suivant, lisant chaque légende à voix haute, tantôt riant aux larmes, tantôt ne pouvant finir sa phrase à cause de ses pleurs. C'est ainsi qu'elle a fait la connaissance de sa petite-fille, souvenir par souvenir, sur une série de papiers de chewing-gums.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Jennifer Brown (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jennifer Brown
Vidéo de Jennifer Brown
autres livres classés : catastrophes naturellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Hate list

Quel est le nom de famille de Valérie?

Rightman
Leftman
Middleman
Superman
Levil

10 questions
105 lecteurs ont répondu
Thème : Hate List de Jennifer BrownCréer un quiz sur ce livre