AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2877677893
Éditeur : Editions Kaléidoscope (17/10/2013)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Joe est doublement inquiet. Non seulement il n'est encore jamais allé à une fête d'anniversaire, mais il a perdu le carton d'invitation! Va-t-il retrouver la maison de son ami? D'autres peurs surgissent en chemin. Et si jamais il s'ennuyait à cette fête? S'il y avait trop de monde? Des visages inconnus? Sa maman finit par s'inquiéter à son tour...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
jeranjou
  24 octobre 2013
- Et si jamais cet album ne me plaisait pas, papa ?
- Mais non, souviens-toi ! Tu avais adoré « L'histoire à quatre de voix » de cet auteur anglais Anthony Browne. Tu as même étudié à l'école cette scène dans le parc racontée par quatre personnages différents!
- Oui, peut-être. Mais… Et si jamais le thème de ce livre ne m'intéressait pas cette fois-ci?
- Mais non, c'est l'histoire d'un jeune enfant Joe, plutôt timide qui est invité pour la première fois à un anniversaire comme cela t'est déjà arrivé mais il a oublié le bulletin d'invitation de l'anniversaire de Tom contenant le numéro de rue.
- Oups ! Et si jamais il ne trouve pas la maison de son copain Tom et se perd en chemin ?
- Mais justement, Joe est accompagné par sa mère et ils se souviennent heureusement de la rue. Ils trouveront à coup sûr la fête à un moment ou à un autre.
- Imaginons qu'ils la trouvent… Et si jamais Joe ne connais personne à cette fête ? Et si jamais Joe doit manger des choses dégoutantes ? Et si jamais il y a un monde fou à cet anniversaire dans une petite pièce ?
- Quelle imagination débordante ces enfants ? Mais les anniversaires se passent toujours parfaitement bien ! C'est bien connu…
- Et si jamais
- Arrête de t'inquiéter pour rien. Découvre tranquillement ce livre au style typiquement Brownien remarquable dès la couverture avant d'inventer des problèmes qui n'existent pas.
Mais en voyant le petit Joe et sa maman se posant des questions… Et si jamais l'anniversaire se déroulait effectivement chez une famille complètement bizarre avec des copains très bizarres dans un lieu plutôt bizarre ???
- Ne te fais pas de bile, papa ! Les parents se font souvent trop de soucis pour leurs enfants. Et si jamais on remerciait plutôt la personne qui m'a offert cet album original illustrant à merveille les peurs et la crainte de l'inconnu ?
- Oui, tu as raison. Et si jamais elle ne lit jamais cette critique ?
- Bien sûr, papa... Et si jamais elle n'avait ni internet, ni la télé et serait entourée uniquement de centaines de livres pour enfants ? Une extra-terrestre, quoi ?
Et si jamais…c'était possible mon fils !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          391
Lagagne
  21 mai 2014
Une bien jolie réussite que cet album.
La couverture, je l'avoue, me faisait un peu peur : trop bleue, trop froide, elle ne m'attirait pas. Puis j'ai ouvert le livre. Même impression avec les personnages dans des vignettes bleues, froides. Mais là un détail : la maman sourit. Tout de suite ça a fait tilt : les mamans chez Browne sourient rarement au début (cf A Calicochon). Rassurée je tourne la page. Et là on entre dans l'atmosphère bien connu de Browne : des images un peu froides, une inquiétude présente, une présence chaleureuse, des murs de briques, des tissus à motifs à fleurs, des oeuvres d'art (plus ou moins) cachées dans les illustrations, de l'étrange, un bestiaire connu.
J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à replonger dans cet univers étrange et familier.
Commenter  J’apprécie          140
maltese
  07 novembre 2013
Avant tout merci à Babelio et aux éditions Kaléidoscope pour cette lecture.
Ici comme dans la plupart de ses autres albums, Anthony Browne parvient à créer du mystère, de l'insolite en truffant son histoire de détails et autres faits des plus incongrus.
Joe a été invité à la fête d'anniversaire de son copain Tom. C'est une première pour lui, ce qui n'est pas sans l'angoisser. D'autant plus qu'il a perdu le carton d'invitation et ne sais plus où habite son ami.
Il parcourt donc en compagnie de sa mère la rue de Tom, s'arrêtant devant chaque maison en se demandant s'il s'agit de celle de ce dernier. Et ce périple est l'occasion pour Joe de s'interroger, d'où le "Et si jamais... ?" du titre, sur ce que sera cette fête, comment elle se déroulera, qui sera présent...
Lorsque les deux personnages remontent cette rue , nous avons l'impression qu'ils sont en train de visiter la galerie d'un musée, chaque maison apparaissant comme un tableau différent. Des haltes troublantes, déstabilisantes pour le lecteur qui s'interroge face à ces étranges occupants, tandis que Joe est quant à lui angoissé par cet anniversaire. Angoisse qui se répercutera sur la mère du garçon lorsqu'elle l'aura laissé avec ses amis.
A chacun alors de s'approprier ce "et si jamais...?" pour questionner les différentes "vitrines" qui s'affichent ici mais également les multiples situations de nos existences.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Nadael
  27 octobre 2013
Accompagné par sa maman, Joe se rend à l'anniversaire de son copain Tom. le petit garçon devrait être enchanté mais c'est la première fois qu'il est convié à ce genre de fête et pour ne pas arranger les choses, voilà qu' il a égaré son carton d'invitation. Il a le nom de la rue mais ignore le numéro de la porte. L'inquiétude le gagne.
Tenant fermement le cadeau de Tom contre lui, il avance lentement à côté de sa maman sur l'interminable trottoir. Les maisons défilent devant ses yeux, toutes aussi étranges les unes que les autres. Au fur et à mesure de sa progression, la peur grandit en lui ; rencontrer de nouvelles personnes, se retrouver au milieu d'étrangers, ne pas aimer le goûter, participer à des jeux épouvantables... autant de situations qu'il devra affronter.
Malgré les mots réconfortants de sa mère, l'anxiété de Joe est tellement forte qu'elle transfigure la réalité. Les habitations prennent des allures de maisons hantées, l'obscurité et la pleine lune forment des ombres bizarres, et puis on peut voir des choses insolites de l'autre côté des vitres : les oreilles de martiens d'un vieux monsieur qui lit son journal, un éléphant énorme, des garçons ressemblant comme deux gouttes d'eau aux frères Tweedle d'Alice au pays des merveilles, un rassemblement d'hommes et de femmes chahutants semblant sortir tout droit d'un tableau du peintre flamand Bruegel...
Joe parviendra-t-il à retrouver la maison de son ami ? Réussira-t-il à dépasser sa peur, à contrôler ses émotions et son imagination débordante ?
À partir de faits quotidiens, Anthony Browne a l'art de révéler les angoisses de l'enfance. Dans cet album, les fenêtres deviennent des sortes de miroirs déformants. La peur de Joe crée des images obsédantes et parfois effrayantes dans son esprit. Mais, grâce à la douceur d'une maman et avec un peu de courage, apaisement et joie se trouveront au bout du chemin.

Lien : http://lesmotsdelafin.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Jangelis
  22 octobre 2014
Encore un très sympathique album d'Anthony Browne (je dois m'habituer peu à peu ... pourvu qu'il n'y ait pas trop de gorilles !)
On peut l'apprécier pour le fond, toutes les craintes que l'enfant exprime, la maman qui le rassure, mais qui dès qu'il est parti se met à craindre aussi.
Ça me rappelle irrésistiblement le premier jour d'école. On essaie prétendument de rassurer les enfants, et sitôt qu'ils s'égaient dans la cour, les mamans, au lieu de repartir, se rassemblent et bavardent, ne parvenant pas à s'éloigner et laisser leur enfant.
Mais cet album s'apprécie aussi comme une série de tableaux très drôles, vus à travers les fenêtres.
Mes petites ont joué le jeu à fond, cherchant à deviner si c'était enfin la maison de l'ami Tom ou pas.
Un bon album sur les "premières fois"
Commenter  J’apprécie          80

critiques presse (1)
Ricochet   16 janvier 2014
Un récit qui fait du bien, profondément humain, à recommander à tous les bileux, les angoissés et autres anxieux.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LilizLiliz   15 octobre 2019
- Et si leurs jeux sont affreux ?
- Mais non, mon amour, ils seront merveilleux.
- Comment TU le sais ?
Commenter  J’apprécie          00
jeranjoujeranjou   24 octobre 2013
- Et si jamais il y a quelqu’un que je ne connais pas à cette fête ?
- Eh bien, c’est plaisant de rencontrer de nouvelles personnes.
- Pas si elles sont HORRIBLES !
- Oh, cela ne risque pas Joe. Regarde ! Est-ce que tu crois que c’est la maison de Tom ?
Commenter  J’apprécie          201
JangelisJangelis   22 octobre 2014
Ils arrivèrent au bout de la rue.
"Tant pis, maman, rentrons chez nous."
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Anthony Browne (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anthony Browne
"Zoo" By Anthony Browne (en anglais mais un bon aperçu des illustrations)
autres livres classés : AnniversairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1066 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre