AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Elie Barnavi (Traducteur)Pierre Vidal-Naquet (Préfacier, etc.)Pierre-Emmanuel Dauzat (Auteur de la postface, du colophon, etc.)
ISBN : 2847344233
Éditeur : Tallandier (30/11/-1)

Note moyenne : 4.43/5 (sur 45 notes)
Résumé :
À l’aube du 13 juillet 1942, les hommes du 101e bataillon de réserve de la police allemande entrent dans le village polonais de Jozefow. Au soir, ils ont arrêté 1 800 Juifs : 300 hommes sont sélectionnés pour le travail, les autres, femmes, enfants et vieillards, sont abattus à bout portant. Les quelque 500 policiers de réserve du 101e bataillon n’avaient rien de nazis militants ou de racistes fanatiques. Ces « hommes ordinaires » ont eu, à plusieurs reprises, l’occ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
akhesa
  04 mars 2017
Pourquoi de simples policiers,reservistes,sont-ils devenus des tueurs de masse?Telle est la question auquel essaie de repondre ce livre.
Ne pas tirer sur les Juifs,c'etait avant toit rompre les rangs,c'est-à-dire laisser le sale boulot aux camarades.Puisque le bataillon devait tirer meme si l'individu ne le faisait pas;refuser de tirer revenait à ne pas prendre sa part dans un penible obligation collective.c'etait commettre une action associale a l'egard de ses propres camarades.Ceux qui ne tiraient pas risquaient l'isolement,le rejet,l'ostracisme,une perspective tres inconfortable dans le cadre d'une unite étroitement solidaire ,stationne à l'etranger au sein d'une population hostile.Ou aller chercher ailleurs soutien et reconfort humain.
Cette histoire d'hommes ordinaires n'est pas l'histoire de tous les hommes.Les réservistes ont affronte des choix,et la plupart d'entre eux ont commis d'horribles méfaits.
Au sein de tout collectif,le groupe de pairs exerce de formidables pressions sur le comportement de l'individu,et lui impose des normes ethiques.
Alors si les hommes du 10e bataillon de réservistes ont pu devenir des tueurs,quel groupe humain ne le pourrait?
Un ouvrage interessant,qui pose question,qui fait reflechir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
bidule62
  08 décembre 2017
Un livre dur. Malheureusement pas un roman mais un essai sur les hommes (policiers allemands) qui ont participé à la "Shoah par balles" qui est responsable de la mort de 25% des Juifs d'Europe pendant la seconde guerre mondiale.
L'auteur s'interroge sur ce qui a permis à "des hommes ordinaires" de devenir des meurtriers de masse. En plus dans le cas de la "Shoah par balle", le contact avec la victime est le plus proche possible. Comment des hommes "normaux" ont-ils pu tuer à bout portant des enfants, femmes, hommes de tous âges ? C'est la trame de l'essai.
Cet essai est basé sur les interrogatoires de ce 101e bataillon de police qui est intervenu dans la région de Lublin. Interrogatoires qui ont eu lieu dans les années 60.
Le texte est glaçant. Ce qui est encore plus glaçant c'est quand on découvre que le commandant de ce bataillon, dégoûté par ce qu'on lui demande de faire, autorise les hommes, qui ne souhaiteraient pas participer aux meurtres de masse, à ne pas le faire. Moins de 10% vont en effet refuser de tuer des civils. Moins de 10%..... ce qui laisse 90% d'"hommes ordinaires" qui vont placer leur baÏonnette au bon endroit (nuque) pour tuer sans être trop éclaboussé par le sang et la cervelle des victimes... Quand je disais "glaçant"....
Je n'ai pas pu lire ce livre d'une traite. Trop dur. Difficile de retenir les larmes. La conclusion est évidente mais tellement effrayante.
Un livre essentiel sur la seconde guerre mondiale, la Shoah, mais également sur l'obéissance, l'influence, nos sociétés, la responsabilité personnelle....
Je crois qu'il me restera en tête longtemps....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Federom
  16 février 2015
Un livre dur mais instructif sur ce phénomène qui n'est pas souvent mis en avant dans les livres traitant du nazisme, pourtant au coeur du sujet : comment des hommes moyens, "ordinaires", souvent pères de famille, ont pour la plupart accepté de commettre des actes innommables, massacrant des milliers de juifs au nom de la Solution Finale, et ce seulement parce qu'ils en avaient reçu l'ordre ?
Alors qu'il leur avait été donné le choix de ne pas être en première ligne pour tuer à bout portant leurs premières victimes, très peu d'hommes de ce bataillon refusèrent, souvent par crainte de ne pas faire partie du "groupe".
Comment ces hommes, qui au départ n'étaient pourtant pas des fanatiques du nazisme, ont pu finalement accepter de tuer femmes ou enfants ? Comment ce geste de massacrer d'autres personnes à chez les hommes de ce bataillon pu devenir un geste banal, comme si les personnes en face d'eux n'étaient plus qu'un ennemi complètement déshumanisé ?
Très documenté, ce livre répond à ces questions, à travers les témoignages recueillis par la justice après la guerre de 125 de ces hommes. Par moments assez éprouvant à lire, il invite à une réflexion poussée sur la nature humaine et sa capacité à accepter l'inacceptable... Un livre nécessaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
DanielGauthier
  10 mars 2010
On a beaucoup commenté les expériences menées à Yale et Stanford, aux Etats-Unis : suivant des protocoles universitaires, des étudiants "punissaient" des cobayes selon les instructions de leurs professeurs ; certains le faisaient avec plaisir (30% de l'échantillon environ), d'autres obéissaient aux ordres quelqu'ils soient (50 %) et, lueur d'espoir quand même, les 20% restants se montraient plus ou moins réfractaires aux instructions...
Et bien, ces mêmes proportions se retrouvent au sein du "101° bataillon", groupe de policiers de réserve berlinois tout à fait ordinaires, un de ces "Einzatzgruppen" chargé d'éliminer les Juifs (tous les Juifs, femmes et bébés compris) derrière les lignes allemandes durant l'offensive vers l'Est.
La pratique confirmant la théorie, disais-je.
L'enquête de l'historien américain Christopher Browning fait d'autant plus froid dans le dos qu'elle a été menée de manière extrêmement rigoureuse - l'auteur a analysé méticuleusement les témoignages de 210 anciens du bataillon.
Un dernier mot avant de terminer : en pointe dans le combat contre le "complot judéo-bolchevique", les indispensables "intellectuels" (anciens profs, journalistes, juristes...) qui créent et diffusent le discours qui déculpabilisera les bourreaux.
Un livre indispensable pour qui veut comprendre la nature humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
addsc
  12 juillet 2016
Il existe bien entendu de très nombreux ouvrages qui parlent de la Shoa et, plus spécifiquement, de la Shoa dite « par balle », l'une des premières étapes de la Solution Finale. En effet, pour ceux qui s'intéressent un peu au sujet, les tristement célèbres « Einsatzgruppen » ont largement contribué à ces massacres, suivant les troupes officielles et opérant à un premier « nettoyage » des régions occupées. Ces commandos étaient constitués, en grande partie, de nazis convaincus et de membres de la SS ayant déjà fait preuve de violences et d'actes de barbarie avant la mise en route de ces unités spéciales de tuerie. L'analyse de leurs motivations est donc un peu plus aisée que lorsqu'il s'agit, comme c'est le cas ici, de membres de troupes de réserve de la police dont le rôle principal n'a, a priori, rien à voir avec ce genre d'action. Ce livre revêt donc un intérêt particulier car, comme son nom l'indique, il parle de gens ordinaires devenus, pour la plupart, des tueurs efficaces et volontaires.
Sans entrer dans une analyse historique poussée de l'ouvrage, il me semble intéressant de pointer les choses positives qui ressortent de cette étude. Il s'agit tout d'abord d'un travail de recherche et d'analyse remarquable de la part de Christopher Browning. Il connait et maitrise son sujet et fait preuve d'une belle capacité rédactionnelle ce qui permet de vulgariser une information dense et détaillée qui sinon pourrait facilement paraître indigeste. Les 210 témoignages d'anciens membres de ce bataillon, source principale de ce livre, sont admirablement digérés par l'auteur qui en fait une critique pertinente et objective mettant en lumière une partie de leurs motivations. Ceci en essayant de n'omettre aucun paramètre pouvant faciliter la compréhension de ces sombres évènements.
Pour dire les choses simplement, je pense que c'est un ouvrage indispensable pour toute personne intéressée par ce sujet complexe et par ce pan spécifique de notre histoire. Sans oublier le nécessaire devoir de mémoire car ce qui ressort de ce livre est une idée, vague mais bien présente, que ces hommes ordinaires qui ont tué, directement ou indirectement, près de 90.000 juifs, étaient comme nous.

Lien : https://unecertaineculture.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Video de Christopher R. Browning (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christopher R. Browning
Vidéo de Christopher Browning
>Histoire de l'Europe depuis 1918>Seconde guerre mondiale: 1939-1945>Histoire sociale, politique, économique (169)
autres livres classés : shoahVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
825 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre