AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2849903922
Éditeur : Editions des Equateurs (02/04/2015)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Portrait de Paris dans toute sa splendeur et sa décadence, ses nuits sulfureuses et ses jours mornes, sa gouaille irrésistible faite d'argot et de poésie, Les bas-fonds d'Aristide Bruant sont peuplés de jouisseurs, de buveurs, de viveurs, de canailles, de filles de joie, de beautés étourdissantes et de "rongeuses de monde". Le luxe y côtoie la misère, les histoires d'amour se mêlent aux aléas de la fortune : on roule dans le ruisseau comme dans la soie. De morale po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ADAMSY
  27 janvier 2016
D'un côté, les bas-fonds de Paris : la misère, les filles-mères, la prostitution, l'alcoolisme, les familles nombreuses, la faim...
De l'autre côté, des familles plus ou moins aisées, nobles parfois ruinés, et bourgeois fortunés. Ceux-ci n'hésitent pas à s'allier par les mariages pour donner l'argent à l'un et le nom et l'honneur à l'autre. le mariage ne rend pas pour autant les jeunes gens heureux.
Entre ces deux mondes, des gens sans âme et sans coeur, prêts à tout pour gagner quelques sous, jusqu'à aider à un rapt d'enfant. On imagine alors la vie douloureuse pour les parents qui tentent le maximum afin de récupérer leur fille.
Je ne raconte pas l'histoire, elle est trop longue. Mais c'est un livre qu'on dévore et qui se laisse lire facilement, malgré les quelques mots d'argot employés de temps en temps dans les dialogues. On découvre aussi le Paris de la fin du 19ème siècle.
Commenter  J’apprécie          90
sarahdu91
  22 juin 2015
Aristide Bruand nous présente son premier grand roman populaire "les bas fonds de Paris" où l'on peut découvrir plusieurs classes sociales allant de la pauvreté jusqu'à la plus grande richesse de la noblesse, qui s'entremêlent élégamment, se côtoient dans des intérêts plus que personnels et l'on sent bien que tout cela mène au crime, aux dangers et dérapages de chacun.
L'histoire se situe en plein coeur de Paris là où l'on passe dans les coins les plus miséreux de la ville.
L'écriture s'y prête bien et l'auteur nous le prouve avec son argot à tout-va.
Il s'agit bien d'un roman populaire et je dois dire qu'il est particulièrement spécial et gorgé d'expressions plus que familières...Cela dit, l'histoire nous réserve de très bons moments de lecture.Ce pavé de 700 pages est loin d'être ennuyeux pour qui apprécie ce genre d'écriture.Pour ma part cela n'a pas trop éveillé ma curiosité pour lire la suite de cette saga au XIXè siècle.
Et merci encore à Babelio de m'avoir permis de recevoir ce livre grâce à Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
thomas141
  07 juillet 2015
Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Equateurs et Babelio pour l'envoi de cet ouvrage. Ce roman, ressemblant furieusement à un feuilleton comme en publièrent les plus grands au XIXe siècle (Eugène Sue ou Emile Zola, par exemple) est un délice à la lecture. On suit les tribulations de nos personnages et les rebondissements sont légions. L'ambiance est parfaitement rendue et l'on s'attache à ces femmes malheureuses dépeintes avec grâce par un Aristide Bruant ne manquant pas de montrer son art pour l'argot dans des chansons ou simplement dans des passages du récit. Il ne s'agit que d'un premier tome qui déjà, fort de sept cent pages en grand format, fournit de quoi lire pour l'été. Une lecture des plus agréables, une écriture alerte, un style original et une histoire qui, bien que convenue et formatée, devient rapidement attachante.
Je tiens à féliciter les éditions Equateurs pour la jaquette de l'ouvrage, magnifique, et pour cette réédition dans ce format appréciable. Malgré quelques coquilles qui ont survécu aux correcteurs, il s'agit d'un très beau travail éditorial pour un livre que je conseille aux amoureux du XIXe siècle.
En somme, ce roman méritait une réédition à la hauteur du texte et de ce mythe que fut Bruant, cet argotier de génie. Les éditions Equateurs ont fait leur travail à merveille pour un plaisir de lecture qui devrait durer encore quelques tomes.
Lien : http://le-salon-de-thomas.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
davidmunnich
  16 juillet 2015
Fresque quasi-théâtrale et long roman qui suit des personnages typiques la fin du 19e dans leur malheurs et leurs histoires de vie à Paris... L'usage de l'argot de l'époque et l'écriture très vive en rendent la lecture facile et agréable. Un roman "classique" qui a été un grand succès et qui s'il est aujourd'hui un peu daté reste emblématique. A emporter pour les grandes vacances ...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ADAMSYADAMSY   31 janvier 2016
Le hasard ! où voit-on le hasard !... Il n'est nulle part dans le monde. Tout suit une marche précise, déterminée, en vue d'un but fixe à atteindre. La fourmi ne marche point au hasard parmi les cailloux que nos pieds foulent. Elle va droit au grain de blé qu'elle doit prendre et emmagasiner pour s'en nourrir à l'heure voulue. Et ce grain, elle le soulève en suivant les lois du levier. Les mondes qui gravitent dans l'espace suivent des courbes géométriques, des orbites astreintes à ne s'écarter jamais des formules algébriques immuables... L'humble liseron qui grimpe décrit une spirale parfaitement définie... Le calcul, je le vois toujours, le hasard, je ne l'aperçois jamais! ... Si Dieu existe, je me le représente un compas à la main... Eternel et immense calculateur, soumis lui-même à l'observation de la loi primordiale des chiffres, car il a beau être tout-puissant, il a beau avoir créé le monde, il a été obligé de tout faire en nombre, en poids et en mesure ! Et alors, il y a quelque chose au-dessus de lui... quelque chose de plus Dieu que Dieu ! ... Et cette chose, c'est "deux et deux font quatre" !...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ADAMSYADAMSY   18 janvier 2016
Paris, affreux désert d'égoïsme pour qui n'est rien, ou n'a rien !
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Aristide Bruant (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aristide Bruant
Aristide Bruant. Les Canuts.
autres livres classés : classes socialesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre