AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782377355099
192 pages
Archipoche (10/09/2020)
3.17/5   12 notes
Résumé :
OSS 117 a du fil à retordre ! La nouvelle mission confiée à Hubert Bonisseur de la Bath ne s'annonce pas de tout repos. Il doit partir à la recherche de sa "tante", Mary MacBean, disparue à Karachi avec des microphotographies qu'elle essayait de négocier. OSS Par une chaleur écrasante, de ville en ville, l'agent se lance à sa poursuite. On ne lui facilite pas la tâche. Un serpent se glisse dans son lit, un camion tente de l'écraser, des policiers découvrent tout un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Alfaric
  20 octobre 2020
ROMAN POLICIER / ESPIONNAGE.
En bref cela se lit bien et cela se lit vite et je ne me suis pas ennuyé (il faut dire que le texte est plutôt court). Je ne connais pas suffisamment la saga de Jean Bruce pour savoir s'il s'agit d'un bon, d'un moyen ou d'un mauvais cru mais pour moi il a parfaitement rempli son office (et je retrouverai l'auteur et sa saga avec plaisir). Mieux j'ai pu m'enlever de la tête le pastiche imaginé par Jean-François Halin et Michel Hazanavicius (en attendant le nouvel opus de Nicolas Bedos qui a dû beaucoup dormir à l'école pour croire que le Kenya anglophone faisait partie de l'Afrique française)...
Lien : http://www.portesdumultivers..
Commenter  J’apprécie          525
ludi33
  20 septembre 2020
Dans Gâchis à Karachi, OSS 117 part en mission au Pakistan (oui, sans blague), pour récupérer les plans d'une technologie anti-radar. Évidemment, entre jolies filles, méchant et courses poursuites, il va avoir fort à faire.
Pour ma deuxième lecture des aventures du héros de Jean Brice, j'ai encore pu savourer avec délectation ses tribulations pakistanaises. Alors encore une fois, l'intrigue n'est pas des plus élaborée, mais le charme suranné de ce roman offre un moment de lecture des plus rafraîchissant. on est en terrain connu et l'on se ballade sans complexe en compagnie D Hubert qui va encore une fois s'en sortir avec classe.
Un grand merci à Mylène des éditions de l'Archipel pour cette lecture.
Commenter  J’apprécie          170
gl622
  15 octobre 2020
Comme beaucoup de monde sans doute, j'ai découvert l'agent OSS 117 à travers les films de Michel Hazanavicius et j'étais surprise de découvrir qu'il était le héros de pas moins de 80 romans. L'auteur, Jean Bruce, n'ayant vécu que 42 ans, il a donc fait preuve d'une production impressionnante. Merci donc à Babelio et aux éditions Archipoche pour cette découverte.
Hubert Bonisseur de la Bath a donc forcément les traits de Jean Dujardin pour moi et je m'attendais également à retrouver dans ce livre l'humour potache et décalé des films, avec un espion improbable et gaffeur. Et bien non! Dans les livres, OSS 117 est un espion tout ce qu'il y a de plus efficace, qu'il s'agisse de combattre des serpents ou de démasquer d'autres espions. Avec un côté expéditif à la James Bond quand c'est nécessaire, voire un chouïa plus brutal, et ce dès la première scène, où Hubert se débarrasse d'un rival manu militari tout en faisant son plein d'essence et repart ainsi avec une jolie donzelle sur le siège passager.
Nous sommes donc ici dans un vrai roman d'espionnage, avec de l'action, des enchaînements rapides, une intrigue assez simple mais avec quelques rebondissements : Hubert part en urgence à Karachi tenter de retrouver Mrs MacBean, une dame qui détient les microphotographies d'une invention particulièrement importante. Les choses vont inévitablement se compliquer une fois sur place et il passe une bonne partie de l'histoire à courir après cette Mrs MacBean au cours d'un périple riche en coups fourrés, intrusions nocturnes et tentatives de meurtres. Et il entraîne bien sûr avec lui une James Bond girl, ou disons plutôt une "OSS girl".
Cet OSS117 a assurément moins de charme que son alter ego lourdaud du grand écran, surtout pour le lecteur qui n'est pas un passionné de romans d'espionnage (ce qui est mon cas). Il est très sûr de lui. Néanmoins, ce n'est pas désagréable de se plonger dans cet univers, qui reste très cinématographique. J'ai plutôt passé un bon moment de lecture, dépaysant et sympathique. Mais je ne poursuivrai pas au-delà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Kenehan
  10 février 2021
Exotisme encore, 1958 toujours, ce second tome chez Archipoche des aventures d'OSS 117 nous emmène au Pakistan sur les traces de "Mamie" et des microphotographies qu'elle transporte.
Aussi divertissant que le précédent, il nous plonge dans un Pakistan bourrés de dangers. le périple D Hubert n'est pas de tout repos mais il peut compter sur une nouvelle présence féminine en la personne de la française Françoise Didier.
Avec un tome lu par jour, une petite addiction s'installe… Ce n'est pas de la grande littérature, c'est clair, mais ça reste un classique de la littérature d'espionnage et en plus c'est made in France !
Commenter  J’apprécie          60
yeKcim
  07 octobre 2020
Juste après « Vie™ » puis « Dune » et juste avant « Le petit polémiste », je vous mentirais si j'écrivais avoir été bouleversé par ma lecture de « OSS 117 : Gâchis à Karachi ».
Comment ai-je pu ignorer complètement l'existence d'une si grosse série de livres alors que 250 volumes sont disponibles ? Je ne me l'explique pas. Avant d'en lire les premiers chapitres, j'ignorais même que l'humour décalé n'était pas une caractéristique de OSS 117 mais spécifique aux adaptations cinématographiques de Michel Hazanavicius avec Jean Dujardin. Quand j'ai compris qu'il s'agit d'un roman de gare d'espionnage sans ambition littéraire autre que divertir, j'ai été, je l'avoue quelque peu déçu. Je n'estime pas que les romans de gare sont mauvais, je n'en suis juste pas la cible.
J'ai trouvé que tout manquait de passion : les intrigues et les enjeux laissent de marbre, les personnages sont très sommaires et caricaturaux, même le sexe n'est aucunement excitant, les retournements de situation tombent plutôt à plat,…
Un roman qui se lit vite et sans ennui, mais qui n'émeut aucunement, à réserver aux amateurs du genre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   19 octobre 2020
- Vous êtes en notre pouvoir…
- Nous y voilà.
- Ne vous y trompez pas. Nous ne nous chargerions pas de la basse besogne. Nous pouvons vous livrer à la justice pakistanaise. Il y a le choix pour les inculpations…
- Charmant !
- Inutile de vous indigner. Vous savez parfaitement que dans métier tous les coups sont permis.
Commenter  J’apprécie          181
AlfaricAlfaric   29 octobre 2020
Hubert se trouvait en état d’infériorité. L’adversaire possédait une arme et un slip, alors que lui n’avait même pas un turban. Rien de plus démoralisant que de se battre le derrière nu.
Commenter  J’apprécie          200
AlfaricAlfaric   29 octobre 2020
Aux grands maux les grands remèdes.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : espionnageVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

J'ai joué aux dés à Yaoundé.....

OSS 117 se rend dans la capitale moscovite, c'était avant la chute du Mur, et là une surprise l'attend...

Moka à Mockba
Mousse à Moscou
Moche coup à Moscou
Perdre son cou à Moscou
Le sale coup de Moscou

15 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Jean BruceCréer un quiz sur ce livre