AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246821854
320 pages
Éditeur : Grasset (11/09/2019)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Trente ans, c'est ce que nous avons gagné en espérance de vie depuis 1900 : la totalité d'une existence au XVIIe siècle. Formidable avancée qui bouleverse tout : notre vie professionnelle, amoureuse, familiale, notre rapport au monde, à la maladie, le sens même de notre destin.
À partir de la cinquantaine, l'animal humain connaît une suspension entre maturité et vieillesse. Il comprend ce qu'il est précieux de sauvegarder, déraisonnable de convoiter et permis... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Iboo
  08 janvier 2020
Pascal Bruckner nous offre-là un essai philosophique sur la maturité, la vieillesse, la vie et la mort.
Je ne me suis pas reconnue dans les personnes matures dont il fait état : des gens pathétiques qui nient leur âge, s'imaginent encore trentenaires, ne veulent rien lâcher de leur gloire passée et refusent de laisser la place. Nous ne devons pas vivre dans le même monde, Pascal Bruckner et moi, car je ne connais pas de ces personnes-là. Dans mon petit monde à moi, un monde de gens simples, nous avons profité de tous les âges de notre vie et n'avons tout bêtement plus envie de faire à 60 ans ce que nous faisions à 20 ou 30 ans. Ni envie ni regrets. Nous sommes passés à autre chose et cet "autre chose" nous comble tout autant.
Je ne me suis pas plus reconnue dans ces citations de grands philosophes tels que Platon, Montaigne, Sénèque, Diogène... Autant je goûte pleinement, lors de petites parenthèses, le plaisir de m'émerveiller devant un arbre, une rivière, une campagne ; autant, méditer pendant des plombes sur la condition végétale, le cul dans l'herbe, à bader devant une touffe de verdure, me rendrait neurasthénique.
Je dois être trop terre-à-terre pour la grande philosophie et trop épicurienne pour l'ascétisme.
J'ai, par contre, nettement apprécié ces encarts où il nous livrait son point de vue personnel sur le sujet évoqué à chaque chapitre. Son analyse était mesurée, sensée et réaliste.
Bien que le discours purement philosophique a été, pour ce qui me concerne, ressenti, parfois, de manière pesante et longuette, j'en ai trouvé l'essai non moins enrichissant. Il a répondu à des questions que je ne m'étais jamais posées ; et, bien m'en a pris car si je m'étais torturé l'esprit sur le sujet, j'aurais sans nul doute sombré dans la dépression.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5210
Aela
  06 novembre 2019
Le livre de Pascal Bruckner explore les questions soulevées par l'allongement de la durée de vie humaine: chaque année, nous gagnons trois mois de vie supplémentaire, et le grand âge est en croissance aussi: si l'espérance de vie maximale n'a pas l'air de dépasser 110 ans, le nombre de centenaires croît en France de 7% par an.
Une nouvelle catégorie apparaît dans la population: celle des seniors en bonne forme physique et ayant souvent de meilleurs moyens financiers que le reste de la population.
Cette longévité va modifier notre relation à l'existence et nous inciter parfois à repenser nos relations familiales.
Cette longévité qui s'étire est-elle vraiment un cadeau?
Pas si sûr, ce que tend à penser l'auteur...
Vieillir oui mais sans connaître la dégénérescence...
Les tenants du transhumanisme ont de beaux jours devant eux....
Pascal Bruckner nous donne un tableau, au cours des âges, de ce qu'on appelle communément "l'automne de la vie".. au cours de l'histoire et dans les différentes civilisations.
L'enjeu est important; il est économique, démographique, sociologique et philosophique...
N'attendez pas ici de remède miracle sur la manière qu'auront les Etats à gérer cette nouvelle donne, ni de recettes pour mieux vieillir...
Toutefois le livre se lit bien et fait prendre conscience des nouvelles données en matière de population.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Waterlyly
  22 décembre 2019
Cinquante ans. C'est l'âge charnière où l'on n'est plus tout à fait jeune, mais pas complètement vieux. C'est l'âge entre deux rives. L'âge de la sagesse, mais aussi l'âge qui nous permet, à l'heure actuelle et grâce à l'espérance de vie en constante augmentation, de prendre un nouveau départ et de ne pas se complaire ni de se déprimer dans cette phase de la vie.
C'est ce qu'a analysé avec brio Pascal Bruckner dans cet essai. Il va donner la part belle à d'importantes questions relatives à cette tranche d'âge. Finalement, qu'est-ce qui revêt le plus d'importance ? Vivre longtemps ou intensément ? Se complaire dans un quotidien bien établi ou avoir la capacité de se refaire, tant sur le plan sentimental que sur le plan laboral ?
Ce texte est passionnant. L'auteur a parsemé son récit de réflexions très pertinentes mais surtout, j'ai ressenti beaucoup de personnalité dans ses propos. En effet, ils lui sont propres et j'ai eu la sensation qu'il nous parlait de ce qu'il ressentait vraiment. C'est très appréciable, puisque parfois, j'ai tendance à trouver les essais trop impersonnels.
La plume est abordable pour tous. D'un style clair et concis, Pascal Bruckner va nous livrer ses pensées sur un sujet délicat à traiter. Il le fait avec beaucoup de brio, se servant de son expérience personnelle. Peu importe la tranche d'âge dans laquelle se trouve le lecteur, il ne pourra qu'être intéressé.
Un essai très réussi sur la cinquantaine, cette tranche d'âge charnière qui amène beaucoup de questionnements, de remises en question. L'auteur parle clairement, nous donne les clés nécessaires pour comprendre où il veut en venir. C'est réussi et passionnant.

Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Titteuf
  10 août 2020
J'ai eu beaucoup de mal à me retrouver dans cet essai philosophique sur la vieillesse la mort la vie la maladie... sans doute car je ne suis pas encore vraiment concerné par le sujet. L'ensemble manque pour moi de fluidité, de liens entre chaque partie. Les encarts certes intéressants et plus personnels m'ont déstabilisé car j'ai eu du mal à identifier le sens avec les parties précédemment décrites. Il y a aussi beaucoup trop de notes avec beaucoup d'explications ce qui casse pour moi le rythme dans la lecture.
Après les références sont diversifiés et même si il n'y a pas assez d'exemples concrets pour moi elles sont très plaisantes et complémentaires dans la réflexion....
Un documentaire qui devrait intéressé sans aucun doute ceux qui s'intéresse pleinement à ce sujet et qui se pose des questions sur leur vieillesse et l'appréhension qui peut en découler.
Commenter  J’apprécie          20
Olloix
  07 novembre 2019
Lecture agréable et fluide. Succession de constats qui m'ont intéressé, voire interpelé. J'ai eu du mal à percevoir le fil directeur et le point de vue de P.Bruckner.
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
Lexpress   11 septembre 2019
L'essayiste Pascal Bruckner publie une méditation philosophique et personnelle tout en élégance sur l'art d'accommoder la vieillesse.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
PiatkaPiatka   20 octobre 2019
Nous enrobons nos moindres actes, projets d’un tissu narratif et poétique qui les magnifie. La bougeotte et le romanesque : ces maladies de l’adolescence sont de celles qui nous accompagnent la vie entière. Jusqu’au terme, nous rêvons que nos existences aient la consistance d’une fiction. La conquête du superflu donne une excitation spirituelle plus grande que la conquête du nécessaire.
Commenter  J’apprécie          180
PiatkaPiatka   21 octobre 2019
Du romantisme et de sa haine du conforme datent deux choses : le rêve d’immortalité a été remplacé par celui de la postérité, reconnaissance tardive des artistes maudits, lequel est éclipsé de nos jours par la notoriété, à savoir la dilatation de soi sur tous les réseaux et médias comme ego visible et flottant.
Commenter  J’apprécie          170
PiatkaPiatka   31 octobre 2019
La richesse d’un destin est toujours liée aux rencontres qui l’ont émaillé et sans lesquelles chacun de nous n’aurait aucune épaisseur.
Commenter  J’apprécie          242
PiatkaPiatka   29 octobre 2019
À tout âge, la faculté de rebondir peut l’emporter sur le souci de se conserver et la paresse des acquis.
Commenter  J’apprécie          243
AelaAela   06 novembre 2019
L'au-delà désormais, même pour les croyants, c'est d'abord la descendance. Est immortel également tout ce qui nous grandit: les amitiés nouées, les amours vécues, les passions partagées, les engagements pris avec d'autres, les bienfaits prodigués.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Pascal Bruckner (83) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Bruckner
L’homme blanc, de l’intouchable au bouc émissaire avec Pascal Bruckner
autres livres classés : vieillesseVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
329 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre