AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782361510046
148 pages
Éditeur : Juste pour lire Editions (22/09/2010)
3.76/5   41 notes
Résumé :

Abandonné par une nuit pluvieuse, un bébé grandit parmi les Esprits du cimetière. Il connaîtra dans ce lieu intemporel, l'amitié et l'amour. Mais par leur incompréhension et leur cruauté, les "Vivants" voudront le forcer à vivre dans le monde réel, alors qu'une terrible menace plane sur le cimetière.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 41 notes

Chroniqueuse
  28 août 2019
Je remercie Séma éditions pour l'envoi de ce service presse, un roman jeunesse fantastique de Pierre Brulhet à la couverture sublime
L'enfant du cimetière est une oeuvre phénoménale, tant sur le fond que la forme. Une histoire qui s'adresse aux jeunes mais que les adultes pourraient grandement apprécier.
Un livre qui nous parle des êtres humains qu'ils soient morts ou vivants en mettant l'accent sur l'amour, l'amitié, la solidarité mais aussi la bêtise humaine, la méchanceté…
Grandir parmi les esprits dans un cimetière après avoir été abandonné par une mère contrainte par ce choix Yoann sera un humain d'une tout autre nature. Un personnage décrit par la plume alerte de l'auteur comme étant sage et sensible auxquel on s'attache pour l'accompagner sur son combat pour éloigner les humains en vue d'un projet imminent d'extension du cimetière….
Les beaux yeux d'Ora lui donneront courage et force pour les affronter et je vous laisse découvrir par vous-même cette attachante histoire emplie de tendresse et qui se dévore d'une traite.
Restez alerte, car Catacombes Ville de Pierre Brulhet sort prochainement !

Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Waterlyly
  03 octobre 2019
Un jour, une femme va abandonner son nourrisson dans un cimetière. le petit sera recueilli par les Esprits résidant dans ce lieu. C'est George, le fleuriste, qui le trouvera en premier et grâce au bracelet que le petit porte au poignet, il découvrira qu'il s'appelle Yoann. Dès lors, Yoann fera partie de cette grande famille des Esprits et évoluera dans ce microcosme bien réglé, avec ses codes, ses devoirs mais également ses joies et les découvertes en tout genre.
Il faut tout d'abord que je fasse une mention spéciale en référence à cette magnifique couverture. J'avoue rarement craquer pour ce genre de détail et ici, force m'est de reconnaître que je l'ai tout simplement trouvée magnifique.
Cette lecture m'a plu dans son ensemble, mais j'ai la sensation que j'en attendais tellement plus. Plusieurs éléments m'ont empêchée d'apprécier totalement ce récit que j'ai pourtant trouvé fort original.
L'auteur a su créer un univers unique et est parti d'un postulat des plus originaux : un enfant qui va se faire élever par des Esprits dans un cimetière. Cela partait très bien. D'autant plus que Pierre Brulhet a su m'embarquer dès les premières lignes, allant droit à l'essentiel et ne s'encombrant pas de descriptions inutiles. Et c'est peut-être cela qui a causé défaut pour ma part. J'aurais aimé plus d'épaisseur à cet univers, une peinture plus dessinée des caractères.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Yoann mais j'ai trouvé que les autres personnages restent trop en retrait. Comme si l'histoire était seulement portée par Yoann, ce qui est loin d'être le cas. J'ai eu quelques soucis quant au réalisme de certaines réactions des personnages proposés par Pierre Brulhet. Je ne les ai pas toujours trouvés crédibles. Je pense notamment à Yoann et Ora. Je n'en dirai pas plus pour ne surtout pas spoiler.
La plume est parfaite. L'écriture est soignée et délicate et il ne faut pas oublier que ce texte s'adresse avant tout aux plus jeunes, ce qui fait qu'elle est en totale adéquation avec le récit proposé. Les pages ont défilé.
Malgré une petite déception quant à la profondeur de l'univers que j'aurais voulu plus abouti, ce fut une très belle découverte. Je suis très curieuse de lire la suite des aventures de Yoann.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
melusine1701
  14 avril 2012
Un soir, un bébé est abandonné dans une tombe. Les esprits qui habitent le lieu sont perplexes: que doivent-ils faire de cet enfant? Ils décident de voter et le verdict tombe: Yoann restera parmi eux. Il grandit donc, élevé par les fantômes, ne sortant que la nuit pour se nourrir des fruits sur les arbres qui poussent dans le cimetière. Il tombe même amoureux, d'une fillette fantômatique nommée Ora. Mais dans le monde des “Vivants”, les choses s'accélèrent: pour agrandir le cimetière, des tombes vont être détruites. le maire et l'architecte, en préparant les travaux, sont bien surpris de trouver un jeune garçon dans une des tombes. Sans croire à son histoire, ils l'enferment dans un orphelinat et organisent la destruction du cimetière.
Quelle jolie histoire! L'ambiance gothique est délicatement poétique. Un peu à la manière de Tim Burton, on nous présente un monde des morts organisé, avec des règles, des maires, une démocratie, une hiérarchie, où l'on s'aime et où l'on mène sa petite vie. Et même lorsque la présence d'esprit devient commune et qu'on cesse de s'en étonner, un nouveau phénomène mystérieux vient vous rappeler que vous êtes tout de même dans un lieu mystique. J'ai particulièrement aimé le personnage de l'étang (car c'est un véritable personnage), gardien de bien des secrets et qu'il ne faut surtout pas troubler. L'intrigue a donc de multiples replis, de multiples petites trouvailles, telles que la bande d'esprits particulièrement violents enfermés pour l'éternité, l'Urna Veritas, urne magique qui recèle de grands pouvoirs, ou encore le lézard porte-bonheur qui suit Yoann et qui lui sera particulièrement précieux pour s'échapper de l'orphelinat. Une mention spéciale pour la fin du roman, que j'ai trouvé particulièrement habile et bien amenée et qui m'a fait refermer le livre le sourire aux lèvres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Aude-r
  19 mars 2014
Ce livre faisait partie de ma wish-list et m'a été offert pour un swap de lecture. Si j'étais impatiente de découvrir cette oeuvre, dont la couverture m'a tout de suite séduite, mon intérêt a hélas diminué au fil des pages. Dommage, l'histoire se voulait touchante et originale.
Pour résumer, Yoann est abandonné bébé dans un cimetière. Il est alors recueilli par les Esprits de ce lieu qui s'anime à la nuit tombée. Très vite, l'incompréhension des "Vivants" viendra troubler ce havre de paix.
Le sujet est intéressant, le fond aussi. Si bien que le livre aurait pu se révéler plus prometteur. En le refermant, j'ai eu un goût d'inachevé. L'ensemble manque de descriptions. Même si le bouquin est classé en catégorie jeunesse, ce n'est pas parce que l'on écrit pour les enfants qu'il faut écrire comme un enfant. Les chapitres se suivent, les péripéties se multiplient. Je ne suis pas parvenue à entrer dans le texte, je n'ai pas palpité avec Yoann au fil de cette aventure. Espérons que l'imagination des enfants fasse le reste car, après tout, le récit leur est destiné. Sans doute quelques coquilles et d'affreuses répétitions auront suffi à me sortir de la lecture (déformation professionnelle oblige). de passages peu crédibles en expressions sorties de nulle part ("reculer rapidement sans bouger", par exemple), de personnalités à peine effleurées (il y avait pourtant de quoi creuser) en maladresses de construction, j'ai néanmoins terminé le livre par respect pour le thème qui, lui, valait le détour.
Malgré tout, de bons côtés. Une histoire merveilleuse dans laquelle les morts sont plus vivants et, surtout, plus humains que les "Vivants" eux-mêmes. Une idylle entre deux enfants totalement différents mais une fin malheureusement trop brutale, qui laisse perplexe. Dommage que l'auteur, Pierre Brulhet, s'égare en péripéties inutiles qui gâchent la beauté de ce qui aurait pu devenir un joyau. Une pierre brute qui ne demandait qu'à être taillée. Notons que "L'Enfant du Cimetière" a été élu prix littéraire 2012 de la ville de Somain en catégorie jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marly
  27 février 2012
C'est sur le blog de l'illustratrice Clovered C que j'ai découvert l'enfant du cimetière et sa superbe couverture. J'ai toujours eu envie de connaitre ce conte gothique qu'a illustré cette artiste, sous forme de court roman pour petits et grands.
Ce petit roman gothique raconte l'histoire de Yoann, un enfant abandonné dans un cimetière alors qu'il était encore un nourrisson. Élevé par les fantômes de la ville, il grandit dans une communauté gérée par des esprits, vivants tous la nuit, se cachant des humains, avec qui ils évitent les contacts. Amitié et amour sont au rendez vous pour le jeune garçon, qui découvre aussi la peur et l'incompréhension lorsque les "vivants" interviennent dans son quotidien et chamboulent son bonheur. Car pour les hommes, esprits et enfants ne peuvent cohabiter...
C'est un conte merveilleux. Où hommes et esprits cohabitent sans questions qui se posent. Naturellement, les fantômes portent le bébé recueilli alors qu'ils ne peuvent être touchés, ou sentis. Tous ou presque accepteront d'élever l'enfant et de le nourrir de baies, de noix et de fruits jusqu'à ses 12 ans. L'enfant porte des beaux vêtements de défunts, tangibles.... Tant de choses impossibles qui ne dérangent en rien l'intrigue. Au contraire, cela rend l'ambiance douce et envoûtante. On est emporté, tel un esprit flottant derrière les protagonistes...
Yoann est un enfant enthousiaste, qui aime la nuit et surtout sa vie parmi les fantômes. Ils sont sa famille, plus que sa communauté. Il les aime et même s'il ne peut les toucher, il les suit, et découvre le cimetière, les gens, au fur et à mesure de sa croissance.
Il est dur d'imaginer qu'en douze ans, Yoann n'a pas visité tout le cimetière et qu'il a encore des endroits et des personnages à découvrir, et pourtant, on l'accompagne tout naturellement pour ses rencontres.
Des détails qui donnent tous dans le merveilleux, le féerique et l'enchantement. Autant de styles qui nous emportent agréablement.

Les points forts de ce récit sont l'atmosphère douce et chaleureuse de la nuit, du cimetière comme sanctuaire. Mais aussi des sentiments amoureux décrits de façon si naïve et pure. Enfin, c'est l'époque et le contexte décrit. Une ville à l'allure baroque, victorienne, des demeures sombres et hantées peut être... Pour des costumes enchanteurs.
Les seuls points faibles de cette histoire, sont les mots utilités, parfois inadaptés à l'âge des personnages, mais que l'on peut mettre sur le compte de l'époque ancienne qui accueille l'aventure de Yoann, ainsi que le style peut être trop simple de l'auteur. Mails il faut savoir se laisser porter, et prendre le récit comme un doux conte gothique pour petit et grand, fait de sentiments et d'impressions pour enchanter son public...
J'ai cru un moment que l'histoire allait trop vite, qu'elle allait devenir triste, trop portée sur le réel et la cruauté des hommes. On est prit dans la détresse, comme les personnages... Mais la fin du récit, du conte encore une fois, où l'enfant affronte "ses" démons, relève tout le reste, en donnant le coup de vitalité, et d'espoir à l'aventure.
Enfin, l'épilogue est mon plus jolie moment dans le récit.... Une part de rêve, où l'adulte se mêle à l'enfant, le destin à la magie...

Le style dePierre Brulhet m'a entraînée, pour une ballade agréable dans un monde pour enfant, un conte où tout est possible, pour tous. Où l'amour et l'amitié sont les plus forts. Une belle découverte, que j'offrirai à coup sur à une de mes correspondantes, pour partager ce doux moment de complicité, entre moi et les fantômes du cimetière... Ou bien la jolie Ora, et Yoann le charmeur...
Lien : http://rayon-passion.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
RubinowyRubinowy   20 juillet 2014
Yoann prit congé du fleuriste et suivi la route que lui avait indiquée son ami.Sur le chemin , il croisa le garde-champétre qui n'en finissait d'affiner sa moustache, le poissonnier qui déjà faisait étalage sur la place de ses dorades, soles, calamars et crustacés. Yoann trouvait étrange que les Esprits qui n’éprouvaient pas de sentiment de faim et n'avaient nullement besoin de manger, faisaient la queue chez le poissonnier, le boucher ou le boulanger pour repartir le sac rempli de provisions imaginaires pour la soirée. Yoann de disait parfois que la plupart d'entre eux refusaient l’évidence et qu'ils continuaient comme si la mort ne les avait jamais fauchés
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Aurore666Aurore666   11 janvier 2019
Au fil des ans, le fleuriste était devenu en réalité bien plus qu'un ami. Yoann le considérait comme un père. De même que George voyait en Yoann le fils qu'il n'avait jamais eu.

Le garçon s'approcha du fleuriste et posa sa main sur son épaule, mais elle le traversa comme à chaque fois qu'il le touchait. Yoann avait grandi auprès des Esprits, dormant le jour, vivant la nuit. Il portait de beaux vêtements que lui donnaient gracieusement des enfants Esprits enterrés récemment dans le cimetière, et qui n'en avaient plus besoin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Elo-DitElo-Dit   07 novembre 2018
"Si Yoann avait pu la serrer dans ses bras, il l'aurait pressée jusqu'à entendre son coeur battre contre sa poitrine. Mais elle était constituée d'une enveloppe immatérielle."
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Pierre Brulhet (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Brulhet
Troisième live autour de l'anthologie Étrange Enfance avec Anaïs Cros, Pierre Brulhet et Mello von Mobius. Pour cette rencontre, nous aborderons le sujet des jouets, vengeurs ou protecteurs, du regard différent que nous posons sur eux enfant puis adulte. Soutenez notre projet d'anthologie ! https://fr.ulule.com/etrange-enfance/
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1218 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..