AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2824611049
Éditeur : City Editions (15/11/2017)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 17 notes)
Résumé :
En 1942, Colette a 22 ans et elle est étudiante en médecine à l’hôpital Rothschild de Paris. En fait d'hôpital, c'est plutôt l'antichambre de l'enfer puisque les Juifs qui passent par cet établissement sont ensuite envoyés dans les camps de la mort.
Face à l’atrocité de la situation, Colette intègre un réseau d’évasion qui permet aux enfants de l'hôpital d’échapper à la déportation. Car, si personne ne sait vraiment ce qui les attend, on connaît l’horreur du ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
ClaireG
  25 février 2018
Beaune-la-Rolande (1939), Pithiviers (1941), Drancy (1941), lieux restés dans les mémoires en tant que camps de transit, pudiquement appelés camps de rassemblement des Juifs, avant leur transfert vers la gare du Bourget et la déportation en Pologne durant la Deuxième Guerre mondiale.
L'hôpital Rothschild à Paris (1852 – 12e arrondissement) comporte, outre un établissement de soins, un hospice et un orphelinat initialement destinés aux personnes de confession juive. Durant la Première Guerre mondiale, il devient un hôpital auxiliaire militaire et reçoit des blessés sans distinction philosophique. Il est aussi le seul hôpital juif toléré par les Allemands.
A partir de 1940, il sert d'annexe au camp de Drancy dépourvu d'unités de soins spécialisés. Hommes, femmes et enfants y sont envoyés provisoirement. Rothschild devient alors un hôpital-prison pour les Juifs en traitement, contrôlé méticuleusement et souvent très durement par les Allemands et la police française.
En 1941, la jeune Colette Brull y entre comme étudiante en médecine et côtoie chaque jour la barbarie humaine. Rapidement, elle perçoit la même colère rentrée chez certains de ses collègues. Notamment, la plus que discrète, Claire Heyman, assistante sociale. La rafle du Vel d'hiv' en juillet 1942 la meurtrit plus encore. Elle apprend alors qu'un groupe de résistants s'est formé à l'hôpital afin d'éviter que les enfants soient renvoyés à Drancy et déportés. C'est ainsi que des dossiers de jeunes malades sont escamotés ou maquillés, que certains sont déclarés décédés, que d'autres se voient attribuer des infections graves alors qu'en fait, ils sont évacués de l'hôpital et dirigés vers des institutions de bienfaisance ou des personnes sûres.
Cela représente un risque énorme tant pour les enfants que pour le personnel, d'autant plus que certains médecins collaborent pleinement avec les Allemands. Colette Brull participe à certaines de ces évasions. Mot d'ordre impératif : motus et bouche cousue. Jamais ils n'ont fait évader des enfants dont les parents, prisonniers des camps, n'en acceptaient pas le principe… alors que de toutes façons…Auschwitz… Un drame humain de plus pour Claire Heyman, Colette Brull et leurs collègues.
Après sa fuite de l‘hôpital, Colette entre dans la Résistance aux côtés de son père (croix de guerre de la Première Guerre mondiale) et participe à des repérages de l'artillerie allemande sur les toits de Paris, à la fabrication de faux papiers, etc.
Après la guerre, elle reçoit la croix de guerre avec palmes et devient pédiatre pour soigner un maximum d'enfants et tenter d'oublier tous ceux qui n'ont pu être sauvés… Peine perdue, elle n'a jamais pu oublier, et c'est en se rendant compte qu'elle était le dernier témoin de ces années terrifiantes à l'hôpital Rothschild (et ailleurs) qu'elle a décidé de témoigner, à ses enfants d'abord, puis d'en faire un devoir de mémoire.
Ce livre est dédié au courage et à la ténacité de Claire Heyman, instigatrice du réseau d'évasion de l'hôpital Rothschild. Modeste jusqu'à l'abnégation. Claire Heyman est décédée en 1997 emportant avec elle le secret de son héroïsme et le nombre d'enfants sauvés grâce à ses multiples stratagèmes
En 2011, une plaque commémorative a été apposée sur le mur d'entrée de l'hôpital avec le nom de tous ceux qui ont refusé la collaboration avec l'ennemi et qui, souvent, l‘ont payé de leur vie.
Grand merci à enjie77 qui a écrit un billet très émouvant sur ce livre, seul témoignage, forcément dur et nécessaire, de ce qu'il s'est passé à l'hôpital Rothschild.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8211
enjie77
  22 décembre 2017
Connaissiez-vous l'histoire de l'Hôpital Rothschild pendant l'occupation? Connaissiez-vous le nom de Claire Heyman?
Saviez-vous que cet hôpital était le seul établissement où pouvaient encore exercer des médecins juifs sous une direction agréée par l'occupant. Que cet hôpital était devenu une annexe de Drancy.
Ce livre est le témoignage émouvant du Docteur Colette Brull-Ulmann qui à cette époque, étudiante en médecine, s'est retrouvée à participer à un réseau de sauvetage d'enfants juifs.
Claire Heyman, initiatrice de ce réseau, a quitté ce monde sans jamais témoigner. Elle est restée discrète sur sa vie et son formidable courage, bravant tous les interdits, pour sauver des enfants.
Aucun ouvrage d'historien n'est venu lui rendre hommage. Depuis quelques temps, Colette, notre narratrice, libère sa parole, consciente qu'elle est la dernière mémoire de cette extraordinaire sauvetage.
Une plaque commémorative a été apposée à l'entrée de la Fondation, rue de Picpus.
C'est un livre très émouvant, écrit simplement, très facile à lire. Colette nous raconte son enfance et d'où lui vient cette vocation de pédiatre jusqu'à son arrivée au sein de l'Hôpital Rothschild. J'ai beaucoup apprécié son récit sur le quotidien des parisiens pendant l'occupation. Elle porte l'étoile jaune. Elle nous fait part de ses réflexions, de ses révoltes, face à l'humiliation que subissent les juifs. C'est un livre que la jeune génération devrait lire tant elle raconte simplement le quotidien des parisiens. C'est très vivant.
Bien sur, il y a un chapitre difficile, bien sur, on retrouve les salauds!
Mais pour Claire Heyman, je vous recommande ce livre, pour ne pas oublier, pour lui rendre hommage.
"page 251 Colette nous dit "Je suis devenue celle qui soigne pour essayer de repousser ces moments terribles où l'homme ne peut rien contre le mal. Ce combat a duré toute ma vie. Pédiatre, j'ai vu la maladie prendre des enfants, j'ai été impuissante, folle d'impuissance et de rage comme je l'avais été dans la cour de l'Hôpital. Mais j'ai soigné et guéri d'autres enfants. Et lorsque la maladie reculait, qu'elle abdiquait avant de fuir, ils me regardaient, épuisés, fragiles, mais heureux et bien vivants. Et il y avait leur sourire"
C'est beau n'est ce pas! Colette m'a touchée en plein coeur! J'ai les larmes aux yeux!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4015
prune42
  26 janvier 2019
Colette Brull est une jeune fille d'origine juive qui se destine à la médecine quand éclate la Seconde Guerre Mondiale. Mais à cause des nouvelles lois édictées par Hitler, Colette ne peut pas s'inscrire pour passer ses examens. Elle fait la rencontre de Jacques Ulmann, un jeune étudiant en médecine comme elle, qui lui apprend que l'hôpital Rothschild, qui soigne les malades du camp d'internement de Drancy, recherche des volontaires pour y travailler. La jeune fille entre donc à Rothschild et très vite comprend que l'hôpital essaie de retarder le retour des malades à Drancy au maximum pour différer leur déportation et fait "disparaître" des enfants pour les mettre en sécurité. Colette s'investit dans ces actions de Résistance. Parallèlement, la situation en France devient de plus en plus difficile, la faim, le froid, la misère gagnent toutes les familles. le père de Colette est arrêté et envoyé à Drancy. A son retour, ce n'est plus que l'ombre de lui-même. Face aux rafles qui se multiplient, le frère et la soeur de Colette sont envoyés loin se mettre en sécurité.
Je lis beaucoup de romans et de témoignages sur la Seconde Guerre Mondiale et je n'avais jamais entendu parler de l'histoire méconnue de l'hôpital Rothschild qui a recueilli et sauvé la vie d'enfants et d'adultes juifs sous l'Occupation. C'est donc avec curiosité que j'ai lu ce roman facilement et rapidement.
Là où j'ai été un peu déçue par contre, c'est que je m'attendais à ce qu'une plus grande place soit donnée au sauvetage des enfants juifs de l'hôpital, comme le laissait penser la quatrième de couverture du livre et finalement, le livre parle beaucoup plus de la vie extrêmement difficile pendant cette période. Ce n'était donc pas une nouveauté pour moi de ce côté là.
La partie que j'ai trouvée la plus émouvante, c'est lors de la rafle de l'orphelinat et quand Colette ne réussit pas à sauver des griffes des nazis Danielle, une petite fille à laquelle elle s'était attachée. IL y a beaucoup d'émotion à ce moment.
Je ne suis pas sûre de conserver longtemps ce livre en mémoire car il y a peu d'éléments vraiment marquants pour moi dans ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
LisonsDesLivres
  04 février 2019
Me voilà arrivée au bout de ma lecture et ma première question est de savoir si je vais oser critiquer un tel témoignage. La réponse est non.
Le contenu de ce livre m'a tour à tour émue, mise en colère, dégoûtée par tant d'horreurs commises par des hommes. J'ai eu peur pour et avec la famille Brull, les enfants, les vieillards, leurs sauveurs...
La deuxième question que je me pose est de savoir si en pareille situation, j'aurais le courage de résister comme l'ont fait l'auteur et ses collègues. J'espère n'avoir jamais de réponse à cette interrogation.
Au-delà des faits qui se sont déroulés à l'hôpital, Colette Brull-Ulmann nous fait vivre le climat qui régnait à Paris : les nombreuses humiliations des juifs, la terreur d'être dénoncé et arrêté, le manque de nourriture, de chauffage, les enfants et les vieillards en souffrant davantage...
Un témoignage bouleversant qui devrait être lu par tout le monde, de sorte que personne n'oublie ces atrocités et que toutes les victimes soient encore (un peu) vivantes dans notre mémoire collective.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Dupuisalex
  15 janvier 2019
«_Alors, il paraît que tu veux passer le bac ?
_Oui. Je veux être médecin.
Elle lève les yeux au plafond, entre désolation et commisération.
_Penses-tu. Élevé comme ça, mais est-ce que tu te rends compte que tu es nul, ma pauvre fille ? Tu ne peux pas, tu ne sais rien.
_Je sais des choses. Et j'apprendrais au lycée.
_Au lycée...
Et ainsi de suite. »
Les enfants du dernier salut de la plume de Jean-Christophe Portes par le témoignage de Colette Brull-Ulman
Ce livre est le récit d’une vie, sur la base de souvenirs de Colette Brull-Ulman.
Cette femme, qui a force de conviction et de caractère a fait de sa vocation un métier qui sauvera des dizaines et des centaines d'enfants juifs durant la seconde guerre mondiale.
Nul témoignage sur le réseau extraordinaire, qui a permis d'évasion enfants juifs au sein de l'hôpital Rothschild de Paris, a été écrit jusqu'à ce jour. En mémoire à celui-ci et à ceux qui ont fait que cela soit possible, Colette, la dernière témoin, partage L'essentiel, quelques peu émoussé, de sa mémoire.
Ce livre est essentiel pour la mémoire collective et je le recommande.
Les mêmes questions reviennent lorsqu'on lis ce genre de livre. Pourquoi ? Comment ?..
Je pense qu'on ne peut dire qu'on a aimé ce genre de livre, ni le noter en sachant que cela est basé sur des faits réels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ClaireGClaireG   25 février 2018
Elle finit par m’avouer, honteuse, que le maire refuse ces compléments [du lait en poudre] parce qu’ils viennent des Américains. En bon communiste, il obéit aux consignes de ses chefs qui veulent à tout prix faire échouer le plan d’aide américain. Quitte à faire souffrir des enfants.

p. 236
Commenter  J’apprécie          450
prune42prune42   26 janvier 2019
Au fil du temps, je m'étais persuadée que le silence peut effacer les mauvais souvenirs. Mais c'était faux. Les douleurs ne font que tourner en rond, comme des prisonnières dans leurs cellules ; elles frappent aux barreaux, elle piétinent dans le noir et se rappellent à vous dès que vous êtes seul avec vous-même.
Commenter  J’apprécie          110
prune42prune42   26 janvier 2019
Chaque enfant porte l'humanité tout entière, chacun est un monde en soi, un univers qui ne demande qu'à être découvert. Il faut alors la patience de l'explorateur pour s'y frayer un chemin.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Colette Brull-Ulmann (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colette Brull-Ulmann
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 19 octobre 2018 :
Le Bureau des légendes décrypté de Bruno Fuligni aux éditions https://www.lagriffenoire.com/126560-livre-d-art-et-histoire-de-l-art-le-bureau-des-legendes-decrypte.html
Henri de Rothschild de Nadège Forestier aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/125713-divers-litterature-henri-de-rothschild---un-humanitaire-avant-l-heure.html
Les enfants du dernier salut de Brull-Ullmann Colette et Jean-Christophe Portes aux éditions City https://www.lagriffenoire.com/99913-divers-histoire-les-enfants-du-dernier-salut.html
Qu'est-ce qu'elle a ma famille ?: récit3 octobre 2018 de Marc-Olivier Fogiel aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/126602-livres----vie-pratique--qu-est-ce-qu-elle-a-ma-famille----recit.html
Des lions et des hommes - Nouveaux défis à Valrêve22 juin 2018 de Anouk Journo-Durey aux éditions Fleurus https://www.lagriffenoire.com/118500-romans-pour-enfants-nouveaux-defis-a-valreve.html
Des lions et des hommes T.1 - le Refuge de Valrêve6 octobre 2017 de Anouk Journo-Durey aux éditions Fleurus https://www.lagriffenoire.com/94970-romans-le-refuge-de-valreve.html
Les photos insolites des présidents de la Ve République de Caroline PIGOZZI et Philippe GOULLIAUD aux éditions Gründ-Plon https://www.lagriffenoire.com/128564-article_recherche-les-photos-insolites-des-presidents-de-la-ve-republique.html
Valéry Giscard d'Estaing de Eric Roussel aux éditions de L?Observatoire https://www.lagriffenoire.com/127924-divers-55-valery-giscard-d-estaing.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : déportationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1821 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre