AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La fête des ombres tome 1 sur 2
EAN : 9791095397120
80 pages
Éditions Issekinicho (23/02/2021)
4.32/5   104 notes
Résumé :
Naoko, jeune Japonaise un peu rêveuse, vit parmi les ombres. Chaque été, dans son village, on célèbre une fête ancienne très particulière pendant laquelle les âmes errantes des disparus reviennent. Naoko aura pour mission de guider l'âme d'un homme privée de souvenirs, hantée par un terrible secret. Si elle échoue, au bout d'un an, l'âme sera perdue à tout jamais. Au fil des saisons, naissent entre Naoko et cette âme des sentiments qui brouillent la frontière entre ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
4,32

sur 104 notes
5
14 avis
4
10 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Fête des ombres, fête des âmes

Tous les ans lors d'un festival dans un petit village dans les montagnes du Japon des âmes perdues viennent chercher réconfort auprès des vivants. Ils ne sont qu'un tout petit nombre à pouvoir communiquer avec ces ombres, et le défunt n'est visible que de celui qu'il s'est choisi pour l'aider, il reste une ombre noire aux yeux des autres.

Naoko fait partie de ce petit nombre d'élus qui va tous les ans accompagner une ombre afin qu'elle retrouve qui elle est et puisse partir en paix. Cette tradition se perd, seules des vieilles femmes voient ces âmes, à l'exception de la jeune Naoko qui n'est qu'au début de ces accompagnements. Après avoir échoué l'an passé à aider une petite fille, la voilà cette année choisie par un jeune homme mystérieux, dont elle va s'attacher à découvrir l'identité.

Une histoire en deux tomes, empreinte d'une douce poésie, de couleurs délicates, un monde fantastique et onirique. C'est facile et agréable à lire, mais pour le moment cette lecture manque de profondeur et d'émotion pour me séduire. le tome 2 m'attend.

Commenter  J’apprécie          420

Naoko est une jeune fille avec des capacités un peu particulières, elle peut voir les « ombres », les âmes errantes des personnes récemment disparues qu'il va falloir aider à accepter cette transition vers l'au-delà.

J'ai été très touchée par cette histoire, par les dessins et par l'émotion qui se dégagent de cette bande dessinée qui se passe au Japon.

Une bande dessinée d'une grande poésie, colorée, douce et délicate à la fois.

Commenter  J’apprécie          270

Naoko est jeune femme qui guide les ombres, ces personnes mortes coincés sur terre. Elle doit en guider une par an, l'aider à retrouver la mémoire sinon l'ombre disparaitra définitivement, dans les limbes j'imagine....Il n'y a qu'elle qui peut le voir, les autres apercevant juste une ombre. Naoko vient d'échouer avec son ombre précèdent, elle est donc motivé à aider sa nouvelle ombre, un jeune homme. Dans les montagnes japonaises, un sublime décor, on la suit donc à la recherche du passé de son ombre.

J'ai adoré ce premier tome, l'histoire, qui est originale et clairement prenante mais aussi le décor et l'ambiance. J'aime un peu moins le dessin mais j'ai fini par m'y faire. J'ai qu'une hâte c'est de connaitre la suit, vu le cliffhanger de la fin !

Challenge BD 2022

Commenter  J’apprécie          181

Dites-moi Naoko, vous aimez les kakis?

Dites-moi amis(es) Babeliotes, vous aimez les ombres?

Si c'est le cas, vous devez lire et admirer les planches de cet album de l'Atelier Sentō, La fête des ombres. Ce premier tome est une mise en bouche de la rencontre entre les ombres et les vivants.

Les auteurs, un duo formé de Cécile Brun et Olivier Pichard , nous amènent dans un village isolé qui perpétue une tradition de cohabitation des âmes errantes avec des humains jusqu'aux célébrations de la fête des ombres. le but étant d'identifier les ombres pour qu'elles puissent partir en paix, la plupart ayant tout perdu, incluant leurs souvenirs et leur identité.

Naoko est une jeune adulte ayant la capacité et la sensibilité d'une accompagnatrice. Elle se lie à l'ombre d'une curieux garçon et tisse une belle complicité avec lui.

Les couleurs et dessins de cet album graphique sont magnifiques. le Japon est reproduit dans toute sa splendeur sur deux saisons, l'automne et l'hiver. Vivement le tome 2 pour le printemps et l'été, enfin j'imagine!!

Commenter  J’apprécie          94

Dans un petit village du japon, les habitants organisent chaque été un festival au cours duquel chaque habitant accueille une ombre, la représentation de l'âme d'un défunt. Pendant cet accueil un peu spécial, il faudra aider cette ombre, la guider et tenter de trouver son identité, car les ombres une fois en pleine errance oublie tout de leur passé. L'ombre à une forme humaine pour son hôte, les caractéristiques physiques apparaissent peu à peu mais pour le reste du village il ne s'agit que d'une ombre noire.

L'accueil dure une année, si l'hôte faillit à sa mission l'ombre disparaît à jamais, autant dire qu'il s'agit là d'une sacrée responsabilité. Responsabilité à laquelle Naoko a faillit avec sa première ombre il y a un an.

Difficile d'aider quelqu'un lorsque l'on a besoin soi-même d'aide. Depuis cette période difficile elle doit chaque mois assister à la réunion des hôtes pendant laquelle chacun parle de ses avancées. Mais Naoko n'en a que faire, elle se pose des questions sur cette mission ancestrale et de ses propres aspirations. Mais une nouvelle ombre lui est confié, un jeune homme mystérieux et en proie à une sorte de dépression ou tristesse qu'elle n'arrive pas à identifier.

Un pur plaisir que de se retrouver au coeur d'un village japonais et de ses traditions. Dans le premier opus de ce diptyque fantastique, les esprits sont des personnages à part entière qui rythment la vie du village. le récit est découpé en saison (automne et hiver) puisque en général la fin de l'été marque la fin d'une mission. Naoko est un personnage qui hésite entre préserver cette tradition ancestrale ou entrer dans la modernité et prendre sa vie en main. Pas facile lorsque l'on est l'un des dernière à avoir le don de percevoir ces ombres, tous les autres hôtes sont des personnes âgées voire très âgées.

le charme de ce genre de BD réside dans les illustrations à l'aquarelle qui nous plongent avec délice dans une atmosphère singulière, pas tout à fait sombre mais pas non plus heureuse; un peu comme des pas que l'on ferait en montagne à travers la brume.


Lien : https://leslecturesdestemilo..
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (3)
BoDoi
03 août 2021
La Fête des ombres est un album subtil et doux, qui emmène le lecteur dans le Japon profond, où nature et spiritualité se mêlent dans une culture traditionnelle qui flirte avec les frontières du réel, où vivants et morts cohabitent volontiers.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest
11 mai 2021
Une réflexion intelligente et sensible sur le deuil et le souvenir de ceux qui sont partis.
Lire la critique sur le site : BDGest
Telerama
22 mars 2021
Cette histoire entre réel et imaginaire, Cécile Brun et Olivier Pichard, de l’Atelier Sento, la racontent avec une incroyable précision des détails et une douceur splendide.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation

On ne s'en rend pas compte au début ... Mais le temps s'écoule plus vite qu'on ne le croit. Et ce qui nous semblait éternel ne dure jamais bien longtemps.

Commenter  J’apprécie          30

Ah, ce monde dans lequel nous vivons est bien étrange, Naoko…

…ce n’est pas chose aisée que d’y trouver notre place.

Commenter  J’apprécie          30

- Ah, ce monde dans lequel nous vivons est bien étrange, Naoko... Ce n'est pas chose aisée que d'y trouver notre place.

Commenter  J’apprécie          20

Si les ombres occultent leur passé, c'est avant tout pour se protéger de la souffrance qui s'y tapit.

Comment savoir ce qu'on risque de réveiller en cherchant à les aider ?

Commenter  J’apprécie          10

Tout ce que nous pouvons faire, c'est accepter leur présence et les accompagner avec bienveillance, le temps de leur bref passage parmi nous.

Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : japonVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus

Autres livres de Cécile Brun (II) (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4720 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre