AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290334508
95 pages
Éditeur : J'ai Lu (05/11/2003)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 45 notes)
Résumé :
" A quoi sert de courir le monde ? dit le maître zen. Ce que vous poursuivez avec tant d'ardeur et de zèle est déjà là. C'est en vous que se trouve la nature du Bouddha. Henri Brunel a puisé dans la littérature zen ces contes gais et colorés, qu'il a réécrits pour les adapter à notre sensibilité. Par la grâce d'un petit lapin blanc, d'un miroir magique ou d'un noble samouraï, ces histoires entrebâillent la porte du merveilleux. Avec un sens aigu de l'humour et du pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Momiji
  24 septembre 2014
La pensée Zen a accompagné depuis des temps lointains de nombreux êtres vers la sagesse, vers une vision plus apaisée du monde. Ce que l'on connaît moins, c'est l'humour et la malice qui composent cette philosophie et par lesquels son enseignement passe. Henri Brunel a réécrit des contes faisant partie du patrimoine de cette pensée et au-delà, de ce mode de vie, pour nous les rendre compréhensibles. Des récits courts qui se lisent en un rien de temps mais qui paradoxalement résonnent longtemps en nous après avoir refermé l'ouvrage...
La lecture est une passion, une source d'énergie et d'épanouissement pour moi. Elle est également une pause, une entrée dans une temporalité différente à chaque fois. Celle des Contes zen d'Henri Brunel a été tout à la fois aussi vivifiante qu'un vent frais de montagne que réconfortante comme une tasse de Chaï tea venant réchauffer l'esprit et le corps. Pouvant se lire en un bloc comme se déguster comme une boîte de chocolats, un à la fois (pour les plus raisonnables), chacun d'eux a une tonalité différente, une saveur unique. Et pourtant, tous laissent sur une même envie : savourer la vie et apprécier chaque instant, à l'endroit où l'on se trouve. Même les histoires les plus tristes réussissent à transmettre une note positive, ce qui insuffle beaucoup d'apaisement et nous laisse sur une touche pleine de douceur, et surtout, avec le sourire. Animaux, moines, empereurs, courtisanes, paysans : des êtres variés deviennent les acteurs des enseignements du Zen, chacun apportant un angle différent.
Je vous disais que l'auteur les a réécrits et il l'a bien fait : il n'est pas forcément aisé de transmettre une pensée dont certains des fondements puisent leurs racines dans des cultures très éloignées de nos conceptions occidentales. Non seulement les récits sont agréables à la lecture, mais Henri Brunel n'hésite jamais à venir ajouter un petit complément pour venir souligner un point essentiel du conte, élargir la réflexion, voire nous laisser sur une nouvelle lancée pour à notre tour prolonger l'enseignement. Par ailleurs, des notes récapitulatives en fin de récit viendront éclairer les lanternes de celles et ceux qui ne sont pas du tout initiés aux cultures du Zen et plus largement à l'Asie. Mais sans tomber dans l'énumération décourageante.
Un petit ouvrage qui se parcourt vite et qui fait du bien. Il ne fera pas de vous un disciple accompli mais vous mettra peut-être sur la voie ! A mettre dans votre PAL pour un moment de détente et de retrouvailles avec vous-même.
Lien : http://wp.me/p12Kl4-qv
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Hippocampelephantocamelos
  25 janvier 2020
Ce livre n'est pas un roman, mais un recueil de contes aux morales plus philosophiques les unes que les autres. Par des petites histoires imagées, inscrites dans une possibilité du réel, ou dans une fiction enfantine, vous réfléchissez progressivement avec l'auteur sur la vie et sur votre appréhension de cette dernière. Pour quelle(s) raison(s) agissons-nous comme nous le faisons ? Sommes-nous sages ? Quelle est notre place dans ce monde ? Sommes-nous assez humbles ? Tant de questions soulevées par ces moments de réflexion.
Que vous soyez zen ou stressé, ce petit recueil vous apportera matière à réflexion. Une jolie façon de prendre du recul sur soi et sur le monde qui nous entoure. A moins que ce ne soit nous qui entourions le monde ?
Commenter  J’apprécie          120
cicou45
  04 septembre 2011
Recueil de contes, ce livre nous enseigne la sagesse et la morale zen à travers de courtes histoires qui nous invitent à réfléchir et à se pencher sur nous-mêmes.
La richesse n'est pas que matérielle et se trouve le plus souvent au fond des âmes des êtres que nous rencontrons, voire au fond de notre propre coeur sans que nous le sachions. Voilà le résumé que je pourrais faire de cet ouvrage car telle est la véritable morale qui, à mon avis, en ressort.
Ces contes ici présentés sont tous extraits d'ouvrages d'Henri Brunel dans lesquels l'auteur a poussé les choses un peu plus loin en publiant des recueils plus poussés et plus développés sur la philosophe zen mais celui-ci constitue déjà une très belle initiation.
Ouvrage très agréable à lire et très vite lu, je vous invite vivement à venir le découvrir !
Commenter  J’apprécie          50
joedi
  03 novembre 2011
Ce petit livre de contes très courts, se lit très facilement, l'écriture est agréable.
A la fin de chaque conte, l'auteur a ajouté la morale de celui-ci ou parfois, un dicton ou un poème zen.
Un livre à avoir au chevet pour les moments d'insomnie.
Commenter  J’apprécie          70
LeManegeDePsylook
  24 avril 2020
Un petit recueil de 30 contes zen, moins de 100 pages, c'est dire s'il est court mais c'est pas plus mal. Vu le nombre, je ne vais pas écrire le résumé de chacun, surtout qu'ils ne sont pas très longs : deux pages pour une grande majorité.
Ma chronique ne va pas non plus être très longue parce que je n'ai pas grand-chose à dire de cette lecture.
Ce ne sont pas des contes comme on a l'habitude d'en lire : il y a bien une petite histoire, mais elle est racontée de manière très calme. Ça fait du bien et ça ouvre des réflexions sur notre entourage, sur nos agissements au quotidien, mais c'est également très ennuyeux toute cette platitude. le conte n'a pas toujours de fin et pour qu'on comprenne bien en quoi il entre dans la catégorie des contes zen, un petit texte explicatif suit, en s'appuyant sur des citations d'auteurs européens qui ont bien compris cette notion de zen.
Ils sont tous originaires d'Asie, beaucoup se passent au Japon mais certains viennent de Chine ou d'Inde.
Je vais m'arrêter là parce que je ne vois pas ce que je peux rajouter d'autre. C'est un recueil qui m'a ennuyée et je suis contente de l'avoir terminé.
Lien : https://psylook.kimengumi.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
joedijoedi   01 novembre 2011
Au cours des siècles, le rituel se compliqua, des centaines de règles furent édictées, concernant l'arrangement des fleurs, la façon de verser le thé, etc ..., mais Rikyu, le plus célèbre des maîtres de thé, rappelait :
Le thé n’est rien d’autre que ceci :
Vous faites bouillir l’eau
Vous faites infuser le thé
Et vous le buvez …
C’est tout ce qu’il vous faut savoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
joedijoedi   03 novembre 2011
Ils se marièrent, et vécurent toute une année dans une harmonie parfaite. Un jour, l'un de leurs voisins, qui était un homme serviable et courtois, les invita à une fête d'anniversaire ; il leur proposa d'utiliser à cette occasion le bain chaud qu'il venait de faire installer chez lui et dont il était très fier. La jeune femme refusa, prétextant qu'elle craignait l'eau chaude par-dessus tout. Mais le jeune mari insista :
"Nous ne pouvons offenser notre hôte, un voisin si aimable !"
Elle céda.
Le soir du bain, le mari, ne la voyant pas revenir, s'inquiéta. Il alla la chercher. A sa place, il ne trouva que deux rubans bleus et un peigne d'écaille, qui flottaient sur l'eau.
La femme de glace avait fondu.
Ainsi a-t-il été rapporté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
indelebilevagabondeindelebilevagabonde   30 décembre 2016
Le fantôme encombrant "Il suffit de peu de chose, un zete de bon sens, une question claire, un rire, pour désaarçonner les faux gourous, qui manipulent les âmes simples, les esprits sensibles ou fragilisés, en s'enveloppant d'ombre et de mystère.Quelques graines de soja, et s'évanouissent ls fantômes...p18

Le silence (...) Un mot que l'on pèle avec enchantement.Absence de bruit, jeûne de la parole, renoncement, il se révèle chant secret du langage abouti, musique aux mille harmoniques selon l'imaginaire, les affects, l'intuition.Le coeur perce au-delà le concept, l'intellect, il nous emmène au coeur des choses (....).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
joedijoedi   01 novembre 2011
"Le Zen est un chemin qui va ..." Dans chaque pas sur ce chemin, l'éternité est enclose. Dans le présent se niche la vie, l'oasis, l'infini. Je goûte le présent, le passé s'est enfui, le futur est un rêve, le présent seul est.
Commenter  J’apprécie          30
joedijoedi   01 novembre 2011
Le moine considère d'un oeil égal le prince et le pauvre hère, le lion et le vermisseau. N'enviant rien, ne possédant rien, le Zen est la liberté parfaite.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1341 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre