AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Henri Brunel (Autre)
EAN : 9782757885765
288 pages
Éditeur : Points (19/11/2020)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Le zen est entré dans la vie d'Henri Brunel lorsqu'il s'y attendait le moins. À l'âge de trente-cinq ans, on lui diagnostique un diabète. Effrayé, l'homme se jette à corps perdu dans le yoga, qu'il enseignera par la suite pendant plus de trente ans. Progressivement, il découvre la pensée zen et découvre grâce à elle la paix intérieure, qu'il partage aujourd'hui en écrivant.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
frandj
  07 septembre 2020
Ce petit livre m'a semblé très attrayant. D'abord, il est original (car je connais peu d'ouvrages consacrés à ce sujet), ensuite il est intéressant (car il nous fait découvrir l'esprit du zen) et enfin il est agréable à lire (car les contes choisis sont très brefs et souvent percutants).
L'auteur l'indique dans sa préface: le zen a pour objectif de décaper l'esprit. Une image proposée par un maître de thé formule ce but: « il faut bien vider la tasse si on veut la remplir ». Henri Brunel propose à nous, lecteurs occidentaux, une sélection de contes qui nous surprennent sans nous rebuter. Certains sont plus ou moins bien venus, mais aucun ne laisse indifférent. J'apprécie certains courts passages, comme celui-ci (dans le conte "La bannière et le vent"):
« Maître, est-ce la bannière qui bouge, est-ce le vent ?
- Ce n'est pas la bannière, ce n'est pas le vent, c'est votre esprit qui bouge ».
A ces contes, s'ajoutent quelques haïkus. Ces courtes poésies, particulières par leur forme et surtout par leur esprit, pourraient sembler faciles à écrire, mais c'est une illusion. En fait, cet art est subtil et ne relève d'aucune forme d'intellectualisme. Il n'est pas toujours facile de l'apprécier à sa juste valeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Errant
  02 décembre 2016
Le seul regret que j'ai à propos de ce livre c'est de l'avoir emprunté à la bibliothèque. Car j'aimerais le posséder pour relire de temps à autre l'un ou l'autre de ces contes, inégaux en longueur et en attrait, mais qui laissent ,presque toujours, étonné et songeur quant à leur réelle signification. On y trouve des contes principalement du Japon, mais aussi de l'Inde, du Tibet, de la Chine etc. Divisé en trois parties ( qui correspondent je crois à trois livres publiés séparément), la troisième m'a particulièrement plu car les contes y sont regroupés par thèmes, mis en contexte, et parfois même accompagnés d'une courte explication.
L'ensemble transmet bien l'esprit zen, est charmant en soi, mais surtout sème des germes de réflexions et éclaire un tant soit peu cette séduisante mais complexe voie qu'est le Zen.
Commenter  J’apprécie          60
morrigan
  01 novembre 2015
De Henri Brunel
Aux éditions Points
Sorti en 2015
Connaissez-vous l'histoire de la petite taupe à qui on cherchait un mari hors du commun ? Ou celle de l'homme qui avait acheté un miroir et s'observait en secret ? Ou encore celle de la tortue geignarde et de ses deux amis hérons ? Non, alors ouvrez ce livre et laissez-vous transportez au milieu de la sagesse zen.
Un livre émouvant et perturbant.
D'habitude j'ai un peu de mal avec les recueils. Enchaîner les histoires sans prendre le temps de les apprécier ne m'intéresse pas. Mais avec ce livre, j'ai réussi à prendre du temps pour lire, à m'arrêtez régulièrement, à ne lire qu'un ou deux contes par soir. D'ailleurs à proprement parler ce sont des paraboles plus que des contes, car ils visent tous à transmettre un message, plus ou moins apparent.
Les histoires, vraiment très courtes pour certaines, sont vraiment très variées et simples à lire. Les personnages peuvent aussi bien être des humains que des animaux doués de paroles ou encore Bouddha lui-même. de temps en temps, l'écrivain apparaît pour partager avec nous sa vision d'une des histoires, ou pour expliquer pourquoi il en est venu à raconter celle-ci. Cela pourrait être gênant (et ça l'ai probablement si on lit tout le livre d'une traite) mais avec une lecture très coupée, ça ne pose aucun soucis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LivresBouddhistesZuiHo
  18 juin 2019
La belle édition, intégrale et illustrée des contes « zen » d'Henri Brunel
Voici l'édition « de luxe » regroupant la trilogie des « Contes zen » d'Henri Brunel, édités par Calmann-Lévy (1999-2000-2001). C'est une version de plus grand format, avec un beau papier épais vanillé, et illustrée d'une « quarantaine d'illustrations en couleurs des maîtres de l'estampe japonaise des XVIIIe et XIXe siècles. »
le succès de ces éditions est incontestable.
Mais je serais encore plus ravi de lire une anthologie exhaustive de contes bouddhiques, l'auteur annonçant dans son Avant-propos avoir trier des centaines de contes pour nous proposer les plus adaptés « à nos oreilles ».
En vérité, il y a bien dans ce gentil recueil, des contes « Zen », japonais donc, mais aussi des contes indiens, tibétains, chinois. Petite déception pour ma part. Pour plus de contes vraiment zen, lire : Taïsen DESHIMARUle Bol et le Bâton : 120 contes Zen
Les contes sont courts et se lisent rapidement : on lit le livre d'une traite, en deux heures.
Ils sont poétiques et pleins de sagesse toute bouddhiste, mais aussi emplis de passions humaines, et de leçons de vie, parfois cruelles.
Un beau, et simple cadeau – zen tout simplement.
Bonne lecture !
Zuihô.
Lien : https://livresbouddhistes.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nausicaah
  10 mars 2020
Les plus beaux contes zen nous emmène dans de nombreux pays : Japon, Chine, Tibet, Népal et Inde, afin de découvrir cette culture riche en contes ainsi que quelques poésies et haïkus provenant de ces mêmes régions.
Les contes sont très intéressants à lire, déjà car il s'agit de contes "classiques" de ces pays, ce qui apporte au lecteur des connaissances par rapport aux différentes cultures, mais aussi des morales, au fond, pas si différentes de celles du monde occidental.
Rapide à lire, intéressant à découvrir, pour les novices et initiés aux littératures d'Asie.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   14 juillet 2015
Le haïku est simplicité, légèreté, mise à nu de l’essentiel. Le haïku, c’est sur une table de bois, une fleur des champs. C’est le temps accordé au silence. Une grâce, un secret. Un oiseau qui se pose. Un instant sauvé, une brindille d’éternel. Un haïku, c’est la chance offerte de tout deviner, de tout comprendre, de tout aimer, en un éclair de trois vers. […]

L’auteur de haïku doit renoncer le plus souvent aux adjectifs, et toujours aux métaphores, aux « violons de l’automne », aux flamboiements, à la colère, au romantisme, à la nostalgie complaisante. Travail de nudité. Il doit saisir avec force l’image, rassembler dans sa main le présent tout entier, et laisser place au silence. Il s’efface, pour que naisse en un cœur l’étincelle, pour donner une chance si infime soit elle à l’Absolu. L’éternité est maintenant. L’auteur de haïku doit attendre le moment privilégié et ne rien attendre, être vigilant, accueillir. […]

Inventer des haïkus avec un grain d’humour, doser l’image, le sourire, la tendresse, la lucidité, la pointe légère, cueillir l’instant qui passe est un exercice de salubrité personnelle ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
legraindeblelegraindeble   07 mai 2012
Le Zen : cette lame nue, cette lumière insolente et impitoyable, qui me contraignit à faire face à ma vie et me renvoya plus ouvert, plus tolérant, plus profond à la foi chrétienne de mon enfance. Vivre zen, c'est être lucide, trier ce qui passe et ce qui demeure, c'est goûter le bonheur du présent, et, coque de noix dans l'océan de l'Absolu, s'arrimer d'instant en instant à l'éternel. - 8 -
Commenter  J’apprécie          80
frandjfrandj   07 septembre 2020
.
LE SILENCE

Quatre moines zen ont décidé de faire un sesshin (sorte de retraite) dans un silence absolu. Ils sont installés en zazen.
« La bougie s’est éteinte ! dit le plus jeune des moines.
- Tu ne dois pas parler. C’est un sesshin de silence total, fait observer un moine plus âgé.
- Pourquoi parlez-vous, au lieu de vous taire, comme nous en étions convenus ! remarque le troisième moine.
- Je suis le seul qui n’ait pas parlé ! dit avec satisfaction le quatrième moine ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
frandjfrandj   10 septembre 2020
.
Le haïku est un poème singulier, presque un exercice spirituel. Résultat d’un extrême raffinement, produit de siècles de culture, le haïku ne révèle sa saveur qu’aux esprits accueillants, aux cœurs attentifs. Le haïku est simplicité, légèreté, mise à nu de l’essentiel
Commenter  J’apprécie          40
ErrantErrant   02 décembre 2016
Le silence zen, qui n'est pas simple absence de bruit, mais qui permet d'appréhender l'essentiel, rend proches et familières la vie et la mort, mêle notre petite existence à la Vie universelle, ouvre en nous la porte secrète, et le chemin d'Absolu.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1343 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre