AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505066663
Éditeur : Dargaud (02/06/2017)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Qui est Jonathan Fly ? Pourquoi ce brillant reporter mène-t-il une vie clandestine et recluse avec son fils, Jason ? Quels liens a-t-il avec l'assassinat du pasteur Caton-Wood, leader du mouvement pour les droits civiques de la population noire, et avec Jasper Glover, directeur du FBI ? Ce onzième album de la série « XIII Mystery » est raconté à travers le regard du Jason, au moment des faits, alors qu'il était enfant...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Davalian
  20 juin 2017
Avec cet antépénultième album de la série XIII Mystery, Luc Brunschwig et Olivier Taduc permettront aux adeptes de la série historique de se réconcilier avec le dytique consacré à Greenfalls, souvent déconsidéré. Ce onzième album de la série parallèle reste l'exact contrepoint du précédent, consacré à Calvin Wax, tout en rappelant, à son début, Little Jones.

Le scénario est – comme il fallait s'y attendre – particulièrement bien ficelé. Les explications laissées par Brunschwig permettent de saisir le supplément d'âme de cette histoire. Les rapports entre Jonathan et Jason paraissent ici surprenantes tant elles sont… réalistes ! Celles-ci sont d'ailleurs le fil rouge d'un épisode qui se lit avec plaisir et avec un frisson dans le dos lorsque l'on connaît la destinée de Jonathan. Une ellipse particulièrement bien choisie tombera à point nommé. Osé mais bien vu !

Les dessins de Taduc sont réalistes et collent bien avec le ton général de la série historique. Pas d'hésitations, mais de la précision, des couleurs adaptées à l'histoire : tout cela reflète un important travail qui est apprécié à sa juste valeur ! Au-delà des dessins, l'histoire nous permet de composer avec un nouveau personnage qui agit comme une métaphore qui reste pleinement dans le ton de la série.

L'on pourra toutefois regretter que certains personnages attendus n'apparaissent pas ici ou que d'autres (notamment le couple d'aubergistes) n'aient pas été rajeunis ou soient cantonnés à des rôles très secondaires (Zeke). Mais il s'agit là de point de détails. Malgré ses grandes qualités, le scénario fonctionne sur un rythme binaire. S'il semble plus étoffé dans sa première partie, il laisse ensuite la place à l'action, entraînant une accélération trop rapide de la lecture. Mais il s'agit là de la remarque du lecteur déçu de devoir quitter sa lecture arrivée à son terme.

Ce onzième album est donc une réussite. Il n'y a pas à lambiner ni à hésiter. Longuement attendu, il tient toutes ses promesses. Bravo !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
tchouk-tchouk-nougat
  15 septembre 2017
Greenfalls est un village paumé des Etats-Unis, il ne s'y passe pas grand chose sauf quand le directeur du FBI décide d'y passer un week-end. Ce qui intéresse tout particulièrement le journaliste Jonathan Fly.
Ce onzième tome de XIII mystéry va donc revenir sur deux personnages phare de la série mère : Jonathan et Jason Fly.
Le scénario est bien construit amenant parfaitement cette sordide histoire du directeur du FBI que l'on trouve antipathique dès le départ. Les personnages sont bien travaillés que ça soit l'obsession de Jonathan au attente du fils. Je trouve cette relation père-fils vraie et émouvante, c'est le véritable fil rouge de l'histoire au final.
Le dessin réaliste est précis et net, s'accordant parfaitement à l'histoire et à la continuité entre les tomes. du bon travail!
Commenter  J’apprécie          180
bibiouest
  10 juin 2017
Un nouvel opus de la série XIII mystery, consacré à Jonathan Fly (Le père adoptif de Jason ). J'ai trouvé le scénario très crédible s'intercalant bien entre les épisodes de la série mère. le dessin est réaliste.
l'univers de XIII semble inépuisable, du moins la série des "mystery" avec des nouveautés scénaristiques qui enrichissent les personnages.
Commenter  J’apprécie          212
sevm57
  02 août 2019
Cet album de la série XIII mystery est consacré à Jonathan Fly, et il se déroule dans les jours qui ont précédé la nuit du 3 août.
On y retrouve tous les habitants de Greenfalls: Zeke Hathaway, Dwight et David Rigby, mais aussi un nouveau personnage : le directeur du FBI JK Glover, fortement inspiré de John Edgar Hoover.
Cet album offre un éclairage complémentaire sur les événements qui se sont déroulés à Greenfalls et qui ont conduit à l'assassinat de Jonathan Fly.
Mais ce que j'ai préféré, c'est le personnage du jeune Jason Fly, qui est particulièrement attachant.
J'ai également apprécié que les auteurs dressent un portrait tout en nuances de Jonathan Fly, car il n'a pas vraiment le beau rôle dans cet album, et en tout cas beaucoup moins que dans la série d'origine. Il sacrifie clairement son fils à la recherche de la vérité qu'il mène en tant que journaliste. Cela donne une histoire plutôt triste, mais intéressante et bien menée.
Commenter  J’apprécie          140
yvantilleuil
  26 juin 2017
J'attendais le onzième tome de ce spin-off visant à approfondir l'univers de XIII en se concentrant à chaque fois sur l'un des personnages de la saga, avec grande impatience. Comme chaque tome de cette saga est attribué à un duo inédit d'auteurs (tandis que Jean van Hamme garde un oeil sur l'ensemble afin d'éviter au maximum les incohérences scénaristiques) et qu'il y avait un certain Luc Brunschwig annoncé au scénario, vous comprendrez aisément pourquoi. Outre la joie de voir mon auteur fétiche sur une saga dont la taille du lectorat est à la hauteur de son talent, j'étais également curieux de découvrir ce que donnerait son association avec Olivier TaDuc (« Chinaman », « Griffe blanche »).
Si certains tomes de ce spin-off avaient la lourde tâche de s'intéresser à des personnages secondaires, Luc Brunschwig et Olivier TaDuc ont la chance (et la grande responsabilité) de pouvoir s'attaquer à l'un des personnages-phare de la saga. Jonathan Fly n'est en effet pas uniquement un journaliste engagé du « Mountain News », vivant caché dans un bled perdu nommé Greenfalls, c'est surtout le père adoptif de Jason Fly, alias Jason Mac Lane. Etant donné que XIII aura tenu tout le monde en haleine sous ce nom, je n'étais probablement pas le seul à attendre ce spin-off avec grand intérêt.
Ce one-shot plonge donc dans le passé du journaliste, levant ainsi le voile sur la période qui précède les événements tragiques de « La nuit du 3 août ». En se basant sur les informations contenues dans les tomes 6 et 7 de la série mère, Luc Brunschwig imagine une intrigue qui débute par l'étrange disparition du pasteur noir Isayah Caton-Wood, grand défenseur des droits de la population noire des Etats-Unis et homme qui dérange donc l'establishment. Au fil des pages, l'auteur va forcément également s'intéresser au sort de Jonathan Fly, mettant d'une part la (non-)relation qu'il entretient avec son fils en avant, mais dévoilant surtout pourquoi il a choisi de se terrer dans un bled paumé, ainsi que les faits qui ont précédé de son assassinat.
Luc Brunschwig a cette capacité de vous dresser le portrait de personnages forts, qui ne vous quittent pas une fois l'album refermé, mais j'étais cependant persuadé qu'il avait pour cela besoin de place et de temps… alors qu'il se retrouvait ici dans l'obligation de livrer un one-shot. Et bien, Houston n'a eu aucun problème et je me suis donc royalement planté, car le garçon nous livre à nouveau des personnages fouillés, qu'il nous croque en seulement quelques cases. Deux truites jetées à la poubelle par le petit Jason, un regard que le scénariste connaît visiblement trop bien à en croire la préface touchante dédiée à ses enfants, et hop, le tour est joué, on s'attache au gamin et à ses aventures. de même pour Jasper Konrad Glover, le grand patron du FBI, que l'on ne met que quelques cases à détester.
Une fois les personnages en place, l'auteur déroule le reste de ses capacités, c'est-à-dire une narration impeccable et cette aptitude à imbriquer toutes les pièces de son puzzle quand il faut et comme il faut. Force est également de constater que Brunschwig à beau faire une saga grand public, cela ne l'empêche pas de mettre en avant certaines pages peu glorieuses de l'histoire des Etats-Unis. Puis, il y a forcément cette relation père-fils, qui ne pouvait évidemment pas manquer et l'appel, thème qui tient l'auteur particulièrement à coeur. Bref, du Brunschwig en one-shot, j'en redemande !
Luc Brunschwig sait également s'entourer de personnages particulièrement talentueux pour la partie graphique de ses albums et c'est une nouvelle fois le cas avec Olivier TaDuc au dessin et Bérengère Marquebreucq à la colorisation. D'un trait réaliste, précis et parfaitement adapté au style de la saga originelle, le premier offre une mise en scène parfaitement rythmée et de toute beauté, tandis que la seconde semble aussi à l'aise en forêt qu'en pleine nuit, distillant à chaque fois la bonne ambiance.
Bref, le meilleur tome de la série et un one-shot qui place la barre très haute pour les deux tomes qui restent à venir : Daniel Pecqueur et Philippe Buchet pour le suivant, consacré à Alan Smith, et Jean van Hamme himself et Olivier Grenson pour le treizième volet.
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (2)
BDGest   26 mai 2017
Peut-être le meilleur opus de la collection en date, Jonathan Fly est bien plus qu’une énième pièce rapportée. Sans toucher à l’édifice principal, l’album apporte un lot d’informations inédites qui enrichissent réellement la psychologie des différents protagonistes.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   22 mai 2017
Ses planches sont efficaces. Il nous plonge dans le drame qui se prépare, en faisant lui aussi, monter la pression, grâce à la précision de son trait.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
bibiouestbibiouest   10 juin 2017
Voyez-vous, durant ces 8 dernières années, notre nation a vu augmenter de façon affolante le nombre de ses ennemis intérieurs...Espions communistes agitateurs syndicalistes, peaux-rouges et nègres en révolte... Tous semblent s'être donné le mot pour mettre à mal notre rêve de liberté...Heure après heure, mes hommes et moi avons dû mener un combat acharné dont vous pouvez quotidiennement goûter les fruits...Grâce au Bureau Fédéral d'Investigation l'Amérique des années 70 reste encore et toujours l'Amérique que nous chérissons !!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   15 septembre 2017
-Où est-ce que tu as appris à mentir avec un tel aplomb? C'était phénoménal!?
-Il suffit de croire en ce qu'on dit au moment où on le dit! La plupart des gens ont tendance à confondre "confiance en soi" avec "vérité"!
Commenter  J’apprécie          120
DavalianDavalian   18 juin 2017
- Nous vivons dans un monde d'une grande complexité.
- Comment t'expliquer que des gens formidables font parfois des choses horribles au nom de ce qu'ils imaginent être le bien ?...
Commenter  J’apprécie          130
DavalianDavalian   18 juin 2017
- Je... je ne suis pas sûr q'un enfant puisse comprendre ça, Jason...
- On nous avait enfermé, lui et moi, dans un même lieu... il me détestait... parce que je n'avais pas les mêmes idées que lui !
- Ça peut sembler idiot, je sais...
- Mais les adultes sont prêts à s'entretuer pour des choses aussi bêtes que ça !!!
Commenter  J’apprécie          20
HORUSFONCKHORUSFONCK   21 juin 2017
Alors, être un communiste... C'est mal?

C'est "super mal", oui!
Commenter  J’apprécie          60
Lire un extrait
Videos de Luc Brunschwig (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luc Brunschwig
Les nouveautés Futuro de mars 2019
autres livres classés : ku klux klanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3470 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre