AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253170968
Éditeur : Le Livre de Poche (01/12/1999)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 182 notes)
Résumé :
Par une nuit sans lune Jehan de Montpéril, le chevalier errant, est chargé d'escorter au fond de la forêt six fossoyeurs porteurs d'un cercueil bardé de fer.
C'est une armure vide qu'il s'agit d'enterrer. Une armure maléfique, une armure tueuse qui, dit-on, bouge toute seule et répète, passé minuit, les gestes de mort appris sur le champ de bataille. Malgré cela, bien des chevaliers la convoitent, au risque de voir leur famille décimée par le vêtement de méta... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  28 juillet 2014
Cette deuxième aventure de Jehan de Montperil, chevalier errant, nous entraine à découvrir les mystères qui entourent une armure " tueuse ".
Serge Brussolo réussit, comme dans " le château des poisons", à restituer une ambiance sombre dans ce Moyen âge où tout ce qui semble hors norme est très vite attribué à l'oeuvre du malin.
Les personnages sont forts bien décrits avec leurs caractéristiques qui permettent de se les représenter sans aucun problème , l'intrigue est vraiment machiavélique, ce qui prouve une fois de plus que Brussolo est un formidable raconteur d'histoires.
Commenter  J’apprécie          240
Colette
  15 septembre 2009
Un roman dans la continuité du château des poisons qui nous fait suivre les aventures du chevalier errant Jehan de Montpéril.
Cette histoire, à l'intrigue très troublante et inattendue, est pleine de suspense et de retournements de situations jusqu'à la dernière page! On reconnait bien le style de Brussolo, magique, comme d'habitude!
Commenter  J’apprécie          180
Rusen
  29 décembre 2015
Paru initialement en 1992 sous le nom « L'Armure Maudite », « L'Armure de Vengeance » a été réédité en 1998 et constitue le second tome de la série « Jehan de Montperil », initiée avec « le Château des Poisons ».
Serge Brussolo nous propose la même recette que dans le tome précédent, à savoir un thriller médiéval dans lequel Jehan de Montperil, à l'inverse d'un Guillaume de Baskerville, est avant tout une victime, obligé bien malgré lui de mener son enquête au sein d'un moyen-âge cradingue où règnent l'obscurantisme et les superstitions, et où le moindre chemin peut dissimiler des vilains prêts à trancher les gorges et poinçonner les carcasses pour quelques menues piécettes.
Encore une fois, le roman tient en haleine jusqu'à la fin et égare sans cesse le lecteur dans les fausses pistes tout en étant fort peu avare en détails glauques et malsains.
Commenter  J’apprécie          90
brouillard
  21 octobre 2012
Jod, forgeron ne vit que pour réaliser son rêve de créer une armure qui protègerait parfaitement le chevalier qui la porterait. Ce rêve est devenu une obsession qui le rend dangereux pour ses enfants : son fils, un bébé non baptisé et Sigrid, sa fille de 6 ans qu'il oblige à se travestir en garçon pour l'aider dans sa besogne.
Le livre commnece ainsi par exposé l'objet qui sera l'enjeu de tout le récit : de la naissance de cette armure noire à l'époque vingt ans après de meurtres dont l'armure vide serait coupable. Jehan de Montpéril, ancien serf deven,u chevalier par la bravoure dont il a fait preuve au combat, est chargé de mener l'enquêtes sur les meurtres d'enfants de la noblesse.
L'armure de vengeance est le premier récit de Serge Brussolo que je lis. Ce fut une belle découverte pour moi : la retranscription de la vie au moyen-âge avec ses superstitions est bien réalisée; les protagonistes sont divers et leurs rapports de force sont bien décrits, hiérarchisés. L'écriture de Serge Brussolo est captivante, la peinture psychique des personnages est complexe, son récit propose des pasages intenses d'action et d'autres plus émouvants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bruno19
  13 janvier 2011
Policier époque moyen age, l'armure de vengenace reprend l'enqueteur-chevalier sans fortune du "chateau des poisons" et le confronte cette fois au mystère d'une armure soit disant maudite. Comme dans le précédent, j'ai beaucoup aimé cette ambiance moyen-ageuse et les rebondissements incessants jusqu'à la toute fin (la solution - la vraie- n'étant dévoilé que dans les toutes dernières pages du livre.
Alors, bien sûr, c'est une technique narative: faire échafauder une théorie au detective, invalider cette belle théorie par un fait ou une révélation pour qu'il doive en échafauder une autre invalidée à son tour...etc.
Mais imaginer autant d'explications plausibles que le lecteur est tout prêt à croire, c'est déjà faire preuve d'imagination et de générosité. Et savoir produire des univers à la fois séduisants et inquiétants comme le fait l'auteur, c'est un grand talent je trouve.
Je classerai ce livre un cran au dessus du "chateau des poisons" (que j'avais déjà bien aimé)
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
ColetteColette   14 septembre 2009
C'était la nuit des châteaux forts, quand l'obscurité avale les formes de la bâtisse et la réduit à une montagne creuse sur laquelle s'acharne ce vent dont on ne perçoit le souffle nulle part ailleurs mieux que sur un chemin de ronde. C'était l'odeur de la pierre mouillé, de la caverne primitive d'où l'humanité était sortie en rampant. Cette impression étrange de ne plus faire vraiment partie du monde mais d'être juché sur un caillou tombé de la lune, de monter la garde sur un astre naufragé, tout de granit. Un sentiment insolite vous saisissait alors, une exaltation orgueilleuse, la fierté farouche de dominer le petit peuple, d'être là, enraciné sur la roche, maître des hauteurs, plus près de Dieu qu'aucun des vilains traînant sur la plaine. Une alliance entre la pierre des murailles et le fer du haubert qui vous couvrait le corps. Matières nobles, qui en s'entrechoquant produisent des étincelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
CrazynathCrazynath   26 juillet 2014
La connaissance est une affaire d'homme sans le sou. Un noble n'a pas besoin de s'alourdir la cervelle avec une science si facile à monnayer.
Commenter  J’apprécie          110
CrazynathCrazynath   26 juillet 2014
Elle savait qu'en tant que femelle, elle ne possédait pas les organes nécessaires à la réflexion, c'était un fait reconnu. Chez elle, l'intelligence avait été remplacée par la capacité de procréer, c'était ainsi, il ne servait à rien de contester les desseins de Dieu.
Commenter  J’apprécie          10
KhiadKhiad   01 novembre 2016
C’était l’une de ces nuits où la porte des enfers semble s’entrebâiller. L’une de ces nuits maudites où se déchaînent les puissances des ténèbres, où hommes et femmes doivent s’abstenir de copuler s’ils ne veulent point engendrer quelque enfant difforme portant sur sa physionomie l’empreinte du Malin. C’était l’une de ces nuits où tout bon chrétien sent qu’il est prudent de ne point se hasarder hors du halo d’un cierge de cire bénite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bonogirlbonogirl   21 août 2011
Je n'ai rien à offrir à un homme normal. Et par pitié, ne me dites pas que je suis intelligente, je m'en moque. Si c'était possible je donnerais tout mon esprit pour retrouver mon visage de jadis.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Serge Brussolo (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Brussolo
Chronique animée par Fabien Delorme, consacrée aux grands noms de la littérature policière, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin).
autres livres classés : moyen-âgeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Peggy Sue et les fantômes

Quel est le nom de famille de Peggy Sue ?

Fairway
Trueway
Fairpath
Farewell

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Peggy Sue et les Fantômes, tome 1 : Le Jour du chien bleu de Serge BrussoloCréer un quiz sur ce livre
.. ..