AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2259211534
Éditeur : Plon (04/03/2010)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 33 notes)
Résumé :

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en Bretagne, dans une ambiance de légendes celtiques et de superstitions, une adolescente solitaire découvre qu'un culte ancestral est à l'origine de nombreux assassinats perpétrés dans le voisinage.

Marion passe chaque été ses vacances à Bregannog, un village coupé du monde, où une partie de la population vit encore dans la stricte observance des croyances implantées par les druides.

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
mireille.lefustec
  11 octobre 2014
Publié en 2010, soit onze ans après "Le manoir des sortilèges" lu le jour précédent.
La comparaison des deux ouvrages est au bénéfice de l'auteur.
Cette fois, j'ai trouvé l'écriture meilleure, les personnages attachants et solides, le fond de légendes celtes intéressant, j'ai adhéré, lu sans pause.
Je n'ai pas apprécié la fin mais ceci est strictement personnel.
Un détail m'a amusée, c'est que le manoir détruit au cours d'un bombardement a le même architecte que celui des sortilèges! Il est construit sur un emplacement identique.
" le château se tenait en équilibre sur la margelle de ce puits, à la façon d'un couvercle vermoulu qui s'émietterait chaque semaine."
" le château est en équilibre au-dessus d'un gouffre."
" à chaque marée de forte amplitude, les vagues agrandissent la crevasse. le château est comme posé en équilibre au-dessus d'un entonnoir. Quand l'entonnoir sera devenu assez large, nous tomberons dedans.3
Evidemment, ces trois phrases rapprochées sont bien répétitives.
Mais je ne renie pas que j'ai été bon public pour cette lecture.,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ptipatapon
  25 août 2016
J'ai voulu renouer avec cet auteur que j'avais un peu délaissé ces dernières années. La plupart des livres que j'ai lu de Serge Brussolo suivent à peu près le même schéma : une atmosphère mystérieuse, voire inquiétante, sur fond de légende ou de superstition, un héros ou héroine plutot jeune embarqué dans une quête à la recherche de la vérité, un dénouement à la Gérard Majax (pour ceux qui connaissent), dans lequel toute la légende ou le mystère ésotérique trouve une réponse rationnelle et sans appel. Ce qui est plaisant, comme dans les livres d'Agatha Christie, c'est que nous évoluons dans un climat de suspicion et de trouble, avec une intrigue permanente, et nous savons qu'une explication rationnelle et logique sera dévoilée dans les dix dernières pages du livre. Finalement, l'intrigue mystérieuse étant une constante, le charme d'un livre de Serge Brussolo va dépendre de notre propre adhésion ou intérêt pour l'époque,le lieu et l'atmosphère dans lequel évolue notre héros.
Je n'ai pas été charmé par le vestiaire de la reine morte. L'héroine est trop jeune. On a l'impression de lire un roman du Club des cinq (toujours pour ceux qui connaissent) remis au gout du jour (avec des cadavres), l'époque quasi-contemporaine (années 70) ne m'a pas assez dépaysée, ainsi que le lieu . En bref, je ne recommanderai pas ce livre. Il y a en d'autres de Serge Brussolo bien meilleurs à mon gout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
AnyoneAndNobody
  23 janvier 2018
Ce doit être le quatrième Brussolo que je lis dont deux d'entre eux desquels je ne me souviens guère (les 2 premiers tomes de la série Agence 13 pour les curieuses et curieux). Celui-ci ainsi que Les Geôliers m'encouragent à découvrir la bibliographie de l'auteur davantage encore.
J'aime ce que transmet Brussolo dans ses récits par le biais de son écriture, j'y trouve une espèce de brutalité et d'honnêteté sans chichis qui me plaisent beaucoup, d'ailleurs je trouve que la comparaison avec King n'est pas usurpée sur ce plan. Ils ont tout deux cette fluidité efficace pour raconter leurs histoires qui me réjouit au plus haut point.
Le fait que la jeunesse d'un personnage ne soit pas prétexte à lui épargner quoi que soit me plait également beaucoup. La jeune fille que l'on suit a 12 ans dans ce roman et elle passe par bien des difficultés, certaines d'entre elles plutôt traumatisantes pour une enfant de cet âge et pourtant l'auteur lui fait traverser ces épreuves et les conséquences qu'elles ont sur sa psychologie sans les amoindrir.
L'intrigue est elle aussi intéressante et je ne me suis pas ennuyé un poil en lisant ce livre puisque, même si une hypothèse que j'ai eu assez tôt dans ma lecture s'est révélée juste, je n'ai jamais cessée d'avoir le doute jusqu'à la fin.
Cette fin est quant à elle comme je les aime, l'intrigue est refermée mais rien n'est réglé définitivement pour autant et la vie continue pour les personnages même si nous lecteurs, avons terminé le roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CelineTH7854
  06 juillet 2018
La promesse du début : "Le Club des 5", version légendes bretonnes, druides tueurs et bête qui rôde. L'histoire aurait pu être intéressante, mais je n'ai pas réellement accroché à la suite. La montée en tension n'y est pas, les personnalités des personnages peu développées, dommage !
Commenter  J’apprécie          80
sophinette37
  20 mai 2012
J'ai passé un bon moment à lire cette histoire sur fond de mystères, de rêves, de cauchemars, de chasse au trésor, de monstres meurtriers, d'enfance à la dérive, le tout ancré en Bretagne, terre de légendes par excellence. Ce n'est pas mon premier Brussolo, et ce ne sera sûrement par le dernier. Il sait toujours à merveille planter le décor, et conférer une densité, une atmosphère particulière à ses histoires empreintes d'étrangeté. Tout ce que j'aime!
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ZirkawiccaZirkawicca   22 octobre 2016
- Tu en as vu, toi [des fées, des korrigans...]? s'enquit Marion.
- Non, soupira Yoëlle. Dans mon enfance, il y en avait déjà moins, les engrais chimiques les avaient empoisonnés. On dit que la plupart des anciens dieux n'ont pas survécu à l'invention de la TSF. Les ondes radiophoniques les auraient électrocutés (...) Quant aux sirènes, elles ont presque toutes sauté sur les chapelets de mines que les Allemands ont mouillées le long de la côte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bgnbgn   08 décembre 2012
Elle s'interrompit pour verser le thé dans les tasses.
" Y' a pas de cidre ? grogna Pipi. Le thé, c'est de la tisane pour faire pisser les vieux coincés de la prostate. "
La maîtresse d'école le rabroua d'un claquement de langue.
" Deux fous...", pensa Marion, avec l'envie de sauter pas la fenêtre.
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   27 février 2019
il recommanda la jeune femme à l'une de ses amies, Bernadette de Saint-Faron, qui éditait des romans édifiants à l'usage des petites filles. Ayant créé sa propre maison, elle résistait courageusement à la déferlante de la mode "Club des Cinq" qui avait porté de rudes coups à ses publications jusque-là consacrées aux émois d'adolescentes aspirant à prendre le voile pour soigner les lépreux.
Commenter  J’apprécie          10
ZirkawiccaZirkawicca   22 octobre 2016
Les transports de la passion, les baisers, les balbutiements tels qu'ils étaient présentés au cinéma ne l'attiraient pas, et même lui paraissaient aussi peu appétissants que les symptômes de la grippe. Tous ces couples qui s'étreignaient en pleurnichant avaient l'air de souffrir du rhume des foins avec leurs visages gonflés par les larmes!
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   27 février 2019
En règle générale, Marion préférait les aventures du Club des Cinq, non pas à cause de l'intrigue qu'elle jugeait sotte (elle estimait invraisemblable qu'un groupe d'enfants puisse venir à bout de dangereux malfaiteurs internationaux), mais parce que ces livres lui confirmaient que tous les malheurs du monde provenaient des adultes.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Serge Brussolo (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Brussolo
Chronique animée par Fabien Delorme, consacrée aux grands noms de la littérature policière, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin).
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Peggy Sue et les fantômes

Quel est le nom de famille de Peggy Sue ?

Fairway
Trueway
Fairpath
Farewell

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Peggy Sue et les Fantômes, tome 1 : Le Jour du chien bleu de Serge BrussoloCréer un quiz sur ce livre