AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2259209130
Éditeur : Plon (14/10/2010)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 35 notes)
Résumé :

Louis XIV vient de mourir, laissant la France ruinée. Avec l'arrivée du régent souffle un vent de liberté que d'aucuns nommeront débauche.

Occultisme et messes noires sont le pain quotidien des roués qui invoquent le diable dans les carrières de Vanves. Frédéric Lemât, lui, est un peintre apprécié des salons. C'est également un sympathique tueur à gages dont l'art consiste à débarrasser de leur encombrant mari les jeunes marquises vendues... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Sylviegeo
  20 janvier 2016
Ce titre m'intrique. Qu'est ce que les louvetiers? On me dit que c'est un officier chargé de la chasse des loups. Privilège leur était accordé de chasser en battue dans les forêts royales. Mais qu'est-ce que le loup ? La France est ruinée après Louis XIV et sous le Régent, un vent de liberté souffle. Débauches, sciences occultes, drôles de messes, horoscopes mais aussi fanatisme et chasses aux impies. Ha voilà qui sont les loups ! Ceux qui sont différents, ceux qui ne croient pas, ceux qui dérangent. Ici, c'est plutôt un fameux peintre, Ikonos, ayant un talent bien particulier: peindre des toiles à saveur de prophéties. Ses toiles inquiètent, elles dévoilent des futurs qu'on ne veut reconnaître, connaître. Les fanatiques louvetiers du roi, devront donc le démasquer, le trouver, le tuer en prenant tous les moyens pour ce faire.
Les louvetiers du Roi est un véritable récit d'aventures dans la plus pure tradition. Les mousquetaires ne feraient mieux. On y suivra Lemat, peintre empoisonneur, et son fidèle Lahuilette, ancien soldat, dans une foule de péripéties et de batailles toutes plus étonnantes les unes que les autres.
Toutefois, si Brussolo nous tient en haleine en première partie, on a l'impression que, tout comme son héros, il s'essouffle et termine le récit un peu trop facilement. On aurait aimé en savoir plus sur les protagonistes de ce périple original.
Une lecture comme une bonne aventure .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
LVI
  20 mars 2012
Les tableaux grégeois !

Né en 51 à Paris, Serge Brussolo, après avoir suivi des études de lettres et de psychologie (ça peut aider quand on ambitionne de devenir écrivain) et avoir exercé divers petits métiers (ça aussi, ça peut considérablement aider), est publié pour la toute première fois en 78 et obtient dès l'année suivante le ‘Grand prix de la science-fiction française', qu'il recevra à nouveau en 81 après la publication de son recueil de nouvelles ‘Vue en coupe d'une ville malade'. Publié au départ dans la collection ‘Présence du futur' chez Denoël, puis également très rapidement dans la collection ‘Anticipation' des éditions ‘Fleuve Noir', cet auteur extraordinaire, dont l'imagination débordante fait de lui le créateur français le plus étourdissant de mondes, d'êtres et de situations aussi baroques qu'abscons, un maître de l'étrange et du fantastique plus qu'un auteur de science-fiction (ses romans ne relèvent vraiment guère du genre au sens strict du terme), est passé depuis allégrement au roman policier, historique et même de littérature générale, puis carrément aux livres pour la jeunesse, avec le même élan et le même talent qui font de lui aujourd'hui l'un des auteurs français les plus prolifiques (près de 150 romans et nouvelles à l'heure actuelle) de la littérature populaire. Grand amateur des romans feuilletons d'antan, il a su recréer l'ambiance particulière de ce genre au travers de récits toujours extrêmement originaux qui n'ont tout simplement aucun équivalent en France. Tranchant et éclectique, il nous propose une oeuvre hors-normes qui ne pourra que vous passionner si vous aimez fréquenter les chemins qui sortent de l'ordinaire !

Les louvetiers du Roi - chez Plon - Dépôt légal : Octobre 2010

Nous sommes au début du XVIII° siècle et le Royaume de France est malade : les temps de gloire sont révolus et les caisses sont vides : les impôts sans cesse plus lourds ont eu raison des maigres fortunes familiales. Louis le quatorzième est mort, Philippe d'Orléans assure la régence et un vent de liberté souffle sur le pays que les cochons et les truies animent de leurs ébats (le film ‘Que la fête commence !' de Bertrand Tavernier de 75 avec Noiret, Marielle et Rochefort en est une illustration pertinente).

Frédéric Lemât, un peintre mondain, se doublant d'un tueur à gages, spécialisé dans les trompe-l'oeil, peint des tableaux extraordinairement réalistes sous l'ornementation desquels se cachent d'effroyables pièges chimiques qui tuent ceux qui les contemplent. Payé à prix d'or par ses riches clients, il entend parler par son protecteur, le Marquis au masque de porcelaine, d'un autre peintre, le très mystérieux Ikônos, qui sème le chaos au travers de ses tableaux à lui, des peintures divinatoires en pelure d'oignon qui créent l'illusion parfaite de la vie, de véritables horoscopes picturaux, que les ‘Grands' de ce monde s'arrachent. Seulement voilà, une confrérie secrète, les Chevaliers de l'ombre, la garde rapprochée du Régent, soupçonnant Lemât d'être Ikônos se rapproche dangereusement de celui-ci. le piège va-t-il se refermer et enlacer notre héros et son compagnon d'armes, le fidèle Lahuilette, sur une voie sans retour ?

Vous le saurez uniquement si vous prenez la peine de lire ce nouvel ouvrage (de 277 pages) de Serge Brussolo, l'homme dont l'imagination débridée et l'extraordinaire force de narration produisent depuis maintenant trente ans, avec la régularité d'un métronome, des récits hallucinants au travers desquels il ne nous laisse pas une seconde pour souffler : à chaque page, il nous amène un peu plus près du bord d'un précipice dans lequel nous sombrons presque à chaque fois (et en tout cas à nouveau cette fois-ci avec cet ouvrage-ci) avec délice !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ginie13
  09 novembre 2012
Cela fait pas mal de temps que je n'avais pas lu Brussolo et c'est avec "Les louvetiers du Roi" que j'ai remis ça.
La première moitié du roman est vraiment basée sur les fameuses peintures "mortelles" de Frédérique Lemât puis la seconde partie glisse plutôt sur son "concurrent" Ikônos.
De ce fait, l'intrigue première s'efface pour une laisser place à quelque chose de tout aussi captivant mais c'est dommage de ne pas avoir continué dans la lancée.
En même temps, c'est tout Brussolo de nous planter un décor, nous laisser croire à une histoire déjà toute faite et au final, de nous faire un dénouement complètement inattendu !
Ce fut un bon moment de lecture, je n'ai pas pu lâcher ce roman avant de l'avoir terminé, pour moi, il vaut bien ses 4 étoiles.
Commenter  J’apprécie          40
Pomfresh
  11 novembre 2011
D'accord, ce livre partait gagnant, puisque j'aime assez le style de Brussolo. Eh bien j'ai été très surprise, d'une part par un style nouveau, mais "trash" que d'habitude, et ça ne manque pas... On retrouve bien sûr des touches de sa culture antique, mais c'est tout...
D'autre part, l'époque et l'intrigue sont tout à fait nouvelles pour ce que je connais de cet auteur. On se retrouve donc en pleine régence, à suivre les aventures d'un peintre génial mais un peu hors normes, qui traque lui-même son rival, un peintre mystérieux et prédictif, avant de se retrouver pris au piège.
L'auteur nous balade et nous tient en haleine, on s'attache aux personnages et même à leurs défauts. le dénouement est tout à fait inattendu.
A lire et à conseiller...
Commenter  J’apprécie          30
virginie-musarde
  14 août 2016
Je redoutais un peu d'aborder cet auteur, les romans d'anticipation et de SF n'étant absolument pas ma tasse de thé ! Là, l'histoire ressemblant à un polar historique et à un roman de cape et d'épée, je me suis laissée tenter !
Et, à mon grand plaisir, ce fut une belle rencontre, un moment de lecture entre parenthèses, dans une aventure prenante, intéressante, sise dans une période qui m'intrigue la régence après le décès de Louis XIV).
Tous les ingrédients sont réunis : un héros courageux mais pas tout blanc (les trafics de Frédéric Lemât, peintre et tueur à gages, frôlent la magie et l'alchimie), une jeune fille au double-jeu, des paysans bretons au bord de la jacquerie, un aristo bientôt décapité, et un fou qui, finalement, ne l'est peut-être pas tant que ça...
Un ensemble très réussi, vivant, servi par une narration adaptée, des personnages attachants !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Ginie13Ginie13   09 novembre 2012
Certes , à première vue la bâtisse paraît solide, mais la légende prétend qu'il suffirait de trois coups de maillet appliqués en un endroit spécifique pour que murs, toits et planchers s'effondrent comme un château de cartes.
Commenter  J’apprécie          10
Ginie13Ginie13   09 novembre 2012
Tout à coup, Arnaud qu'on croyait mort, ouvrit les yeux et poussa un gémissement. Ses frères hurlèrent, persuadés de se trouver en face d'un spectre ; le baron dut les rappeler sèchement à l'ordre.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Serge Brussolo (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Brussolo
Chronique animée par Fabien Delorme, consacrée aux grands noms de la littérature policière, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin).
autres livres classés : thriller historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Peggy Sue et les fantômes

Quel est le nom de famille de Peggy Sue ?

Fairway
Trueway
Fairpath
Farewell

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Peggy Sue et les Fantômes, tome 1 : Le Jour du chien bleu de Serge BrussoloCréer un quiz sur ce livre