AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1503993531
Éditeur : AmazonCrossing (08/05/2018)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Andalousie, juin 1553 – Le couvent de Las Golondrinas est menacé par l’Inquisition. L’abbesse et les sœurs n’ont aucun doute sur le sort qui leur est réservé et mettent tout en œuvre pour sauver cinq de leurs orphelines ainsi qu’un médaillon, bien le plus précieux de leur ordre.
Amérique du Sud, printemps 1983 – Après le passage d’un ouragan dévastateur, une petite fille est miraculeusement retrouvée vivante dans une barque avec, pour seul signe distinctif, u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LeslivresdeRose
  13 mai 2018
Je tenais tout d'abord à remercier chaleureusement NetGalley et les éditions Amazon Publishing France pour leur confiance et l'envoi de ce roman en service presse numérique.
C'est la couverture et surtout le titre de ce livre qui m'ont tout d'abord attirée ! le côté historique m'a ensuite convaincue de le solliciter sur NetGalley ! Je ressors très contente de ma lecture même si j'ai un petit goût de trop peu concernant certains aspects du récit.
Je m'explique. La narration de ce roman est construite sur deux époques en parallèle : une partie des chapitres sont consacrés à l'histoire de Menina, qui prend place fin du 20ème, début du 21ème siècle, les autres s'attachent à retracer le récit des soeurs du couvent de Las Golondrinas (ainsi que de leurs protégées) qui ont vécu au 16ème siècle. Si d'un côté, Menina est le personnage central et principal, de l'autre, par contre, il est question des nombreuses soeurs et jeunes filles ayant contribué de près ou de loin à l'histoire du couvent et surtout à la protection d'une précieuse chronique accompagnée d'une non moins précieuse clé. Parmi celles-ci, je citerai Soeur Beatriz, Salomé, Esperanza, Luz, Marisol, Shanchia et Pia.
Si j'ai beaucoup aimé suivre les aventures de chacun d'entre elles, notamment le récit des turpitudes qui les ont conduites jusqu'au couvent ou encore ce qui les a fait fuir ce refuge et ce qu'elles sont devenues par la suite, j'ai regretté que l'auteure ne s'attarde pas plus sur leur quotidien. J'ai eu l'impression d'uniquement survoler leur vie. Hélène Bryan ne raconte que les événements marquant de celle-ci, ceux qui sont utiles et font avancer le récit. J'aurais souhaité découvrir plus en détails l'une ou l'autre rencontre et partager davantage leurs soucis, peines et joies quotidiennes. J'ai la sensation d'être seulement restée spectatrice, un peu en retrait. Il y avait une sorte de distance entre elles et moi que j'aurais aimé voir comblée. Je pense que l'auteure a voulu aborder à travers ces jeunes filles de nombreux sujets (mariage forcé, chasse aux hérétiques, intolérance,…). Pour moi, elle s'est trop dispersée. J'aurais préféré qu'elle évoque tous ces sujets mais qu'ensuite elle se concentre sur l'une ou l'autre histoire en particulier.
Toutefois, l'auteure en révèle assez sur chacune d'elles pour que le lecteur puisse parfaitement se rendre compte de leur caractère. de plus, leurs histoires personnelles sont touchantes et les événements qui ont contribué à leur arrivée au couvent ne laissent pas indifférent. Ce qui fait que, malgré cette distance, j'ai beaucoup apprécié ces jeunes filles, d'où mon souhait, sans doute, d'en vouloir encore plus ! J'ai donc à la fois gouté cette profusion de personnages et les liens qui se tissaient entre elles et, à la fois, regretté qu'elles ne soient pas moins nombreuses pour que je puisse encore davantage m'attacher à elles et mieux les connaitre. Si cela avait été le cas, je pense que ce livre aurait pu être un coup de coeur !
Pour ce qui est de Menina, l'auteure nous en dévoile plus sur sa vie, sur ses sentiments et ses choix. Si je l'ai trouvée un peu naïve et coincée au départ, son voyage va se révéler salvateur et initiatique ! En partant et en quittant sa bulle protectrice, elle prouve qu'elle n'a pas envie de se laisser guider par les autres et qu'elle veut prendre sa vie en main ! Cependant, elle est bien démunie au début de son périple. Par la suite, de la petite américaine riche et couvée par ses parents, elle va devenir une jeune femme sûre d'elle et prête à risquer sa vie pour aider les autres. J'ai beaucoup aimé sa transformation ainsi que les rencontres et découvertes qui vont jalonner sa route.
Concernant l'intrigue, j'ai étonnamment préféré les parties concernant Menina ! J'ai trouvé qu'il y avait plus de suspens et de tension ! Si la plongée dans le passé aux côtés des soeurs est très agréable, ces passages sont, par contre, souvent plus lents et contiennent quelques longueurs. [Cela peut paraître contradictoire avec mes remarques précédentes et mon souhait d'avoir plus de détails sur leur vie. En réalité, j'estime que certains passages plus « générales » auraient pu être coupés au profit d'autres plus « détaillés ».] le mystère entourant la chronique et la clé n'est dévoilé qu'à la toute fin. Avant cela, peu d'éléments filtrent concernant ces objets. Les révélations et leurs conséquences sont ben amenées bien que tout va un peu trop vite, ce que j'ai regretté. J'ai également trouvé un des dénouements un peu facile avec une explication trop simple à mon goût. le côté thriller aurait mérité, d'après moi, d'être davantage développé.
J'ai adoré les thématiques abordées par l'auteure, comme le place des femmes (qui ont un rôle primordial dans ce récit), la tolérance, le partage, le vivre-ensemble, l'acceptation des différences (religieuses mais également sociales,…). Les soeurs de Las Golondrinas ont un très beau message à faire passer ! Elles agissent dans l'ombre, comme le souligne le titre, mais la portée de leur message dépasse largement les murs du couvent ! J'ai également beaucoup apprécié le parallèle que fait l'auteure entre l'histoire des « protégées », la façon dont elles sont traitées au 16ème siècle et la condition féminine de nos jours. le vécu de Menina et ses multiples déboires tout comme celui des jeunes filles dont elle croise brièvement la route, prouvent que, malheureusement, l'égalité entre homme et femme est encore loin d'être acquise et que certaines injustices continuent d'avoir cours.
En bref, j'ai beaucoup apprécié ma lecture même si j'aurais aimé me sentir plus proche de certains personnages et que j'ai été un peu déçue par le côté thriller, pas assez présent pour moi ! Je conseille donc ce livre à tous ceux qui sont prêts à embarquer pour un voyage dans le temps et dans l'espace aux côtés de femmes fortes, porteuses d'un message de paix et de tolérance !

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sorayabxl
  19 mai 2018
"Femmes de l'ombre" est un roman à double ligne du temps qui nous transporte dans l'Espagne et l'Amérique du Sud du XVIe siècle à travers les recherches de Menina, une jeune étudiante en histoire de l'art ayant grandi aux Etats-Unis. Au coeur de l'intrigue se trouve le Couvent andalou de Las Golondrinas (« les hirondelles » en français), un lieu d'étude et de refuge pour religieuses et orphelines, dont l'un des trésors est une Chronique rédigée par les soeurs et renfermant un Évangile considéré comme subversif en ces temps de persécutions religieuses. Suite à la Reconquista, l'Espagne est en effet sujette à l'Inquisition qui chasse toute forme d'hérésie, pourchassant notamment les « faux chrétiens », c'est-à-dire les musulmans et les juifs convertis au christianisme mais soupçonnés de continuer à pratiquer leur religion d'origine en secret.
Au même moment, l'Espagne part à la conquête des Amériques. Certaines des pensionnaires du couvent sont envoyées au Nouveau Monde afin de fuir l'Inquisition et de perpétuer les enseignements religieux de leurs consoeurs restées en Espagne. Chacune de ces aventurières doit surmonter ses blessures et se forger un destin dans un environnement hostile et souvent violent à l'encontre des femmes. Salomé, la fille de Beatriz la Catholique et de son amant musulman, tracera le chemin d'une réconciliation entre les peuples, les religions et les cultures, en épousant un chef inca et en offrant son soutien à Esperanza, Marisol, Pia et Sanchia, arrivées quelques années plus tard avec le précieux trésor du Couvent : sa Chronique, mais aussi son médaillon en forme d'hirondelle… qui trouvera son chemin jusqu'au cou de la jeune Menina.
Bien plus qu'une suite de portraits, "Femmes de l'ombre" est un roman bien construit et bien rythmé offrant une multitude d'intrigues mêlant la résistance d'un couvent aux directives de Rome à la recherche de tableaux oubliés (des oeuvres de Mendoza, un peintre du XVIe siècle imaginé par l'auteure) et à une enquête policière visant à démanteler un réseau de trafic d'êtres humains. Les intrigues romantiques restent sobres et Helen Bryan s'intéresse avant tout au sens que chaque héroïne donne à sa vie, combinant avec bonheur la grande Histoire avec les destins individuels des femmes de Las Gondrinas. Elle nous offre ainsi, selon les termes de l'éditeur, « un véritable voyage émotionnel à travers les siècles et les continents ».

Malgré des coïncidences invraisemblables au sein du récit contemporain (le voyage de Menina en Espagne en avril 2000) et un happy end trop gros pour être crédible, les 448 pages se lisent au final très vite car il est impossible de ne pas se laisser porter par l'intrigue et les personnages.
J'ai aimé…
• Les portraits vivants et touchants des femmes de las Gondrinas au fil du XVIe siècle
• L'intégration très réussie du contexte historique dans les multiples récits : principalement l'Inquisition espagnole du XVIe siècle faisant suite à la Reconquista et la colonisation des Amériques à partir de l'expédition de Pissaro en 1524
• le style d'écriture, très accessible
J'aurais aimé…
• Des coïncidences un peu moins invraisemblables dans la partie contemporaine du récit (comme le fait que Menina atterrisse « par hasard » au couvent de la Golondrinas)
• Un happy end un peu moins parfait et plus réaliste
Lien : http://histfict.fr/790
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leBoudoirdulivre
  21 avril 2018
J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman en auto-édition sur Amazon malgré un début un peu long à se mettre en place. Cette histoire assez incroyable est d'autant plus passionnante qu'elle renferme toutes sortes de descriptions et de détails qui nous immerge sur les lieux mêmes où se déroulent ce livre. du courage est ce qui peut le mieux résumer ce roman, le courage de femmes qui ont su dépasser les préjugés et les difficultés pour arriver à leurs buts.
Couvent de Las Golondrinas, Andalousie, juin 1553.
Protégé de l'Inquisition par la reine Isabelle, le couvent accueille au sein de leur orphelinat, les fruits des amours illégitimes de la Cour.
C'est là que plusieurs des filles recueillies par les soeurs vont s'enfuir afin d'échapper à l'Inquisition. Profitant de leurs départ vers une destination très éloignée, la Supérieure va leur remettre un médaillon ainsi que la Chronique, deux choses inestimables qui ne doivent surtout pas tomber entre les mains des sbires de l'Inquisition.
Côte Pacifique, Amérique du Sud, printemps 1983.
La Mano del Diablo, l'ouragan le plus meurtrier depuis un siècle s'abat sur la Côte Pacifique emportant tout sur son passage… Sauf une petite fille miraculée portant seulement un étrange médaillon.
Andes, 1984.
Isabelita, la petite fille au médaillon est adoptée par un couple d'Américains et va vers sa nouvelle famille aux Etats-Unis.
Devenue adulte, elle n'a de cesse d'être la fille parfaite et fait le bonheur de ses parents adoptifs en acceptant la demande en mariage d'un fils issu d'une famille très aisée et respectée. Quand à Isabelita, elle pense plus à son mémoire sur Tristan Mendoza, un peintre du XVIème siècle qu'à son mariage, au grand désespoir de sa mère.
Fait mystérieux, une hirondelle identique à celle de son médaillon est sur les oeuvres de ce peintre. Exposées au Musée du Prado, Isabelita va s'y rendre afin d'essayer de percer le secret de ses origines.
Son chemin va être semé d'embûches et elle va finir par se retrouver à l'endroit même où tout a commencé.
A la recherche de son passé, Isabelita va se retrouver mêlée à un secret qui peut changer l'humanité, la mettant en grand danger.
Qui est ce couple qui s'intéresse autant à elle et à son médaillon ?
Que recherche-t-ils ?
Quels mystères dissimulent le couvent de Las Golondrinas ?
Madrid, hiver 1504.
Enceinte d'Alejandro Abenzucar, son précepteur et homme de Dieu, Isabella n'a d'autre choix que de s'exiler au couvent de Las Golondrinas pour sauver sa famille de la honte et du déshonneur.
Couvent de Las Golondrinas, été 1505.
Sans nouvelle de sa fille Salome, Soeur Beatriz n'arrive pas à se résoudre que celle-ci est sûrement morte… tout ça dans le but de la protéger de l'Inquisition qui ont su qu'elles cachaient des hérétiques au sein de leur couvent.
Quand Ménina part à la recherche de ses origines, elle ne s'attendait pas à découvrir une histoire aussi incroyable remettant en cause tous les fondements de la chrétienté, ni qu'elle allait à l'encontre d'un grand danger.
Un voyage à travers le temps dans un récit passionnant où la religion s'entremêle avec l'histoire donnant aux femmes un rôle capital !
Lien : https://leboudoirdulivre.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ingridfasquelle
  05 juin 2018

Helen Bryan est née en Virginie et vit depuis longtemps à Londres. Avocate de formation, elle se consacre aujourd'hui à l'écriture. Auteure d'une biographie sur Martha Washington, elle est également l'auteure des Mariées du Blitz, publié en France en 2016. Son nouvel opus, Femmes de l'ombre offre aux lecteurs un véritable voyage émotionnel à travers les siècles et les continents.
Malheureusement, on trouve dans cette intrigue alambiquée autant de longueurs inutiles que d'incohérences. le destin extraordinaire de ces cinq femmes, leur courage à toute épreuve ainsi que leurs réflexions bien trop modernes pour l'époque font davantage penser à un roman sentimental plutôt qu'à un thriller basé sur des connaissances historiques sérieuses !
Si vous souhaitez avant tout vous distraire, il est tout à fait possible que vous soyez séduits par le roman de Helen Bryan mais si vous êtes vraiment amateurs d'histoire, attachés avant tout à la véracité historique, il y a peu de chances que vous soyez convaincus par cette fiction cousue de fil blanc !
Pourtant, l'histoire est assez passionnante et on y trouve de belles valeurs. On saluera notamment le courage extraordinaire de ces femmes qui ont su faire fi des préjugés de leur époque pour aller au bout de leur engagement, mais le manque de discernement et les invraisemblables aventures de Menina, la jeune et belle héritière du médaillon, sont d'une naïveté qui confine à la niaiserie ! C'est dommage, car outre ces passages d'une mièvrerie confondante, on sent la somme de travail que l'auteure a dû fournir pour rédiger un roman d'une telle complexité.
Une lecture décevante, donc. À classer dans la veine des romances historiques des éditions Harlequin.
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Meritaton
  21 mai 2018
C'est l'histoire de femmes. Jeunes, vieilles, seules, amoureuses, pieuses, ténébreuses, … Qui se rencontrent volontairement ou pas pour nous livrer une histoire touchante et superbement construite.
L'auteure arrive à nous faire ressentir les sentiments vécus par les héroïnes toutes plus attachantes les unes que les autres le tout dans une histoire où chaque éléments s'imbriquent pour former un tout cohérent et harmonieux.
Si je devais trouver un petit hic (vraiment parce que je cherche la petite bête), je dirais que j'aurais aimé que l'héroïne soit moins délaissée au milieu du roman. J'ai trouvé qu'il manquait un petit quelque chose pour que ce livre soit parfait !
Ce que j'ai adoré :
- Les femmes au coeur de l'histoire. Qu'elles vivent au 21e ou au 16e siècle.
- L'histoire qui s'imbrique merveilleusement à la fin.
- le suspense : quel est donc le lien entre ces femmes de lieu et parfois d'époque différentes ?
- La couverture.
Je tiens donc à remercier de tout coeur NetGalley et les éditions Amazon Publishing France pour leur confiance et l'envoi de ce roman en service presse numérique.
Je conseille bien évidement ce roman que j'ai dévoré ! J'espère qu'il vous séduira autant qu'à moi !
Lien : https://armoirealire.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MeritatonMeritaton   31 mai 2018
C'était une litanie sans fin des imperfections de la femme, fille d’Ève, qui avait apporté le péché au monde, et dont l'infériorité et la faiblesse ne la rendaient digne de rien, hormis de se soumettre à son père, ses frères et son mari.
Commenter  J’apprécie          00
sorayabxlsorayabxl   19 mai 2018
Un jour, ce médaillon et la Chronique auraient un rôle à jouer à une époque troublée de guerre entre chrétiens, juifs et musulmans, et seraient des instruments de paix.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : AndesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Helen Bryan (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Savez-vous la vérité sur l'affaire Harry Quebert ?

Que sont Harry et Marcus ?

père et fils
frères
amis
collègues de travail

24 questions
1665 lecteurs ont répondu
Thème : La vérité sur l'affaire Harry Quebert de Joël DickerCréer un quiz sur ce livre