AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2228909165
Éditeur : Payot et Rivages (02/05/2013)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 189 notes)
Résumé :
Rentré aux États-Unis au milieu des années 1990 après avoir longtemps vécu en Angleterre, le désopilant Bill Bryson nous avait raconté les péripéties de son quotidien dans American Rigolos (Payot, 2001).
Outre observer la faune de ses concitoyens, il a voulu redécouvrir aussi son pays par un retour à la nature. Alors il s’est courageusement attaqué à l’Appalachian Trail, un sentier qui serpente à travers les montagnes sur 3 500 kilomètres, du Maine à la Géorg... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
25 juillet 2016
....pour voir si l'ours n'y est pas? Drôle d'idée avant de décider de parcourir le plus long sentier de randonnée des États Unis, alors qu'on n'est pas du tout familier de cette activité, de commencer par se documenter sur les attaques d'ours, les façons de les prévenir (rien n'est efficace, à part de pas marcher là où ils sévissent ) ou de les contrer (même commentaire que précédemment). C'est néanmoins décidé : Bill s'équipe. Et c'est la première d'une série d'occasions d'apprécier le comique de la situation. le sac à dos à 250 dollars qui nécessite des accessoires pour être pleinement fonctionnel (protection pour la pluie, cordes ... Bill demande au vendeur si le fond du sac est en option ou inclus dans la facture ! )
Une fois équipé, le recrutement d'un compagnon de souffrance. Personne? Si, de façon inespérée, un vieil ami pas vu depuis longtemps est prêt pour l'aventure. Belle surprise lors des retrouvailles : l'ami a considérablement augmenté son volume!
Les statistiques le disent clairement : une grande majorité des partants pour les 3400 et quelques kilomètres de l'Appalaches Treck y renoncent dans les premiers kilomètres et à peine 10 pour en viennent à bout. On parierait volontiers pour un cuisant échec pour notre couple de débutants. Et pourtant .... Certes, les premières étapes donnent lieu à des situations plutôt comiques, mais le récit ne se limite pas à cela, loin s'en faut. Les rencontres sont souvent riches sur le chemin. Et puis et c'est une part importante des confidences que nous livre l'auteur, c'est aussi un constat sans appel de la dégradation progressive des ressources naturelles de la planète : certes il est sans doute impossible d' en établir un bilan in vivo au cours d'une marche si attentive fut-elle à l'état des végétaux ou à la présence d'animaux : ce que nous livre Bill Bryson résulte d'un travail de documentation parallèle. Peu importe c'est suffisamment bien intégré dans le texte pour être informatif sans donner l'impression de copié-collé.
C'est aussi l'histoire d'une amitié improbable entre deux gars pas si assortis que ça. C'est aussi cela la magie du parcours, créer des liens sur lesquels on n'aurait pas parié 10 cents.
Un récit parfait peut tous ceux qui rêvent de faire le premier pas (GR 20, diagonale des fous, ou chemin de Compostelle) et qui peuvent en attendant souffrir avec nos deux compères et en rire avec eux. Même un chemin de mille lieues commence par un pas, dit le sage.
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          561
Marple
03 décembre 2016
Comme son titre l'indique, 'Promenons-nous dans les bois' nous invite à un tour en forêt, plus précisément à un très grand tour de presque 3000 km dans les forêts des Appalaches, et plus précisément encore sur l'Appalachian Trail, AT pour les intimes.
Comme son titre le laisse deviner aussi, 'Promenons-nous dans les bois' est plein d'humour et de clins d'oeil, de références à la culture ou à l'histoire. Car les marcheurs qu'on suit ne sont pas n'importe quels marcheurs. Ce sont Bill Bryson, auteur talentueux de documentaires et de récits de voyages, et son ami d'enfance, le loser attachant Stephen Katz.
On suit leurs péripéties de randonneurs, des angoisses nocturnes aux égarements sur le sentier en passant par les ampoules ou les blizzards. Surtout, on suit l'évolution de leur état d'esprit : excitation, émerveillement, ennui, épuisement, colère, tristesse, angoisse, sérénité, plaisir, bien-être, solidarité...
On s'amuse avec eux des rencontres qu'ils peuvent faire, de leurs tentatives désespérées d'échapper aux boulets par la fuite ou la vengeance, de leurs conversations loufoques ou de leurs petits rituels. On apprend des choses sur l'Appalachian Trail, son histoire, son entretien, ses mythes ou ses paysages grâce aux nombreux passages documentaires.
C'est probablement le récit de voyage à pied que j'ai préféré, peut-être simplement parce qu'il ne se prend pas du tout au sérieux, échappant par là-même au mysticisme ou au drame, et laissant beaucoup de place à l'humour et à l'autodérision.
Pas de doute, je retournerai bientôt me promener avec Bill Bryson, en Australie, à la découverte de presque tout ou sur d'autres chemins...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          451
cardabelle
08 octobre 2016
Un récit vivant, drôle et bien documenté qui offre au lecteur un superbe trek sur l'Appalachian Trail ,( l'AT pour les connaisseurs ! ), l'ancêtre des sentiers de rando qui fait dans les 3500 km parcourant les Appalaches de la Georgie au Maine.
J'avais déjà "fait " le Pacific Crest Trail avec Cheryl Strayed ( Wild) , la Route de la Soie avec Bernard Ollivier, le Montana et les déserts avec Doug Peacock et Edward Abbey,ou Rick Bass, sans oublier Jim Harrison et bien d'autres encore... et, Bill Bryson aura une place de choix dans la liste de mes favoris car il se révèle être un merveilleux compagnon de route pour le lecteur !
Un excellent conteur qui offre un récit vivant, bourré d'anecdotes du quotidien, souvent livrées avec humour et finesse .
L'auteur veut par ce livre partager son aventure, certes ,mais, c'est surtout le prétexte pour aborder des réflexions sur des thèmes aussi sérieux que l'écologie et le devenir de l'environnement, la vie sociale, les échanges humains ,le tout abordé souvent avec dérision, une légèreté apparente qui met l'accent sur l'évolution de notre monde.
Une mine de réflexions, des sujets de méditation.
Une critique acerbe aussi sur des comportements humains irréfléchis .
Il dit simplement ce qu'il pense, sans langue de bois, pas toujours tendre avec la société américaine mais sans pour autant s'épargner l'autodérision !
Après Motel Blues, c'est le second livre que je lis de Bill Bryson ...et, je ne vais pas m'en tenir là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
canel
31 mars 2013
Nature-writing, travel-writing ? je fuis ! Bill Bryson ? je reviens doucement. Humour à la clef, j'accours. Voici le premier récit de voyage que je lis, et ce fut un plaisir.
Bill Bryson relate une épopée de plusieurs semaines, effectuée au milieu des années 1990 dans l'Appalachian Trail, un sentier qui traverse les montagnes sur 3 500 kilomètres du Maine à la Géorgie. Malgré son expérience de la marche, ses inquiétudes surgissent dès la préparation de cette randonnée au long cours. Il s'équipe à prix d'or, réalise qu'il trimbalera 20 kilos en marchant, se retrouve avec un compagnon de voyage qui laisse craindre le pire. Et à la lecture des témoignages et des guides, il prend conscience d'innombrables dangers qu'il n'avait pas envisagés - ours bruns en tête.
L'auteur enrichit brillamment son récit d'anecdotes sur ceux qui l'ont précédé dans l'aventure et qui ont marqué les esprits. Auteur minutieux, Bryson donne beaucoup de chiffres (statistiques, distances, altitudes, etc.) et étoffe ce carnet de voyage d'enseignements passionnants sur la géologie, la géographie, l'histoire des lieux traversés. Son humour à la fois cinglant et doux, plein d'auto-dérision, le rend particulièrement sympathique et amusant, tout autant que la plupart des personnages qu'il côtoie.
En résumé : un témoignage instructif et très drôle. Un hymne à la nature, au dépassement de soi et à la solidarité. Mais aussi en filigrane le rappel effrayant que le développement économique détruit les écosystèmes à vitesse grand V depuis deux siècles.
Mon avis est globalement enthousiaste, mais j'avoue une faiblesse sur les cent dernières pages qui m'ont paru piétiner et que j'ai trouvées aussi lassantes qu'une randonnée dont on ne voit pas l'issue. Mea culpa, j'aurais dû morceler davantage cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
michfred
06 septembre 2017
J'ai dévoré le livre de Bill Bryson comme un thruhiker ses donuts , une fois arrivé dans le Maine et au pied du Mont Katahdin , quelque 3500km après avoir quitté le Mont Springer, en Georgie...
J'ai lu à grandes foulées, comme ces fêlés de thruhikers qui s'avalent l'AT - comprenez l'Appalachian Trail, chemin de randonnée mythique qui traverse tout droit une impressionnante succession de montagnes du Sud au nord des USA- soit 3500 km de sentier sauvage et forestier en 123 jours. Un record: 27 km a pied, en moyenne, par jour!
J'ai appris, j'ai découvert et surtout j'ai ri à gorge déployée ! Car Bryson est un naŕrateur qui n 'engendre pas la mélancolie!
Une vraie leçon de géographie-zoologie-botanique et ... de sociologie! Mais dispensée avec humour, simplicité et un bon sens décapant !
Commenter  J’apprécie          285

Les critiques presse (1)
Lexpress11 avril 2012
Sous l'hilarant périple de deux quadragénaires, une satire de l'Amérique.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations & extraits (72) Voir plus Ajouter une citation
michfredmichfred06 septembre 2017
En Amérique, hélas, la beauté implique un trajet en voiture et la nature est affaire de tout ou rien : soit vous la domptez sans ménagement comme au barrage de Tocks ainsi que dans un million d'autres endroits, soit vous la déifiez, la traitez comme quelque chose de sacré, de distant, tel le sentier des Appalaches. On ne veut pas croire que les gens et la nature puissent cohabiter pour leur bénéfice mutuel : un pont sur le Delaware aurait pu mettre en valeur la splendeur qui l'entoure; l'AT aurait pu être plus gratifiant s'il n'était pas que nature sauvage mais vous emmenait de temps en temps , à dessein, à la rencontre d'une vache dans son pré.
J'aurais préféré de loin que le guide de l'AT dise: "Grâce aux efforts de l'Appalachian Trail Conférence, l'agriculture a été réintroduite dans la vallée du Delaware ; le sentier a été détourné pour inclure 25km de parcours au bord de l'eau parce que, ne nous voilons pas la face, il y a des moments où les arbres, ça commence à bien faire!"
Néanmoins, voyons les choses positivement. Si le corps des ingénieurs de l'armée était arrivé à ses fins, je serais en train de nager jusqu'à ma voiture à l'heure actuelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
michfredmichfred06 septembre 2017
-Excuse-moi, mais je pense que j'ai le droit d'etre un poil inquiet. Je suis en pleine forêt, au milieu de nulle part, à fixer un ours dans l'obscurité en compagnie d'un type qui n'a qu'un coupe-ongles pour se défendre. Laisse-moi te poser une question: si un ours se jette sur toi, qu'est-ce que tu comptes lui infliger? Une pédicure?
Commenter  J’apprécie          30
michfredmichfred06 septembre 2017
Je n'ai pas cédé au tapis de sol créateur à 59,95$, sachant que je pouvais trouver une bâche pour 5 $ au supermarché. J'ai également refusé la trousse de premiers soins, le kit antivenin, le sifflet d'alarme à 12$ et la petite pelle en plastique orange pour enterrer son caca, au motif que ces objets m'apparaissaient inutiles, trop chers, voire qu'ils invitaient au ridicule. La pelle orange, en particulier, semblait clamer haut et fort :"Ouh! la chochotte!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
michfredmichfred06 septembre 2017
Le Forest Service se classe deuxième parmi toutes les institutions gouvernementales de la planète pour le nombre d'ingénieurs des ponts et chaussées qu'il emploie. Dire que ces gars aiment percer des routes est un euphémisme sans commune mesure avec la ferveur de leur dévotion. Montrez-leur une rangée d'arbres n'importe où et ils la regardent d'un air songeur avant de dire: "Vous savez quoi, on pourrait faire une route ici."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarymaryMarymary17 avril 2015
"Dieu merci je t'ai retrouvé !" a-t-il soupiré avant de prendre place en face de moi dans le box.
Il transpirait abondamment.
"Il y a un type qui me cherche.
- De qui tu parles ?
- Du mari de Beulah.
- Beulah a un mari ?
- Je sais. C'est un miracle. Il ne peut pas y avoir plus de deux gars sur cette planète qui aient envie de coucher avec elle et nous sommes tous les deux dans la même ville."
Ça allait un peu trop vite pour moi.
"Je ne comprends pas. Qu'est-ce qui s'est passé ?
- Je me tenais devant la caserne des pompiers, tu sais, comme convenu, quand un pick-up rouge s'est arrêté en faisant hurler ses pneus. Ce type en est sorti l'air superénervé et m'a dit qu'il était le mec de Beulah et qu'il voulait me parler.
- Alors qu'est-ce que t'as fait ?
- J'ai couru. Qu'est-ce que tu crois ?
- Et il ne t'a pas rattrapé ?
- Il pèse à peu près 270 kilos. Et il n'est pas du genre sprinter. Plus le genre à t'exploser les couilles. Il a fait des tours en voiture pendant une demi-heure pour me mettre la main dessus. J'ai filé à travers des arrière-cours, je me suis pris dans des fils à linge et tout le merdier. J'ai fini par avoir aux fesses un autre gars qui pensait que j'étais un rôdeur. Putain, qu'est-ce que je vais faire, Bryson ?
- OK. D'abord, tu arrêtes de brancher des grosses dans les lavomatics.
- Ouais, ouais, ouais, ouais.
- Ensuite, je sors d'ici pour voir si la voie est libre et je t'adresse un signe par la fenêtre.
- Ouais ? Et après ?
- Tu marches le plus vite possible jusqu'au motel avec les mains devant les couilles en priant pour que le type ne te repère pas."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Bill Bryson (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bill Bryson
Payot - Marque Page - Bill Bryson - Des cornflakes dans le porridge
autres livres classés : Appalaches (États-Unis)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
12911 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre