AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848050268
Éditeur : Sabine Wespieser (20/08/2004)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Peut-être que ma mère Blanche verra la lettre flotter au fil de l'eau et elle viendra la repêcher sur le dos d'un héron. Peut-être, ou bien elle retroussera sa robe avant d'entrer dans l'eau, elle tendra la main pour la cueillir comme une jolie écrevisse. A. B. Le deuxième roman d'André Bucher est un long blues, dont les notes mélancoliques et poignantes trouvent écho dans la nature grandiose qu'il décrit si bien. C'est au bout du monde, dans la cour d'une ferme iso... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
cicou45
14 novembre 2013
Tristan n'a que six ans lorsqu'il voit sa mère, Blanche, se faire assassiner sous ses yeux. Ce n'était probablement pas un crime prémédite puisqu'elle a été tuée par deux évadés de la prison de Gap qui pensaient sans doute trouver de quoi se nourrir et un peu d'argent dans cette ferme en plein milieu de la montagne. Concours de circonstances, donc ? Peut-être, puisque les deux malfrats, en apercevant Tristan, ce jeune môme de six ans ont pris peur d'être plus tard identifiés et l'on menacé d'une arme. Blanche, par instinct maternel les a à son tour menacés du fusil de son mari mais c'est elle qui a tout pris. Tristan, le protagoniste et le narrateur de l'histoire (il est toujours utile pour vous, chers lecteurs, de le préciser) s'est alors retrouvé seul avec un père alcoolique du nom d'Alex et ayant pour seul ami un vieil homme du nom de Germain.
Ce n'est que deux ans plus tard qu'Alex présentera à Tristan, celle qui deviendra sa future belle-mère, Maryse, une ancienne prostituée russe mais qui parle couramment le français. C'est elle qui a l'idée, d'ouvrir une auberge dans la ferme qu'occupent Tristan et son père car, ne pouvant pas les aider aux champs car ce serait un travail trop pénible (Alex est en effet agriculteur et Tristan garde des brebis), elle a bien décidé de changer de vie et de devenir une femme respectable. C'est ainsi que naît le cabaret des oiseaux, l'auberge que tient la petite famille. L'on pourrait alors croire que va pour le mieux mais il n'en est rien car le passé, parfois, finit par rattraper ceux qui avaient décider de le barricader et de faire une croix dessus...
Je ne vous en dis pas plus en ce qui concerne l'intrigue mais sachez qu'André Bucher, ici, nous emmène encore une fois dans une histoire où la vie est réellement cruelle -particulièrement en montagne- , écrite dans un style simple et agréable à lire ! La seule chose que je pourrais reprocher à cet ouvrage est qu'il parle, une fois de plus, d'un enfant privé de mère puis qui se retrouve par la suite complètement orphelin et je trouve que c'est un thème qui revient un peu trop régulièrement dans les livres d'André Bucher (bien que je n'en ai lu que trois jusqu'à présent..peut-être vais-je être agréablement surprise par les autres. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
nelly76
21 mai 2017
C'est sur du "vieux blues " de Charley Patton,que je vous écris cette critique;merci à l'auteur d'avoir "glissé "quelques musiciens de blues des années 1920/1930,que j'aurai plaisir à découvrir et à écouter.
Roman lu, en ce dimanche, tant j'ai aimé la prose de l'auteur.je ne dirai pas
que l'histoire est banale,certes ,non,mais j'ai été emportée par les descriptions de la nature,une ambiance ,une atmosphère bien particulières.
Tristan,enfant solitaire et rêveur, vivant avec ses parents dans une ferme isolée, dans les montagnes,près de Sisteron. va assister impuissant ,le jour de ses six ans,au meurtre de sa mère par deux rodeurs.
Son père va sombrer dans l'alcool et lui se refermera de plus en plus,brisé, il sera suivi par le "docteur de l'esprit ". Et puis,un jour,après une absence de quelques jours à Paris,son père reviendra avec une jeune femme russe,Maryse; petit à petit ,la vie reprendra le dessus et ensemble ils ouvriront une auberge:au cabaret des oiseaux "car Tristan a apprivoisé un merle et une corneille,avec qui il a passé beaucoup de temps,perché sur une des branches d'un tilleul de leur ancienne ferme....
Puis un jour,hélas, .....un vrai cauchemar!
Je ne vous en dis pas plus....
J'ai beaucoup aimé l'atmosphère qui se dégage de ce roman,la complicité de l'auteur avec la nature se ressent à chaque page tournée. Très très bon roman.♡♡♡♡😊
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
malaurie
17 décembre 2014
J'ai découvert André Bucher grâce à un documentaire de Benoit Pupier : André Bucher, entre terre et ciel.
André Bucher est écrivain, agriculteur biologique et bucheron ; il vit dans la vallée du Jabron, vallée partagée entre la Drôme et les Hautes-Alpes, au pied de la montagne de Lure.
Vivant au rythme des saisons, pionnier de l'agriculture biologique, il passe son temps libre (plus important en hiver que l'été) à écrire des livres. Ses histoires célèbrent les grands espaces naturels des Préalpes. Lecteur de Jim Harrison, Rick Bass, Richard Ford…, des écrivains amérindiens tels James Welch, Louise Erdich, Sherman Alexie, David TreuerAndré Bucher propose une écriture rythmée, poétique, matinée de notes de musiques puisant au plus profond des sons afro-américains, jazz, blues, rock. La nature, personnage à part entière, impose aux hommes et femmes qui l'habitent leur tempérament.
Ce roman est une terrible histoire de vie et de mort. Tristan, six ans, est le témoin bien impuissant du meurtre de sa mère. Au Cabaret des Oiseaux, la ferme auberge de ses parents Tristan va devoir vivre et grandir avec ce traumatisme. Son père, anéanti, tentera de reconstruire un entourage familier et affectif pour son fils mais il aura bien du mal à lâcher la bouteille.
Une poignée de personnages navigue entre deux courants d'air frais, mais cet air de montagne suffira-t-il à réchauffer les coeurs et les douleurs de Tristan ? Les deux oiseaux noirs, porteur de malheur ou d'espoir, selon que leur costume soit de tissus ou de plumes, sont bien la clé de l'histoire. Histoire, complexe et belle, qui pourrait, tout aussi bien, mal se terminer…
Lien : http://legenepietlargousier...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
benpup
03 septembre 2013
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou4511 novembre 2013
"Ce qu'il y a de bien avec les mots : si j'en prends un, il s'explique vite par le suivant. On examine le deuxième, ce qu'il veut dire et cela n'a plus de fin. Un peu comme dans la vie, les mots nous font avancer."
Commenter  J’apprécie          230
cicou45cicou4512 novembre 2013
"Grâce à lui, je réalisais que les livres reprennent parfois les nouvelles, les faits divers dont parlent les journaux. Mais sous un angle moins théorique, moins général, ils expliquent. Ils comprennent."
Commenter  J’apprécie          180
cicou45cicou4513 novembre 2013
"On voudrait tant être aimé pour ce qu'on est - et non pas tel que l'autre désire qu'on soit. C'est l'éternel dilemme."
Commenter  J’apprécie          280
nelly76nelly7621 mai 2017
Prologue
Je suis né en 1982.Je m'appelle Tritan:le petit soleil en raccourci de l'histoire,enfant perdu arrêté, bientôt âgé de dix-neuf ans il paraît --devenu adulte .Longtemps les gens ont pensé,mais tête à couper,que j'étais un peu simple ou alors juste ,un peu mal garé, oui,à la suite d'un choc traumatique. Après la mort de ma mère Blanche,c'est comme si ma tête, voyant que c'était dur dans mon coeur,comme si cette tête avait voulu simplifier. Le destin en douce,qui m'a rattrapé. J'ai fait un peu de prison:dix huit mois fermes !Il a tranché, le juge en robe noire,un vieux lion déplumé qui rugit, de son balcon.Sauf que j'ai gagné une remise de peine.Six mois ,pour bonne conduite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nelly76nelly7621 mai 2017
Je sors enfin.Je franchis la porte, suis au bord de la route,assis sur mon sac,la volière à mes pieds,ouverte,déployée. Le soleil m'aveugle.Je siffle ,je ferme les yeux,je siffle.
Toujours pas d'oiseaux.Ni de Maryse.Le soleil s'en est allé. À la dérive. Des nuages s'invitent.Je vais encore attendre un peu avant de retourner en prison.C'est pas sûr qu'ils voudront me reprendre.Quand on veut s'échapper, on est enfermé et lorsqu'on est soudain libre on se demande bien pourquoi.
Pourquoi le merle et la corneille ne rentrent pas dans ma cage à deux pièces. Pourquoi les mots traîtres se mélangent.
Pourquoi les yeux coulent à pic ou bien ils pleurent
Menus hublots d'un petit soleil fondu au noir.
Pourquoi MAYO SERTSIÉ ou mon coeur ,en français

POURQUOI?
Parfois les mots ne suffisent pas .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de André Bucher (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Bucher
André Bucher - À l'écart .À l'occasion de la 12e édition de Lire en Poche à Gradignan, rencontre avec André Bucher autour de son ouvrage "À l'écart" aux éditions le mot et le reste. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/75277/andre-bucher-a-l-ecart Notes de musique : Skaffa Flute. Free Music Archive Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : oiseauxVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1097 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre