AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Kreiss (Autre)
ISBN : 2226004173
Éditeur : Albin Michel (01/01/2000)

Note moyenne : 4.52/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Un grand roman de guerre, mais-surtout un très grand roman de mer Le Styx nous raconte une extraordinaire et véridique odyssée celle d'un sous-marin allemand durant l'automne et l'hiver 1941. Avec l'échec des armées d'Hitler devant Moscou, la reprise de l'offensive anglaise en Afrique du Nord, et bientôt l'entrée dans le conflit des Etats-Unis, pour l'Allemagne c'est le tourriant de la guerre. Alors, à bord du sous-marin qui vient de quitter la côte bretonne, les ho... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
fnitter
  13 mars 2017
Traduit du roman allemand Das Boot édité en 1973, une littérature sous-marinière qui a donné lieu à une transposition sur le grand écran en 1981
Nous sommes en 1941, nous naviguerons à bord d'un VII C de 67,1m de long pour 6,2m de large avec 50 sous-mariniers. Direction les enfers de l'atlantique puis de la méditerranée pour s'attaquer aux cargos et au commerce Anglais. Couler du tonnage. Telle est la raison de vivre des U-Boot.
Un huis-clos dans un métier où les trois-quart ne sont pas revenus vivants. Une immersion dans un équipage qui, en guise de chevalier blanc, ressemble plus à des soulards excités du gland.
Une tranche de vie, froide, salement réaliste, loin de l'emphase héroïque d'un DiMercurio.
L'équipage est secoué, fouetté, martelé. En effet, si un VII C a une autonomie de 7900 miles en surface, il n'en a que 80 à 4 noeuds en immersion pour une immersion maximale de 3 jours. Il navigue donc la plupart du temps à l'air libre. Tel un tonneau ballotté par les flots.
De longs jours d'ennuis et de répétitions pour quelques minutes d'excitation et des heures de terreur.
Pourquoi choisir cette voie, où sur 40.000 engagés, 30.000 ne sont pas revenus vivants ? Où l'équipage subit, où presque seul le commandant comprend ce qu'il se passe ? La gloire ? le panache ? Les repas à heures fixes, pas de marches forcées ? La promiscuité, la saleté le risque ? Faites votre choix.
L'idéologie nazie n'est que très peu abordée. On n'aurait pu se retrouver à bord d'un navire Anglais ou Américain sans difficulté.
Un récit assez intense, en plus, peu ou prou tiré de faits réels. (l'auteur a été correspondant de guerre à bord d'un sous-marin allemand pendant la seconde guerre mondiale), mais il manque malgré tout une dimension épique, un peu de romanesque pour s'immerger totalement. On reste un peu à l'écart, on ne s'identifie pas aux personnages. Cela reste un peu trop froid. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          732
Tostaky61
  25 janvier 2015
Dans ce pavé, l'auteur nous raconte la vie de soldats allemands a bord d'un sous marin pendant la seconde guerre mondiale, une vie à huis clos, dans les profondeurs, une vie à attendre, une vie à entendre, une vie de combat ou l'ennemi est invisible , une vie d'angoisse et de peur, de solidarité aussi, une vie d'espoirs, de doutes.
Un très grand roman ou l'écrivain décrit avec talent les tensions qui règnent à bord du Styx.
C'est dramatique, c'est intense, bref, c'est à lire.
Commenter  J’apprécie          122
EFar
  23 juillet 2011
Enfant j'avais adoré les aventures du Nautilus, et je m'imaginais bien naviguant sous les eaux à la recherche de quelques monstres exotiques à affronter entre deux morceaux d'orgue. Bref, j'aimais les sous-marins.
Adolescent, j'ai lu ce lire :il m'a guéri de ma passion pour les U-boot de tous poils.
La guerre, a priori, ce n'est pas drôle. Mais la guerre coincé dans une boite de conserve immergée au milieu de l'océan, avec pour seul espoir de survie le génie de votre capitaine, là ça perd tout romantisme, même à 15 ans.
Et malgré tout le côté rébarbatif de ce cadre claustrophobe, le bouquin est vraiment fort, peut être parce qu'il met l'humain au coeur de ce récit. Une humanité pas très sympathique, car très occupée à flinguer ceux d'en face, mais une communauté humaine quand même.
Commenter  J’apprécie          30
Spieljager
  09 mai 2019
Ce roman quasi biographique, c'est 20 000 lieues sur les nerfs ! L'auteur nous fait revivre le quasi enfer (presque) quotidien de la vie d'un équipage de U Boot, juste après la période des grands succès du début de guerre. Un quotidien fait de routine mais aussi de vives tensions. Un univers clos qui favorise l'exacerbation morale, psychique et physique. Un univers qui révèle les tréfonds des personnes, où chacun finalement chacun essaye d'échapper d'une certaine manière à cet enfermement forcé.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   16 mars 2017
La mort. Mourir. Des mots dont ne ne sert que très peu. A en croire les annonces mortuaires, on ne meurt pas. On est rappelé par le Seigneur, on quitte cette vallée de larmes, on disparaît, on décède à l’extrême rigueur ; mais on ne meurt pas.
Commenter  J’apprécie          520
fnitterfnitter   14 mars 2017
Le fonctionnement d’un sous-marin, c’est de la physique, de la physique – et encore de la physique !
Et de la chimie !
De la chimie aussi, oui, approuve-t-il. Mais vous savez, quand ça devient chimique, ça devient très vite psychologique. Et une fois que c’est devenu psychologique, ça tourne très vite au vinaigre !
Commenter  J’apprécie          390
fnitterfnitter   15 mars 2017
Emma ? Elle sait même pas qui le lui a fait, ce moutard !
Et pourquoi qu’elle le saurait pas ?
Pourquoi ? Quelle question ? Enlève voir ta culotte, pose ton cul sur une scie circulaire qui tourne et dis-moi ensuite quelle dent t’as coupé !
Commenter  J’apprécie          240
gillgill   17 mars 2012
Ce livre est un roman mais pas une œuvre de fiction. L'auteur a vécu les événements relatés ici. Ils sont la somme des expériences qu'il fit à bord de sous-marins. Néanmoins, les personnages évoqués ne sont pas des portraits de personnes vivantes ou mortes.
Les opérations dont il est question dans ce livre eurent principalement lieu en automne et en hiver 1941. Sur tous les champs de bataille, le tournant est amorcé durant cette période. Pour la première fois depuis le début de la guerre, les troupes de la Wehrmacht sont stoppées devant Moscou. En Afrique du Nord, les troupes britanniques passent à l'offensive. Les premiers secours sont envoyés à l'Union Soviétique par les États-Unis qui vont entrer en guerre à leur tour, tout de suite après l'attaque japonaise contre Pearl-Harbor.
Sur les 40000 sous-mariniers allemands qui participèrent à la seconde guerre mondiale, 30000 ne revinrent pas.
(texte inséré en début du volume parue chez "Albin Michel" en 1986)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
fnitterfnitter   16 mars 2017
J’ai l’impression d’être au milieu d’une troupe d’acteurs. Notre petit théâtre expérimental flottant donne une représentation sur l’imperturbabilité, le flegme, la vaillance. Mais en fait, les acteurs ne font que masquer leur peur avec des mots.
Commenter  J’apprécie          220
autres livres classés : sous-marinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Lothar-Günther Buchheim (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1743 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre