AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Cadot (Traducteur)
EAN : 9782080708885
254 pages
Éditeur : Flammarion (04/01/1999)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Büchner a vu que la Révolution était un événement total, dépassant le champ politique pour emporter tout l’espace social dans une danse folle. À vingt-deux ans, il a mis toute la Révolution dans son œuvre.
Médecin, il décrypte et décèle toutes les passions des individus et de l’époque : l’ambition, l’inertie, la vanité, les noces de l’érotisme et de la pulsion de mort, l’ivresse et la violence du pouvoir, le désespoir affolé des condamnés, la sottise et les r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   23 septembre 2014
LE CAPITAINE : Doucement Woyzeck, doucement ; une chose après l'autre. Tu me donne le vertige. Qu'est-ce que je vais faire des dix minutes que tu as gagnées en finissant trop tôt ? Woyzeck, penses-y, tu as encore bien trente ans à vivre, trente ans à vivre, trente ans ! Ça fait trois cent soixante mois, et des jours, et des heures, et des minutes ! Qu'est-ce que tu veux faire de cette énorme masse de temps ? Il faut la répartir, Woyzeck. [...] Je suis très inquiet pour le monde quand je pense à l'éternité. Les occupations, Woyzeck, les occupations ! Mais éternel, ça veut dire éternel, éternel, tu saisis ? tandis que maintenant, justement ce n'est pas éternel et c'est un instant, oui, un instant Woyzeck, ça me fait frissonner quand je pense que le monde tourne en un jour, quel gaspillage de temps, où ça nous mène ? Woyzeck, je ne peux plus voir une roue de moulin, ça me déprime.

WOYZECK, Tableau 9.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   10 mars 2017
Danton : Mais j’aurais aimé mourir autrement, sans aucune peine, comme une étoile qui tombe, comme un son qui s’éteint tout seul et se donne de ses propres lèvres le baiser de la mort, comme un rayon de lumière qui s’enfonce dans la clarté des flots.
Les étoiles sont comme des larmes qui brillent dans la nuit, il a fallu un bien grand chagrin dans l’oeil qui les a laissé couler.
Commenter  J’apprécie          30
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   09 mars 2017
Danton : Le néant s’est suicidé, la création est sa blessure, nous sommes ses gouttes de sang, le monde est la tombe où il pourrit.
Commenter  J’apprécie          30
stekasteka   09 février 2014
Il paraissait avoir toute sa raison, il parlait avec les gens. Il faisait tout comme les autres; mais il y avait en lui un effroyable vide, il n'éprouvait ni angoisse ni désir, son existence lui était un fardeau nécessaire. Ainsi vécut-il dès lors ...
Commenter  J’apprécie          10
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   08 mars 2017
Danton : […] On m’a parlé d’une maladie qui fait perdre la mémoire. La mort doit avoir quelque chose de ça. Ensuite je me mets à espérer qu’elle agit encore plus puissamment et qu’elle fait perdre tout. Si c’était vrai !
Commenter  J’apprécie          10

Video de Georg Buchner (6) Voir plusAjouter une vidéo

Festival Avignon : Léonce et Léna
- Interview du metteur en scène Jean Louis HOURDIN par Dominique DARZACQ.- Extraits de la pièce "Léonce et Léna" de Georg BUCHNER présentée au festival d'Avignon.
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
290 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre