AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782718609072
111 pages
Éditeur : Galilée (17/04/2014)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Ce livre est l’histoire intime de deux Orients croisés nourris de toutes les Voix de l’enfance. L’un personnel, celui d’un affect longtemps enfoui où le désamour se métamorphose en destin. L’autre, celui du Père, interprète de langues orientales auprès de Louis Robert, lors de ses fouilles d’Anatolie à l’époque d’Atatürk. Deux récits de vies et entre les deux cet « Orient » de toutes les fictions, des départs et des retours, des magies et des désillusions d’une méla... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Lismonde
  12 juin 2014
Dans ce somptueux voyage dans sa vie et son oeuvre, Christine Buci-Glucskmann adopte un ton intime et rêveur pour nous inviter avec elle à l'exploration de tout son itinéraire philosophique et esthétique : le rôle de sa grand mère et de sa passion pour l'Opéra, sa fascination pour la culture de son père qui lui ouvre la voie de l'Orient, l'imprégnation de la beauté de sa mère auréolée du mystère inca. et bien sûr nous retrouvons au fil de ces pages intimes son amour pour les écrivains qui l'habitent au point qu'elle les cite parfois sans référence : Shakespeare, Walter Benjamin, Proust, Lawrence Durrell, Aragon, Lawrence d'Arabie et bien d'autres;
Bien d'autres dont Pessoa et Baudelaire qu'elle cite d'ailleurs dans sa magnifique page liminaire que j'ai recopiée ici en 3 fragments successifs car chacun ouvre une voie dans la lecture de ce livre . : le rêve intime, l'exploration du temps d'une vie, et les deux "Orient" , personnel et historique de l'auteur

Lien : http://lelahelle.blog.lemond..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LismondeLismonde   12 juin 2014
Nous devenons ce que nous rêvons. De tels rêves furent, dès ma prime enfance , des Voix. Une sorte de paysage mélodique, fait de sensations abstraites et profondes, où se sont entrelacées les deux musiques de ma vie : les voix de l'opéra de ma grand mère Buci et celles de l'Orient de mon père. Tout un espace imaginaire , une cartographie de choses ténues , confuses, parfois fuyantes , mais toujours présentes dans cette douceur de l'enfance qui ne s'efface pas. Impressions de voix, de peux, de lieux propices à touts les errances. Car "Tout ce temps, je n'ai pas quitté des yeux mon rêve lointain" (Pessoa).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LismondeLismonde   12 juin 2014
L'Orient ou la rencontre de deux mythes. L'un personnel, celui d'un affect enfoui : une dette d'enfance et une survivancedeenue destin. L'autre plus historique, celui d'un orientalisme aujourd'hui éclaté dans toutes les hybridations possibles. Et entre les deux, ces passages, ces entre-deux où "il me semble que je serais toujours bien là où je ne suis pas " (Baudelaire).
Commenter  J’apprécie          10
LismondeLismonde   12 juin 2014
Et si rêver, c'est toujours rechercher un secret, ce livre ne pouvait être qu'une quête dans le labyrinthe de ma vie. Un livre du temps, un temps raturé, fragmenté, un avant-après pris dans tous ses glissements. Le temps d'un voyage mythique sans cesse répété, dans un deuil nomade qui m'a longtemps accompagnée, là où était mon secret. En Orient, dans toutes ses fictions, ses départs et ses retours, ses magies et ses désillusions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Christine Buci-Glucksmann (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Buci-Glucksmann
De Bruegel l’ancien à Marcel Duchamp, Christine Buci-Glucksmann expose la conception du regard icarien qu’elle a développée dans L’œil cartographique de l’art (Galilée, 1996). « Tour à tout descriptif, allégorique, tautologique ou entropique, ce regard icarien et terrestre nourrit tous les imaginaires du trajet, du déplacement et des dérives en art, à travers l’hétérogénéité de ses procédures et de ses médiums […] La reconstitution de l’art-cartographique débouche sur un autre œil-monde, celui du virtuel. »
autres livres classés : atatürkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tête de Turc !

De quelle pièce de Molière cette réplique est-elle extraite ? Que diable allait-il faire dans cette galère ? Ah maudite galère ! Traître de Turc à tous les diables !

Le bourgeois gentilhomme
Monsieur de Pourceaugnac
Les Fourberies de Scapin
La jalousie du barbouillé

10 questions
48 lecteurs ont répondu
Thèmes : turquie , turc , littérature , cinema , humour , Appréciation , évocationCréer un quiz sur ce livre