AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur No vote ! Manifeste pour l'abstention (8)

ericbo
ericbo   10 septembre 2017
S'abstenir est la pire sanction que l'on puisse infliger à la classe politique.
Commenter  J’apprécie          40
ericbo
ericbo   10 septembre 2017
L'intérêt des élus est de profiter le plus et le plus longtemps possible du système.
Commenter  J’apprécie          30
ericbo
ericbo   10 septembre 2017
Un tel discours (à propos du vote obligatoire) est bien sûr insupportable. Moralisateur, condescendant et totalement déconnecté du plus grand nombre. Mais il s'agit d'un discours bien commode pour éviter à nos responsables de se poser les bonnes questions. Il est toujours plus facile de soumettre l'électeur récalcitrant que de se remettre en cause, de brandir le bâton plutôt que de se demander pourquoi les gens boudent les urnes.
Commenter  J’apprécie          20
ericbo
ericbo   10 septembre 2017
L'abstention demeure frappée du sceau de l'infamie. Elle est en effet victime d'un à-priori congénital : celui de ne pas être un acte démocratique, voire de saper les fondements de la démocratie. On agite le chiffon rouge du fascisme. S'abstenir reviendrait donc à se rendre coupable du crime de lèse-démocratie. C'est ce que nous apprend la propagande électorale.
Commenter  J’apprécie          20
YCAR
YCAR   01 avril 2017
L'assemblée nationale peut donc renverser le gouvernement mais elle ne peut rien contre le président qui peut, quant à lui, la dissoudre. La majorité présidentielle n'ayant aucun intérêt à renverser le gouvernement pour se voir dissoute dans la foulée, la fonction de contrôle du gouvernement est en réalité vidée de sa substance. Dans l'hémicycle, cette fonction est devenue une mascarade.
Commenter  J’apprécie          20
YCAR
YCAR   01 avril 2017
De même s'il existe un socle d'abstentionnistes qui ne se rend pas aux urnes par indifférence à la chose électorale, ils sont de plus en plus nombreux à s'en détourner par dégoût de la politique. C'est là d'ailleurs tout le paradoxe du fait de l'abstentionniste: il rassemble deux populations aux motivations antagonistes, des citoyens sous-politisés (totalement étrangers à la politique) et des citoyens sur-politisés (dont l'abstention est le fruit d'une démarche politique).
Commenter  J’apprécie          20
ericbo
ericbo   10 septembre 2017
S'il existe un socle d'abstentionnistes qui ne se rend pas aux urnes par indifférence à la chose électorale, ils sont de plus en plus nombreux à s'en détourner par dégoût de la politique. C'est là d'ailleurs tout le paradoxe du fait abstentionniste : il rassemble deux populations aux motivations antagonistes, des citoyens sous-politisés (totalement étrangers à la politique) et des citoyens sur-politisés (dont l'abstention est le fruit d'une analyse et d'une démarche politique).
Commenter  J’apprécie          10
YCAR
YCAR   01 avril 2017
..Mais dans la mesure où il veut rendre le vote obligatoire, le constat ne manque pas de sel...D'autant plus que, contrairement à la plupart des Français, François de Rugy est payé pour voter: c'est son métier ! Alors appliquons-lui la sanction "à la fois sérieuse et acceptable " dont il a lui-même fixéle montant pour ses concitoyens : 35 € pour la première incartade, plus 150 € X 398 (par magnanimité, nous ne comptabilisons pas les 665 scrutins publics de la période pour lesquels le vote individuel n'est pas détaillé), ce qui nous donne, pour François de Rugy, une amende de 59735 €... chèque ou espèces ?
Commenter  J’apprécie          10


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox