AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Freddy Michalski (Traducteur)
ISBN : 2869309716
Éditeur : Payot et Rivages (01/10/1995)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 60 notes)
Résumé :

Alex est né sous une mauvaise étoile. Sa mère l'a abandonné et son père a dû le confier à des foyers d'adoption, écoles militaires et autres pensionnats. Commence alors pour lui le cycle des laideurs, des tumultes et des larmes", qui l'amènera, de révoltes en évasions, à connaître la répression sous toutes ses formes. Encore adolescent, Alex est déjà un un taulard "endurci qui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Fx1
  08 avril 2014
L'un des pilliers de la littérature américaine du 20 éme siécle. Écrit en prison par un détenu particuliérement érudit , ce roman sous beaucoup d'aspects apparait comme autobiographique . Effectivement quand on y regarde bien , l'on s'apercoit que Bunker à vécu à la méme période qu'Alex , le jeune ,héros de ce roman , et que leurs parcours se rejoignent . de méme qu'Alex , Bunker a connu les maisons de l'enfance , ou Alex commence son parcours , puis il a connu les asiles psychiatriques , les prisons pour mineurs , l'hyper violence des policiers de cette époque , comme relaté ici dans un passage d'une dureté qui choque parce que trés réaliste , tout cela Bunker l'a connu. Et pourtant , Alex est un petit garcon doué , trés doué méme , qui se réfugie dans les livres , vivant a coté de son pére aprés que sa mére soit partie . Son pére ne trouvant pas toujours de travail fixe , Alex est placé dans des maisons de la jeunesse , ou son caractére assez colérique lui vaut rapidement de gros soucis, La force de Bunker , c'est qu'il va contre les clichés que Pernaut et consorts véhiculent sur la jeunesse , Bunker lui ne condamne pas la violence des jeunes , il l'explique avec une pédagogie et un recul issus de son expérience personnelle. Comme dis au préalable , cet ouvrage c'est quasiment une autobiographie , Bunker nous raconte son parcours dans une Amérique extrémement pauvre , pendant la grande crise , à l'époque ou les familles vivaient sur les routes , en quéte d'un avenir meilleur , et d'un présent vivable . Il y a ici une remarquable étude sociologique sur les pourquois de la délinquance , sur les pourquois de la violence , il y a une racine a l'origine de tout cela , quelque chose qui a fait que le jeune Alex au lieu de devenir un chercheur ou un patron d'entreprise , prend la mauvaise voie . C'est d'une richesse extraordinaire ce livre , c'est fort , poignant , choquant quand l'on voit le traitement réservé aux enfants à cette époque là aux USA , c'est aussi beau et grand que du Steinbeck ou du Dos Passos , ce livre là c'est l'un des plus grands romans américains du 20éme siécle et il ne faut pas passer à coté !! Culte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
bolano-fan
  28 février 2015
Une oeuvre à part...
Bunker à dans cette oeuvre fait ressortir une grande partie de son passé, et cela fait mal...
Il ne faut pas étre un génie pour comprendre que le personnage d'Alex c'est Bunker lui méme. Et ce parcours qui est décrit ici s'avére terrifiant... Cette plongée dans l'Amérique de la grande crise fait ressortir les pires aspects de la société de ce pays.. Alex n'est pas un voyou à la base, juste un gamin trés triste et incompris. La société américaine hélas ne s'encombre pas de compréhension ou de pédagogie... le style trés brutal de Bunker fait merveille pour raconter cette histoire qui méle violence, foyer, hopital psychiatrique, délinquance , prison... le parcours est redoutable et le livre n'est guére facile . Pour autant la force de l'écriture de Bunker et sa puissance narrative font de ce livre une expérience incontournable pour qui veut découvrir la littérature américaine contemporaine. Immanquable.
Commenter  J’apprécie          40
Godefroid
  26 juillet 2015
La dérive à connotation autobiographique certaine d'un gamin de 11 ans, de pensions en maisons de redressement en cavales crapuleuses, jusqu'à l'adolescence qui n'annonce rien de bon. L'engrenage est implacable, et l'enfermement psychologique si précoce du jeune Alex dans un code de l'honneur et des principes de taulard est remarquablement rendu.
Passez à côté du titre français parfaitement crétin (l'original, "Little boy blue", est pourtant magnifique), et n'accordez aucun crédit à la quatrième de couverture (en Rivages Thriller) qui vend ce roman comme le dernier d'une trilogie (les trois romans contenant le mot "bête" n'ayant strictement aucun rapport entre eux, si ce n'est leur incontournable auteur).
Commenter  J’apprécie          20
Jubrux
  19 août 2011
Les rouages de la société en tant que fabrique à criminels sont ici mis à nu : encore une fois l'ami Edouard nous dresse un constat assez fataliste et deterministe de la société judiciaire américaine. Très bon livre.
Commenter  J’apprécie          10
david-dupere
  06 octobre 2010
Complète parfaitement l'oeuvre d'EDOUARD BUNKER.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Fx1Fx1   16 mars 2014
L'une des oeuvres majeures de la littérature américaine contemporaine . La puissance des premiéres pages entraine le lecteur dans le voyage du pauvre Alex, ce pauvre petit qui du fait de l'abandon de sa mére va vivre un calvaire. Son pére , brave homme qui aime son fils mais qui ne peut le garder avec lui , va provoque involontairement le malheur de son fils. La radiographie des USA pendant la grande crise est impitoyable , et le destin des enfants s'avére terrible... Quand l'on voit le destin de Bunker l'on se dit que ce roman criant de vérité est une autobiographie romancée. Et force est de constater que les prisons américaines on dans leurs murs des plumes de trés grande qualité. L'un des plus grands romans du 20 éme siécle et un plaidoyer féroce contre la politique de répression envers la jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          34
BoulibooksBoulibooks   15 juin 2018
Alex était assis au sol, le dos au mur, dans l'obscurité, il luttait pour reprendre son sang froid et les sanglots qui le faisaient trembler commencèrent bientôt à diminuer. Mais la fureur qui agitait son cerveau le dévorait à coeur, jusqu'au tréfonds de lui. Même lorsqu'il fut calmé, il avait un abcès à l'âme.
Commenter  J’apprécie          60
JubruxJubrux   19 août 2011
Voici l'un des cas tragiques ou nous ne disposons pas des moyens de faire ce qui est bien. C'est l'exemple classique d'une faillite sociale mille fois répétée : un foyer brisé, plus aucune famille d'aucune sorte, une succession de foyers d'adoption et d'écoles militaires, un fugueur chronique sans être criminel, pas encore, qui finalement commet un crime et arrive de plain-pied dans le système de la justice criminelle. Et que pouvons-nous faire ? Les options qui nous sont offertes ne protègeront nullement la société à longue échéance. La meilleure protection serait de faire de ce garçon un membre de notre société, un citoyen à part entière. Mais nous ne savons pas comment faire. Nous ne connaissons pas celui qui ressortira à l'autre bout de la chaîne du système. Sera-t-il meilleur ? Sera-t-il pire ? Les statistiques nous disent qu'il sera vraisemblablement pire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Edward Bunker (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edward Bunker
Trailer Animal Factory de Steve Buscemi
autres livres classés : prisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1766 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre