AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782246801269
64 pages
Grasset Jeunesse (19/09/2012)
3.25/5   6 notes
Résumé :
En Côte-d'Ivoire, Jean Reno, Mandela et leurs amis partagent leur temps entre l'école et la récolte du cacao. Quand Jean Reno tombe amoureux d'Innocente, il décide de tout faire pour réaliser un de ses rêves : goûter un carré de chocolat... Car au village, ils n'en ont même jamais vu ! Pour en trouver, il faudrait aller à Abidjan... tout l'argent du Bic & la Daba n'y suffirait pas. Mais l'amour donne des ailes, de l'audace...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
orbe
  15 novembre 2012
Jean Reno monte une bande pour proposer de travailler après l'école aux gens du quartier. le but est de récolter assez d'argent pour leurs besoins comme s'acheter des bottes pour se protéger des serpents vénéneux. Mais il souhaite aussi se rapprocher d'Innocente, voir lui offrir un carré de chocolat. Car s'ils ramassent et font sécher les fèves des cacaoyers, ils n'ont jamais la possibilité de connaître le goût du chocolat !

Cette fiction racontele quotidien des enfants de Côte d'Ivoire de nos jours. S'ils ont compris l'importance de l'école, l'essentiel de leur vie est tournée vers les champs. Les enfants sont très autonomes et plein d'imagination. La famille semble assez absente du récit. Entre récit de vie et d'aventure, ce livre est comme une petite lucarne qui nous invite à partager des moments avec les enfants d'Afrique.

Lien : http://0z.fr/OPSs3
Commenter  J’apprécie          90
lire_pour_le_plaisir
  19 décembre 2013
« même si tu dors dans un garage tu ne deviens pas une voiture. »
Le narrateur s'appelle Jean Reno, il doit avoir douze ans à peu près (la citation ci-dessus est de lui : en lisant le livre vous comprendrez certainement ce qu'elle signifie), son village s'appelle Boignykro. Il sait quel jour est né son petit frère, Séraphin, parce que leur mère est morte ce jour là, mais lui on ne sait pas. Son pays est la Côte d'Ivoire (en Afrique, n'est-ce pas ?). Son pays produit la moitié du cacao dans le monde, le cacao avec lequel on fabrique le chocolat ; mais du chocolat Jean n'en a jamais mangé parce qu'il n'y en pas dans son pays ou qu'il coûte trop cher. Et il y a bien d'autres problèmes dans sa vie et dans son pays…même des serpents mortels.
Et quand Innocente est mordue par un serpent venimeux qu'est-ce qu'elle voudrait avant de mourir ? Devinez… Est-ce que vous croyez que Jean Reno va lui en trouver ? Est-ce qu'Innocente va mourir ?

Lien : http://crdp.ac-amiens.fr/cdd..
Commenter  J’apprécie          50
Ptitmousse
  31 janvier 2017
Un thème intéressant, celui d'enfants en Afrique allant à l'école mais devant aussi travailler. Mais pas à faire pleurer dans les chaumière, c'est un livre, globalement, joyeux. On y apprend la vie de ces enfants mais également une partie de la récolte du cacao et le début de son processus de commercialisation. Pour le dépaysement, je valide donc cette lecture.
Après, j'ai eu du mal avec le vocabulaire. Il se veut illustrer la façon dont les enfants parlent réellement là-bas j'imagine, mais je trouve que ça n'a pas collé, je ne saurais pas vraiment dire pourquoi... Trop vulgaire ? Trop de mots typiques ? Et comme cela est présent tout au long du livre, cela a sincèrement gâché ma lecture. Enfin, je n'ai pas vibré avec une histoire prenante.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
Ricochet   19 février 2013
L’Afrique vive au travail, le passé toujours présent, les rêves et émotions des jeunes…, par petites touches, ce récit très actuel et vivant, porté par ce beau personnage rend proche un univers lointain. Un pari réussi entre documentaire et roman.
Lire la critique sur le site : Ricochet
HistoiresSansFin   05 novembre 2012
Un petit roman qui sonne juste, tant dans le phrasé local restitué par un jeu d'écriture que dans les anecdotes choisies.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
orbeorbe   14 novembre 2012
tu ramasses cabosse à terre sans y penser et CLAC- serpent t'attrape, tu peux rien faire et OUI tu peux mourir.
En plus, tu as très mal avant la mort, tu deviens tout bleu et noir, tu te tords à terre en sifflant comme serpent et c'est vraiment affreux comme fin.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : côte d'ivoireVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox