AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258135958
Éditeur : Les Presses De La Cite (23/02/2017)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
L'inspecteur Jitpleecheep se rend sur la scène d'un crime perpétré à deux pas du commissariat. La surprise qui l'attend est de taille : la victime, une adolescente, a été décapitée... à mains nues. Une inscription en lettres de sang a été laissée à son attention.
Quelques jours plus tard, il est dépêché sur les rives d'un fleuve à l'extérieur de Bangkok, où il assiste à un double meurtre aussi révoltant qu'inexplicable. Les deux affaires l'entraînent au coeur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LesLecturesDeRudy
  30 octobre 2017
C'est toujours un plaisir de retrouver Sonchaï Jitpleecheep , l'inspecteur de police tiraillé entre deux cultures , l'américaine de son père qu'il recherche et la thaïlandaise de sa mère , mamasan du meilleur bordel de Soi Cowboy. On y retrouve bien sûr avec plaisir Vikorn chef de la police mais et peut être surtout parrain de la maffia locale .Sans oublier Chanya sa compagne ex ladybar qui écrit des thèses de sociologie sur le féminisme .Bref un flic vraiment pas comme les autres . Dans cet épisode il est beaucoup question de géopolitique et des rapports Chine-USA . Burdett mêlant ici encore une fois adroitement la réalité politique du moment et la mainmise de la Chine sur l' Asie du Sud-est .
On y retrouve donc tous les les ingrédients qui sont la toile de fond de cette série c'est à dire du sexe en tout genre, de l'argent, de la politique avec la pincée d'humour tout aussi nécessaire qu'élégante.
Même si la thématique qu'il développe ici est assez classique en SF, la présenter comme une réalité d'aujourd'hui et même d'hier ne m'a pas convaincu outre mesure mais peu importe car au fil des pages grâce à ses descriptions de lieux , personnages et situations j'ai plaisir à reconnaitre la Thaïlande que je connais dans la"vraie " vie ! Un régal pour qui aime la Thaïlande et le roman noir .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ROUMANOFFBE
  30 mai 2017
J'ai été jusqu'à la page 112 du livre et puis je me suis arrêtée, j'en avais marre, ça ne me plaisait pas, je me suis demandée plein de fois "mais qu'est-ce qu'il raconte là?", je décrochais, je relisais les mêmes passages ou alors je lisais sans rien retenir, bref, mieux vaut abandonner dans ce cas-là et passer à un autre livre.
Je suis donc d'accord avec la partie de la critique du New Yorker "les enquêtes policières ont tout d'un peep-show psychédélique" et particulièrement sur le psychédélique qui ne me plaît pas du tout.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (3)
LeFigaro   16 mars 2017
Un roman noir ébouriffant mêlant crime, transhumanisme et géopolitique dans une Thaïlande au bord de l'explosion.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LeMonde   13 mars 2017
cCest comme si le colonel Kurtz interprété par Marlon Brando dans « Apocalypse Now » se muait en un Frankenstein bouddhiste et psychédélique. C’est proprement stupéfiant.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Liberation   20 février 2017
Au total, bien plus qu’un thriller d’anticipation survitaminé, une méditation sucrée-salée sur le «progrès» et la tentation technologique avec leurs risques de dérapages collatéraux.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2017
Bizarre : terrorisme mis à part, un criminel recourt à la violence de la décapitation parce qu’il doit punir et détruire l’Autre, une projection de lui-même en somme, à qui il impute tout ce qui est allé de travers et continuera à le faire dans son monde tourmenté. Généralement, le visage est défiguré. Ici, non seulement il est intact, mais il ne présente aucun signe de traumatisme. Il est délicat, joliment modelé, la peau est mate, de grands yeux, le cou gracile, comme la tête dorée d’un bouddha en albâtre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2017
Elle était de taille moyenne pour une Thaïe, un peu moins d’un mètre soixante, la trentaine approchant ou juste passée. Elle me semblait jolie, les traits légèrement accusés, mais sa personnalité frappait d’entrée, avant même qu’on ait eu le temps de s’interroger sur son sex-appeal. Même sans ses mignonnes lunettes à monture noire, pareilles à deux fenêtres miniatures éclaboussées de pluie, on devinait la petite rusée appartenant à la nouvelle génération de Thaïs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2017
Un jour, quelqu’un écrira une thèse digne de louanges montrant pourquoi l’information d’origine proche est invariablement plus confuse que celle venue de loin. Dans une affaire dont l’épicentre est plus distant, je me serais attendu à des détails plus précis, à avoir en face de moi un informateur nommément désigné et des ordres clairs de mener l’enquête.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2017
Rien ne vaut un bon petit meurtre pour servir de prétexte à une pause, donner l’occasion de bavarder un peu et s’offrir un en-cas. Aucun patron thaï ne serait insensible au point d’obliger ses employés à travailler sous la pression d’une telle curiosité, car le commérage est une force de la nature aussi indéniable que la gravité.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2017
Les mères thaïes instillent une obéissance totale dans l’esprit de leurs enfants, une dépendance que même la mort ne peut briser. Tout le monde sait que, dans ses vieux jours, on peut bien plus compter sur un enfant mâle émotionnellement asservi que sur la Sécurité sociale.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de John Burdett (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Burdett
Cercle polar : quand les héros s'incrustent. .Cercle polar : quand les héros s'incrustent. Allez savoir pourquoi ! Il arrive parfois q'un héros s'impose à un auteur, jusqu'à ne plus le quitter, jusqu'à vieillir ensemble. le phénomène n'est pas nouveau. Philip Marlowe et Raymond Chandler, Agatha Christie et Hercule Poirot, Arthur Conan Doyle et Sherlock Holmes sont des couples mythiques. Et le phénomène se poursuit, plus encore peut-être depuis le succès des séries télévisées. Fred Vargas et son commissaire Adamsberg, Michael Connelly et Harry Bosch finiront pas fêter leurs noces d'or pour le plus grand bonheur de leurs lecteurs. Car le plaisir est grand, en ouvrant chaque nouvel épisode de leurs aventures, de prendre des nouvelles de ces amis de papier comme on s'inquiète de la santé de nos proches. Matt Scudder va-t- il replonger dans l'alcool, se demandait-on à chaque épisode de la série de Lawrence Block. Ces héros que l'on dit récurrents sont plus nombreux que jamais, en voici trois que vous ne connaissez peut-être pas encore... « le Joker » de John Burdett (Presses de la Cité) « Une affaire d'hommes » de Todd Robinson (Gallmeister) « Aux vents mauvais » de Elena Piacentini (Au-delà du raisonnable)
+ Lire la suite
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
170 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre