AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205072927
Éditeur : Dargaud (03/10/2014)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 90 notes)
Résumé :
Dodin-Bouffant, le plus fin des gourmets, doit trouver une nouvelle cuisinière. Cette quête, qui lui semble tout bonnement impossible, pourrait bien prendre la forme d'une délicieuse histoire d'amour.

Dodin-Bouffant est un passionné de cuisine. Fin gourmet, arbitre reconnu des saveurs, il voue à l'art culinaire un véritable culte qu'il pratique avec la complicité́ de sa talentueuse cuisinière, Eugénie Chatagne. La disparition inopinée de cette de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  12 juillet 2015
1862, dans une petite ville du Jura. Ici et là s'affairent les vendeurs de poissons, de fruits ou de fromages. Parmi la foule, venue en nombre faire son petit marché, déambule Eugénie que l'on salue de toutes parts ou que l'on apostrophe pour lui montrer ici, un bel ortolan, là de beaux lapins. Il faut dire qu'en tant que cuisinière virtuose de Dodin-Bouffant, le maître absolu de la gastronomie, elle a presque toutes les faveurs ou les attentions des commerçants. Une fois le panier rempli de bonnes victuailles, elle s'en retourne chez son patron. Mais voilà qu'elle meurt subitement une fois le portail franchi. La pauvre femme... Les célèbres compères de Dodin-Bouffant, les seuls encore conviés à sa table, se rendent chez leur ami. Ils se trouvent face à un homme désemparé. Comment va-t-il faire maintenant sans Eugénie? Même le tenant du "Café de Saxe" déplore cette perte. En effet, il va devoir supporter le gastronome sévère et impénétrable à sa table tous les jours. Un casting est organisé afin de la remplacer mais Dodin-Bouffant est très exigeant...
Librement adapté du roman de Marcel Rouff, "La vie et la passion de Dodin-Bouffant, gourmet", cet album nous met évidemment en appétit. Ici ou là un pâté en croute aux pieds de cochon, des lapereaux à la Sagaraz, des saucissons à la dauphine, une purée de soubise ou encore le fameux pot-au-feu de Dodin-Bouffant, le tout servi avec les plus grands crus. En somme, une cuisine de terroir généreuse composée de produits frais. L'on sentirait presque toutes ces odeurs de ces mets se dégager de cet album. Mathieu Burniat nous a mijoté un album doux et savoureux, réhaussé par des personnages fantasques et croustillants, servi par un dessin soigné, tout en légèreté et finesse.
La passion de Dodin-Bouffant... A table!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          503
missmolko1
  04 juillet 2015
Waouh mais quelle BD ! Messieurs, dame, les gourmands, je vous aurez prévenu, vous allez saliver devant toutes ces bonnes choses a manger :
"- Je sors tout juste de chez l'père Pidou. Il a une fille l'père Pidou... Adèle qu'elle s'appelle. Eh ben regardez ce qu'elle a concocté...[...]
- Des pommes de terre rôties dans leur robe... Une farce élaborée d'une queue de boeuf, rissolée dans sa graisse, cuite ensuite dans un bouillon de légumes et arrosée d'un verre de vin jaune... Un château-Chalon, si je ne me trompe.... Au centre de la composition, un saint-Marcellin légèrement dégourdi au four, nappé d'une crème aux morilles ou se distingue la force du bouillon de boeuf et les arômes de miel et de noisette typique de ce vin inégalable.... ".
Les descriptions de plats sont vraiment réalisées a la perfection :
"- Dis-moi... Comment c'est que tu vas cuisiner, mes lapereaux ?
- Qué Baudet ! Tu crois qu'Eugénie va te dévoiler ses petits secrets ?
- Bah c'est mon droit de savoir ce que l'on fait de mes bestioles !
- Alors la recette n'est pas de moi mais de Beauvilliers... Après les avoir cuits a la broche, je les coupe en petit des, que je mêle a du foie gras et de belles truffes. J'y ajoute une sauce légèrement épicée, je lie le tout avec un peu de jaune d'oeuf et j'en fais des boulettes généreuses. Je les roule dans des oeufs battus puis dans la mie de pain et je les plonge ensuite dans la friture." Et petit bonus, certaine recettes sont ajoutés a la fin de l'édition.
Les dessins sont très réussis et l'histoire m'a beaucoup plu. Il s'agit ici d'une adaptation d'un roman : La Vie et la Passion de Dodin-Bouffant, gourmet de Marcel Rouff que je suis maintenant curieuse de découvrir.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
LePamplemousse
  07 novembre 2014
Cette bande dessinée est l'adaptation d'un roman publié en 1924, elle raconte la vie d'un homme passionné par la gastronomie, un véritable gourmet et gourmand, un artiste des plaisirs de la bouche, pour qui chaque plat, chaque repas, même un simple pique-nique, devait être une ode à la vie et à ses sens.
Pendant une centaine de pages, je me suis retrouvée totalement immergée dans un monde de senteurs, j'ai salivé, j'ai humé des odeurs goûteuses de viandes rôties, de légumes frais, de fromages chauds et coulants, d'herbes aromatiques et d'épices plus relevées…
Les dessins sont tout à fait délicieux, d'un style un peu vieillot, totalement en adéquation avec l'histoire et l'époque.
J'ai découvert des mets fins et raffinés que je ne goûterais peut-être jamais mais qui m'ont furieusement fait envie.
A la fin, nous avons même le plaisir de découvrir une des recettes qui fait le régal des convives de l'histoire : les bouchées de Saint-Marcellin aux morilles.
Bon appétit !
Commenter  J’apprécie          220
jamiK
  22 janvier 2018
Un livre qui parle de gastronomie, après tout, pourquoi pas le jour où Paul Bocuse vient de mourir. Et quelle belle surprise. le trait du dessin est fin, griffonné, les couleurs naturelles, certaines planches dont les cases ne sont pas délimitée rappellent les gravures de la fin du XIXe siècle, les silhouettes des personnages sont directement inspirées des caricatures d'Honoré Daumier, il y a même à la fin de l'histoire, un série d'illustrations traitées à la manière de cette époque, avec le texte dans le même ton. L'histoire raconte la vie d'un expert en gastronomie, Dodin-Bouffant. Sa cuisinière meurt d'un accident cardiaque un jour en revenant du marché. Dodin-Bouffant cherchera alors, non sans mal à la remplacer. C'est une histoire bercé par des mots à se lécher les babines, et dans cet univers gustatif, il en sort une histoire touchante et belle, romantique et savoureuse.
Commenter  J’apprécie          201
Under_The_Moon
  08 octobre 2016
1862, quelque part dans le Jura...
Un homme passionné par la gastronomie perd sa cuisinière, un véritable drame. Et lui trouver une remplaçante ne sera pas chose aisée. Pourtant il finit pas la trouver, en la personne d'Adèle Priou, une femme pas très finaude mais cuisinière hors-pair qui ravive les papilles et le coeur du vieil homme aigri. Mais la passion qui les unit peut-elle suffire à garder ce nouvel équilibre ?
Une petite lecture douceur qui nous rappelle qu'une passion, si dévorante soit-elle, est bien peu de choses si on n'a personne avec qui la partager.
Commenter  J’apprécie          210

critiques presse (4)
BDGest   21 octobre 2014
Pétrie d’humour, imprégnée de tendresse, nappée de jubilation, cette passion de Dodin-Bouffant se révèle être bien plus qu’une ode épicurienne à offrir à un bon vivant de son entourage.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   14 octobre 2014
Mathieu Burniat […] brosse une romance originale et sensorielle, impeccablement rythmée, où le coup de foudre d’une fine gueule au caractère d’ours pour une rondelette paysanne s’embellit de trouvailles culinaires. Tout simplement délicieux.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   14 octobre 2014
Si la cuisine comme art est à l’honneur, La passion Dodin-Bouffant n’est pas un livre de recettes mais une ode à la gastronomie. Beau livre à la préface signé François-Régis Gaudry, cette bande dessinée s’adresse aux amateurs de bonne chair.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Actualitte   14 octobre 2014
On pense à Daumier, ce qui n'est pas un mince compliment, mais si le trait est vif, il est par contre mordant sans méchanceté aucune. Bon appétit !
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   03 juillet 2015
- Je sors tout juste de chez l'père Pidou. Il a une fille l'père Pidou... Adèle qu'elle s'appelle. Eh ben regardez ce qu'elle a concocté...[...]
- Des pommes de terre rôties dans leur robe... Une farce élaborée d'une queue de bœuf, rissolée dans sa graisse, cuite ensuite dans un bouillon de légumes et arrosée d'un verre de vin jaune... Un château-Chalon, si je ne me trompe.... Au centre de la composition, un saint-Marcellin légèrement dégourdi au four, nappé d'une crème aux morilles ou se distingue la force du bouillon de bœuf et les arômes de miel et de noisette typique de ce vin inégalable....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
missmolko1missmolko1   03 juillet 2015
- Dis-moi... Comment c'est que tu vas cuisiner, mes lapereaux ?
- Qué Baudet ! Tu crois qu'Eugénie va te dévoiler ses petits secrets ?
- Bah c'est mon droit de savoir ce que l'on fait de mes bestioles !
- Alors la recette n'est pas de moi mais de Beauvilliers... Après les avoir cuits a la broche, je les coupe en petit des, que je mêle a du foie gras et de belles truffes. J'y ajoute une sauce légèrement épicée, je lie le tout avec un peu de jaune d’œuf et j'en fais des boulettes généreuses. Je les roule dans des œufs battus puis dans la mie de pain et je les plonge ensuite dans la friture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
marina53marina53   12 juillet 2015
Les animaux se repaissent; l'homme mange; l'homme d'esprit seul sait manger.
Brillat-Savarin
Commenter  J’apprécie          211
blandine5674blandine5674   22 juillet 2018
Brillat-Savarin a écrit : « La destinée des nations dépend de la manière dont elles se nourrissent. »
Commenter  J’apprécie          120
mfgaultiermfgaultier   22 octobre 2014
il y a là des gelées et des mousses de chanterelles et d’écrevisses, de petites truites confites bourrées d’estragon et d’olives… des hachis de pigeons à la crème, des croquettes de fromage enlaçant des aiguillettes de jambon, des rôties au beurre chargées de foie gras de canard…
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Mathieu Burniat (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathieu Burniat
Rencontre avec les auteurs (Frédéric Maffre - Stern, Mathieu Burniat - TRAP, Tehem - Chroniques du Léopard, en sélection officielle, Paul Cauuet - Les Vieux Fourneaux), discussion avec Catherine Meurisse, les dédicaces... revivez cette deuxième journée du 46ème Festival International de la Bande Dessinée avec Dargaud
autres livres classés : gastronomieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
293 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre