AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782267005257
440 pages
Christian Bourgois Editeur (01/10/1987)
3.19/5   13 notes
Résumé :
« "Qui est-ce ?" Il semble que Burroughs pose cette question non seulement à tous ses personnages mais à toutes ses phrases, à tous ses mots. Chacun a la possibilité de se déguiser, de changer, et c'est l'une des raisons pour lesquelles Parages de voies mortes est à tout point de vue excitant. C'est pourquoi aussi le roman peut se terminer comme il commence, à un rien près, un rien qui est burroughsien en diable. » (Mathieu Lindon, Libération)

« Le bi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  05 mars 2016
William Burroughs est un auteur de science-fiction à lire avec autant de soin et de sérieux (qui n'excluent pas le plaisir et même le rire) que Frank Herbert. Comme lui, et avant lui, il conçoit une science-fiction solidement arrimée à une théorie du monde et de l'humanité, voire à une sorte de théologie gnostique. Tout concourt à ne voir dans "Parages des voies mortes" qu'un western, et aussi un roman d'aventures, d'espionnage, d'érotisme homosexuel, de SF. Et l'impression première reste juste. Cependant, si l'on va plus loin, on se rend compte que les héros de Burroughs, aux identités variables et mobiles, qui se déplacent librement dans le temps et l'espace et de corps en corps, livrent un combat continuel contre des puissances de l'illusion (incarnées par le Mal absolu tel que la Beat Generation le conçoit, armée, église, état etc). Ces puissances empêchent l'humanité d'accomplir son destin, qui est de partir dans l'espace au prix d'une mutation physique, spirituelle et mentale. Elles nous étouffent sur cette trop étroite planète, elles nous gardent comme un bétail dont elles profitent, vampirisant l'énergie, la vitalité, la créativité des hommes voués à l'univers, à la métamorphose et à l'infini. Elles nous projettent un film, que nous appelons réalité, une fiction qui justifie l'oppression et le vampirisme des possédants. le but de la guerre racontée par Burroughs est de déchirer l'écran où le film se projette, de faire voir la vérité qui se trouve au dehors de la caverne où nous sommes parqués. Ce thème du savoir libérateur est proprement gnostique, et nous vient des anciens hérétiques des premiers temps chrétiens, auxquels Philip K. Dick s'est aussi intéressé. Cette fusion de Gnosticisme (chez Burroughs comme chez les premiers gnostiques, l'érotisme y a naturellement sa place), de Western, d'aventures, de guerre et d'armes, de voyages et de passages de pure poésie, font de Burroughs le précurseur et l'inspirateur génial de nombreux contemporains qui se souviennent de lui. Qu'on songe seulement à Matrix ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GuillaumeTM
  28 mars 2013
ça commence avec une ambiance Western, en voyageant à différentes époques, en continuant dans la science-fiction.
Un livre assez déroutant et assez épais, peut-être trop, un peu de minceur n'aurait pas fait de mal pour une fois.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   05 mars 2016
Le guide délimite du doigt la zone sur la carte...
"Les Parages des Voies Mortes, senor. ça ne signifie pas des voies abandonnées, des voies recouvertes par le végétation, ça signifie des voies qui sont mortes. Vous saisissez la nuance ?
- Et comment peut-on atteindre cette région ?"
Le guide haussa les épaules. "Généralement, en partant d'une Ville aux Rues Mortes... Et où se trouve une telle ville ? Dans n'importe quelle ville, il y a des rues mortes, quoique dans certaines plus que dans d'autres. New York est bien servie à cet égard, mais nous sommes en retard. La voiture nous attend pour nous emmener à la fiesta."

p. 389
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   05 mars 2016
Kim se rend compte à présent qu'"ils" peuvent parasiter corps et esprits à des fins personnelles. Dans ce cas, pourquoi toujours pirater des abrutis de bigots, des simplets ou des psychotiques ? De toute évidence, ils cherchent des dupes ou des esclaves, et non des alliés dotés de quelque intelligence. En fait, ils ont précisément l'ambition d'éradiquer l'intelligence humaine, d'émousser la lucidité des hommes et de leur interdire l'accès de l'espace. Ils se sont tout bonnement lancés dans une entreprise visant à nous exterminer, et quiconque s'avère assez lucide pour soupçonner leur existence devient, de ce fait, l'une de leurs cibles prioritaires.

Il recensa les particularités et les objectifs des extraterrestres.

p. 138
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   05 mars 2016
Ainsi, notre petit affrontement local se réduit-il à une situation d'une extrême simplicité : conflit opposant ceux qui doivent à toutes forces émigrer dans l'espace ou mourir, à ceux qui mourront à coup sûr, si nous y émigrons. Notre figuration est nécessaire dans leur film. Car ils n'ont point d'autre existence. Or, sitôt que quelqu'un émigre dans l'espace, le film s'en trouve irréparablement endommagé. Un seul trou suffit. Le tout étant de choisir le bon calibre, songea Kim, avec un petit frisson ...

p. 302
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DuluozDuluoz   03 juin 2021
Il fut l'un des premiers à voir dans le virus une forme de vie étrangère, d'une intelligence supérieure - de son propre point de vue de virus. ( Messieurs, le cellule humaine ne peut se diviser et se reproduire que cinquante mille fois. C'est là ce qu'on dénomme la limite de Hayflick. Mais un virus peut se diviser et se reproduire à l'infini. Le virus est immunisé à l'aspect fatal de la répétition. Votre virus ne se lassera jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DuluozDuluoz   03 juin 2021
Nous avons entrevu les origines du langage des hommes, le début et la fin de la parole. Nous avons entrevu l'origine d'une épidémie qui va ravager les villes du monde comme un gigantesque incendie de forêt.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de William S. Burroughs (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William S. Burroughs
Le 18.01.18, Jérôme Colin (Entrez sans frapper - RTBF) recevait Gérard Berréby pour évoquer "Révolution électronique" de William S. Burroughs.
autres livres classés : beat generationVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4002 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre