AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur Les filles au lion (97)

fanfanouche24
fanfanouche24   15 février 2018
Si elle avait été honnête avec elle-même, Olive aurait dû admettre que le fait de vivre ici, si près de la réalité de la mort, était porteur d'un message de vie. (p. 417)
Commenter  J’apprécie          240
fanfanouche24
fanfanouche24   08 février 2018
Jusqu'à ce jour, je n'avais jamais vraiment connu la solitude. J'avais toujours eu mes livres, et Cynth avait toujours été là. Soudain mes pensées devenaient gigantesques dans ce minuscule logement, car personne n'était là pour les écouter et les domestiquer (...) Avez-vous un corps s'il n'y a personne pour le toucher ? (...)
Je ne savais pas comment être Odelle sans Cynth. (p. 56-57))
Commenter  J’apprécie          230
jeunejane
jeunejane   06 décembre 2017
Si une réponse universelle à ma question reste à trouver, personnellement j'en suis certaine. Car s'il y a une chose que j'ai apprise, c'est celle-ci : en définitive, une œuvre d'art a du succès seulement quand son créateur - pour paraphraser Olive Schloss - possède la foi qui l'a fait naître.
Odelle Bastien
Wimbledon, 2002
Commenter  J’apprécie          220
fanfanouche24
fanfanouche24   14 février 2018
"Mais ce n'est pas le sien, murmura -t-elle
- ça le deviendra, si je lui donne.
-Vous resterez invisible, senorita. Vous vous sacrifiez...
-Ce n'est pas un sacrifice, loin de là. Pour moi, je serai totalement visible. Si le tableau se vend, je serai à Paris, sur un mur. C'est de l'égoïsme, au contraire. C'est l'idéal : toute la liberté de création , sans le tapage. (p. 231)
Commenter  J’apprécie          210
fanfanouche24
fanfanouche24   07 février 2018
(...) mais ce n'était pas une question d'argent. Je faisais un pas vers ce que l'on m'avait présenté comme les Choses Importantes : la culture, l'histoire et l'art. (p. 23)
Commenter  J’apprécie          200
chachourak
chachourak   03 mars 2017
On ne connaît pas forcément le sort qu'on mérite. Les moments qui changent une vie -une conversation avec un inconnu à bord d'un bateau, par exemple- doivent tout au hasard. Et pourtant, personne ne vous écrit une lettre, ou ne vous choisit comme ami, sans une bonne raison. C'est ça qu'elle m'a appris : vous devez être prêt à avoir de la chance. Vous devez avancer vos pions.
Commenter  J’apprécie          150
fanfanouche24
fanfanouche24   07 février 2018
Elle avait son nom gravé sur une plaque de cuivre fixée à sa porte. Je me suis demandé combien de femmes à Londres, en l'an 1967 après Jésus-Christ, possédaient leur propre bureau. Les femmes des classes populaires exerçaient des métiers ingrats, elles étaient infirmières, ouvrières dans des usines, vendeuses ou dactylographes comme moi, et ça depuis des dizaines d'années. Mais c'était tout un monde d'écart, un périple presque irréalisable, avant d'avoir votre nom gravé sur une porte.(p. 31)
Commenter  J’apprécie          140
sld09
sld09   14 janvier 2018
Si seulement il était aussi simple d'agir que de penser.
Commenter  J’apprécie          130
SeriallectriceSV
SeriallectriceSV   12 avril 2017
Elle m'avait expliqué que l'approbation des autres ne devait jamais être mon objectif ; elle m'avait libérée comme je n'avais pas su le faire moi-même.
Commenter  J’apprécie          130
michfred
michfred   22 mars 2017
A l'instant elle comprit que, malgré la gêne que lui inspirait le fait de poser, une partie d'elle-même avait espéré qu'Isaac soit réellement doué. Cela aurait été plus simple que s'il n'avait eu aucun talent. Peut-être était-elle davantage la fille de ses parents qu'elle ne le pensait. Il était toujours facile d'admirer une personne talentueuse, et la pitié menait à l'indifférence. Elle ferma les yeux, résistant aux dégâts potentiels que ce tableau ou l'absence de talent d'Isaac pouvaient causer à son coeur.
Commenter  J’apprécie          130




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Arts et littérature ...

    Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

    Charlotte Brontë
    Anne Brontë
    Emily Brontë

    16 questions
    824 lecteurs ont répondu
    Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre