AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
4,08

sur 38 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
C'est un roman écrit à quatre mains, celles de Katie Cotugno, (autrice de romans pour adolescentes ) et celles de Candace Bushnell, auteur qu'on ne présente plus, puisqu'elle est à l"origine de la série à succés : Sex in the city .
Qui a fait quoi ? C'est peut-être facile à deviner : Katie Cotugno créant le cadre, gardant le cap "littérature ado", et Candace Bushnell surfant sur le féminisme, le côté "je ne me laisse pas faire" du personnage principal ? Mais peut-être que mes supputations sont très réductrices et que cela ne s'est pas du tout passé comme cela ! Toujours est-il, que le duo fonctionne très bien et livre un roman très agréable.
Agréable, parce qu'à aucun moment, il n'est donneur de leçons. ( ce que j'ai du mal à supporter dans certains romans jeunesse qui veulent "éduquer" un peu trop fort (!) nos jolies têtes blondes, rousses, brunes etc, quitte à marteler, répéter, insister lourdement...)

"La fille culottée ", c'est Marine, élève d'un lycée américain. Une fille sans histoire, en terminale littéraire, très motivée pour son dossier d'admission de fac, puisque, non contente d'avoir un job dans un restaurant, elle fait partie du journal du lycée. Très bien vue par la direction, par ses professeurs, surtout un , surnommé Beck ... Assez jeune, assez cool, très aimé des ados (garçons compris) . Il passe beaucoup de temps avec Marine, puisque c'est lui qui anime l'atelier Journal. Les filles, en général, l'apprécient particuliérement et Marine ne fait pas exception jusqu'au jour où il la raccompagne chez elle, et se permet un "geste déplacé". Quoi faire ?
Marine choisit de parler, et ça n'aura aucune incidence . Lâchée, boycottée par ses pairs, elle va peu à peu prendre conscience de la place de la femme dans la société et le traitement différent que reçoivent les garçons au lycée.
Féministe, engagée, cette lecture ( légére) devrait faire réfléchir les jeunes filles, tout en les distrayant grandement. ( On se croierait dans une série N... )
Geste sexuel de la part d'une personne détenant l'autorité, harcélement scolaire, perte et valeur de l'amitié, soutien de la famille, amour, homosexualité banalisée (un des personnages a deux mamans) , ce roman surfe sur des thèmes dans l'air du temps.
Il a tout pour plaire...
Commenter  J’apprécie          430
----il se peut que je spoile dans ma critique-----

Quand j'ai vu ce livre sur mon bureau, je me suis sentie... attirée par lui, comme un appel (oui je sais c'est bizarre). Y a deux ans, je m'étais dit mais c'est quoi ce livre ?, et là je me suis dit c'est le bon moment, comme si le livre me l'avait dit (c'est encore plus bizarre je sais).

Manuellle d'une fille culottée, c'est avant tout un livre qui touche, c'est un livre qui marque.

On suit l'histoire de Marine, une lycéenne comme les autres jusqu'au jour où son professeur préféré, l'emmène chez lui pour lui prêter un livre et l'embrasse.
Et c'est là que tout commence...
Elle le repousse et s'enfuit, le raconte à sa meilleure amie qui ne réagit pas comme un vrai amie, elle rompt avec son mec, elle écrit un article et fonde un club de lecture féministe. Bon je vais pas raconter toute l'histoire non plus donc je m'arrête là.

Ce livre, c'est le livre d'un combat.
Peu de personne la croit, quand elle en parle au directeur, une enquête est ouverte qui faute de preuves, n'aboutit à rien. Mais cela ne la décourage pas, surtout quand elle apprend qu'elle est refusée à l'université de son rêve parce que la famille de ce professeur que tout le monde aime fait partie des plus gros donateurs.
Mais ce qui porte un coup décisif, c'est quand son amie Chloé lui raconte ce qui lui est arrivée.

C'est aussi un livre de courage.
Ce qui est arrivé à Marine lui pèse et elle finit par en parler. Mais on apprend à la fin que d'autres personnes ont étaient victimes de ce même professeur et sont restées dans le silence.

Il y a quand même très peu de livres où je me suis autant attachée au personnage principal et Gray, je ne voulais pas les quitter à la fin, je voulais à tout prix une fin.

Même si le résumé et la couverture ne donnent pas forcément envie de le lire, ça en vaut le coup, vraiment.

Et quand je me suis endormie ce jour là, c'était avec un sentiment de paix. (Oui ce livre m'a profondément émue 😢😢)
Commenter  J’apprécie          287
J'ai ressenti un vrai coup de coeur pour ce Young Adult ! Un roman engagé, féministe et brillamment écrit. Je l'ai dévoré et je l'ai trouvé parfait en tout point.

On va suivre ici Marine, 17 ans, élève de terminale. Assez proche de son prof de littérature, un jour, tout va déraper lorsqu'il va l'embrasser. Si au départ, elle minimise l'incident, la jeune fille va ensuite s'interroger sur le pourquoi, sur la place des filles dans la société, sur toutes les injustices qui les concernent, et va décider, seule, de remuer les consciences !

Les autrices ont l'intelligence de briser des préjugés (avec Gray par exemple ❤️), de dénoncer des comportements sexistes, aberrants et qui nous laissent parfois sans mot. Marine m'a touchée en plein coeur et mon coup de coeur va surtout pour elle, pour son combat pour faire éclater la vérité. C'est sa parole contre celle de son professeur et quand le monde entier va sembler se dresser contre elle, c'est de là qu'elle va puiser sa force. La petite chouineuse que je suis a été vraiment émue par cette histoire !

Mon seul minuscule bémol est que c'est un peu trop court. La fin est très belle mais j'en aurais voulu encore plus. J'avais le petit coeur tout mou de laisser les personnages, c'était beaucoup trop bien.

Je recommande les yeux fermés !!! 💜
Commenter  J’apprécie          41
Lorsque j'ai lu le résumé, j'ai tout de suite compris que j'allais kiffer ce roman. En effet, tout amène à penser qu'il s'agit d'une histoire féministe – et elle l'est ! – avec une véritable morale derrière. de plus, je meurs d'envie de lire de plus en plus de romans contemporains en ce moment, ce qui remet ma passion pour la lecture en perspective, étant d'habitude intéressée par les genres SFFF. Comme quoi, tout peut changer !

Dans Manuel d'une fille culottée, on suit Marine, une lycéenne plutôt heureuse dans sa vie, avec des parents aimants, un petit-ami, une meilleure amie – Chloé – partageant les mêmes délires qu'elle, et surtout un professeur très charismatique sur lequel elle aime poser parfois les yeux… Un jour, pourtant, tout bascule, et c'est là que Marine va commencer à se poser des questions qu'elle ne s'était jamais posée auparavant. Durant l'histoire, les autrices nous ballottent comme elles le font avec leur héroïne et nous amènent à nous poser les mêmes questions qu'elle, sans jamais rien imposer. En effet, ce que j'ai le plus apprécié dans ce roman est la réflexion que l'on a, en tant que lecteur·ice, en lisant les lignes rédigées par Candace Bushnell et Katie Cotugno, accompagnées d'outils mentaux et de nuances non négligeables. L'histoire est simple, légère, et je la mettrais sans hésiter dans les mains d'une adolescente, vu qu'il s'agit du public-cible principal. Toutefois, ce bonbon sucré qu'est Manuel d'une fille culottée cache un arrière-goût amer et pique un peu la bouche… Les autrices ont mené d'une main de maîtresses un sujet qu'il n'est pas facile d'exploiter dans un roman pour adolescents, avec ce qu'il faut de remise en question et de développement personnel. Peu importe que cette lecture paraisse banale à première vue, elle fait du bien. Elle permet à notre âme de hurler toutes les injustices sexistes qu'il reste encore à retravailler, tandis que nos yeux parcourent les lignes de cette gourmandise à mi-chemin entre le cuberdon et une sucette au citron qui pique les lèvres.

Si les thèmes abordés sont conséquents et nuancés, la plume des autrices permet de parcourir l'histoire de Marine avec beaucoup de légèreté. Il ne fait aucun doute que, écrit autrement, le récit ne m'aurait peut-être pas autant happée. Candance Bushnell et Katie Cotugno ont su se glisser dans la peau d'une adolescente avec brio. Leur protagoniste était humaine, avec des qualités comme des défauts, une réflexion personnelle, des conclusions propres à ses expériences, son vécu, ses idées reçues, son habitus, et autre. J'ai adoré la façon dont ses pensées étaient étalées, puissantes et justes, ce qui m'a plus d'une fois donné envie de serrer Marine dans mes bras. Elle pense à chaud, se contredit, revient sur ce qu'elle croit, sur ce qu'elle dit, se remet en question, réfléchit, prend du recul… Tout m'a paru cohérent du début à la fin grâce à la justesse des mots, à la finesse des phrases et tournures qui, par leur simplicité, nous engouffre dans les états d'âme d'une véritable adolescente qui souffre d'une situation et se cherche pour pouvoir en sortir.

Une chose est sûre, ce roman ne m'a pas laissée indifférente (évidemment, je vous ai spoilé en disant que c'est un coup de coeur !). Ce que je veux dire par là, c'est qu'il m'a fait réagir plus d'une fois. Les palpitations cardiaques qui s'accélèrent, des onomatopées qui s'échappent de ma bouche, les doigts qui picotent, une vague d'émotion qui monte et monte jusqu'à ce que mes cils s'humidifient… Ce livre a beau présenter une histoire banale à première vue, il n'en reste pas moins incroyablement poignant, empli de vérités et d'émotions. Au début de ma lecture, j'avais un peu peur qu'il s'agisse d'une romance puisque tous les éléments menaient à penser cela. Quand j'ai remarqué que ça n'en était pas une, il m'a été impossible de me décrocher du roman, à tel point que je dévorais chaque page qui passait. Certes, il y a un peu de romance dans cette histoire mais elle reste un thème secondaire, voire très secondaire même. Cet aspect fait surtout partie de l'évolution de la pensée de Marine, de l'impact qu'elle a sur son entourage et de comment elle-même gère l'impact de son entourage sur elle. En ce qui me concerne, je me suis beaucoup identifiée à Marine, surtout quand je me retrouve face à des personnes qui, comme ça lui est arrivé, ne m'écoutent pas vraiment quand je tente d'expliquer en quoi je trouve notre système sexiste. Que cela soit pour les femmes et les hommes d'ailleurs, et je pense que ce récit signé Candance Bushnall et Katie Cotugno exprime bien à quel point ce n'est pas qu'une question de genre, de sexe ou de couleurs de peau, mais de stigmatisations stupides nées d'incompréhensions, de peurs et de faits discutables normalisés depuis trop longtemps.

Grosso modo, Manuel d'une fille culottée est un roman féministe destiné principalement aux ados. du haut de mes 22 ans, j'ai adoré cette lecture où l'on découvre une héroïne profondément humaine, avec des questionnements propres à ses expériences et son âge, mais aussi aux idées reçues. Les plumes des deux autrices se mélangent tellement bien que la fluidité du récit nous plonge avec grâce au milieu de doux nuages. Attention quand même à cette couleur rose bonbon, parce que l'arrière-goût plein d'amertume de cette histoire descend facilement à la gorge. Si vous aimez les histoires contemporaines qui se déroulent au lycée – avec un brin d'originalité et de nuances – et que vous êtes à la recherche d'une lecture facile, malgré tout emplie d'émotions, je vous recommande cet ouvrage signé Candace Bushnell et Katie Cotugno !
Lien : http://papillonvoyageurblogl..
Commenter  J’apprécie          30
Commenter  J’apprécie          30
Bizarrement j'ai trouvé ce livre dans le rayon jeunesse... Mais il n'est pas du tout jeunesse...!! L'histoire se passe au moment du lycée et le sujet est grave... J'ai lu les 40 premières pages, puis il s'est passé une chose dans l'intrigue du roman qui m'a fait sortir de ma lecture pendant 12 jours. Je ne sais pas comment l'expliquer sans spoiler... En tout cas, étant enseignante, j'ai été choquée par les personnages adultes et le traitement du problème qui découle de la situation mise en avant et surtout l'aspect psychologique... Un ado qui lirait ce livre à intérêt à discuter et à être bien cortiqué pour ne pas tomber dans les pièges de la stigmatisation. Seulement ceux qui auront lu le livre comprendront ma confusion... Je ne sais encore pas si je trouve le livre bien fait... En tout cas j'espère que ça n'existe plus dans la vraie vie (le monde des bisounours est de retour). J'ai prêté ce livre à des collègues pour qu'elles m'aident à avoir un avis...
Commenter  J’apprécie          20
Marine est une adolescente de 17 ans comme les autres. Elle a un petit ami qui joue à lacrosse, le sport très en vogue du lycée, est inséparable de sa meilleure amie Chloé et en pince, comme toutes les filles de la classe, pour le sexy prof de littérature, M. Beckett surnommé Bex.


REPORT THIS ADPRIVACY SETTINGS

Marine est passionnée par ce cours, elle écrit d'ailleurs pour le journal du lycée et souhaite entrer à Browm l'année prochaine. Ceci ne devrait d'ailleurs être qu'une formalité, vu les excellentes notes de la jeune fille.

Pourtant, parfois, il suffit qu'un événement inattendu perturbe notre quotidien et vienne bouleverser tous les plans qu'on avait imaginés… et cet événement va prendre la forme d'un baiser avec son professeur. Un baiser voulu? Non. Désiré? Non. Provoqué? Non plus.

Pourquoi alors Marine se sent alors coupable ? Pourquoi tout le monde la considère comme celle qui a mal interprété les gestes de son professeur, celle qui s'est fait des idées, celle qui est un peu perturbée ?

Et pourquoi ce serait toujours à la fille/femme d'être considérée comme la coupable, l'aguicheuse, la séductrice, la folle. Celle par qui vient toujours les scandales. Car bien entendu, les hommes sont toujours innocents. Ce sont nous qui interprétons mal….

À travers le personnage de Marine, Candice Bushnell et Katie Cotugno cassent les codes d'une société patriarcale. Tout ce qui arrive à Marine peut arriver à n'importe qui. La jeune fille se rend compte de toutes les inégalités qui existent autour d'elle et de tous les comportements et remarques sexistes auxquels les jeunes filles doivent faire face.

J'ai lu ce roman très vite. L'écriture est incisive et percutante. le récit monte crescendo, Marine devient clairvoyante et ne se laisse plus aveugler. Peu à peu, elle décide d'agir, de se révolter. Plus question d'être la gentille fille parfaite que la société veut qu'elle soit. Quoique les femmes fassent, c'est toujours trop ou pas assez. Tout le contraire de ces messieurs qui peuvent se la couler douce.

Loin d'être anxiogène ou moralisateur, ce roman est une bouffée de courage et de dépassement de soi. Malgré les épreuves qui vont se trouver sur son chemin, Marine saura faire face. Entourée de personnes qui vont comprendre et partager son combat. J'ai d'ailleurs adoré les personnages secondaires de ce récit.

Je conseille?

« Manuel d'une fille culottée » casse les codes et les préjugés. Très réaliste, il dévoile ce que doit subir une jeune fille au quotidien. Toutes ces injustices sont ici mises à jour et démontées. Résolument féministe et engagé. Who run the world? Girls!!
Lien : https://ladybookss.wordpress..
Commenter  J’apprécie          20
Bonsoir ! Comment allez-vous ? Avez-vous eu une bonne journée ?

Aujourd'hui on va parler de ma lecture de Manuel d'une fille culottée de Candace Bushnell publié chez @albinmicheljeunesse

Dans ce roman jeunesse, on suit une jeune fille qui se rend compte de certaines injustices qui décide de se faire entendre :
"Rase-toi les jambes. N'abuse pas du maquillage. Ne porte pas de minijupe. Ne sois pas une de ces filles qui ne mangent jamais de pizza. Tu prends un milk-shake en plus ? Est-ce que tu as pris du poids ? N'en perds pas trop, tes formes vont disparaître. Mais attention, tu dois rester mince. Sois drôle mais ne cherche pas à être le centre de l'attention. Sois intelligente mais il te reste beaucoup à apprendre. Ne te laisse pas marcher dessus mais, arrête de te prendre pour la cheffe. Sois cool. Soit facile à vivre. Ne sois pas facile. Ne sois pas prude. Souviens-toi ma fille : il n'y a jamais eu de meilleure époque pour les femmes. Tu peux faire tout ce que tu veux ! Tu peux être qui tu as envie d'être ! Tant que tu n'enfreins pas les règles."

J'ai beaucoup aimé ce petit roman qui a un message féministe intéressant et mesuré mais tout aussi vrai.
J'ai adoré l'édito que publie le personnage principale dans le journal de son lycée et dont vous avez un extrait ci-dessus. Il m'a vraiment parlé et fait écho à des choses que j'ai moi-même souvent pu entendre, et qui sont aberrantes quand on sait qu'on est au XXie siècle !
Ce journal aborde des sujet difficiles et importants notamment les relations entre élèves et professeurs. J'ai trouvé que c'était très bien faits et bien amené.
La plume est plutôt sympa, très agréable.
C'est vraiment un roman très sympa que je recommande à toutes les jeunes filles.
Commenter  J’apprécie          10
J'ai fait cette petite trouvaille dans la boîte à livre de ma ville. Et quelle belle découverte.
J'ai dévoré ce livre en une soirée, je n'ai pas su m'arrêter. On suit une jeune fille qui tombe sous le charme de son professeur. Quelle jeune fille n'a pas été secrètement amoureuse d'un de ses profs. Je plaide coupable. Mon beau prof de sport de 5eme 😍.
Revenons au livre, le prof profite de la situation, n'a t'elle pas mal interprété?… C'est un roman engagé et féministe. Certains comportements sont sexistes aberrants, laisse bouche bée … livre qui brise les préjugés. Malgré que Marine soit jeune, elle est très engagée, elle ne se laissera pas faire face aux injustices.
Commenter  J’apprécie          00
Marine est une jeune fille sage : excellente élève, une bonne université en perspective, une meilleure amie à qui elle dit tout et un petit ami sportif et musclé. Sauf que le geste déplacé d'un prof va tout faire voler en éclat. Et Marine va découvrir le féminisme.
Manuel d'une fille culottée est un livre complètement dans notre époque. Et, s'il est très américain et parfois un peu cliché (on se croirait souvent dans une (bonne) série Netflix), c'est une excellente porte d'entrée pour les grandes ados aux réflexions sur l'égalité.


Commenter  J’apprécie          00




Lecteurs (109) Voir plus



Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
573 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre

{* *}