AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de PapillonVoyageur


PapillonVoyageur
  08 juillet 2021
Lorsque j'ai lu le résumé, j'ai tout de suite compris que j'allais kiffer ce roman. En effet, tout amène à penser qu'il s'agit d'une histoire féministe – et elle l'est ! – avec une véritable morale derrière. de plus, je meurs d'envie de lire de plus en plus de romans contemporains en ce moment, ce qui remet ma passion pour la lecture en perspective, étant d'habitude intéressée par les genres SFFF. Comme quoi, tout peut changer !

Dans Manuel d'une fille culottée, on suit Marine, une lycéenne plutôt heureuse dans sa vie, avec des parents aimants, un petit-ami, une meilleure amie – Chloé – partageant les mêmes délires qu'elle, et surtout un professeur très charismatique sur lequel elle aime poser parfois les yeux… Un jour, pourtant, tout bascule, et c'est là que Marine va commencer à se poser des questions qu'elle ne s'était jamais posée auparavant. Durant l'histoire, les autrices nous ballottent comme elles le font avec leur héroïne et nous amènent à nous poser les mêmes questions qu'elle, sans jamais rien imposer. En effet, ce que j'ai le plus apprécié dans ce roman est la réflexion que l'on a, en tant que lecteur·ice, en lisant les lignes rédigées par Candace Bushnell et Katie Cotugno, accompagnées d'outils mentaux et de nuances non négligeables. L'histoire est simple, légère, et je la mettrais sans hésiter dans les mains d'une adolescente, vu qu'il s'agit du public-cible principal. Toutefois, ce bonbon sucré qu'est Manuel d'une fille culottée cache un arrière-goût amer et pique un peu la bouche… Les autrices ont mené d'une main de maîtresses un sujet qu'il n'est pas facile d'exploiter dans un roman pour adolescents, avec ce qu'il faut de remise en question et de développement personnel. Peu importe que cette lecture paraisse banale à première vue, elle fait du bien. Elle permet à notre âme de hurler toutes les injustices sexistes qu'il reste encore à retravailler, tandis que nos yeux parcourent les lignes de cette gourmandise à mi-chemin entre le cuberdon et une sucette au citron qui pique les lèvres.

Si les thèmes abordés sont conséquents et nuancés, la plume des autrices permet de parcourir l'histoire de Marine avec beaucoup de légèreté. Il ne fait aucun doute que, écrit autrement, le récit ne m'aurait peut-être pas autant happée. Candance Bushnell et Katie Cotugno ont su se glisser dans la peau d'une adolescente avec brio. Leur protagoniste était humaine, avec des qualités comme des défauts, une réflexion personnelle, des conclusions propres à ses expériences, son vécu, ses idées reçues, son habitus, et autre. J'ai adoré la façon dont ses pensées étaient étalées, puissantes et justes, ce qui m'a plus d'une fois donné envie de serrer Marine dans mes bras. Elle pense à chaud, se contredit, revient sur ce qu'elle croit, sur ce qu'elle dit, se remet en question, réfléchit, prend du recul… Tout m'a paru cohérent du début à la fin grâce à la justesse des mots, à la finesse des phrases et tournures qui, par leur simplicité, nous engouffre dans les états d'âme d'une véritable adolescente qui souffre d'une situation et se cherche pour pouvoir en sortir.

Une chose est sûre, ce roman ne m'a pas laissée indifférente (évidemment, je vous ai spoilé en disant que c'est un coup de coeur !). Ce que je veux dire par là, c'est qu'il m'a fait réagir plus d'une fois. Les palpitations cardiaques qui s'accélèrent, des onomatopées qui s'échappent de ma bouche, les doigts qui picotent, une vague d'émotion qui monte et monte jusqu'à ce que mes cils s'humidifient… Ce livre a beau présenter une histoire banale à première vue, il n'en reste pas moins incroyablement poignant, empli de vérités et d'émotions. Au début de ma lecture, j'avais un peu peur qu'il s'agisse d'une romance puisque tous les éléments menaient à penser cela. Quand j'ai remarqué que ça n'en était pas une, il m'a été impossible de me décrocher du roman, à tel point que je dévorais chaque page qui passait. Certes, il y a un peu de romance dans cette histoire mais elle reste un thème secondaire, voire très secondaire même. Cet aspect fait surtout partie de l'évolution de la pensée de Marine, de l'impact qu'elle a sur son entourage et de comment elle-même gère l'impact de son entourage sur elle. En ce qui me concerne, je me suis beaucoup identifiée à Marine, surtout quand je me retrouve face à des personnes qui, comme ça lui est arrivé, ne m'écoutent pas vraiment quand je tente d'expliquer en quoi je trouve notre système sexiste. Que cela soit pour les femmes et les hommes d'ailleurs, et je pense que ce récit signé Candance Bushnall et Katie Cotugno exprime bien à quel point ce n'est pas qu'une question de genre, de sexe ou de couleurs de peau, mais de stigmatisations stupides nées d'incompréhensions, de peurs et de faits discutables normalisés depuis trop longtemps.

Grosso modo, Manuel d'une fille culottée est un roman féministe destiné principalement aux ados. du haut de mes 22 ans, j'ai adoré cette lecture où l'on découvre une héroïne profondément humaine, avec des questionnements propres à ses expériences et son âge, mais aussi aux idées reçues. Les plumes des deux autrices se mélangent tellement bien que la fluidité du récit nous plonge avec grâce au milieu de doux nuages. Attention quand même à cette couleur rose bonbon, parce que l'arrière-goût plein d'amertume de cette histoire descend facilement à la gorge. Si vous aimez les histoires contemporaines qui se déroulent au lycée – avec un brin d'originalité et de nuances – et que vous êtes à la recherche d'une lecture facile, malgré tout emplie d'émotions, je vous recommande cet ouvrage signé Candace Bushnell et Katie Cotugno !
Lien : http://papillonvoyageurblogl..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura