AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782848571188
96 pages
Éditeur : Semic (14/02/2005)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Il s'appelle Clark Kent. Il vient du Kansas. Depuis l'enfance, ses proches lui offrent des cadeaux à l'effigie de Superman. Et depuis des années, ses amis s'ingénient à lui présenter des Lana Lang et des Lois Lane. Ce n'est pas facile de porter le nom d'un célèbre personnage de BD qui vole et soulève des montagnes. Mais Clark Kent s'est fait une raison, et il poursuit ses études sans y prêter trop attention. Jusqu'au jour où il découvre qu'il peut voler. Et soulever... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Presence
  11 mars 2015
Il s'agit d'un récit complet indépendant de tout autre, initialement paru en 4 parties en 2004, parus en 2 tomes en français : celui-ci + Superman, Tome 2 : Identité secrète. le scénario est de Kurt Busiek, les dessins et la mise en couleurs de Stuart Immonen, le lettrage est réalisé par Todd Klein.
L'histoire commence en 1990 pour l'anniversaire de Clark Kent. Une fois de plus, une partie de la famille a trouvé approprié de lui offrir un comics de Superman (quand ce n'est pas des figurines de ce superhéros). Une fois de plus, il éprouve une forme de lassitude et de dépit à l'idée que ses parents (Laura & David) aient pu trouver intelligent de le prénommer Clark, comme Superman. Alors qu'il se rend en cours au lycée de sa ville (Picketsville, dans l'Arkansas, assez similaire à Smallville), il se fait charrier par un groupe de camarades de classe sur son manque de superpouvoirs. Peu de temps après, il se détend en faisant une excursion dans la nature environnante, et en passant une nuit à la belle étoile. Il a la surprise de s'éveiller en plein ciel, au dessus de son bivouac. Il a des superpouvoirs. du coup, il devient une victime moins facile pour ses camarades (même s'il dissimule la vérité sur sa découverte). Il demande ingénument à sa mère s'il a été adopté, en estimant qu'il ne peut pas vraiment se fier à sa réponse négative. Il utilise ses pouvoirs ne manière à ne pas se faire voir, pour profiter de la solitude et de la beauté d'espaces naturels inviolés, et pour porter secours (sans se faire voir) à des individus victimes de catastrophes naturelles, ou lors d'accidents (avions en détresse par exemple)... jusqu'à ce que quelqu'un prenne une photographie flou d'un point dans le ciel, et que Wendy Case (une journaliste) relie cette apparition à des sauvetages miraculeux et providentiels dans la région.
L'équipe de créateurs de cette histoire est alléchante. Kurt Busiek auteur de comics de superhéros inoubliables (comme Marvels avec Alex Ross, pour Marvel Comics), capables de se servir du genre superhéros pour écrire des histoires sur tous les thèmes possibles comme il l'a prouvé avec sa propre série "Astro City" (Des ailes de plomb). Stuart Immonen dessinateur de premier plan de comics de superhéros comme les X-Men (Yesterday's X-men avec Brian Michael Bendis), ou de comics plus personnel avec sa femme Kathryn (par exemple Moving Pictures). Dans son introduction, Kurt Busiek explique qu'il est parti de l'idée d'une ancienne histoire de Superboy d'une terre alternative et qu'il s'agissait d'un projet qui lui tenait à coeur depuis plus de 15 ans, mais que le résultat est assez éloigné de son idée de départ. Il ajoute qu'il a souhaité à nouveau prouver que la métaphore du superhéros peut s'appliquer à plusieurs sujets. Il remercie profusément Immonen pour son apport déterminant.
Au cours du premier chapitre, le lecteur éprouve une terrible sensation de déjà lu, en particulier une version plus naturaliste (et moins intéressante à la fois sur le plan graphique et sur le plan narratif) de Les saisons de Superman (1998) de Jeph Loeb et Tim Sale. Ce Clark Kent d'une terre alternative découvre qu'il a les superpouvoirs de Superman et se demande qu'en faire. le point de départ déconcertant s'efface devant une énième redite de la phase de découverte des pouvoirs et de recherche de leur utilisation.
Certes le point de départ est un peu différent : il n'y a aucun autre individu doté de superpouvoirs, il n'est pas question d'une lointaine planète Krypton, la journaliste s'appelle Wendy Case (et pas Lois) et les parents de Clark ne se prénomment pas Martha et Jonathan. Mais pour le reste, Busiek développe le même parcours que Loeb, avec une sensibilité très proche. L'approche esthétique d'Immonen diffère fortement de celle de Tim Sale. Il a choisi un style plus réaliste à la fois dans la manière de représenter les personnages et dans les couleurs. Immonen réalise des dessins très aboutis, qu'il a ensuite complété par ordinateur pour les couleurs et les aplats de noir. du coup certaines surfaces font penser aux rendus des crayonnés de Gene Colan lorsqu'ils étaient reproduits sans encrage à la fin de sa carrière. Cela donne l'apparence d'un ombrage nuancé, très sophistiqué, avec une texture inégalable. le scénario de Busiek privilégie les scènes de la vie ordinaire, dans lesquels Immonen fait preuve d'une justesse étonnante. Il dessine chaque personnage de manière réaliste, mesurée, tout en étant expressive. Il conçoit des mises en scène sophistiquées qui évitent les cases composées uniquement d'une tête en train de parler avec son phylactère afférent, pour des mouvements de caméra incluant les personnages, les gestes qu'ils accomplissent et leur environnement. Pour ces derniers, Immonen inclut les décors dans plus de 80% des cases, sans les surcharger. Il utilise avec une grande discrétion l'infographie pour inclure des éléments réels dans les arrière-plans, avec parcimonie pour ne pas donner l'impression d'un roman-photo, juste une touche de ci de là pour accentuer le naturalisme. Il le fait avec un tel doigté que le lecteur le plus observateur aura bien du mal à distinguer ce qui relève de l'intégration d'une photographie, de ce qui a été dessiné à la main. Il utilise le même style pour les scènes impliquant Superman, prolongeant ainsi l'effet de normalité lors de ces scènes.
... parce qu'il y a bien un Superman. Ce Clark Kent a décidé que la couverture la plus efficace serait encore de s'habiller comme le Superman des comics, pour mieux brouiller les pistes, et mieux entretenir l'idée que les rares fois où quelqu'un le voit, il s'agit d'un canular. Il n'est pas possible d'en dire plus sur le scénario sans gâcher la découverte du récit. Busiek a construit une histoire qui repose sur le monologue intérieur de Clark Kent, la manière dont il gère ses capacités particulières, la façon dont il avance dans la vie, ses relations avec les autres (y compris une certaine Lois... Chaudhari). Il a pris soin d'éclaircir les 2 ou 3 points délicats relatifs aux pouvoirs de Kent (la possibilité des prises de sang, ou le fait que ces pouvoirs soient identiques à ceux de Superman). Il joue sur la mise en abyme que constituent les références au Superman des Comics (références aux noms des personnages comme Lana Lang ou Jimmy Olsen), mais sans en abuser, sans que cela ne devienne la composante principale du récit qui aurait alors versé dans la parodie. Non Busiek se contente de raconter la vie d'un jeune homme bien dans sa tête qui a la surprise de découvrir qu'il possède des capacités incroyables. Il le raconte très bien d'ailleurs : les objectifs et les doutes, les joies et les angoisses de ce Clark Kent ont une portée universelle dans laquelle il est facile de se reconnaître, de se comparer. Busiek a simplement écrit une histoire touchante, intelligente, sensible et parlant de la condition d'être humain, un bon roman en somme.
Kurt Busiek et Stuart Immonen racontent l'histoire de Clark Kent qui n'est pas LE Superman, mais qui découvre qu'il a des superpouvoirs similaires dans un monde dépourvu de superhéros et de supercriminels. le premier quart parcourt un chemin souvent lu : Clark Kent s'interroge sur ce qu'il souhaite faire de ces dons, comme un adolescent en passe de devenir adulte cherche sa voie et sa place dans le monde. La suite montre que Busiek n'a rien perdu de sa capacité à utiliser les conventions du genre superhéros pour raconter l'histoire qui l'intéresse, celle d'un jeune homme plausible, sympathique et auquel il est facile de s'identifier, avec des dessins toujours intéressants, même dans les moments les plus banals.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sumeragi69
  24 janvier 2014
Kurt Busiek et Stuart Immonem nous livrent un travail splendide. Ceci n'est pas une histoire de Superman. Il y a bien un Clark Kent, il y a bien un homme quasi invincible en costume bleu et rouge muni d'une cape. il y a même une Loïs. Mais ce n'est pas superman.
Avec cette histoire en quatre partie, les auteurs nous font partager l'existence d'un homme tout à fait ordinaire, qui devient soudainement quelque chose d'incroyable, inexplicable. Clark Kent essaie de concilier ses incroyables pouvoirs (et tout ce que cela entraîne) et une vie ordinaire.
Ce premier volume aborde l'adolescence de Clark et les débuts de sa vie d'adulte, son entrée dans la vie active, sa rencontre avec Loïs.
On suit donc en parallèle ses deux vies. Une vie de jeune homme ordinaire qui cherche sa place dans la société, tente de s'affirmer dans son travail, essaie de rencontrer l'âme soeur. Et une vie secrète, celle d'un homme surpuissant, capable de miracle et pourchassé par ceux qui veulent comprendre d'où il vient.
L'équilibre des deux aspects est remarquable. Les dessins de Stuart Immonen sont très réalistes, quasi photographiques, soulignant parfaitement le propos de Busiek.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ClaireDoc
  09 janvier 2014
Novice en comics, je suis vraiment bien tombée : ce Superman est magnifique. L'histoire tient plus du psychologique que de l'aventure, et pourtant le rythme est là. le dessin est précis et souvent très impressionnant. le travail sur les paysages et les angles de vue m'a bien plu. L'idée d'un superman qui se tâte à écrire, pensant que sa vision "décentrée" pourrait révéler son secret est fine. Vraiment une lecture engageante, profonde et philosophique. J'adore !
Commenter  J’apprécie          70
Yvan_T
  22 novembre 2020
L'idée de départ de "Superman - Identité secrète" est tout simplement brillante !
D'abord il y a l'univers : un monde réaliste, proche du notre, où Superman n'est qu'un personnage fictif de comics et où il n'y a pas de super-vilains ou d'extra-terrestres.
Ensuite il y a le personnage principal : un ado normal du Kansas, faisant partie de la famille Kent et que les parents ont eu la bonne idée d'appeler Clark. Un gamin qui doit grandir au milieu des remarques désobligeantes et railleuses concernant son nom de super-héros et ... qui un beau jour se découvre des supers-pouvoirs identiques à ceux de ce personnage fictif de comics qui lui pourrit l'existence. Cela résulte en un récit non dépourvu d'humour, avec comme exemple cette phrase de notre héros qui résume bien la situation pourrie dans laquelle il se trouve : "Je ne suis pas qu'un Clark, mais Clark Kent. J'ai été présenté à dix-huit Lois, sept Lana et une Cat Grant."
Finalement, il y a l'approche axée sur la psychologie de cet adolescent torturé par son nouveau statut, prenant conscience des responsabilités qu'engendrent ses pouvoirs. Bien loin de l'action gratuite, Kurt Busiek va développer son personnage avec intelligence et finesse, tout en pourvoyant son récit d'une intrigue intéressante liée à toutes ces personnes (journalistes, gouvernement) qui cherchent à découvrir l'identité secrète de Superman.
Le côté rétro du dessin de Stuart Immonen rajoute de la crédibilité et du charme à cet univers réaliste, tout comme cette narration à la première personne qui conforte le côté intimiste du récit.
Bref, un premier tome édité chez Semic que je conseille aux fans de comics et autres, et dont il faut lire la suite ... chez Panini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Javableue
  08 mai 2020
Contrairement à ce que laisse entendre le titre, cette BD ne parle pas de Superman, mais d'un jeune qui s'appelle Clark Kent et qui trouve son nom un peu lourd à porter. Depuis toujours, sa famille pense lui faire plaisir en lui offrant des comics, des produits dérivés à l'effigie du célèbre super-héros. Au lycée, ses camarades s'obstinent à lui présenter des filles prénommées Lois et Lana... parce que c'est tellement drôle que ça ne peut que marcher ! Il en a gros, mais comme c'est un garçon poli, il s'efforce de ne pas montrer son agacement.
Pour compenser ses sombres journées de cours, entre isolement et crainte de se faire embêter à chaque bout de couloir, Clark se ménage des temps de solitude bien voulue pendant son temps libre ; il aime le Kansas, la randonnée, dormir à la belle étoile, et taper ses états d'âme à la machine à écrire _on est alors en 1990. Il ne lui manque que ces deux ou trois personnes de confiance que le "vrai" Superman a la chance d'avoir ; voilà ce qu'il lui envie, bien plus que sa force et sa faculté de voler.
Une nuit pourtant, il découvre qu'il peut voguer dans les airs, lui aussi ! C'est le pied total, même s'il n'a rien demandé. Qui cracherait sur le privilège de survoler la plaine tout en s'approchant de la lune ?
Lien : https://pulco-suivezlepapill..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          64


critiques presse (1)
Sceneario   05 novembre 2014
Cet album est le parfait exemple de ce que les comics mainstream peuvent proposer de mieux, des récits qui veulent toucher un large public sans s'enfermer dans les archétypes de rigueur.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
New_CapricaNew_Caprica   05 novembre 2012
Mais c'était vrai. J'ignorais comment et peu m'importait. Mais j'avais les pouvoirs. Les pouvoirs de Superman.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : super-hérosVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les super-héros et super-héroïnes de comics

Eternel amoureux de Loïs Lane, il vient de Krypton :

Batman
Superman
Spiderman

15 questions
490 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , super-héros , comicsCréer un quiz sur ce livre