AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 109736545X
Éditeur : Revue America (02/01/2019)

Note moyenne : 5/5 (sur 7 notes)
Résumé :

L’AMERIQUE COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS LUE

RUSSEL BANKS
Le grand entretien.

RICHARD FORD
Voyage au Trumpistan.

1619 – 2019
400 ans d’esclavage.

DE LA RACE EN AMERIQUE
PAR JESMYN WARD.

JOHN EDGAR WIDEMAN.

CHIMAMANDA NGOZI ADICHIE…

UN TEXTE INÉDIT DE JAMES BALDWIN.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
nadiouchka
  02 janvier 2019
Qui n'a pas eu le numéro 8/16 de la revue AMERICA ?
Je vous en indique un peu les grandes lignes :
* Bien entendu on commence par l'édito de François Busnel.
* Un bel article de Richard Ford sur « Election Day » (version française & version originale).
* Un document sur « Trois mois dans l'Amérique de Trump ».
* Un grand entretien avec Russell Banks.
* Un autre dossier sur : « De la race en Amérique. »
* Plusieurs autres articles tous aussi importants mais que je ne vais pas détailler pour laisser la surprise aux lecteurs.
* « Les usages du blues » de James Baldwin.
* Un entretien avec Chimamanda Ngozi Adichie.
* « Les lumières de Boston : In the city par Léonor de Recondo.
* « La soif du mal » par Douglas Kennedy.
* Un autre dossier intéressant : « Le grand roman américain par Carson McCullers : le coeur
est un chasseur solitaire. »
* D'autres chroniques sans oublier les figures de Donald par Augustin Trapenard.
On y trouve également de belles photos, magnifiques, agrémentant le texte.
Voilà chose faite. J'ai passé pas mal d'indications sous silence pour le plaisir de la découverte de cette nouvelle revue qui s'avère toujours aussi attrayante.
Un grand succès et un exemplaire de plus qui va se placer à côté de mes autres numéros. La couverture est toujours aussi belle et si vous avez remarqué la tranche de cette revue, vous y remarquerez, à chaque fois, une nouvelle lettre. Savez-vous ce que cela signifie ? Eh bien, à la fin de cette revue éphémère (dommage pour la revue mais pas pour Trump), quand vous aurez rangé tous les ouvrages dans le bon ordre, côte à côte,vous verrez apparaître : AMERICA….. Pas mal non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
folivier
  06 janvier 2019
Numéro 8 et mi-parcours pour cette revue qui ne sera publiée que sur 16 numéros, et donc un mandat de quatre ans pour le président Trump. C'est déjà un sacré pari sur le fait que ce dernier ne se représentera pas ou sera battu lors des prochaines élections aux Etats-unis. Pari assez optimiste, certain diront même irréaliste, lorsque l'on voit comment tout les médias, les analystes, politologues, intellectuels se sont trompés sur l'arrivée de Trump au pouvoir.
Pour le moment, nous profitons de cette magnifique revue qui donne à lire de superbes textes, donne à réfléchir sur la société états-uniennes, et par effet miroir sur nos sociétés européennes également.
Le thème principal de ce numéro est consacré au racisme et la ségrégation latente, la problématique de la race comme un facteur essentiel de discrimination et d'inégalité. Dans ce dossier un texte incroyable de James Baldwin écrit en 1964. Je découvre cet auteur au travers de ce texte et c'est une immense claque.
On retrouve bien évidemment les repères habituels avec cette fois un magnifique interview de Russel Banks. Les derniers échanges sur le rôle de l'écrivain, de la littérature, du roman et plus généralement des raconteurs d'histoires est à lire absolument.
"Un écrivain sert à comprendre ce qu'est un être humain. A comprendre ce qu'est un autre que soi-même. Si je devais vivre sans lire, je me mettrais à rétrécir mentalement, puis moralement. Grâce à la lecture, je peux m'épanouir. C'est l'imagination qui met en branle le sens moral. La lecture a ce pouvoir. Les histoires ont ce pouvoir."
La chronique du poisson rouge dans le bureau ovale est très drôle (en espérant que la dernière phrase de la chronique ne sous-entend pas que celle-ci est terminée... !)
Bravo et félicitations à l'équipe de la revue America. La qualité est à chaque fois au rendez-vous. Pédagogue, ouvrant des horizons sur des auteurs, donnant envie de les découvrir dans leur romans.... une grande bouffée d'intelligence tous les trois mois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tristale
  08 janvier 2019
Un magazine certes, mais qui a l'épaisseur d'un roman.
Un grand entretien avec Russel Banks , et plein d'autres articles toujours très intéressants sur l'Amérique pendant le mandat de Donald Trump.
Dans chaque numéro des auteurs américains parlent de leur vision de cette Amérique toute en paradoxe.
A lire si vous aimez la littérature américaine et avoir des points de vue pas vraiment différents mais nuancés sur un pays aux mains d'un président très controversé.
Il s'agit du numéro 8 mais tous les précédents sont aussi passionnants.
Commenter  J’apprécie          40
morris45
  10 janvier 2019
Numéro 8
Avec des grands noms : Richard Ford, James Baldwin, Chimamanda Ngozi Adichie, Russell Banks...
Un vrai plaisir, comme pour les numéros précédents!
Et sans PUB!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
nadiouchkanadiouchka   05 janvier 2019
Chimamanda Ngozi Adichie.
Le jour où je suis devenue noire.
Aucun homme ne peut gommer deux cents ans d’histoire, et nous ne devrions pas nous attendre à ce qu’il le fasse. Il est également important de replacer la présidence d’Obama dans son contexte, pour ce qui concerne la question raciale. Obama a été confronté à une hostilité sans précédent, et toute analyse tant soit peu impartiale ne peut que conclure qu’elle était due à sa couleur de peau. Comme président, il a reçu plus de menaces de mort qu’aucun de ses prédécesseurs récents.
P.122
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
nadiouchkanadiouchka   03 janvier 2019
Les usages du blues.
Un texte inédit de James Baldwin
L’histoire des Noirs en Amérique, c’est l’histoire de l’Amérique. Et ce n’est pas une belle histoire. Enfant de Harlem, souffrant du double handicap de la négritude et de l’homosexualité, James Baldwin fut la conscience de sa génération, l’avocat infatigable de la cause noire. (…) Plus de trente ans après sa disparition, America a retrouvé l’un de ses textes, resté jusque-là inédit en français. Un lamento poignant dans le drame des Afro-Américains, publié pour la première fois dans Playboy en 9164 et qui n’a, hélas, rien perdu de son actualité.
P.91
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
nadiouchkanadiouchka   02 janvier 2019
Orson Welles
L’hypocrisie de la culture yankee
Qualifier Tijuana de romanesque serait un euphémisme.
P.166

La frontière américano-mexicaine regorge des deux côtés d’endroits plus glauques les uns que les autres.
P.167
Commenter  J’apprécie          60
nadiouchkanadiouchka   02 janvier 2019
Dans le nord des États-Unis, les trois-quarts des Noirs étaient libres en 1810.
P.72
Commenter  J’apprécie          150
Under_The_MoonUnder_The_Moon   01 janvier 2019
La question de la race est déterminante aux Etats-Unis. Barack Obama l'avait bien compris, qui, lors de sa première campagne électorale en 2008, avait placé son discours de Philadelphie sous cette bannière très tocquevillienne : De la race en Amérique. Si nous reprenons ce titre aujourd"hui, c'est parce que l'immense espoir soulevé il y a dix ans s'est évanoui, au moment où l'Amérique s'apprête à regarder en face la date qui marque les 400 ans des débuts de l'esclavage sur son sol. Dans ce pays où l'histoire n'est enseignée que du point de vue du vainqueur - c'est-à-dire du colon blanc, mâle, forcément vertueux car guidé par le Seigneur -, la question de la race est l'allumette que chacun frotte lorsque la violence gronde.

( "L'édito de François Busnel" )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de François Busnel (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Busnel
La Grande Librairie du mercredi 19 septembre 2018.
autres livres classés : interviewsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1208 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre