AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782258197909
Éditeur : Les Presses De La Cite (14/10/2021)
3.93/5   106 notes
Résumé :
"Le Petit Prince", dont on fête les 75 ans de l’édition française, est la fiction la plus traduite au monde, dans 318 langues selon les ayants droit d’Antoine de Saint-Exupéry.

Le livre de Michel Bussi "passe en revue hypothèses, coupables et mobiles pour mettre en lumière la profondeur de cette œuvre et révéler les secrets d’Antoine de Saint-Exupéry, et de son double de papier", a expliqué l’éditeur.

"Depuis son adolescence, Michel Bus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 106 notes
5
26 avis
4
10 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
0 avis

Yvan_T
  23 octobre 2021
Derrière ce titre qui « spoile » la fin du célèbre roman d'Antoine de Saint-Exupéry, Michel Bussi s'attaque à un monument de la littérature. Avec une publication en 318 langues, « le Petit Prince » est en effet le livre le plus traduit dans le monde après la Bible et le livre de chevet de l'auteur des « Nymphéas noirs » depuis l'adolescence. Après avoir multiplié les clins d'oeil à l'ouvrage au fil de ses romans et accumulé un paquet de documentation sur cette oeuvre qui fête ses 75 ans, Michel Bussi décide non seulement de mener l'enquête sur la mort du Petit Prince, mais également d'élucider la mort de son créateur, mystérieusement disparu à bord de son avion le 31 juillet 1944, lors d'une mission de reconnaissance dans la Méditerranée.
Pour mener à bien cette contre-enquête, Michel Bussi donne vie à Andie et Neven, deux détectives qui partent à la recherche des membres du club 612, rassemblant les 6 plus grands fans du conte. de New-York à l'Arabie Saoudite, en passant par le Salvador, le duo se lance dans un jeu de piste, rassemblant les différents points de vue, passant en revue les hypothèses et essayant de lire entre les lignes de l'ouvrage afin d'y dénicher la clé qui permettra de résoudre cette double enquête.
Servi comme une enquête policière philosophique et poétique, « Code 612. Qui a tué le Petit Prince? » est surtout un hommage au Petit Prince, qui invite à redécouvrir ce merveilleux conte tout en cherchant le message qu'Antoine de Saint-Exupéry voulait transmettre.
Si ce roman donne envie de relire « le Petit Prince », Michel BussiJ'ai dû rêver trop fort », « Rien ne t'efface ») a également choisi de reverser tous ses droits d'auteur à la “Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse”, qui finance de multiples projets dans les domaines l'éducation et l'environnement.
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1056
migdal
  15 novembre 2021
Quinze après Code Lupin, Missel Bussi publie Code 612, le binôme Roland-Paloma devient le binôme Neven-Andie, le héros de Maurice Leblanc laisse place à celui d'Antoine de Saint-Exupéry, la Normandie s'efface derrière un itinéraire mondial qui nous mène de Yaoundé à Manhattan, du Salvador aux confins de l'Ecosse, de Djeddah à Hamilton chez les experts de l'écrivain.
Comment Saint-Ex a-t-il disparu ?
Abattu par la chasse allemande ?
Prisonnier ou disparu en mer ?
Récupéré par les maquis de la résistance ?
Eliminé par les services Gaullistes ?
Réfugié dans un monastère ?
Le petit prince, véritable testament du poète, livre-t-il les clés du mystère Saint-Exupéry ?
Michel Bussi reprend toutes les hypothèses et relit l'oeuvre de l'aviateur en mettant face à face des extraits du petit prince et ceux des autres oeuvres, notamment la Lettre au Général X, texte prémonitoire dénonçant l'univers contemporain qui étouffe à la fois la liberté et la responsabilité.
Passionnante enquête, où le professeur de géographie devient tour à tour professeur d'histoire, de littérature et de philosophie et ressuscite l'aviateur disparu et celles et ceux qui l'aimaient.
Une réussite qui incite à lire ou relire les oeuvres de celui qui, aux yeux de l'histoire, est mort pour la libération de la France le 31 juillet 1944.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          802
musemania
  17 octobre 2021
Et si je vous demandais : quel est, selon vous, le livre le plus traduit au monde? Là, vous me répondriez la Bible. C'est effectivement correct, mais après la Bible, quel est-il? Et bien, la bonne réponse est le « le Petit Prince » d'Antoine de Saint-Exupéry, en près de 318 langues. Paru il y a près de 75 ans, ce livre demeure une énigme à lui tout seul, tout comme le destin funeste de son auteur.
Il y a donc 75 ans paraissait ce conte que certains bien-pensants ont qualifié d'enfantin, de niais mais ont-ils vraiment compris toute la subtilité du récit? Ont-ils réellement compris le message qu'Antoine de Saint-Exupéry voulait transmettre? Ont-ils été plus loin qu'une simple lecture littérale de l'oeuvre? Non, j'en doute.
Ce livre du Petit Prince, je l'ai découvert en quatrième primaire, l'équivalent du CM1 français. Lecture imposée par l'institutrice, je me souviens que certains parents des élèves de ma classe s'interrogèrent quant au niveau du bouquin et de savoir si ce n'était pas trop compliqué de faire lire ce livre à des enfants, seulement âgés de 9-10 ans. Pourtant, malgré notre jeune âge à l'époque, je me souviens encore de cette lecture, près de 26 ans plus tard. Cela démontre ainsi bien le pouvoir de la littérature sur notre vécu.
« Code 612 Qui a tué le Petit Prince » de Michel Bussi se lit comme une enquête policière à la fois sur les mystère du livre en lui-même et ses messages subliminaux que sur la disparition énigmatique de son auteur, le 31 juillet 1944 à bord de son avion. Il disparaît lors d'une mission de reconnaissance dans la Méditerranée, au sortir de la Seconde Guerre Mondiale. Même si des débris de son bimoteur ont été retrouvés fin des années 90, son corps n'a pas été retrouvé et la lumière n'a jamais été faite sur ce mystère.
Michel Bussi, lui-même passionné par cet univers, nous offre une enquête hors du commun qui fait voyager ses lecteurs aux travers de différents pays, tout en évoluant au fil du récit du Petit Prince. J'ai adoré ce livre car il m'a permis de me rappeler cette oeuvre lue à 9 ans, de retrouver d'une manière nostalgique cette période de l'enfance qui rimait tant avec l'insouciance. Michel Bussi revient avec beaucoup de poésie sur ce conte qui a bercé l'enfance de nombreux lecteurs.
Faisant le parallèle entre la vie privée de Saint-Exupéry et le substrat de sa fiction, j'ai eu une lecture différente de ce que je me rappelais du livre. Les détails et indices semés par Saint-Exupéry sont mis en lumière et la compréhension du livre est totalement remise en compte. Écrit avec une grande fluidité, c'est à la fois passionnant et attachant avec des personnages hauts en couleurs.
Pour ceux qui n'auraient pas lu « le Petit Prince », n'ayez aucune crainte. Au contraire, car je pense que Michel Bussi vous donnera envie de le découvrir et si c'était déjà chose faite, c'est une relecture très documentée et envoûtante qui vous sera offerte.
En plus de passer un très beau moment avec la lecture de ce livre, vous ferez une très bonne action puisque Michel Bussi a choisi de reverser tous ses droits d'auteur à la “Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse” qui soutient et cofinance des projets pour la jeunesse en France et dans les domaines de l'éducation et de l'environnement. Alors qu'est-ce que vous attendez pour faire d'une pierre, deux coups?
Lien : https://www.musemaniasbooks...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
Stelphique
  19 octobre 2021
Ce que j'ai ressenti:
« Des énigmes, toujours des énigmes! Ce conte en fourmille. »
Et forcément, pour un auteur de thriller, comme Michel Bussi, c'est incroyablement stimulant! Forcément, irrésistible même! le Petit Prince est une oeuvre mondialement connue, mais et si, en fait, personne ne l'avait véritablement bien comprise, si derrière les énigmes se cachaient bien plus, que la douceur d'un conte de fée?…Code 612, c'est une autre lecture du Petit Prince, une autre manière d'approcher la légende, c'est une enquête passionnante autour du personnage charismatique et de son auteur Antoine de Saint-Exupery. Code 612, Qui a tué le Petit Prince, c'est plonger au coeur de l'histoire, décrypter l'invisible, soulever des mystères et des passions, et puis peut-être, un peu toucher les étoiles…
« On est responsable de ce que l'on apprivoise. »
Je voudrais être sûre que je puisse réellement être responsable de l'amour inconditionnel que je porte à cette histoire, mais on le sait bien, les sentiments sont fluctuants, et puis surtout, « on ne sait jamais qui apprivoise ». Et pourtant, quand je pense au Petit Prince, il me vient au coeur, comme une grande vague de tendresse et de nostalgie qui réconforte. Je voudrais être sûre que si réellement je relisais maintenant le Petit Prince, après la lecture de Code 612, Qui a tué le Petit Prince, il me restait encore intact, la magie de son enchantement, je sais que j'aurai aussi, il me semble, un oeil avisé sur les multiples détails et phrases à double sens qui peuvent m'emmener sur d'autres rives. C'est drôle parce que le chemin du Petit Prince à Marseille, je l'ai emprunté il n'y a pas si longtemps, et encore une fois cette histoire de vagues, est venue faire son écho en moi, la nostalgie et la tendresse mêlée, qui vient et qui repart, à l'instar du roulement de la mer qui aurait emporté cet écrivain emblématique…Mais qu'est-ce qu'il va me rester, à la fin? L'énigme résolue ou la liberté d'y croire? Je préfère encore laisser au vide et au silence, cette réponse…
« On ne signe qu'avec son sang. »
Je signe donc avec le mien de sang, que ce livre est un coup de coeur. Merci Michel Bussi, d'avoir réveillé la passion, l'intérêt, la curiosité, le mystère, toutes ses choses intimes qui nous rappellent que la vie est précieuse. Je voudrais faire partie du Club, rejoindre tous ses passionnés-collectionneurs, être à nouveau émerveillé par la beauté d'une rose ou celle d'une étoile, avoir encore au coeur, la mer qui monte, et savoir dessiner à un enfant, la trace d'un Essentiel…Je suis encore émue par le souvenir et le secret d'Antoine, mais peut-être encore plus, par votre manière de réactiver la magie. Merci encore pour ce petit bonheur que vous nous donnez à lire, la beauté révélée, merci Monsieur Michel Bussi
Aimer, c'est regarder ensemble
Dans la même direction.

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
JIEMDE
  29 octobre 2021
J'aime Bussi.
C'est dit. C'était déjà dit. Mais je le redis. Et tournant la dernière page de Code 612 : Qui a tué le Petit Prince ? je le confirme. Ça n'est pas nouveau et cela fait quinze ans cette année que cette histoire a démarré. Ceux qui savent, savent.
Les autres y retrouveront confirmation de mon goût - déjà revendiqué - pour l'éclectisme littéraire. Parce que oui, « on peut aimer Brel et Meugi » (tu l'as ?). Et c'est ce qui me conduit à faire côtoyer dans mes chroniques récentes Michel avec Deborah, Truman, Ross ou Bérengère.
Michel Bussi, c'est une certaine idée valorisante de la littérature dite populaire, celle qui loin des regards condescendants fait le choix de parler à tout le monde, c'est-à-dire à chacun. Et qui moi me parle. Souvent.
C'est particulièrement vrai dans Code 612, où Bussi s'attaque en forme d'hommage passionné au Petit Prince de Saint-Ex, pour lui donner non une suite mais un prolongement. S'appuyant sur le texte dont la simplicité apparente masque une immense richesse, il y ajoute le contenu de ses plongées dans les archives de la légende, additionnant le tout dans une trame d'enquête qui n'a d'autre but que d'en revenir à l'oeuvre, rien qu'à l'oeuvre.
Pas d'effet pageturner dans code 612, ni de recherche de twist : Bussi se met en pause. Juste une délicieuse et instructive plongée dans nos madeleines littéraires et collectives d'enfance, une parenthèse poétique qui ne nous donne que la furieuse envie de relire illico le Petit Prince, pourtant déjà maintes fois dévoré.
Et puis il y a cette sensation de retrouver dans Code 612, un remake réussi de Code Lupin, faux-premier roman de Bussi construit sur le même modèle avec - à l'époque et bien avant l'effet de mode actuel - Lupin comme modèle. Sans oublier le regard du géographe, désormais caché derrière celui du romancier, mais toujours précis et affuté.
Alors oui j'aime Bussi, et j'ai apprécié ce moment passé avec Code 612 : Qui a tué le Petit Prince ? Puisse ce livre, déjà appelé à devenir un succès grand public, contribuer à ce que de nombreux lecteurs conservent un lien avec la lecture. Comme le Petit Prince le fait depuis plus de 75 ans…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262


critiques presse (1)
LeFigaro   21 octobre 2021
Une enquête sous forme de roman policier sur la mort d’Antoine de Saint-Exupéry et de son héros.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
umezzuumezzu   04 décembre 2021
Regarde ces livres, fiston, leurs auteurs sont si sincères qu'ils voudraient imposer leurs idées, leur Dieu, leurs utopies à la terre entière !
Commenter  J’apprécie          10
magielivresmagielivres   28 novembre 2021
Stelo ne se fait pas prier.
- Drôle de planète, écrit Antoine à sa maîtresse, Natalie Paley, il est peut-être une étoile où la vie est simple. Il a fini par découvrir cette étoile, sur cet atoll...
- Mouais, commente Andie. La belle maîtresse russe n'a été qu'une étoile filante dans la vie de Saint-Exupéry. Je préfère de loin cette lettre à Nelly de Vogüe, en 44. Fuir, voilà l'important. J'ai tellement envie de les quitter tous ces imbéciles. Qu'ai-je à faire ici sur cette planète ? On ne veut pas de moi ? Comme ça tombe bien, je ne voulais pas d'eux ! je leur rendrai avec plaisir mon tablier de contemporain. Je voudrais bien me reposer. P 120
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SourireDelivreSourireDelivre   24 novembre 2021
- Quel âge avez-vous, Andie ?
- L'âge du Petit Prince... L'âge d'être triste devant un coucher de soleil. L'âge d'être heureuse si je le regarde accompagnée. L'âge d'aimer.
Commenter  J’apprécie          40
SourireDelivreSourireDelivre   24 novembre 2021
Je pense aussi que le plus joli dans un coucher de soleil est l'attente de la longue descente.
Commenter  J’apprécie          00
Metisse17Metisse17   21 novembre 2021
Terminé, l'image du boy-scout idéaliste que traînait Saint-Exupéry, de doux pacifiste, de conteur naïf, d'archange patriotique. Cassée, son auréole. Son testament, Le Petit Prince, est une œuvre poétique, contradictoire, noire. Et surtout, Tonio et Consuelo deviennent un couple à jamais inscrit dans la légende, des amants solaires, des amants lumière, qui s'aiment et se déchirent, s'enchaînent et se libèrent, s'unissent et se trahissent... Jusqu'à l'issue fatale. Consuelo aura attendu longtemps, mais elle a fini par gagner sa place au panthéon des muses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Michel Bussi (171) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Bussi
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Code 612 Qui a tué le petit Prince ? de Michel Bussi aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/1095149-romans-code-612-qui-a-tue-le-petit-prince-.html • Christian Dior, un destin de Marie-France Pochna aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/1094810-romans-christian-dior--un-destin.html • Miss Dior de Justine Picardie et Gabriel Bonieckiaux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/1094822-beaux-livres-miss-dior--muse-et-resistante---le-destin-insoupconne-de-catherine-dior.html • Peggy Guggenheim - le choc de la modernité de Francine Prose aux éditions Tallandier https://www.lagriffenoire.com/109405-livre-d-art-et-histoire-de-l-art-peggy-guggenheim.html • Frankenstein : Et autres romans gothiques de Horace Walpole , William Beckford aux éditions Galimard https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=19882&id_rubrique=56 • Dracula et autres écrits vampiriques de Collectifs et Alain Morvan aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1000700&id_rubrique=56 • Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl, Claude Villers aux éditions Folio Junior https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=44504&id_rubrique=3 • Contes de l'inattendu: Nouvelles, roman, récits de Roald Dahl et Julien Bisson aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/1092990-romans-contes-de-l-inattendu---nouvelles--roman--recits.html • L'Echiquier du mal (1) de Dan Simmons et Jean-Daniel Breque aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1095136-sci-fi-l-echiquier-du-mal---vol01.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #éditionspressesdelacite #editionsflammarion #editionstallandier #editionsgallimard #editionsfoliojunior
+ Lire la suite
Notre sélection Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Code 612 : Qui a tué le Petit Prince ?

Oko Dòlo est :

millionnaire
milliardaire

15 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Code 612 : Qui a tué le Petit Prince ? de Michel BussiCréer un quiz sur ce livre

.. ..