AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur Nymphéas noirs (355)

Ziliz
Ziliz   10 septembre 2013
- Personnellement, je ne comprends pas qu'on puisse tromper sa femme. C'est un truc qui me dépasse.
- Tu la connais depuis combien de temps, ta Béatrice ?
- Sept ans.
- Et tu l'as jamais trompée ?
- Non. (...)
- Pourquoi tu ne l'as jamais trompée ? Ta femme est la plus belle du monde, c'est ça ? Donc t'as aucune raison d'en désirer une autre ? (...)
- Mais belle ou pas belle, c'est pas la question ! C'est pas comme ça que ça marche. C'est débile de vouloir que sa femme soit la plus belle du monde ! Ca veut dire quoi, ça, c'est pas une compétition ! Une femme, il y en aura toujours quelque part une plus belle que celle avec qui vous vivez. Et puis même si vous décrochez miss Monde, miss Monde, au bout du compte, elle vieillira. Faudrait foutre dans son lit chaque année la nouvelle miss Monde, c'est ça ?
(p. 117-118)
Commenter  J’apprécie          1294
jeranjou
jeranjou   21 mai 2014
-Tu te fous de ma gueule, Sylvio ?
-Pourquoi ?

-Tu veux vraiment me faire croire que tu collectionnes les barbecues ?
-Je ne vois pas où est le problème. Vous verriez, de jour. On doit même être quelques milliers de fugicarnophiles dans le monde…

Laurenc Sérénac se baisse et masse son genou.
-Fugi-machin-truc, ça signifie « collectionneur de barbecues », je suppose ?
-Ouais ! Enfin, je ne suis pas certain que ce soit dans le dictionnaire.
Commenter  J’apprécie          671
jeranjou
jeranjou   27 mai 2014
-Je m’intéressais déjà pas mal à l’art avant l’école de police, c’est pour cela que j’ai passé la plupart de mes stages à la police de l’art, à Paris.

(Sylvio) Bénavides semble découvrir qu’il existe un tel service.

-T’es pas très branché art, Sylvio ?
-Culinaire, seulement…

Laurenç rit.
-Bien vu ! Et j’en témoigne la bouche pleine…
Commenter  J’apprécie          650
jeranjou
jeranjou   20 mai 2014
Tout le monde se fout d'un vieux ou d'une vieille qui meurt.

A tout prendre, pour être pleuré, mieux vaut crever jeune, en pleine gloire.
Commenter  J’apprécie          641
Eric76
Eric76   01 février 2017
Je vous vois venir, vous vous dites qu'elle perd la mémoire, la vieille. Si vous voulez... N'allez pas me raconter qu'il ne vous est jamais arrivé de retourner toute une maison juste pour retrouver un souvenir, un objet à propos duquel vous n'aviez qu'une seule certitude : vous ne l'aviez jamais jeté.
Il n'y a rien de plus énervant, non ?
Je vais tout vous dire, ce que je tiens tant à retrouver, c'est un carton, un simple carton de la taille d'une boite à chaussures, rempli de vieilles photos. Vous voyez, ce n'est guère original. Il paraît que maintenant, j'ai lu ça, toute une vie de photos peut tenir dans une clé USB de la taille d'un briquet. Moi, en attendant, je cherche ma boite à chaussures. Vous, à plus de quatre-vingt-ans, vous chercherez dans votre fourbi un minuscule briquet. Bon courage ! ça doit être le progrès.
Commenter  J’apprécie          615
Eric76
Eric76   19 janvier 2017
Ils m'emmerdent, à l'hôpital, avec tous ces papiers. J'entasse comme je peux sur la table de la salle des imprimés de différentes couleurs. Des ordonnances, des certificats d'assurance-maladie, de mariage, de domicile, d'examens. Je glisse tout ça dans des enveloppes de papier kraft. Certaines pour l'hôpital, Pas toutes. J'irai peser et envoyer l'ensemble à la poste de Vernon. Je range les papiers inutiles dans une chemise blanche. Je n'ai pas tout rempli. Je n'ai pas tout compris, je demanderai aux infirmières. Elles me connaissent maintenant. J'ai passé l'après-midi d'hier et une bonne partie de la soirée là-bas.
Chambre 126, à jouer la presque veuve qui s'inquiète pour son mari qui va partir ; à écouter les propos rassurants des médecins et des infirmières. Leurs mensonges.
Il est foutu mon mari ! J'en suis consciente. S'ils savaient ce que je peux m'en foutre.
Commenter  J’apprécie          521
Ladybirdy
Ladybirdy   26 avril 2019
Le soleil ne brille plus.
Il n’est pourtant pas encore 22 heures. Il fait soudain sombre, comme si le soleil avait brusquement changé de jeu, comme si du cache-cache dans les peupliers il était passé au colin-maillard. Comme si le soleil était resté à compter jusqu’à vingt derrière un peuplier, laissant à la lune un peu d’avance pour se sauver…
Commenter  J’apprécie          420
Ladybirdy
Ladybirdy   27 avril 2019
C’est cela vieillir : voir mourir les autres.
Commenter  J’apprécie          400
scarlett12
scarlett12   06 mai 2018
Vous comprenez bien ce que je vous dis, inspecteur ? Monet a observé sa propre mort dans le reflet des nymphéas et il l'a immortalisée sur la toile.
Les "Nymphéas". En noir !
Commenter  J’apprécie          360
Ptitgateau
Ptitgateau   01 avril 2016
Je ne te fais pas un dessin, le propriétaire de cette botte est au minimum un témoin direct du crime...et prendra même une belle option pour le titre d'assassin.
Sylvie écarquilla les yeux.
- et on fait quoi avec ça ?
Serenac rit.
- Je lance officiellement l'opération "Cendrillon" !
- Je vous assure patron, je fais des efforts, mais j'ai parfois du mal avec votre humour...
-ça viendra, Sylvio. On s'y habitue, t'en fais pas.
Je ne m'en fais pas. Je m'en fiche même un peu pour tout vous dire. Alors c'est quoi votre opération "cendrillon" ?
- je vous propose une version rurale, tendance gadoue et marécage... La mission sera de récupérer les bottes que les trois-cent habitants de giverny conservent chez eux.
Commenter  J’apprécie          360




    Acheter ce livre sur

    LirekaFnacAmazonRakutenCultura





    Quiz Voir plus

    Nymphéas noirs

    Comment s'appelle l'adjoint de Laurenç Sérénac, le policier chargé de l'enquête ?

    Sylvio
    Julio
    Arturo
    Ernesto

    10 questions
    331 lecteurs ont répondu
    Thème : Nymphéas noirs de Michel BussiCréer un quiz sur ce livre