AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Yradon4774


Yradon4774
  13 décembre 2018
Mon prochain article portera sur cette magnifique série qu'est “Codex Aléra” de Jim Butcher chez @BragelonneFR. Voilà vous êtes prévenu!

Synopsis T.1 :

“Depuis mille ans, les habitants d'Aléra repoussent les peuplades sanguinaires qui rançonnent le monde en usant de leur relation particulière avec les furies - les forces élémentaires de la terre, de l'air, du feu, de l'eau, du bois et du métal. Mais dans la lointaine vallée de Calderon, Tavi ne maîtrise encore aucun élément, à son grand désespoir. À quinze ans, il n'a toujours pas de furie du vent pour l'aider à voler, ou de furie du feu pour allumer ses lampes.
Pourtant, lorsque les féroces Marats font leur retour dans la vallée, le courage et l'ingéniosité de Tavi vont se révéler une force bien plus cruciale que n'importe quelle furie. Une force qui pourrait lui permettre d'altérer le cours de la guerre…”

Je ne m'amuserai pas à mettre les synopsis de tous les tomes, car ça vous laisse un peu de mystère, ça vous permet de mettre vos neurones sur marche et d'aller chercher la suite, ça m'évite d'avoir un post gigantesquement long et ça vous permet de finir de le lire en restant captivé.

Vous avez donc compris que cette série tournera autour de notre héros : “Tavi”, qui par malchance n'a développé aucune furie (forces élémentaires) à son grand et immense désespoir. Faut le comprendre, être le vilain petit canard de tout un peuple, ça peut vous donner le cafard assez facilement. D'autant, plus, vous l'aurez deviné, qu'il est le souffre douleur de quelques uns de ses compatriotes. Mais bon pas effarouché pour si peu, il compense ce manque par sa grande intelligence, son courage sans limite et son ingéniosité à toute épreuve.

Ses trois qualités vont lui permettre de se sortir de plus d'un mauvais pas et de forger des amitiés solides tout au long de ses aventures. Passons donc au reste…

Resituons notre histoire : vallée de Caldéron - campagne profonde d'Aléra, style plateau du Larzac version sauvage et sanguinaire. D'une part, cernée par les barbares Marat, organisés en clans, qui 20 ans auparavant, ont massacré la légion royale, comme une faux fauche les blés : en mode chérie ça va couper, et d'autre part, doivent lutter et apprivoiser les furies locales qui sont un peu comme un mogwaï qui a mangé après minuit. Vous voyez le tableau?!

Malgré sa situation géographique pas facile facile et son handicap, notre héros deviendra…je m'arrête ici pour le tome 1, j'aime bien ménager mon suspens! A vous de jouer!

Concernant les autres tomes de la série, nous suivons pas à pas l'évolution et les aventures de notre héros, un peu comme un upgrade de personnage dans Diablo III, à chaque livre fini, il monte de plusieurs niveaux.

Je m'explique : Tavi va au fur et à mesure de l'avancée de son histoire, développer et affuter ses compétences, combattre pour sa vie et celle de ses amis et gagner petit à petit le respect des personnes qui le côtoient et évoluent avec lui. Chaque tome, nous montre une évolution bien distincte pour l'avenir de notre héros et donc chaque tome correspond à un moment clé de son existence.

Pour conclure, série très bien fichue, envoûtante, survoltée. Héros charismatique, personnages attachants et surtout qu'est-ce que vous faites encore là alors que vous devriez déjà être parti l'acheter??!!

Note : 18/20.

Le Tome 6 était prévu pour Mars 2018, je vous dis donc à très vite pour un article sur le petit dernier de la famille.

Comme toujours suivez-moi sur les réseaux sociaux ou directement sur ce blog, pour échanger avec votre serviteur et/ou être les premiers avertis lorsque paraît une nouvelle #chronique. Je viens également d'ouvrir un #insta pour ce blog à retrouver sous le #nametag : yradon4774

See you soon sur les ondes...
Lien : https://wordpress.com/post/y..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus