AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Khalya


Khalya
  12 mai 2020
Tout l'univers de Loveday, jeune femme de 25 ans, tourne autour de la petite librairie d'occasion où elle travaille dans la petite ville de York.
Loveday est solitaire, elle se décrit elle-même comme une misanthrope et n'a pas vraiment l'intention de faire le moindre effort pour s'ouvrir aux autres, à part Archie, son patron.
Elle a eu un petit ami, Rob, mais depuis qu'elle a rompu (et à juste titre), il la harcèle littéralement ce qui l'a conforté dans l'idée qu'elle se fait du genre humain.
Loveday a eu une enfance difficile qu'elle s'efforce de cacher jusqu'à l'obsession.
Le récit alterne entre trois périodes : le présent, en 2016 ; 2013 qui est la période où Loveday est sortie avec Rob et enfin 1999, qui est la période où son enfance à basculée.
Sans vous dévoiler le secret de Loveday, je peux vous dire que j'ai trouvé son attitude à propos de tout cela très puérile. Qu'elle ait eu ce type de réaction au moment où tout est arrivé, c'est normal, qu'elle ait continué à avoir une réaction épidermique à ce sujet à l'adolescence, c'est également compréhensible, qu'à l'âge adulte, elle ait encore de la rancoeur, je peux le concevoir, mais qu'elle continue à nier les faits 17 ans après, des faits dont elle avait déjà connaissance enfant, juste parce que la vérité lui déplait, là c'est un peu trop. A un moment il faut grandir, surtout quand son attitude rejailli sur d'autres personnes.
Heureusement, il y a Nathan. Nathan, magicien confirmé et poète amateur, qui est bien décidé à tout faire pour faire sortir Loveday de sa coquille.
Parallèlement à cette nouvelle rencontre, Loveday, en triant les cartons de livres déposés quotidiennement devant la boutique, tombe sur des livres issus directement de son passé, comme si quelqu'un voulait la forcer à y faire enfin face.
J'ai eu un vrai coup de coeur pour Archie, le patron de la librairie, qui semble avoir vécu 1000 vies en une, et qui veille sur Loveday comme si c'était sa fille d'aussi près qu'elle veut bien le laisser approcher.
Je crois que j'avais craqué sur ce livre dès le titre. C'est plus fort que moi, j'adore les titres à rallonge. Je les trouve tellement plus intéressants que les titres courts qui se veulent percutants. Bien sûr ça ne fonctionne pas avec tous les genres mais c'est parfait avec les romans contemporains.
Sans mon agacement pour Loveday, ce livre aurait pu être un coup de coeur.
Il reste quand même une excellente lecture.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox