AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253078524
336 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (02/06/2021)
4.08/5   133 notes
Résumé :
Après trente ans à travailler dans un petit commerce, Lyle vit désormais au rythme des saisons avec sa femme Peg, dans leur ferme du Wisconsin. Il passe ses journées au verger où il savoure la beauté de la nature environnante. Leur fille adoptive, Shiloh, et leur petit-fils bien aimé, Isaac, se sont récemment installés chez eux, pour leur plus grande joie.

Une seule ombre au tableau : depuis qu’elle a rejoint les rangs des fidèles de Coulee Lands, Shi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
4,08

sur 133 notes
5
27 avis
4
24 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ladybirdy
  24 septembre 2020
Le petit-fils relate une histoire de famille auprès de Lyle, son épouse Peg, leur fille adoptive Shilow et surtout leur petit-fils, Isaac. Lyle est un grand-père attachant qui montre une grande tendresse pour Isaac, un enfant de cinq ans d'une grande intelligence et sensibilité. Un enfant possédant un don de magnétiseur qui obsède le gourou de l'église et effraie quelque peu Lyle.
Shilow va se montrer de plus en plus proche de l'église, sa foi s'apparentant à un dogme aussi sensible que dangereux, éloignant Lyle, athée, de son petit-fils. Autant j'ai apprécié Lyle pour sa grande gentillesse autant cette Shilow m'a horripilée par ses travers bornés et dénués d'humanité.
Nickolas Butler possède indéniablement une très jolie plume. Son roman respire le bon air et dévoile surtout les dérives des religions sur la santé de leurs fidèles. Inspiré d'une histoire vraie, ce roman est agréable même si selon moi, il souffre de quelques longueurs. On suit davantage Lyle dans son quotidien plutôt que le petit-fils en question qui m'a semblé trop peu présent ici. Ce roman fourmille de détails et de descriptions somme toute assez banals éloignés de son sujet de fond. Un roman que je ne regrette néanmoins pas d'avoir lu car la plume est berçante et douce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          895
Cannetille
  30 août 2020
Lyle et Peg sont ravis lorsque leur fille adoptive Shiloh et leur petit-fils Isaac viennent s'installer chez eux, dans le Wisconsin. Ils ne tardent pas à découvrir que la jeune femme est sous l'emprise d'une secte religieuse, qui croit notamment au pouvoir de guérison par la prière. Ils vont vite se sentir impuissants à protéger leur petit-fils, même lorsque celui-ci se retrouvera en grand danger.

Inspiré d'une histoire vraie survenue dans le Wisconsin en 2008, le récit expose avec justesse le drame vécu par les proches des victimes de sectes, tant il est difficile d'aider qui que ce soit contre son gré. Amenés par amour à d'impossibles compromis par peur de voir se rompre le lien avec Shiloh et Isaac, Lyle et Peg vont malgré tout se heurter avec désespoir à un mur insupportablement infranchissable.

Au-delà du drame qui en constitue le thème central, ce roman explore aussi avec sensibilité le quotidien d'un couple vieillissant, ses tentatives pour éviter la confrontation familiale, ses efforts pour repousser l'inéluctable : la rupture avec leur fille, mais aussi la maladie du meilleur ami de Lyle, le gel des arbres fruitiers en fleurs dans le verger qui tient tant au coeur du vieil homme. Autant de combats, de doutes et de deuils qui font peu à peu s'effriter le monde autour de Lyle et Peg, dans une progressive perte de contrôle qui préfigure l'ombre de leur propre fin.

Malgré la gravité des sujets évoqués, l'auteur a su préserver la légèreté de la lecture et éviter le piège du mélodrame, nous offrant avec justesse et sans parti-pris un extrait de vie d'une grande crédibilité.

Lien : https://leslecturesdecanneti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          817
palamede
  23 avril 2020
Après trente ans employé dans un modeste commerce d'électroménager et dépannage de sa petite ville de Redford dans le Wisconsin, Lyle est maintenant l'unique salarié d'un petit verger. Une occupation satisfaisante pour le paisible vieil homme à la retraite amoureux de la nature. Et un nouveau sens donné à sa vie en plus de son affection pour ses amis, de son amour pour sa femme sa fille et surtout Isaac, son petit-fils. Mais Isaac tombe malade, et la fille de Lyle pense que la faute vient du peu de foi de son père. Déjà marqué par un drame au début de son mariage, pour Lyle c'est un nouveau coup du sort presque insurmontable...
La peur de la faire fuir, voilà ce qui a empêché Lyle de s'opposer à sa fille quand elle s'est fourvoyée dans une secte. Peg et lui s'étaient même résignés à assister à des célébrations dans son « église » pour ne pas contrarier Shiloh. Mais si Lyle s'est tu, comme Peg il souffrait de cette situation. Comme lorsque leur fille ne leur avait plus donné de nouvelles pendant des années ou qu'enceinte et seule elle leur avait demandé de l'aide mais refusait de parler du père de l'enfant. Et Lyle se demandait : « Comment est-il possible d'être en désaccord avec quelqu'un que l'on aime aussi éperdument ? »
Avec un sens profond de la psychologie, et une formidable capacité à décrire les petits riens d'une vie ou la beauté d'un paysage, Nickolas Butler nous embarque dans une histoire authentique d'amour familial piétiné par une dérive sectaire. Une histoire apte à toucher tous ceux qui un jour ont mis leurs convictions de côté par amour de leurs enfants et par crainte de les voir s'éloigner.
Challenge MULTI-DÉFIS 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          752
Jeanfrancoislemoine
  24 juillet 2021
Dès que j'ai vu ce titre en bonne place sur l'étalage de ma librairie, mon bras s'est détendu " à l'insu de mon plein gré " et , sans même avoir pris le temps de lire la quatrième, c'était " emballé "....Le titre , à lui seul , avait eu le don de séduire l'heureux papy que je suis ...D'ailleurs , mon petit - fils , il est près de moi , en vacances et ses parents ...au travail .....
Isaac , lui , il reste chez ses grands parents Lyle et Peg jusqu'à ce que sa maman décide de déménager et de l'emmener avec elle ....Choc pour l'enfant et ses grands- parents , bien entendu , mais ...c'est la vie , d'autant que sa maman semble en passe de lui assurer un bel avenir ...
Alors , loin de suivre Isaac , c'est avec Lyle que nous allons traverser ce qu'on peut qualifier de moments douloureux , inquiétants pour des grands - parents qui aspirent , comme tout un chacun , aux plaisirs des ultimes années d'une vie bien remplie et parfois douloureuse. Hélas, les ruptures définitives mais inéluctables avec les amis , les aléas de la météo et l'angoisse de l'absence d'Isaac vont venir perturber un chemin qui se couvre de ronces , d'épines, qui perd l'aspect fleuri entraperçu.....
C'est curieusement , du reste , l'absence d'Isaac qui va faire de Lyle et ses amis les " héros " de ce roman . Les personnages sont peu nombreux mais certains , vous les reconnaîtrez facilement , sont sublimes de charisme , d'amour , d'humanisme , franchement inoubliables d'abnégation face aux épreuves dramatiquement pénibles qu'ils doivent affronter .
Oui , ce roman m'a ému , m'a touché, je sais dire pourquoi , bien sûr, mais un pourquoi que je préfère garder pour moi , si vous le voulez bien . C'est un beau , un très beau texte remarquablement écrit , empreint d'une dignité admirable . Un texte qui ne laisse pas indifférent et soulève un problème ( un fléau ? ) contre lequel il est bien difficile de lutter .
Ne vous attendez pas à retrouver le grand - père de " Jean- Christophe " de Romain Rolland , Michel Simon avec " l'enfant " ou Jean Gabin dans " la horse " pas plus que vous n'apprendrez pas " l'art d'être grand - père " , de Hugo , mais considérez d'ores et déjà que Lyle et Peg ne feront " pas tâche " parmi tous ces admirables grands - parents de la littérature ...ni dans vos mémoires, encore moins dans vos coeurs ....
Un livre plein de sensibilité mais ...sans pathos . Rare .

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          714
Eve-Yeshe
  09 mars 2020

Lyle, à la retraite, a trouvé un petit job : il s'occupe du verger d'un couple plus âgé qui vit simplement, chichement, car Otis est plus radin qu'économe, mais ils ont connu la grande récession alors on comprend mieux. Ce contact avec la nature fait un bien fou à Lyle, car il vit en harmonie avec les saisons.
Il est marié à Peg depuis de longues années et les épreuves en ont fait un couple solide : ils ont perdu leur fils, âgé de neuf mois, ce qui aurait pu les détruire mais ils ont adopté Shiloh, dont la mère, adolescente, a accouché dans les toilettes, et leur a confié le bébé à l'adoption…
Shiloh a été choyée par ses parents qui l'aiment énormément, y compris quand elle dérape à l'adolescence. Ils pardonnent tout. Elle a eu un enfant Isaac, de père inconnu et tous les deux sont revenus vivre dans la maison de Lyle.
Mais, un malaise règne : Shiloh s'est entichée de Steven, un « pasteur » qui dirige une église qui s'apparente plus à une secte qu'à une église en fait, avec des prêches qui durent des heures, des chants, un endoctrinement pour faire simple.
Lyle fréquente le dimanche l'église luthérienne dont le pasteur est son ami Charlie, avec lequel il peut discuter de ses doutes : depuis la mort de son fils, il a perdu la foi, est rempli de doutes mais va à la messe quand même.
C'est un homme plein de qualités qui s'occupe de son ami Hoot, qui est malade, alors qu'il fume depuis l'âge de neuf ans et absorbe beaucoup de bière. Il aide Otis à ramasser et livrer ses pommes, est toujours disponible pour tout le monde.
Isaac tombe malade, alors qu'il est chez ses grands-parents et à l'hôpital on diagnostique un diabète. Mais Shiloh refuse de le soigner, seule la prière va le guérir, et c'est de la faute de Lyle, suppôt de Satan qu'Isaac est malade !!!
Ce roman est basé sur une histoire vraie, une petite fille morte, faute de soins appropriés, et Nickolas Butler, décrit très bien l'impuissance des parents qui voient leur fille sous emprise, tentant par tous les moyens de ne pas être exclus, coupés de leur petit-fils, tentant à tout prix d'empêcher le pire d'arriver, même s'il faut pour cela aller assister aux grand-messes de la communauté…
Il parle aussi du deuil, du chagrin causé par la perte d'un enfant, de l'amour que Lyle éprouve pour Shiloh alors qu'elle est odieuse avec lui.
J'ai beaucoup aimé ce roman, les réflexions de l'auteur sur la maladie, la mort, l'amour dans le couple et l'amour paternel, mais aussi, sur l'altruisme et l'amitié et tout ce que l'on peut faire pour ceux qu'on aime. La réflexion sur la foi est très intéressante également. Quel décalage entre ce grand-père bienveillant et le pasteur autoproclamé (ou presque) de la congrégation qui ne pense qu'à asseoir son pouvoir et à l'argent…
C'est le premier roman de Nickolas Butler que je lis, j'ai découvert l'engouement sur Babelio pour ses précédents ouvrages, et les critiques élogieuses dans l'ensemble pour celui-ci.
Un immense merci à NetGalley et aux Éditions Stock qui m'ont permis de découvrir ce roman et son auteur que je vais suivre de près désormais.
#Lepetitfils #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          612


critiques presse (1)
Liberation   27 janvier 2020
Si la mise en danger de la vie d’Isaac est le thème le plus sonore du roman, le livre vaut pour l’ensemble de ses motifs : l’amour d’un couple qui résiste aux années, le portrait d’une famille qui fuit la confrontation, la vaillance d’un homme qui prend de l’âge et ne peut plus se défendre s’il est attaqué par un plus jeune et plus nerveux que lui.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
CannetilleCannetille   30 août 2020
– Je ne comprends pas la religion en tant qu’institution, expliqua enfin Lyle. Sois une bonne personne. Ne fais pas de mal à tes semblables. Ne triche pas. Ne sois pas cupide. Tout ça ne semble pas bien sorcier. J’ai pas besoin d’un manuel pour rester dans le droit chemin, nom de Dieu. Ni de tablettes de pierre gravées par la foudre. Ni de récompense au paradis. J’ai pas besoin d’un jour de la semaine consacré à tout ça. Tous les jours sont importants, tous, jusqu’au dernier. Plus on vieillit, plus c’est évident.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
ZilizZiliz   16 juillet 2021
- Tu m'as pas fait faire la sieste aujourd'hui, fit observer le garçon en léchant ses lèvres gercées.
(...)
- Tu as cinq ans. Tu ne peux pas faire la sieste toute ta vie.
- Mamie dit qu'on n'est jamais trop grand pour faire la sieste. Elle dit que tout le monde devrait la faire. Tous les jours. Elle dit qu'en Espagne et au Portugal, tout est fermé l'après-midi à l'heure de la sieste.
- Qu'est-ce que tu connais du Portugal ? demanda Lyle.
Le garçon plissa les yeux, prit un peu de baume et l'appliqua sur ses lèvres.
- Toi, papy, tu fais la sieste de temps en temps.
- Qu'est-ce que tu racontes ?
- Tu fais la sieste. Dans ton fauteuil. Devant la télé. Même que tu ronfles.
- Ce n'est pas une sieste, répondit Lyle en souriant, c'est une PAUSE. Ton grand-père s'accorde juste quelques minutes de PAUSE.
- Ça m'étonnerait que les gens ronflent en faisant une pause, papy.
- Je ne ronfle pas.
- Si, tu ronfles, répondit le gamin en riant. Même que maman t'a enregistré avec son téléphone. Et mamie m'a dit que des fois, ça te réveille tellement tu ronfles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Eve-YesheEve-Yeshe   09 mars 2020
Le monde, il le savait, était divisé en deux camps, comme c’est si souvent le cas à moins qu’on ne le réduise tout aussi souvent à cela pour simplifier : les gens pour qui les cimetières étaient des endroits tristes et inquiétants ; et ceux, à son instar, qui y puisaient un sens d’unité, de stabilité et de continuité profondes.
Commenter  J’apprécie          190
SpilettSpilett   26 avril 2020
... il s'était rappelé avec clarté la colère et la défiance qu'il avait alors ressenties envers Dieu: "Maudit sois-tu, maudit sois-tu !" avait-il pensé. Car à quoi rimait-il d'enlever un bébé des bras de sa mère ? A quoi rimait-il d'accueillir un enfant dans le monde pour le lui voler quelques mois plus tard ? Pourquoi ? Quel genre de dieu ferait une chose pareille ? Et les seules réponses que Lyle pouvait glaner étaient celles-ci: soit Dieu n'existait pas, soit Dieu était cruel. Il ne pouvait se résoudre à croire en un Dieu aussi cruel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ZilizZiliz   17 juillet 2021
C'est un sentiment désarmant que de voir votre propre enfant, votre enfant UNIQUE, rejeter votre amour et votre soutien, comme une fleur se détourne du soleil. Mais Lyle avait compris alors, comme il comprenait maintenant, que cette enfant adulte devait prendre ses propres décisions et commettre ses propres erreurs - ce qu'il avait toujours aimé chez Shiloh, après tout, ce qu'il avait toujours respecté, c'était sa force de caractère, son indépendance.
(p. 75)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Nickolas Butler (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nickolas Butler
le petit-fils de Nickolas Butler aux éditions Stock
https://www.lagriffenoire.com/1029905-divers-litterature-le-petit-fils.html • Vos libraires de @lagriffenoire vous font livrer vos précieux livres à travers toutes la France ! Rendez-vous dans notre librairie en ligne les ami(e)s www.lagriffenoire.com • Votre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Info : Les livres commandés hors stock librairie, seront livrés dans un délai d'environ 10 jours selon la maison d'édition. • Nous vous remercions pour votre confiance inestimable envers les librairies que vous soutenez, @Jean-Edgar Casel & @Gérard Collard • • • #lagriffenoire #lagriffenoirejeunesse #lagriffenoirebd #librairies #conseillecture #librairiesuniesCovid2020 #lapetitelibrairie #editionsstock
+ Lire la suite
autres livres classés : grands-parentsVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1468 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

.. ..