AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Bruno Ambroise (Traducteur)Valérie Aucouturier (Traducteur)
EAN : 9782130555513
140 pages
Presses Universitaires de France (22/03/2007)
4/5   5 notes
Résumé :
Cet ouvrage renouvelle de manière fondamentale la pratique éthique, en affirmant avec vigueur que la réflexion morale ne saurait être considérée en dehors du contexte social et politique dans lequel elle est formulée. Si la philosophie morale a par nature tendance à idéaliser le sujet moral en lui conférant une autonomie trop vite considérée comme allant de soi, il importe de contrer cette tendance en prenant comme point de départ l'expérience indépassable du caract... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ZetaZeta
  29 mars 2010
Il est question de la manière dont le sujet, le "je", se constitue et se positionne par rapport aux normes, à soi et à autrui. Butler s'interroge sur la possibilité (et la nécessité ou non) de se raconter (et de se justifier) alors que finalement, le "je" nous échappe sans cesse, étant assujetti à des facteurs qui le dépassent.
Sa réflexion me paraît plutôt très claire et le fait qu'elle s'appuie sur les travaux d'autres auteurs (Le Verdict de Kafka par exemple, mais aussi Nietzsche, Adorno, Heidegger entre autres) en les faisant se confronter est intéressant. J'ai cependant parfois trouvé que l'enchaînement d'une idée à une autre n'était pas évident, voire trop rapide. Mais globalement (de Judith Butler, je n'avais lu que des interviews et des extraits de Trouble dans le genre), c'est une très bonne surprise et c'est toujours intéressant de s'éloigner (de manière radicale et presque désespérante, ici !) de l'idée selon laquelle le Je est une unité constante et immuable. Je conseille, donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ZetaZetaZetaZeta   27 mars 2010
Le sujet n'est pas un effet nécessaire produit par la norme et n'est jamais non plus complètement libre d'ignorer la norme qui inaugure sa réflexivité ; on se bat invariablement contre les conditions de sa propre vie que l'on n'a pas été en mesure de choisir.
Commenter  J’apprécie          140
hupomnematahupomnemata   29 août 2011
Connaître les limites de la reconnaissance, ce n'est encore connaître ce fait que de façon limitée; en conséquence, c'est faire l'expérience des limites mêmes de la connaissance. Cela peut d'ailleurs constituer une disposition à l'humilité tout autant qu'à la générosité, puisqu'il faudra qu'on me pardonne de ce que je ne pouvais pas complètement savoir, tout comme je serai dans l'obligation d'accorder mon pardon aux autres, qui sont également constitués d'une partielle opacité à eux-mêmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
hupomnematahupomnemata   07 août 2011
Il (Adorno) se réfère à la situation dans laquelle "l'universel" lui-même non seulement échoue à s'accorder avec l'individuel ou à l'inclure, mais où la prétention à l'universalité elle-même ignore les "droits" de l'individu. Nous pouvons par exemple imaginer qu'on impose certains gouvernements à des pays étrangers au nom des principes universels de la démocratie, alors que cette prescription, en réalité, nie les droits de la population concernée à élire ses propres représentants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
hupomnematahupomnemata   29 août 2011
Les pulsions (les pulsions de vie et de mort) ne sont pas considérées comme primaires: elles résultent d'une intériorisation des désirs énigmatiques des autres et elles charrient le résidu de ces désirs originairement extérieurs. En conséquence, toute pulsion est assaillie par une
étrangèreté et le "je" se découvre lui-même étranger à lui-même dans ses élans les plus élémentaires.
Commenter  J’apprécie          40
hupomnematahupomnemata   29 août 2011
Le "je" est le moment de l'échec de tout effort narratif pour s'expliquer soi-même. Il demeure l'inexpliqué et, en ce sens, constitue l'échec requis par le projet même visant à se raconter. Tout effort pour rendre compte de soi est voué à rencontrer cet échec et à se fonder dessus.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Judith P. Butler (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Judith P. Butler
Avec Andreas Kilcher, directeur de l'ouvrage & Pavel Schmidt, auteur Lecture par Vincent Perez Musique : Gabriel Bismut (violon) Rencontre animée par Marie-Madeleine Rigopoulos
En 2019, s'est produit un veritable evenement culturel : plus d'une centaine de dessins de Franz Kafka, jusqu'alors precieusement gardes sous clef dans une banque zurichoise, furent mis au jour. Entre 1901 et 1907, Kafka dessine intensement. Il saisit sur le vif toutes sortes de personnages : des etres fragiles, instables, aussi enigmatiques que fascinants. Comme dans ses oeuvres ecrites, irreductibles a aucun genre, on navigue sans entrave entre le realisme et le fantastique, en passant par le grotesque, l'etrange, voire le bouffon et le carnavalesque. Les textes d'Andreas Kilcher, Judith Butler et de Pavel Schmidt, tout en rendant hommage a cet autre grand talent d'un des ecrivains les plus singuliers et les plus marquants du XXe siecle, offrent au lecteur la clef de son univers foisonnant, ou le rire nargue la tragedie, et l'onirique le dispute au desespoir.
À lire – Sous la direction de Andreas Kilcher, Kafka, Les dessins, éd. Les Cahiers dessinés, 2021.
+ Lire la suite
Dans la catégorie : EthiqueVoir plus
>Ethique (297)
autres livres classés : autruiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
377 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre