AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2746734923
Éditeur : Autrement (07/10/2015)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Dix nouvelles se déroulant dans le Midwest. Elles mettent en scène le quotidien d'hommes qui s'efforcent de préserver leurs idéaux face aux aléas de la vie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Bookycooky
  18 décembre 2015
Première rencontre avec Nickolas Butler, de plus avec des nouvelles,un genre littéraire dont je raffole....en un seul mot, époustouflant !
Dix histoires, toutes trés différentes les unes des autres, racontant des tranches de vies singulières dans l'Amérique profonde. C'est généralement noir,mais un rai de lumière s'y infiltre toujours, sous forme d'amour, d'amitié, de tendresse, d'empathie , enveloppés d'une fine couche de poésie.
Dès la première nouvelle " Tronçonneuse party", j'ai été emballée par ces personnages qui malgré les revers de la vie, ne baissent jamais les bras.J'ai adoré l'écoterroriste décidé du "Brut aromatique ",qui prend en otage le Pdg d'une compagnie de pétrole,dont un des puits vient de sauter,causant morts et marée noire.J'ai été touchée par le grand-père et le petit-fils d' "Un goût de nuage", que la maman a largué.J'ai été impressionnée par la solidarité et l'amitié, même voués à disparaître de "Sven&Lily " et des trois compères des "Morilles"....
Butler décrit magistralement les lieux ( les grandioses paysages du Midwest , l'intérieur d'une maison,d'un bar....), la psychologie des personnages, la tension des événements et ajoute de tout petits détails ( le sourire,la parole d'un enfant, le goût d'une goutte de pluie,l'odeur d'une omelette aux morilles .....) qui font le sel de ces récits que l'alcool, les joints de marijuanas et le feu chauffent à bloc.
Je ne pourrais que recommander ce trés beau recueil,même à celles ou ceux qui n'aiment pas ce genre littéraire,car ici chaque nouvelle pourrait être un court roman tellement elles sont abouties et riches en émotions .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
AudreyT
  07 juin 2016
Des images, des personnages, des ambiances... Voilà ce qu'on retient de ce recueil de 10 nouvelles écrites par le talentueux Nicholas Butler.
Toutes différentes, elles se lisent avec plaisir malgré la noirceur de certaines situations. Émotion et force se dégagent de l'écriture. Courage, amitié ou tendresse sont évoqués grâce à des personnages finement étudiés.
À lire sans aucune modération !!
Commenter  J’apprécie          282
Jazzynewyork
  26 octobre 2015
Avec ce recueil de nouvelles Nickolas Butler​ nous gâte,il ne nous offre pas une histoire comme dans son magnifique premier roman "Retour à Little Wing" mais Dix histoires à travers dix nouvelles,sombres mais où brille une lumière d'espoir ,un peu comme des lucioles dans la nuit aux USA .
J'aime ces fragments de vies ,ces écorchés vifs,ces dérapages dans ces vies chaotiques ,ces gens ordinaires qui luttent jour aprés jour,ces hommes et ces femmes qui n'ont plus rien à perdre et règlent leurs comptes avant le grand départ ou vers une nouvelle vie .J'aime ces défenseurs de la nature ,ces hommes qui ont "des sentiments trop forts"qui aime la vie et garde toujours l'espoir de la rédemption.
Ces nouvelles m'ont embarqué dans l'Amérique profonde,et toutes ces vies croisées pendant ce voyage livresque sont touchantes sous la plume de Nickolas ,une certaine poésie s'en dégage et les émotions se bousculent, l'amour,la haine,la colère,la rage,la compassion,l'espoir...........
Une fois de plus l'auteur m'a comblé et j'ai retrouvé l'ambiance que j'aime,des personnages attachants ,des combats de vies ordinaires mais d'où se dégage beaucoup d'amour et toujours une étincelle d'espoir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lelf
  18 octobre 2015
Après avoir beaucoup aimé le roman de Nickolas Butler "Retour à Little Wing", j'ai été ravie de découvrir ce recueil dans le cadre de la Masse Critique Babelio.
L'aspect humain qui m'avait tant plu auparavant dans l'écriture de Butler se retrouve également dans chaque page de "Rendez-vous à Crawfish Creek", grâce à une palette d'hommes et de femmes extrêmement différents les uns des autres. Nickolas Butler réussit même à rendre un homme détestable plus humain dans le texte « Brut aromatique », démontrant bien que chaque individu a en lui, quelque part, quelque chose d'admirable, cette étincelle d'humanité commune à chacun. Reste à voir ce qui en est fait et sous quelle couche de crasse elle se cache parfois. Heureusement, chez la plupart des personnages de ces nouvelles, elle est vive et entière.
Les héros de l'auteur sont essentiellement des hommes. Loin du cliché du bûcheron campagnard de l'Amérique profonde sans peur et sans reproche, il offre des portraits d'une grande sensibilité. Les histoires d'amitié masculines comme dans « Sven & Lily » et « Morilles » sont très touchantes dans leur sincérité et leur force.
Parfois c'est une relation amoureuse qui est mise en scène, plus ou moins directement comme dans « Tronçonneuse Party » où les années éloignent et rassemblent des protagonistes ou « Lenteur Ferroviaire », texte touchant où un homme simple et aimant doit composer avec la personnalité changeante de sa compagne.
Il reste aussi le lien intergénérationnel, mis en scène dans un texte court plein de tendresse et de maladresse : « Un goût de nuage ».
Le couple même, hors considération amoureuse, est aussi au centre du recueil avec « Les restes », qui met en scène un couple au dialogue rompu, et « Les Pommes » qui au contraire montre un couple qui a survécu aux années et cherche son équilibre, alors que le mari n'a petit à petit plus de travail régulier.
Les femmes ont cependant elles aussi droit de s'exprimer, comme dans « Sous le feu de joie », où Kat montre au lecteur sa relation avec Pieter, ancien militaire revenu au pays.
Mais c'est surtout « Retour à Crawfish Creek » qui est la nouvelle marquante de ce recueil côté féminin. Elle met en scène deux femmes très marquées par la vie, l'une physiquement et psychologiquement, l'autre mentalement, qui se trouvent autour du problème posé par un homme violent.
Ainsi, Nickolas Butler offre des tranches de vie, qui surprennent leurs sujets au milieu de leur quotidien et les laissent ensuite de la même façon poursuivre leur route sans le lecteur. Entre deux, parfois juste des émotions et sentiments qui agitent un homme, parfois une catastrophe qui change la vie à jamais, parfois un parcours arrive à sa fin, parfois une décision doit être prise face à un tournant dans le quotidien.
Mais globalement, les textes sont à l'image des vies ordinaires qu'ils mettent en scène : ils ne racontent rien d'extraordinaire, ce qui arrive pourrait bien nous arriver aussi, leurs choix pourraient être les nôtres, tout comme leur chance ou malchance. Sans-doute est-ce pour ça que le lecteur développe de l'empathie pour tous ces gens, ces inconnus.
Si cet aspect simple et humain apporte nostalgie et douceur, rendant le recueil agréable à lire, il est aussi à double tranchant.
Rendez-vous à Crawfish Creek est en effet un livre à déguster de préférence par petits bouts, pour ne pas se lasser de l'absence d'enjeux et de sa simplicité qui fait pourtant sa force. C'est ce qui m'est malheureusement arrivé. Chaque texte indépendamment apporte à notre propre humanité, mais le recueil lu d'une traite a créé un certain ennui, le rendant ainsi moins convaincant que le roman Retour à Little Wing.
Lien : http://www.imaginelf.com/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
livreclem
  30 septembre 2015
Livre reçu dans le cadre de la masse critique Babelio.
J'ai beaucoup aimé ce recueil de nouvelle. le lecteur rentre vite dans l'atmosphère de chacune et prend plaisir à accompagner les personnages.
Certaines nouvelles sont drôles, poétiques, un peu dur s mais il y a toujours une fin (et j'adore quand la nouvelle est une vrai histoire et non un "moment" sans fin).
J'ai beaucoup aimé les personnages : le grand-père qui rassure son petit fils du retard de sa maman, l'écolo qui kidnappe un PDG qui travaille dans le pétrole, cet homme qui devient en aimant une femme ayant des enfants...
Bref, j'ai adoré et en plus l'écriture est pas mal du tout !
Merci Babelio et Autrement pour cette joli découverte.
Commenter  J’apprécie          83
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
BookycookyBookycooky   15 décembre 2015
Un bar est parfois comme un cocon, ou un ventre, un endroit qu’on aimerait ne jamais devoir quitter. Il y a tout ce qu’il faut : bière fraîche, musique connue, pizza surgelée fine comme du papier-cigarette et, avec un peu de chance, des noix de cajou tièdes. Du base-ball ou du football à la télé. Des bocaux de viande séchée. Des pieds de porc en saumure. Si t’es un mec bien, que tu mets des chansons dans le jukebox et que tu te mêles de tes oignons, les gens prennent soin de toi, comme nulle part ailleurs. Possible que le patron offre sa tournée ou que la serveuse dise qu’elle aime tes goûts musicaux et te glisse un billet de cinq pour continuer à faire ronronner la machine.
Sven&Lily
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
BookycookyBookycooky   16 décembre 2015
Comment une distance aussi profonde peut-elle se creuser entre deux personnes qui vivent ensemble, dans l’intimité ? Deux personnes qui se sont aimées ? Cette disparition de la magie, de l’amour, de l’amitié, de la décence, de la complicité lui paraît inexplicable. Ce n’est pas la partenaire sexuelle qui lui manque. C’est la compagne. Une personne avec qui se promener, main dans la main, avec qui regarder la télévision. Avec qui être heureux en silence. Il se demande si elle ressent la même chose ou si cette fracture s’est seulement ouverte en lui.
(Les restes)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
BookycookyBookycooky   16 décembre 2015
Ensuite, il éteignit les lumières, souffla sur les lampes et s’effondra sur le lit de la chambre voisine. Il rêva de sa femme, de ses mains dans l’évier, nettoyant des betteraves rouges dans la lumière d’un après-midi ensoleillé. Il rêva de son rire, de son visage rayonnant de bonheur et d’été mais, dans son rêve, il ne pouvait entendre ni son rire ni sa voix. Ses rêves étaient toujours dépourvus de bande-son.
(Brut aromatique)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
livreclemlivreclem   30 septembre 2015
"-Papi ? Quel goût ça a, la pluie ? cria-t-il.
- Un goût de nuage, j'imagine. De nuage principalement."
Dans la nouvelle : Un goût de nuage
Commenter  J’apprécie          100
missmolko1missmolko1   26 décembre 2015
Quand on tombe sur quelqu’un comme Sunny, on lui pardonne d’être folle ou allez savoir quoi, parce que si il n’y avait pas de femmes comme elle la vie redeviendrait ce qu’elle était avant de l’avoir connue.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Nickolas Butler (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nickolas Butler
Nickolas Butler au Festival America.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1229 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre