AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070211029
Éditeur : Gallimard (24/03/1967)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Extrait : "le ciel et les astres m'entretiennent et même la terre m'allaite"

«L'auteur, encore étudiant, est invité par l'intermédiaire d'un ami hongrois à passer quelques semaines d'été dans un château du sud de l'Allemagne ; célèbre par son immense bibliothèque, le conservateur-comte, réfugié, parent du prince-propriétaire, désirant rafraîchir son excellente connaissance du français.
Voyage aussi dans le temps : le XVIIIe siècle s'achève à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gavarneurgavarneur   05 mars 2017
Comme elle cherchait le lendemain tous les moyens de me faire plaisir, elle me servait au dîner une bouteille de Tokaj, et, y mêlant de furtives larmes, buvait quelques gorgées au même verre que moi. La tête échauffée :
« belle étudiante, lui disais-je, il y a trop longtemps que vous êtes enterrée toute vite ; suivez-moi, venez jouir de la sonorité des véritables villes dont vous êtes privée depuis tant de semaines. Abandonnez les bruissements artificieux dont vous jouissez ici.
-Jeune Français, me répondait-elle en souriant, ses yeux devenant orangé et or, tout en faisant nerveusement pivoter sur son axe de fer un globe de la planète Mars, je compte pour rien les plus belles villes du monde, pourvu que de chaque semaine vous me donniez six jours et cédiez le dimanche au vampire.
Page 90
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
gavarneurgavarneur   08 mars 2017
Se saisissant de moi avec violence, il déployait ses immenses ailes membraneuses, et m'emportant au travers de la voûte de la demeure philosophale qui s'entrouvrait, il m'enlevait jusqu'à la planète Mercure qui déroulait à mes yeux ses mers métalliques, ses tables d'émeraude, ses monuments à l'inventeur de l'alphabet, son ciel torride, puis se lançait vers la terre comme une comète, prenait pied sur la cime d'une montagne noire où il déterrait un appareil au miroir de cassitérite, et les cercles qui entouraient ses yeux violets devenaient alternativement bleus et orangés, procédait à certains réglages auxquels je ne comprenais rien […]
Page 143
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          104
gavarneurgavarneur   21 février 2017
Margaretha Rüder achevait de préparer un appareil, très belle, avec son peignoir ouvert à la ceinture bien nouée, mais dont le col restait suffisamment ouvert pour me permettre d'apercevoir sa merveilleuse poitrine, puis, les yeux blanc et noir, se plaçait au tableau de commande où elle procédait à des réglages.
Insensiblement l'air s'obscurcissait de sorte qu'il semblait qu'il fît nuit et que la machine du monde s'allât dissoudre.
Notre frayeur devenait extrême à l'apparition de Michael Weckhle, fils de la fille de Nosferatu, sous la forme d'un chien aux yeux verts entourés de cercles alternativement blanc de Saturne et citrin blanc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Michel Butor (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Butor
Radioscopie : Jacques Chancel s'entretient avec Michel Butor (1979).
autres livres classés : allemagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
877 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre