AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070513659
153 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (26/02/1999)
3.77/5   206 notes
Résumé :
Tout commence le jour où Tonin, le fils du roi des ours, est enlevé par des chasseurs dans les montagnes de Sicile... Profitant de la rigueur d'un hiver qui menace son peuple de famine, le roi décide alors d'envahir la plaine où habitent les hommes. Avec l'aide de son armée et d'un magicien, il réussit à vaincre et finit par retrouver Tonin. Mais il comprend vite que le peuple des ours n'est pas fait pour vivre au pays des hommes...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 206 notes
5
6 avis
4
19 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

PhilippeCastellain
  14 avril 2020
Grande avait été ma surprise en voyant que ce livre de mon enfance allait être adapté en dessin animé. le résultat s'est révélé un petit chef d'oeuvre, développant un univers graphique et une esthétique propre, inspiré des illustrations d'origine mais où le réalisateur avait ajouté sa propre vision. Un exemple de ce que peut être le dessin animé dans son meilleur, quand il va dans l'artistique au lieu de se contenter de produire une bouillie infâme dont les gamins se bourrent comme s'il s'agissait de saloperies sucrées aux édulcorants. Bien entendu, ce fut un bide total. Il n'y a plus de place pour l'art des artisans en France, ça coûte cher et ça ne divertit pas assez.

Révoltés par la perfidie des hommes, les ours envahissent leur royaume et entreprennent de les « relever », mais ce sont eux qui se laissent corrompre par l'ambition et les plaisirs faciles. Renonçant à leurs richesses et la place qu'ils s'étaient faite auprès des hommes, ils regagnent leurs montagnes.

Comme on le voit, c'est donc un petit compte philosophique à usage des enfants sur le danger de céder aux tentations qu'offre la société, sur les vertus d'une vie simple et proche de la nature. Pourquoi l'ours ? A cause de son rôle mythique, peut-être. L'histoire de la femme vivant parmi les ours et enfantant un être mi-homme mi-ours est presque universelle. A cause de son aspect anthropomorphe, probablement. Pour renverser le péjoratif « ours mal léché », peut être également. Et pourquoi la Sicile ? Seul l'auteur le sait ! Une métaphore entre les ours et ‘l'expédition des mille' de Garibaldi, peut-être.

C'est la saison des madeleines ; il en pleut sur Babelio. En voici une de plus, si vous avez des enfants pensez-y.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          555
Shan_Ze
  22 avril 2016
En Sicile, un hiver plus rude que les autres convainc les ours d'envahir les plaines où se trouvent les hommes. de plus, le roi Léonce ne cessera de rechercher son fils qui a été kidnappé il y a longtemps...
J'ai choisi ce livre, pour notre voyage en Sicile. Il était dans le guide Routard de la Sicile et je me suis rappelée sur je l'avais sur mes étagères. L'occasion idéale pour le lire ! J'ai aimé cette présentation des personnages de l'histoire comme dans une pièce de théâtre de façon à préparer et intéresser le lecteur. L'histoire est racontée en partie en vers qui donne plus de couleurs aux personnages. Des hommes, des ours, de la magie... Ça donne une belle légende italienne qui plaira aux enfants qui commencent à aimer se faire peur. Un peu dans le genre Tomi Ungerer dans certains de ses livres, pour un lectorat légèrement plus âgé (vers 10 ans ?).
Pourquoi la Sicile ? Celle-ci semble imaginaire, juste reconnaissable par l'île montagneuse. Si quelqu'un a des éléments de réponse... En tout cas, j'ai apprécié l'histoire et l'humour de l'auteur. J'ai lu de lui le recueil de nouvelles, le K il a trèèès longtemps, mais je m'en souviens plus trop. Je relirai cet auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          463
LiliGalipette
  18 janvier 2014
Le fils de Léonce, roi des ours, a été enlevé par les hommes. Pour trouver Tonin et pour échapper aux rigueurs de l'hiver dans les montagnes, le roi décide d'attaquer la ville. Son armée de braves guerriers essuie d'abord une cuisante défaite face aux troupes du Grand-Duc. Mais le roi des ours est bien entouré et le second assaut est le bon. Avec l'aide plus ou moins consentie du professeur de Ambrosiis, magicien aux pouvoirs comptés, il prend la tête de la Sicile et instaure un règne de bonne entente entre les ours et les hommes. Hélas, les ours ne sont pas faits pour vivre en ville et le roi Léonce doit faire face à la perversion que crée le confort. « Nous avons engraissé, mes amis, il faut le dire, nous avons pris du ventre. » (p. 110) Et si la plus grande bataille que le roi des ours doit mener était contre son peuple ?
J'ai beaucoup aimé ce récit en prose et en vers qui, à la manière d'une épopée, retrace les hauts faits d'un souverain valeureux entouré de bons et de mauvais conseillers. Pleine de magie, l'histoire présente tour à tour des fantômes, des sangliers volants et un monstre croquemitaine. Parfait cocktail pour susciter l'intérêt des jeunes lecteurs, d'autant plus que l'humour n'est jamais loin et que l'auteur rend hommage à d'autres textes de la littérature jeunesse. « Un boulet part vertical / Et dessus, comme sur un cheval, / Un ours à califourchon / Qui jaillit tel un bouchon. / (Idée reprise d'ailleurs sur une autre scène / Par le fameux baron de Münchhausen.) » (p. 58) Enfin, ce texte, avec ses airs de récit historique, développe une morale simple que les lecteurs débutants peuvent aisément comprendre. Voici donc un petit roman fort sympathique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Pas-chacha
  24 février 2021
Après que ma fille a été voir l'adaptation au cinéma, j'ai acheté pour lui lire cette belle édition de ce conte pour enfants. Les dessins sont de l'auteur, et la traduction me semble très bonne.
L'auteur parvient assez bien à s'adresser à des petits enfants, qui ne comprendront pas tout mais saisiront l'essentiel.
Pour nous adultes, j'en retiens quelques jolis éléments, comme l'amour pour un enfant qui peut mener à tous les combats, l'inventivité dans l'adversité, une critique de notre société consumériste qui nous endort et nous détourne de belles choses et enfin une ode à la nature.
Ravie d'avoir découvert ce désormais classique italien pour enfants.
Commenter  J’apprécie          200
AmericaLatinaLover
  06 mai 2019
Enfin, je l'ai retrouvé ! Cet ours Frangipane qui me hantait dans la tête depuis un moment.
Je l'ai lu en étant toute petite et je peux dire que ce livre m'a marqué. Ça fait un moment que je recherche son titre pour pouvoir l'acheter et le relire une fois de plus pour me remémorer cette superbe histoire.
Je me suis toujours souvenue de mon ours favori, Frangipane. Peut-être du fait que j'aime beaucoup manger la frangipane haha !
Dans tous les cas, je suis heureuse de l'avoir retrouver, pour ensuite pouvoir l'acheter et m'enfuir au pays des ours avec des prénoms adorables.
Commenter  J’apprécie          190


critiques presse (1)
LeMonde   21 décembre 2018
Gallimard jeunesse réédite ce classique dans une version pimpante avec une couverture dorée et des pages de papier épais qui lui donne des allures de grimoire magique. Juste à temps avant la sortie du film d’animation de Prima Linea, très attendue, et prévue au printemps 2019. Le livre permettra aux lecteurs de crâner dans la cour de récré, et de spoiler la fin de l’histoire aux camarades paresseux.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Marti94Marti94   13 juillet 2021
Redevenez ce que vous étiez auparavant. Que l'on vivait heureux dans ces grottes solitaires, ouvertes à tous les vents, tellement plus heureux que dans ces palais mélancoliques, remplis de cafards et de poussière ! Les champignons des forêts et le miel sauvage vous paraîtront à nouveau les plus exquis des mets.
Commenter  J’apprécie          30
Marti94Marti94   13 juillet 2021
En outre, le roi Léonce se désolait de voir les ours changer à vue d'œil : eux auparavant modestes, simples, patients, braves garçons, étaient devenus orgueilleux, ambitieux, envieux, pleins de caprices. Ils n'avaient pas vécu pour rien treize années au milieu des hommes.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   13 juillet 2021
Qui d'entre vous n'a jamais entendu parler du Croquemitaine ? Il fut un temps où il écumait l'Europe de haut en bas, dévorant hommes et chevaux sur son passage.
Commenter  J’apprécie          10
AmbagesAmbages   29 août 2017
Le croquemitaine.
Monstre légendaire et très féroce. Nous estimons préférable, pour l'instant, de ne pas nous étendre. Vous aurez suffisamment peur lorsqu'il entrera brusquement en scène. Inutile de vous effrayer d'avance. Comme disait si justement ce cher ours Théophile, il est toujours assez tôt pour les choses tristes.
Commenter  J’apprécie          122
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   14 juillet 2018
Naturellement, vous n’allez pas vouloir me croire, vous allez me dire que ce sont des histoires, que ces choses-là n’arrivent que dans les livres, etc. Et pourtant, à la vue de l’ourson mourant, brutalement le professeur éprouva une espèce de malaise à l’idée de toutes les méchancetés qu’il avait commises dans sa haine contre les ours et contre le roi Léonce (les fantômes, le Croquemitaine !) ; et il eut le sentiment qu’une flamme brûlait dans sa poitrine et, peut-être aussi un peu pour le plaisir de jouer le beau rôle et de devenir une sorte de héros, il sortit de sous sa houppelande la fameuse baguette magique – mais comme cela lui coûtait ! – et se mit en devoir de faire acte de magicien, pour la dernière fois de sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Dino Buzzati (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dino Buzzati
Dino Buzzati : Le Désert des Tartares (1953 / France Culture). Photographie : Portrait daté du 22 août 1967 de l'écrivain italien Dino Buzatti. AFP/Archives. Diffusion sur France Culture le 15 mars 1953. Adaptation du roman de Dino Buzzati par Jean Rousselot. Musique originale : Maurice Le Roux. Réalisation : Henri Soubeyran. Résumé : Heureux d'échapper à la monotonie de son académie militaire, le lieutenant Drogo apprend avec joie son affectation au fort Bastiani, une citadelle sombre et silencieuse, gardienne inutile d'une frontière morte. Au-delà de ses murailles, s'étend un désert de pierres et de terres desséchées, le désert des Tartares. À quoi sert donc cette garnison immobile aux aguets d'un ennemi qui ne se montre jamais ? Les Tartares attaqueront-ils un jour ? Drogo s'installe alors dans une attente indéfinie, triste et oppressante. Mais rien ne se passe, l'espérance faiblit, l'horizon reste vide. Au fil des jours, qui tous se ressemblent, Drogo entrevoit peu à peu la terrible vérité de fort Bastiani.
Avec : Renaud Mary (Drogo) Julien Bertheau (capitaine Ortiz) Louis Arbessier (Morel) Muni (Maria)
Et Charles Camus, Jean Daguerre, Daniel Mendaille, Maurice Nasil, Jean Péméja, Guy Piérauld, Jean Topart, André Var et Nathalie Nerval (la récitante).
Source : France Culture
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature italienne, roumaine et rhéto-romane>Romans, contes, nouvelles (653)
autres livres classés : littérature italienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dino Buzzati

A quelle lettre de l'alphabet peut-on associer Dino Buzatti?

le Z
le K
le D
le T

11 questions
61 lecteurs ont répondu
Thème : Dino BuzzatiCréer un quiz sur ce livre

.. ..