AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Francis Lacassin (Éditeur scientifique)
EAN : 9782221107850
992 pages
Éditeur : Robert Laffont (21/09/2006)

Note moyenne : 4.71/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Dino Buzzati (1906-1972) figure parmi les grands noms de la littérature italienne et européenne de notre XXe siècle ; il est assurément un des maîtres du fantastique moderne. La vie de Buzzati est tout entière placée sous le signe de l'écriture : il mène de front deux carrières, celle de journaliste au grand quotidien milanais Il Corriere della Sera et celle d'écrivain. Mais ces deux activités ne font qu'une pour lui tant elles se nourrissent l'une de l'autre. Journ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
BrunoA
  26 mars 2013
L'intégrale de l'oeuvre de Buzzati qui permet, en deux volumes, de détenir et d'emporter avec soi toutes ces nouvelles angoissées où le réel et l'irréel se confrontent et se mélangent.
On retrouve aussi ses incontournables romans qu'on lit et relit pour revenir dans cet univers.
Commenter  J’apprécie          110
Philemont
  13 septembre 2013
Sur le désert des tartares...
Nouvellement nommé officier, le jeune Giovanni Drogo prend ses fonctions au fort Bastiani. Cette citadelle mythique n'est toutefois plus aujourd'hui stratégique. Elle est pourtant maintenue pour surveiller le Nord où s'étend le désert des tartares censé être la route d'un ennemi potentiel mais mystérieux. L'honneur conduira Drogo à passer sa vie dans le fort, alimentée par les activités routinières de la garnison, sans que rien ne se passe. C'est toutefois âgé qu'il semble enfin voir l'ennemi tant attendu. Mais l'heure n'est plus pour lui au combat, c'est à celle de l'évacuation, la maladie l'ayant rattrapé...
Classique de la littérature italienne du XXème siècle, le désert des tartares est un roman sur la vacuité de la vie humaine et la fuite vaine du temps. Ainsi la vie de Drogo au fort Bastiani n'est ponctuée que de rituels militaires qui lui permettent d'occuper son esprit en attendant l'honneur ultime d'affronter l'insaisissable ennemi. Mais quand celui-ci se montre enfin, il prend une forme encore plus inattendue pour le militaire en quête de gloire, à savoir celle de la mort naturelle.
La force du Désert des tartares réside dans sa prose et dans sa structure en trente courts chapitres sensiblement de même taille. L'une comme l'autre sont magnifiquement adaptés pour rendre compte du temps qui passe inexorablement et qui se moque des voeux de tout un chacun, aussi nobles soient-ils.
Lien : http://philemont.over-blog.n..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mireille.lefustec
  18 octobre 2011
Deux de ses romans retiennent particulièrement l'attention:
Un amour(1963) décrit la passion dévorante d'un quadragénaire(ou plus) pour une jeune prostituée, et ses tourments ,savamment entretenus par elles.
Et surtout, le désert des Tartares.:la vacuité pathétique d'une vie.
Commenter  J’apprécie          12
Clovis25
  20 avril 2020
Cinq étoiles pour l'ensemble de l' oeuvre de ce grand écrivain oú le désenchantement perce continuellement sous l' ironie.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
WilliamineWilliamine   25 décembre 2018
Le paysage, décrit en un langage sobre mais riche d'une filiation classique (par exemple avec Manzoni), sert à représenter la dimension fabuleuse de la « geste » de Drogo et de ses compagnons. Sans ce grand amphithéâtre montagneux (cet enchevêtrement de pics arides et de vallées profondes) le sortilège de la forteresse ne posséderait pas une telle résonance sensible. Sans le désert animé et hermétique des Tartares, l'attente, qui s'y trouve pour ainsi dire congénitalement mêlée, n'aurait plus aucun sens. Sans la représentation ponctuelle des quatre saisons, et des transitions, des modifications de l'une à l'autre (chacune avec sa propre lumière, sa propre température), nous ne posséderions pas conscience de la fuite du temps.
(Introduction, page IX).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
WilliamineWilliamine   25 décembre 2018
L'itinéraire de Drogo s'inscrit dans le sortilège qui émane de la forteresse et dans la course contre le temps. Apparemment ce roman est chiche en personnages et en événements : il se développe seulement autour de Drogo, et même seulement autour du processus interne usé par Drogo pour raisonner et fantasmer. En fait, il médite essentiellement : ses denses réflexions, assorties de brèves descriptions visuelles, nous offrent des pages lyriques d'une grande diversité. Ce qui n'empêche pas sa pensée de demeurer baignée par la vie en garnison. Sinon qu'on n'y perçoit pas les choses en tant que telles, mais leur présence, parce que la réalité extérieure ne compte pas, que seules comptent les pensées, les angoisses, les étonnements qui transfigurent la réalité pour la projeter sur l'obscur, énigmatique écran mobile de l'âme. 
(Introduction, page VIII).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Dino Buzzati (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dino Buzzati
Dino Buzzati : Le Désert des Tartares (1953 / France Culture). Photographie : Portrait daté du 22 août 1967 de l'écrivain italien Dino Buzatti. AFP/Archives. Diffusion sur France Culture le 15 mars 1953. Adaptation du roman de Dino Buzzati par Jean Rousselot. Musique originale : Maurice Le Roux. Réalisation : Henri Soubeyran. Résumé : Heureux d'échapper à la monotonie de son académie militaire, le lieutenant Drogo apprend avec joie son affectation au fort Bastiani, une citadelle sombre et silencieuse, gardienne inutile d'une frontière morte. Au-delà de ses murailles, s'étend un désert de pierres et de terres desséchées, le désert des Tartares. À quoi sert donc cette garnison immobile aux aguets d'un ennemi qui ne se montre jamais ? Les Tartares attaqueront-ils un jour ? Drogo s'installe alors dans une attente indéfinie, triste et oppressante. Mais rien ne se passe, l'espérance faiblit, l'horizon reste vide. Au fil des jours, qui tous se ressemblent, Drogo entrevoit peu à peu la terrible vérité de fort Bastiani.
Avec : Renaud Mary (Drogo) Julien Bertheau (capitaine Ortiz) Louis Arbessier (Morel) Muni (Maria)
Et Charles Camus, Jean Daguerre, Daniel Mendaille, Maurice Nasil, Jean Péméja, Guy Piérauld, Jean Topart, André Var et Nathalie Nerval (la récitante).
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Mélanges littérairesVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature italienne, roumaine et rhéto-romane>Mélanges littéraires (68)
autres livres classés : littérature italienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dino Buzzati

A quelle lettre de l'alphabet peut-on associer Dino Buzatti?

le Z
le K
le D
le T

11 questions
61 lecteurs ont répondu
Thème : Dino BuzzatiCréer un quiz sur ce livre