AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791090916500
Éditeur : Delirium Editions (07/06/2019)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
2112. Le futur est enfin parfait. Les voitures volent, la robotique sert les hommes dans leur quotidien, la réalité virtuelle pourvoit à tous les désirs, le clonage permet des miracles… Et la sécurité est confiée à un consortium privé, Safeguard, Inc., qui forme de jeunes talents à la préservation de l’ordre et au maintien de l’utopie. Mais cette société radieuse a inéluctablement ses côtés sombres. Dans l’ignorance de citoyens dont l’existence est consacrée à leurs... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Presence
  09 juin 2019
Ce tome contient 2112 (paru en 1991), qui constitue un prologue à la série Next Men, débutée en 1992.
Dans le futur (oui, en 2112 évidemment), Agent Red procède à l'arrestation musclée d'un criminel et récupère une jeune femme, fille d'une riche famille. À cette époque, la police des États-Unis a été entièrement privatisée et les criminels de sang mêlés sont envoyés dans une prison spatiale, sur Apollyon, un astéroïde. Agent Red est persuadé que Sathanas, un sang mêlé, s'apprête à organiser une rébellion sur Apollyon pour déstabiliser le gouvernement en place sur terre et faire reconnaître les droits des sangs mêlés. Il réussit à convaincre les meilleurs cadets de l'académie de police privée de sa théorie du complot et leur explique que l'origine des sangs mêlés remonte au vingtième siècle.
En 1991, John Byrne quitte la tutelle de Marvel et DC Comics pour créer sa propre série, sans l'interférence des éditeurs plus ou moins compétents dont il se plaint à longueur de temps. Il a déjà révolutionné Uncanny X-Men, Avengers, Fantastic Four, Alpha Flight, Superman, Avengers West Coast, Sensational She-Hulk, Namor, et bien d'autres encore. L'attente des fans est énorme car Frank Miller et Mike Mignola ont fait de même peu de temps auparavant et ils ont pleinement profité de leur indépendance pour s'éloigner des superhéros, l'un avec Sin City (polar noir et radical), l'autre avec Hellboy (chasse aux monstres inventive et référentielle), les 2 en proposant des graphismes radicaux.
Avec 2112, les lecteurs découvrent que John Byrne conserve son style graphique habituel : des dessins agréables à l'oeil, des décors plus ou moins présents et souvent stéréotypés, à commencer par ces murs recouverts de technologies passe-partout (technologies trop éloignées de la réalité pour constituer une anticipation crédible, trop simplistes pour devenir une trame de fond artistique). L'histoire est un peu déconcertante car elle mélange des mutants monstrueux (qui évoquent le principe des mutants des X-Men), avec une conspiration qui n'a rien de résolue à la fin, ou de renversante.
Le lecteur éprouve une sensation de déception. Il avait imaginé que John Byrne se lancerait dans un récit plus personnel, pouvant enfin écrire ce qui l'intéresse, quelque chose de différent. il retrouve en fait plus de la même chose : un récit rondement mené mais avec une fin tellement ouverte qu'il ne peut pas être pris autrement que comme un prologue qui ne se suffit pas à la lui-même, et une narration visuelle d'une fluidité remarquable, mais toujours marquée par les mêmes tics que les comics de superhéros. Ce n'est en rien comparable à un polar noir raconté avec du noir & blanc au contraste total, ou à une histoire de monstres puisant dans le folklore et les légendes, avec des formes et des contours taillés a burin. Il est agréable de retrouver John Byrne, mais il donne l'impression de rester en terrain connu pour un récit de science-fiction déjà démodée en 1991.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (3)
BDZoom   01 juillet 2019
Ce récit de science-fiction assez sombre et aux tonalités adultes, (même dans la colorisation), possède de belles qualités et me semble bien plus intéressant que ce que l’auteur a pu réaliser ensuite, dans les années deux-mille.
Lire la critique sur le site : BDZoom
ActuaBD   26 juin 2019
Comme à son habitude, Delirium offre un écrin de qualité à ce récit [...] Une mise en bouche qui donne furieusement envie de (re)découvrir les Next Men.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   10 juin 2019
En entamant la traduction de cette série, Délirium permet de redécouvrir tout un pan du travail de Byrne, assez peu connu en France [...] Un vrai plaisir de fan !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Videos de John Byrne (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Byrne
Vidéo de John Byrne
autres livres classés : clonageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1732 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre