AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782844856043
112 pages
Éditeur : Allia (05/01/2013)
4.17/5   30 notes
Résumé :
"Nul ne m'a mystifié, beaucoup sont tombés devant moi.
Mais en vain. Le bien, le mal, la vie,
Les jeux du pouvoir, les passions,
Tout ce que j'ai pu découvrir chez d'autres
A glissé sur moi telle la pluie sur le sable,
Depuis l'heure innommable."

Inspiré du Faust de Goethe, ce drame en vers de 1817 campe un homme vivant seul, un homme maudit, retiré au cœur des Alpes.
Il a pour nom Manfred.
Ce que Man... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PhilippeCastellain
  05 juin 2021
Lord Byron, gloire de la poésie anglaise, astre enflammé d'une époque où de partout soufflaient des vents nouveaux ! le plus grand des poètes romantiques est-il lui-même l'archétype ou la parodie du héros romantique ? Difficile à dire. Peut-être la frontière n'est-elle pas grande.

Manfred aux yeux de braise promène son front sombre et sa malédiction des tours de son château au sommet de la Jungfrau, des abîmes profonds aux palais des esprits. Il commande à ces derniers, grâce à ses savoirs ancestraux et sa maitrise des arts sombres. Mais ce qu'il leur demande, même les esprits du vent ou de l'océan ne peuvent l'exaucer. Il est doté de dons prodigieux, que ceux qui l'entourent regrettent qu'il n'ait pas mis plus à profit. Mais ils l'ont isolé du commun des mortels, au-dessus desquels il a voulu s'élever.

Quelle est cette malédiction qui pèse sur lui ? Qu'a-t-il fait à cette âme soeur, la seule créature qu'il n'ait jamais aimée ? Pourquoi lui était-il interdit de l'aimer ? On ne le saura pas – même si l'on a une furieuse envie de faire un parallèle avec l'amour de l'auteur pour sa demi-soeur, Augusta Leigh.

Un vent nouveau souffle sur l'Europe, et avec lui des idées de liberté, de révolution, de grandeur et d'unité. Des débats enflamment les jeunes gens et les discussions de cafés, les loges secrètes des Carbonari et du Tugendbund font salle comble. L'imagination galope après les héros. Ceux capables de prendre à bras-le-corps le monde et de le secouer comme un prunier, ceux qui chancellent vers l'abîme sous le poids d'un destin trop lourd pour eux, ceux qui souffrent d'un amour impossible et déchirant… Les voici tous condensés en un seul personnage : Manfred !

L'archétype du beau ténébreux dont le terrible destin reste mystérieux, mais ses grandes souffrances transparaissent sur son visage d'archange. Aujourd'hui, ses clones abâtardis hantent encore la littérature et le cinéma sous les traits de vampires, de milliardaires sadomasochistes et on en passe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
Virgule-Magazine
  15 juin 2015
Le mythe de Faust, après le grand succès du drame de Goethe, gagne toute l'Europe, et inspire de nombreuses autres oeuvres littéraires. Ainsi, en 1817, le poète anglais Lord Byron met en scène, dans Manfred, un personnage qui, à l'image de Faust, est désabusé et n'a plus ni espoir ni désir. Ce personnage, Manfred, est rongé par le remords, depuis qu'il a tué sa bien-aimée. Alors il invoque les esprits, mais en vain, car ils ne peuvent lui procurer la seule chose à laquelle il aspire : l'oubli. Comme Faust, Manfred songe au suicide, seul moyen d'échapper à l'enfer qui est en lui et aux démons qui le tourmentent…
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   15 juin 2015
J’ai essayé la philosophie, et la science, et les sources du merveilleux, et la sagesse du monde, et mon esprit a le pouvoir de s’approprier ces choses, - mais elles ne me servent de rien ; j’ai fait du bien aux hommes, et j’ai trouvé du bon même parmi les hommes, - mais cela ne m’a servi de rien ; j’ai eu aussi des ennemis, nul d’entre eux ne m’a vaincu, beaucoup sont tombés devant moi, - mais cela ne m’a servi de rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   16 juin 2015
Puissances mystérieuses ! esprits de l’univers illimité ! vous que j’ai cherchés dans les ténèbres et la lumière, - vous qui environnez la terre, et habitez une essence plus subtile, vous dont la demeure est au sommet des monts inaccessibles, à qui les cavernes de la terre et de l’Océan sont des objets familiers, - je vous évoque par le charme écrit qui me donne autorité sur vous - levez-vous ! paraissez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ThaddeusThaddeus   26 avril 2018
La connaissance n'est pas source de bonheur,
Et la science n'est jamais qu'une autre forme d'ignorance.
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Lord Byron (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lord Byron
Lord Byron : Byron, ce héros ? (France Culture / La compagnie des poètes). Diffusion sur France Culture le 30 août 2019. Lord Byron en tenue albanaise • Crédits : Thomas Phillips, National Portrait Gallery, Londres. Production : Manou Farine. Réalisation : François Caunac. Avec la collaboration de Thierry Beauchamp. « Il se savait gredin, Mais pensait que ses juges valaient moins encore; Il méprisait en eux l'hypocrisie qui cache Ce que de plus audacieux font ouvertement. » Lord Byron, “Le corsaire”, 1814. Une rentrée sous le signe de l'excès avec le très beau, très anglais, très furieux et très boiteux Lord Byron (1788-1824). Mélancolique, sarcastique, révolté... A-t-on raison de le confondre avec ses héros ? À l'occasion de la parution du “Corsaire et autres poèmes orientaux” (Poésie/Gallimard), retour sur le héros byronien, avec :
Jean Pavans, romancier et traducteur, pour “Le Corsaire et autres poèmes orientaux” de George Gordon Byron (Poésie/Gallimard) qui réunit quatre œuvres d'inspiration orientale, dans une traduction qui ne se contraint pas à la fidélité à la métrique aux dépens du rythme et du sens, afin de préserver l'élan du récit d'action et d'aventures.
Marc Porée, professeur de littérature anglaise à l’École normale supérieure (ENS), dont les recherches portent entre autres sur le romantisme et la poésie anglaise (XIXe-XXIe), traducteur et préfacier du “Don Juan” de Lord Byron (Folio Classique, 2006).
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : incesteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
776 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre