AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782844206862
173 pages
Éditeur : Thierry Magnier (15/10/2008)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Quand le rêve américain tourne au cauchemar, c'est tout le monde moderne qui vacille. En dix nouvelles à suspense, passant du pur thriller au polar psychologique, ce recueil coup de poing trace un portrait au vitriol d'une Amérique qui part en roue libre. Tueurs à la recherche de la rédemption, policiers en déroute, prisonniers hantés par leurs démons intérieurs, Monsieur Tout-Le-Monde en quête du sen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
psycheinhell
  04 août 2010
Noir Américain, ce sont 10 nouvelles, autant de tranches de vie disséquées au scalpel toujours tellement fin et habile d'Armand Cabasson. le recueil est édité dans une collection jeunesse (la chouette collection Nouvelles chez Thierry Magnier), mais l'auteur sait toucher et glacer ses lecteurs de tous âges. Les amateurs de l'Oxymore se souviendront sans doute des deux nouvelles qui ouvrent et ferment Noir Américain : "Jenny et Grapp le Monstre", et "Loin à l'Intérieur, là où moi seul peux aller" (déjà publiées dans Loin à l'Intérieur, ainsi que dans Chimères pour la première). Perso, j'ai beau avoir lu ces deux textes plusieurs fois, ils me font frémir à tous les coups...
Pour les huit autres nouvelles, elles nous entraînent effectivement au coeur d'une Amérique unique par ses décors, et symbolique de tout ce qui vacille dans notre monde moderne. Désert et rubans de route, courses folles et fuites en avant, le réconfort du révolver contre les blessures intérieures... Je parlais plus haut de scalpel, mais j'aurais aussi bien pu évoquer une caméra glissant sur une scène d'ensemble, zoomant un temps sur un personnage, son point de vue, sa tragédie à lui, et la logique dangereusement imparable qu'il met en oeuvre quand un bout de monde s'effondre – puis l'image saute, un flou à l'écran, un décalage, un brouillage, avant qu'un nouveau réglage fasse apparaître les traits de plus en plus nets d'un nouveau témoin, coupable, victime, criminel ou détective, gamin perturbé ou adulte paumé... Et le titre ne ment pas, quand on descend au fond des êtres ('Ricains entre autres humains) pour confronter leurs monstres intérieurs, il fait très noir. Et pourtant, quel autre moyen pour espérer ramener la lumière ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Apikrus
  01 juin 2011
La première nouvelle ("Jenny et Grapp le monstre") m'a impressionné par la justesse de son ton, par la personnalité de l'enfant mise en scène (attachante, fascinante...) ainsi que par la qualité de son intrigue. Tout cela en une douzaine de pages !
J'ai trouvé les autres nouvelles inégales, de moyennes ("Faire boire le désert", "Démons et revenants", "L'exquise beauté du cafard") à excellentes ("La chute du monde moderne", "Le grand méchand loup", "Le sabre de Shiloh"). Les personnages sont présentés de manière particulièrement sensible lorsqu'il s'agit d'enfants, ce qui contribue alors à crédibiliser les récits. Cette dernière qualité est selon moi celle qui manquait à "L'exquise beauté du cafard" qui relève davantage du genre fantastique que du registre "policier".
En résumé : un grand BRAVO à l'auteur qui parvient à nous raconter des petits "romans" en format de nouvelles !
Commenter  J’apprécie          20
Ziliz
  14 juin 2011
Dix nouvelles "américaines" - certaines pourraient se dérouler n'importe où, d'ailleurs - écrites par un auteur français. Les intrigues sont noires mais pas trop, l'une flirte avec le fantastique. Armand Cabasson parvient, avec un style très agréable, à concilier suspense et surprise avec sensibilité et émotion, ceci dans des récits d'une douzaine de pages seulement. J'émets juste une réserve sur "J'aurais voulu être du FBI" dont je n'ai pas aimé le dénouement théâtral...
Une très bonne surprise avec ce petit recueil trouvé par hasard.
Commenter  J’apprécie          10
LireEcouterVoir
  02 mars 2016
Ici adolescents et jeunes adultes se retrouvent face à un monde cruel et cauchemardesque, made in USA, aux confins de petites villes de Province ou au coeur des grandes mégalopoles, à chaque coin de rue, peut se jouer un drame personnel, car c'est aussi cela l'envers du rêve américain déchu. Ce portrait d'une Amérique policière vous semblera déjà familière, tant nous sommes imprégnés de sa culture. Cependant, Armand Cabasson réussit à nous emmener très loin au coeur du noir américain dans ses nouvelles concises, vives et âprement taillées, qui laisse le lecteur groggy de son voyage dans une Amérique sombre et dure.
Lien : HTTP://lire-ecouter-voir.com
Commenter  J’apprécie          40
Cielvariable
  14 mai 2014
Ce recueil renferme 10 nouvelles qui sont des polars, dont la plupart sont très intéressantes.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Lecturejeune   01 décembre 2008
Lecture jeune, n°128 - Ce recueil de dix nouvelles s’inscrit parfaitement dans les règles du genre. Les histoires sont des condensés d’angoisse et de désespoir. En quelques phrases, le décor est planté : une Amérique en décomposition où sévissent la violence, la drogue et l’alcool. Les personnages appartiennent à l’univers du polar et du thriller : solitaire meurtri en quête de vengeance, policier humilié, tueur à gages hanté par ses victimes, repris de justice à la recherche d’une rédemption. Pour apprécier pleinement le suspense, parfaitement maîtrisé, le lecteur doit mobiliser des images propres à ces contextes typiquement américains : désert de l’Arizona, interminables autoroutes, stations services et supermarchés, nuit d’Halloween et pénitenciers. Les chutes inattendues révèlent d’effroyables mobiles et des abîmes de désespoir. De quoi laisser perplexe quant à l’avenir de cette société. Seule une nouvelle échappe à cette tonalité, « Le sabre de Shiloh ». Un père transmet à son fils la mémoire d’une bataille de la guerre de sécession où s’est joué l’avenir des États-Unis. Petits récits à savourer pour leurs qualités littéraires et qui s’adressent à de bons lecteurs.

Colette Broutin
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
psycheinhellpsycheinhell   04 août 2010
Grapp, c'est mon monstre. C'est un vrai monstre et il existe pour de vrai mais il n'y a que moi qui peux le voir. (...) Il peut avoir plein de formes différentes parce qu'il est polymorphe protéiforme. C'est ma maîtresse qui m'a appris ces deux mots qui veulent dire qu'on peut se transformer comme on veut. Ca l'a amusée que je lui pose des questions sur le pouvoir de transformation. Je lui ai dit que c'était au sujet d'un monstre. Elle a souri et elle m'a demandé si je le lui présenterais. J'ai dit non vu que ça pouvait être dangereux. Elle m'a répondu qu'elle comprenait et qu'elle attendrait que mon monstre soit apprivoisé. Ben c'est pas un chat, quand même, que je lui ai dit !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

autres livres classés : nouvelles noiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1895 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre