AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DU0QD
Éditeur : Seuil (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
frandj
  17 novembre 2015
Dans ma bibliothèque, je dispose de plusieurs volumes appartenant à la collection "Ecrivains de toujours". Il s'agit de monographies d'auteurs "par eux-mêmes". Les notations personnelles qu'on trouve dans les écrits des écrivains et certains extraits bien choisis dans leurs oeuvres permettent d'éclairer leur personnalité d'une manière pertinente et précise. Je trouve cette approche très intelligente. de plus, la qualité des textes me semble remarquable. Hélas, je ne suis pas sûr que cette collection continue à être publiée.
L'un des auteurs les plus intéressants est Edgar Poe, célèbre non seulement par son oeuvre littéraire, mais aussi par sa personnalité très particulière. L'auteur de cette monographie, J. Cabau, fait d'abord observer que Poe a obtenu très tôt en France une gloire sans doute exagérée, alors qu'il était méprisé dans son pays natal. Il veut tordre le cou aux légendes: non, Poe n'était pas un poète maudit et isolé: certes il a perdu ses parents, très jeune; mais il a trouvé un accueil dans la famille d'un riche Sudiste. Adulte, il a réalisé à travers son oeuvre une bizarre alchimie entre la rigueur logique, des théories assez fumeuses qui avaient cours à son époque (comme le spiritisme) et des fantasmes morbides et masochistes: les Histoires extraordinaires prennent leur source à ces trois inspirations bien différentes.
J. Caban montre aussi que ces thèmes morbides sont directement reliés à la vie affective de Poe: c'est ce qu'a voulu démontrer la psychanalyste Marie Bonaparte. La mère du jeune Edgar est morte très jeune et, par un destin qui a fixé son attention morbide, la mort a ensuite frappé toutes les femmes qu'il a aimées. Il épousa finalement une femme-enfant, Virginia, mais ce mariage fut probablement blanc. La relation initiale du futur écrivain avec sa mère biologique (que Freud aurait qualifiée d'oedipienne…) a définitivement perturbé ses relations avec l'autre sexe et a eu une énorme influence sur son oeuvre littéraire. Dans ses livres, la femme (idéalisée) porte en même temps l'amour et la mort. Comme l'écrit J. Cabau, pour E. Poe « le salaire de la femme, c'est la mort ». Son obsession de pureté, plus encore que son impuissance sexuelle, explique la forme de sadisme présente dans ses oeuvres. Si on se réfère au célèbre récit intitulé "Ligeia", par exemple, « la maladie est une grossesse symbolique, et la mort une naissance ». le présent résumé peut paraitre tiré par les cheveux; mais l'exposé complet, étudié de près, parait convaincant et éclaire bien l'oeuvre littéraire de Poe.
Les amateurs de l'écrivain auront tout intérêt à lire (et à méditer) cette monographie que je trouve remarquable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PhilOchePhilOche   07 mars 2014
Je ne craignais pas de regarder des choses horribles, mais j'étais épouvanté à l'idée de ne RIEN voir.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Jacques Cabau (1) Voir plusAjouter une vidéo

Tarzan
Dans le décor du musée de l'homme présentation par Jean-Claude LATTES de la mythologie présente dans "Tarzan" à l'occasion de la réédition des romans d¿Edgar Rice BURROUGHS. Dialogue entre Jean ROUCH et Jacques LANZMANN sur le mythe de Tarzan. Jean-Claude LATTES explique les raisons de cette réédition. Jacques CABAU, spécialiste de la littérature américaineanalyse les raisons d'un...
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Jacques Cabau (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
788 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre