AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marie Causse (Traducteur)
EAN : 9782266322775
368 pages
Pocket (21/04/2022)
3.72/5   86 notes
Résumé :
La maison aux miroirs, une grande villa de Positano, est le seul endroit où Milena, comédienne, se sent vraiment chez elle. C'est là qu'elle a grandi avec son grand-père Michele. Elle en connaît tous les recoins, à commencer par la majestueuse entrée ornée de glaces qui lui vaut son nom.
Mais un jour, pendant l'une de ses visites au vieil homme, des ouvriers retrouvent un squelette sur la propriété. La police ouvre aussitôt une enquête. Michele, malade, sembl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
3,72

sur 86 notes
5
11 avis
4
24 avis
3
3 avis
2
2 avis
1
0 avis

SamDLit
  06 avril 2021
Comme les dialogues d'un vieux film italien, ce roman nous transporte dans une autre époque, une autre Italie, d'abord au présent sous le soleil de la côte amalfitaine avec Milena et Michele, ensuite sous les spotlights de la Mostra de Venise du temps passé, celui des Monstres sacrés du cinéma avec Eva en passant par les dizaines de miroirs de la villa de Positano, oscillant constamment entre l'ombre et la lumière.
Enormément de secrets, de non-dits, de demi-vérités entourent Milena.
Qui est donc cette Eva partie du jour au lendemain abandonnant mari et fille et pourquoi ? Qui était réellement cette grand-mère ?
Petit à petit, certains cadavres vont surgir du placard éclairant d'une lumière nouvelle le présent de Milena.
Un événement inattendu va lui faire traverser les miroirs du passé jusqu'à remonter aux racines où tout a commencé. Un cadavre lui fait coucou du fond du puits de la villa, tout sec, rien que des os, difficile de déterminer si homme, femme, martien ? Une enquête est diligentée, aïe quel est cet intrus et que vient-il faire dans cet ancien puits. Serait-ce grand-mère ?
C'est en accompagnant son grand-père à la mémoire défaillante que Milena va finir par découvrir les nombreux secrets de sa famille, ce qui lui ouvrira les portes de son présent et surtout de son avenir.
Pour l'avenir et la romance, Milena aura le choix entre un carabiniere sombre et moustachu à l'air pas content et un Gabriel ange blond américain sourire pepsodent. Moi, à sa place, j'opterais pour le grand blond sans moustache avec une chaussure noire.
On est toujours attaché par ses racines, encore faut-il les connaître, soit pour pouvoir s'en détacher, soit pour s'y ancrer et y puiser sa sève.
Comme un joli conte à l'italienne plein de mystères avec une enquête sur un cadavre inconnu, l'auteur nous fait traverser les miroirs du temps, alternant les époques, la pleine lumière du sud et les plus sombres nuages d'un passé d'exilé.
Les plus de ce roman qui nous fait passer de la lumière à l'ombre, de l'ombre à la lumière par le jeu des miroirs de la villa de Positano sont le rappel de certains faits historiques, la révolution bolchevique et l'exil forcé d'un grand nombre de russes blancs, la chasse aux sorcières du maccarthysme aux Etats-Unis mais aussi la difficulté d'accompagner un proche dont la mémoire s'éteint progressivement tout en gardant une lumière, des couleurs joyeuses pour une dernière fête.
L'auteure rend aussi un bel hommage aux métiers d'excellence comme l'orfèvrerie: joaillerie artistique (via Michele), la haute couture des Soeurs Fontana, au théâtre (via Milena), au cinéma, dont Anna Magnani, Sophia Loren, ...(via Eva).
Cristina Caboni nous donne vraiment envie d'y aller à Positano, pour ses couleurs et son bleu inimitable, , pour sa douceur, pour sa cuisine, pour ses mamas italiennes, pour le soleil et la chaleur, pour tous ces petits riens qui font la Dolce Vita.
- D'autant plus qu'ici à Bruxelles, il neige et ça caille -
Les Presses de la Cité, 1er avril 2021
# Littérature italienne # Cinecittà
# Enquête # Mystère # Régime Bolchévique # Exil
# Maccarthysme # Chasse aux sorcières
# Recherche de ses racines
# Feel-good # Douceur et lumière du Sud # Espoir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3310
Caro17
  09 mai 2022
Je découvre l'auteure avec ce roman à la couverture colorée.
Une lecture très agréable qui donne des envies de voyages sur la côte amalfitaine, de cuisine italienne et de visiter cette superbe maison aux miroirs qui donne son titre au roman.
Milena rend visite à son grand-père Michele qui habite à Positano. Lors de travaux dans le jardin de la propriété, des ouvriers découvrent un squelette. Cet événement semble affecter terriblement Michele dont la santé est déclinante. Dans ses moments de confusion, surgit un nom : celui d'Eva, sa femme, disparue des années plus tôt et dont Milena ignore tout. En quête de réponses, Milena va tenter de percer le mystère qui entoure l'identité de la victime.
Une histoire de famille touchante (j'ai beaucoup aimé la relation entre Milena et son grand-père) avec un petit côté historique sur les années 50-60.
Commenter  J’apprécie          190
cherieblossom
  01 août 2021
Milena est une jeune comédienne de retour dans sa villa familiale à Positano. C'est sur la côte amalfitaine, en Italie, qu'elle retrouve son grand-père Michele qui n'a jamais quitté la maison aux miroirs et qui y coule des jours paisibles tandis que la maladie qui le ronge commence progressivement à s'installer. Un maison qui tient son nom de son entrée ornée de glaces et dont Milena connaît les moindres recoins depuis son enfance. Un jour, alors que des ouvriers sont en train de faire des travaux, un cadavre va être trouvé. Il ne reste que son squelette et la police va ouvrir une enquête pour retrouver son identité. Mais lorsque Michele se rend compte qu'un objet git aux côtés du squelette il le reconnaît immédiatement et panique, réalisant de qui il s'agit. Trop affaibli par la maladie pour affronter ses souvenirs, un nom va cependant revenir à la surface : Eva. La femme qu'il a toujours aimé, avec qui il a eu un enfant et qui a mystérieusement disparu des années plus tôt, le laissant seul. Milena va tout faire pour tenter de comprendre ce qui s'est passé des décennies plus tôt et quel est le lien avec ce squelette retrouvé sur la propriété. Mais à trop vouloir remuer le passer et déterrer des cadavres il se pourrait bien qu'elle tombe sur de lourds secrets ...

Ne vous fiez pas à sa couverture, ce roman se déroule certes sous le soleil de Positano mais il a pour thématique des sujets sombres et douloureux pour la famille que l'on suit. La trame de fond historique nous emmène dans les années 50-60 durant l'âge d'or du cinéma italien avec notamment la cité Cinecittà que l'on surnommait à l'époque la petite Hollywood. On parle également de la Guerre Froide, d'espionnage et de maccarthysme. Toutes ces thématiques ayant chacune un lien avec le secret que cache Eva depuis des décennies. Je me suis attachée à tous les personnages, principaux comme secondaires et ai pris beaucoup de plaisir à enquêter aux côtés de Milena. J'avais vraiment l'impression de faire partie de la famille 🙂 Attention cependant ce n'est pas un roman policier ! le rythme est relativement lent et l'enquête policière placée au second rang derrière l'enquête personnelle/familiale de Milena.

J'aurais aimé peut-être un chouïa plus de rythme bien que ce ne soit pas dérangeant comme ça et que le côté historique soit plus développé, mais cela reste une fresque familiale et non un roman historique donc je pardonne 😉
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Nanako-Mai
  13 mai 2022
Je n'arrive pas à déterminer dans quelle catégorie classer ce livre… Ce n'est pas un policier, bien qu'il y soit question d'un squelette déterré l'enquête ne prend pas tant de place dans l'intrigue et piétine beaucoup ; ce n'est pas un roman d'amour, bien que ce dernier bien ancrée dans le récit y soit foudroyant, saveur guimauve ; ce n'est pas un Feel-Good, pourtant on s'y sent bien à Positano, entre la mer et l'orangeraie, l'odeur d'iode et des citrons, j'y passerais bien d'agréables vacances... Alors, ce roman contemporain est peut-être un peu de tout cela à la fois et c'est sans doute pour ces raisons que j'ai eu du mal à accrocher.
En tous cas, il y est question d'un secret de famille d'une ampleur assez incroyable. A la suite de la découverte de ce fameux squelette sur la propriété de son grand-père, Milena sa petite fille décide de se pencher un peu plus sur son passé familial tumultueux, de remuer les non-dits et surtout de comprendre qui était Eva, sa grand-mère, partie du jour au lendemain, abandonnant mari et enfant. Et si avec tout ça elle peut innocenter Michele, ce serait pas mal.
Finalement, c'est aussi une quête introspective pour Milena, qui ne sait pas bien qui elle est réellement et espère combler ce "vide" en éclaircissant l'histoire de Michele et Eva. Bon. Personne ne la comprend dans sa démarche et tous lui conseillent de laisser le passé là où il est. Quel est ce besoin impétueux de déterrer tout cela, hin ? Elle ne peut donc pas se contenter de ce qu'elle a, non ? Et pourquoi s'évertue-t-elle à prendre autant soin de son pauvre grand-père malade ? Elle ne peut pas juste être égoïste et s'occuper d'elle ? Bref. J'ai eu quelques difficultés avec son entourage et leur vision des choses…
Beaucoup de sujets sont abordés mais c'est loin d'être une lecture profonde, et j'ai même trouvé certains passages trop légers, voire "gnangnan". Tout est survolé : l'enquête, la maladie, la vieillesse, le temps qui passe et ses regrets, la quête de Milena et ses recherches, son histoire familiale et les liens qui les unissent, l'Amour, le cinéma, l'espionnage et la Guerre Froide… Tous ces éléments m'ont donné l'impression d'avoir été secoués dans un shaker et… pof. Ils se sont retrouvés dans ce récit, tous entremêlés sans qu'aucun ne soit approfondi. L'histoire y a perdu de l'intérêt et son sens…
Encore une fois, c'est un rendez-vous manqué pour moi… J'ai beaucoup apprécié l'ambiance immersive, cette douce impression de me trouver sur la côte amalfitaine mais cette histoire ne m'a pas emballée. Trop légère, trop tirée par les cheveux et toutes ces explications succinctes n'ont pas su me convaincre hélas. Je n'ai pas ressenti grand-chose hormis une pointe de nostalgie et de mélancolie à la lecture des derniers chapitres, et encore…
Je ne doute pas que ce roman saura trouver le lectorat qui lui sied, c'est seulement que je n'en fais pas partie. Je suis peut-être devenue trop exigeante.
Lu pour le Grand Prix des Lecteurs 2022, organisé par les éditions Pocket.
Challenge Multi-Défis 2022
Challenge Les Globe-trotteurs Saison 4
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AnitaMillot
  02 mai 2022
Depuis l'enfance, Milena se réfugie dans le « giron » de son grand-père (Michele Loffredo) qui vit dans une vaste maison, remplie de miroirs (ses propres créations) à Positano. Son père (Lorenzo) et sa belle-mère (Theresa) – eux – n'ont plus aucun contact avec Michele, sans même que Milena en connaisse la raison. Devenue grande, elle fuit régulièrement Rome pour le rejoindre (Michele est à présent atteint de la maladie d'Alzheimer …) Jusqu'au jour où des ouvriers vont découvrir un squelette, près d'un muret du jardin !
C'est Federico Marra, le chef des carabiniers qui est chargé de l'enquête. Et la découverte de ce mort semble fortement perturber le vieux Michele … Qui était donc cette grand-mère maternelle américaine qu'elle n'a pas connue et que Michele avait rencontrée à la Mostra de Venise, en 1956 ? cette Eva Anderson, qui avait rêvé d'une carrière d'artiste avant de disparaitre en abandonnant son mari et sa fille Marina ? Pourrait-il éventuellement s'agir de ses propres restes ?…
Cristina Caboni va nous transporter à travers le temps et les origines de cette singulière histoire, jusqu'à un dénouement inattendu. Un joli roman (qui se lit d'une traite, tant le lecteur est curieux d'en savoir plus …) sur l'amour, les secrets de famille et la brutalité de certaines destinées. L'Italie, c'est la beauté, le cinéma, le soleil et la vendetta … Une écriture simple et efficace, doublée d'une intrigue qui tient la route. Un gros plaisir de lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
celine17celine17   27 mai 2021
Elle aimait les miroirs : elle aimait y regarder son reflet et remarquer de petits détails, des nuances, des changements dans son expression et dans ses mouvements. Être protagoniste et spectatrice. Être et apparaître.

Il y avait douze miroirs fixés aux murs de l’immense entrée de la villa, un hall circulaire d’argent et de mercure. Quand Milena le traversait, son âme semblait s’y refléter. Elle avait toujours ressenti ce mélange de fascination et d’émerveillement. C’était comme s’engager sur un chemin étrange qui la montrait sous différents aspects et qui, parfois, lui renvoyait une image distordue, discordante, une image qui la laissait sans voix et la poussait à s’interroger, à chercher à comprendre ce qui se cachait au fond de son âme et que seul le miroir savait révéler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   23 avril 2021
chaque être humain vit un nombre limité de jours et d’années ; le reste fait partie du passé et du futur. La seule chose qui nous appartienne c’est le présent, bien que les gens l’oublient souvent et le négligent, comme si ne compte vraiment que ce qui est déjà arrivé ou qui arrivera un jour.
Commenter  J’apprécie          40
ILLEILLE   08 juillet 2021
_Il est souvent plus facile d'ignorer un sujet que de l'aborder, on fait comme s'il ne s'était rien passé, Il y a plusieurs façons d(affronter la souffrance: en expiant ou en oubliant. Moi j'ai fait les deux.
Commenter  J’apprécie          50
Nanako-MaiNanako-Mai   12 mai 2022
- Sais-tu ce que tu serais capable de faire dans certaines conditions ? Parce-que, moi, je l'ignore. Je crois que l'on ne peut que l'imaginer, mais, ensuite, la vie nous met à l'épreuve et nos réactions peuvent nous surprendre.

p. 218
Commenter  J’apprécie          30
mijue05mijue05   05 avril 2022
chaque être humain vit un nombre limité de jours et d'années ; le reste fait partie du passé et du futur. La seule chose qui nous appartienne c'est le présent, bien que les gens l'oublient souvent et le négligent, comme si ne compte vraiment que ce qui est déjà arrivé ou ce qui arrivera un jour.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Cristina Caboni (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cristina Caboni
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Chef de Gautier Battistella aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/1106619-romans-chef.html • Une année en Provence de Peter Mayle aux éditions Nil https://www.lagriffenoire.com/1111382-litterature-anglophone-une-annee-en-provence.html • Provence toujours Peter Mayle aux éditions Nil https://www.lagriffenoire.com/1111384-litterature-anglophone-provence-toujours.html • le bonheur en Provence de Peter Mayle aux éditions Nil https://www.lagriffenoire.com/1111383-litterature-anglophone-le-bonheur-en-provence.html • Un été à l'Islette de Geraldine Jeffroy et Catherine Guillebaud aux éditions Arléa https://www.lagriffenoire.com/1110106-romans-un-ete-a-l-islette.html • Les Petits Personnages de Marie Sizun aux éditions Arléa https://www.lagriffenoire.com/1108966-article_recherche-les-petits-personnages.html • La robe de Jérôme de Verdière aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/1112144-romans-la-robe.html • Mémoires de Errol Flynn, Eric Neuhoff aux éditions Tempus https://www.lagriffenoire.com/1112252-cine-memoires.html • La Maison aux miroirs de Cristina Caboni et Marie Causse auxons Pocket https://www.lagriffenoire.com/1106059-romans-la-maison-aux-miroirs.html • J'avais 10 ans à Bergen-Belsen de Léon Placek et Philippe Legrand aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/1112141-romans-j-avais-dix-ans-a-bergen-belsen.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsgrasset #éditionsnil #editionsarléa #editionscherchemidi #editionstempus #editionspocket
+ Lire la suite
autres livres classés : italieVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
693 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre

.. ..