AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marie Causse (Traducteur)
EAN : 9782258194717
336 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (01/04/2021)
3.83/5   18 notes
Résumé :
La maison aux miroirs, une grande villa de Positano, est le seul endroit où Milena, comédienne, se sent vraiment chez elle. C'est là qu'elle a grandi avec son grand-père Michele. Elle en connaît tous les recoins, à commencer par la majestueuse entrée ornée de glaces qui lui vaut son nom.
Mais un jour, pendant l'une de ses visites au vieil homme, des ouvriers retrouvent un squelette sur la propriété. La police ouvre aussitôt une enquête. Michele, malade, sembl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 18 notes
5
5 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

SamDLit
  06 avril 2021
Comme les dialogues d'un vieux film italien, ce roman nous transporte dans une autre époque, une autre Italie, d'abord au présent sous le soleil de la côte amalfitaine avec Milena et Michele, ensuite sous les spotlights de la Mostra de Venise du temps passé, celui des Monstres sacrés du cinéma avec Eva en passant par les dizaines de miroirs de la villa de Positano, oscillant constamment entre l'ombre et la lumière.
Enormément de secrets, de non-dits, de demi-vérités entourent Milena.
Qui est donc cette Eva partie du jour au lendemain abandonnant mari et fille et pourquoi ? Qui était réellement cette grand-mère ?
Petit à petit, certains cadavres vont surgir du placard éclairant d'une lumière nouvelle le présent de Milena.
Un événement inattendu va lui faire traverser les miroirs du passé jusqu'à remonter aux racines où tout a commencé. Un cadavre lui fait coucou du fond du puits de la villa, tout sec, rien que des os, difficile de déterminer si homme, femme, martien ? Une enquête est diligentée, aïe quel est cet intrus et que vient-il faire dans cet ancien puits. Serait-ce grand-mère ?
C'est en accompagnant son grand-père à la mémoire défaillante que Milena va finir par découvrir les nombreux secrets de sa famille, ce qui lui ouvrira les portes de son présent et surtout de son avenir.
Pour l'avenir et la romance, Milena aura le choix entre un carabiniere sombre et moustachu à l'air pas content et un Gabriel ange blond américain sourire pepsodent. Moi, à sa place, j'opterais pour le grand blond sans moustache avec une chaussure noire.
On est toujours attaché par ses racines, encore faut-il les connaître, soit pour pouvoir s'en détacher, soit pour s'y ancrer et y puiser sa sève.
Comme un joli conte à l'italienne plein de mystères avec une enquête sur un cadavre inconnu, l'auteur nous fait traverser les miroirs du temps, alternant les époques, la pleine lumière du sud et les plus sombres nuages d'un passé d'exilé.
Les plus de ce roman qui nous fait passer de la lumière à l'ombre, de l'ombre à la lumière par le jeu des miroirs de la villa de Positano sont le rappel de certains faits historiques, la révolution bolchevique et l'exil forcé d'un grand nombre de russes blancs, la chasse aux sorcières du maccarthysme aux Etats-Unis mais aussi la difficulté d'accompagner un proche dont la mémoire s'éteint progressivement tout en gardant une lumière, des couleurs joyeuses pour une dernière fête.
L'auteure rend aussi un bel hommage aux métiers d'excellence comme l'orfèvrerie: joaillerie artistique (via Michele), la haute couture des Soeurs Fontana, au théâtre (via Milena), au cinéma, dont Anna Magnani, Sophia Loren, ...(via Eva).
Cristina Caboni nous donne vraiment envie d'y aller à Positano, pour ses couleurs et son bleu inimitable, , pour sa douceur, pour sa cuisine, pour ses mamas italiennes, pour le soleil et la chaleur, pour tous ces petits riens qui font la Dolce Vita.
- D'autant plus qu'ici à Bruxelles, il neige et ça caille -
Les Presses de la Cité, 1er avril 2021
# Littérature italienne # Cinecittà
# Enquête # Mystère # Régime Bolchévique # Exil
# Maccarthysme # Chasse aux sorcières
# Recherche de ses racines
# Feel-good # Douceur et lumière du Sud # Espoir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3210
Quand_la_mouette_bouquine
  18 juin 2021
*lecture terminée*
La maison aux miroirs de @cristinacaboni publié chez @pressesdelacite .
L'histoire se déroule dans une grande villa de Positano, dans la maison aux miroirs. Milena, comédienne, vient souvent rendre visite à son grand père Michele. Un jour, alors que des ouvriers refont le mur de l'enceinte, un squelette est retrouvé. Une enquête est ouverte mais Michele qui commence à perdre ses souvenirs n'est pas d'une grande aide. Il a qu'un mot à la bouche, Eva, sa femme disparue depuis des années.
J'ai beaucoup aimé cette histoire qui se déroule lors de l'âge d'or des films en Italie mais également sous fond de guerre froide. Les décors sont magnifiques et les femmes sont mises en avant. le début de l'histoire est plutôt lent mais on se laisse bercer par le soleil et le parfum des citronniers. J'ai beaucoup aimé le personnage de Milena, une jeune femme forte, indépendante comme à l'image de sa grand mère Eva.
On en apprend un peu plus sur la période des années 1950/1960 que ce soit sur le thème de la guerre froide ou l'Italie Hollywood.
On a envie de savoir le pourquoi du comment donc l'histoire se lit très vite!
Si vous aimez les sagas familiales sous fond d'histoire avec un chouïa d'enquête n'hésitez pas a vous procurer ce livre à la couverture magnifique.
C'est le deuxième livre de cette auteure que je lis et j'aime beaucoup. Elle a une écriture fluide et douce qui retranscrit bien les émotions.
Quels livres avez vous lu d'elle?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
les_lectures_de_sofy
  15 avril 2021
Milena se sent bien à Positano, en Italie, dans la maison aux miroirs où vit son grand-père. le soleil, la mer, le ciel bleu, les citronniers, un véritable paradis.
Pourtant, un jour, au cours de travaux, un squelette est découvert sur la propriété. Cela pourrait paraître banal mais le grand-père semble troublé par cette apparition.
Milena va mener son enquête et découvrir l'existence d'une grand-mère, Eva, disparue des années plus tôt.
En parallèle, donnant du palpitant à l'histoire, l'histoire passée de la jeune Eva nous est racontée. Nous devenons spectateur de la rencontre d'Eva et de Michele, une magnifique histoire d'amour.
Du coup, deux choses nous intéressent : qu'est-il arrivé à l'histoire d'amour des deux individus ? qui est enterré dans le jardin de Michele ?
La jeune Milena a besoin de connaitre son passé pour se construire, pour faire ses choix.
J'ai beaucoup aimé cette histoire lumineuse, et triste à la fois.
Merci Netgalley et les éditions Presses de la Cité pour cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Martine26
  06 mai 2021
Je poursuis mon voyage italien par un saut dans la botte, sur la côte amalfitaine et plus exactement à Positano et ses paysages pittoresques où Cristina Caboni a situé sa nouvelle histoire parue aux Presses de la Cité dans l'excellente traduction de Marie Causse. Ce n'est pas le premier roman de cette auteure italienne, apicultrice en Sardaigne, que je lis et je peux vous assurer que ce ne sera sûrement pas le dernier, que ce soit en VO ou en VF.
C'est à Positano que se trouve la Maison aux miroirs. Là où Milena a grandi au côté de son grand-père Michele et où elle revient dès que son métier de comédienne le lui permet pour passer un peu de temps avec le vieil homme. Là aussi qu'un squelette est retrouvé à l'occasion de travaux d'entretien et de réfection de la grande demeure familiale.
Alors qu'une enquête est ouverte, Michele est appelé à replonger dans son passé et des souvenirs bien enfouis. Encore plus lorsqu'il évoque le prénom de sa femme, Eva, qui n'a plus donné signe de vie du jour au lendemain. Ce squelette est-il celui d'Eva? C'est ce que l'enquête va devoir déterminer, ainsi que les causes et circonstances du décès et pourquoi son corps a-t-il été caché? Autant de questions auxquelles Milena cherche aussi des réponses n'ayant jamais vraiment connu ni su qui était cette femme, sa grand-mère de naissance américaine dont personne ne prononçait le prénom sauf pour rappeler qu'elle avait abandonné sa famille.
Mais trop de similitudes avec son propre parcours et le besoin de comprendre contraignent la jeune comédienne à s'impliquer plus qu'elle ne le voudrait dans cette plongée dans un passé que Michele a toujours tenu secret au point de l'oublier dans la maladie et ses absences.
C'est encore de beaux portraits de femmes que nous présente Cristina Caboni ici. Celui de Milena bien sûr, partagée entre l'affection pour son grand-père et son besoin de découvrir la personnalité de sa grand-mère dont elle a hérité certains traits de caractère et la même envie de jouer la comédie. Et celui d'Eva, coupée net dans son élan. Une femme qui n'a pas su se préserver, ni faire la part des choses entre sa carrière et sa famille. Une femme qui parait insensible de prime abord et que l'on apprend à connaître. Tout comme le fait Milena à ses risques et périls, entre réalité et cinéma.
La maison aux miroirs, c'est une histoire passionnante, bouleversante, portée par une écriture des plus prenante, attentionnée et soignée et qui nous enchante par ses paysages colorés, la proximité de la mer et son atmosphère trouble et unique.
La maison aux miroirs ou quand le rideau s'ouvre enfin...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
RosaCup
  24 mai 2021
« C'est un roman qui fait du bien à l'âme » !
C'est le premier livre que je finis de lire sur mon Kindle. Accrocheur ! et sa deuxième moitié est la plus belle puisque la première a pris le temps de bien installer le lecteur.
Quand je rencontre la phrase magique « traduit de … » au début d'un livre, je peux être contente déjà d'avoir de la matière très intéressante sous la main. Les livres qui arrivent à la traduction ont souvent beaucoup de beauté à offrir.
Et cette fois, la traduction ne vient pas de n'importe quel où ; elle vient de l'italien .. Ce pays de la belle vie ! comme je l'aime et que j'aime que ma vie soit. Et puis ces romans qui s'attardent sur les moments de la vie et les prolongent en pensées m'attirent.
Au début, le ton était sobre, quelque part triste : fidèle à la vie d'une âme sensible coincée sur une terre vouée aux épreuves. L'entrée était un peu lente à mon goût, ça m'a pris de l'effort pour arriver à la deuxième rive splendide.
J'ai lu le livre en entier en quelques jours lors d'un séjour à la maison familiale où j'ai grandi. La paix intérieure décrite à la maison aux miroirs je la vivais et sentais aussi. C'est un livre idéal à lire en vacances ou ailleurs pour s'évader ..
Le style est relativement simple, surtout au départ ; serait-ce un effet collatéral de la traduction ? Certains passages au début contiennent trop de détails et ça me déconcentrais ..

Plein de détails enchantant, de délicatesse aussi .. Et puis tellement de goût (allant de l'attardement sur les nuances de couleurs vivantes, au décor, aux scènes, aux esprits instruits)! et de sagesse fine où l'on apprend beaucoup sur la vie du point de vue d'un adulte jeune comme d'une personne d'un certain âge. Et c'est beau !
J'ai découvert la côte amalfitaine à travers ce livre. Et ça déjà c'est une vraie découverte ! Lire ce livre m'a rappelé encore une fois que les bons livres sont avant tout des miroirs et que c'est justement pour cela qu'ils sont vitaux à l'âme ..

Un grand merci à NetGalley et à la maison d'édition pour cette lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
JangelisJangelis   23 avril 2021
chaque être humain vit un nombre limité de jours et d’années ; le reste fait partie du passé et du futur. La seule chose qui nous appartienne c’est le présent, bien que les gens l’oublient souvent et le négligent, comme si ne compte vraiment que ce qui est déjà arrivé ou qui arrivera un jour.
Commenter  J’apprécie          40
celine17celine17   27 mai 2021
Elle aimait les miroirs : elle aimait y regarder son reflet et remarquer de petits détails, des nuances, des changements dans son expression et dans ses mouvements. Être protagoniste et spectatrice. Être et apparaître.

Il y avait douze miroirs fixés aux murs de l’immense entrée de la villa, un hall circulaire d’argent et de mercure. Quand Milena le traversait, son âme semblait s’y refléter. Elle avait toujours ressenti ce mélange de fascination et d’émerveillement. C’était comme s’engager sur un chemin étrange qui la montrait sous différents aspects et qui, parfois, lui renvoyait une image distordue, discordante, une image qui la laissait sans voix et la poussait à s’interroger, à chercher à comprendre ce qui se cachait au fond de son âme et que seul le miroir savait révéler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RosaCupRosaCup   24 mai 2021
Il faut nager, ma petite. Tôt ou tard, on se lasse de faire la planche
Commenter  J’apprécie          20
RosaCupRosaCup   24 mai 2021
C'était son enseignement le plus précieux : tout le monde était capable de forger un anneau ou une broche, mais très peu de gens savent leur insufler une âme.
Commenter  J’apprécie          00
RosaCupRosaCup   24 mai 2021
Nous sommes aussi autre chose, la somme de nos désirs, pas seulement de nos actions.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Cristina Caboni (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cristina Caboni
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Divine Jacqueline de Dominique Bona aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/1077991-romans-divine-jacqueline.html • Dictionnaire amoureux du festival de Cannes de Gilles Jacob aux éditions Plon https://www.lagriffenoire.com/1080815-article_recherche-dictionnaire-amoureux-du-festival-de-cannes.html • L'échelle des Jacob de Gilles Jacob aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1066068&id_rubrique=12 • le voyage de monsieur Raminet de Daniel Rocher aux éditions du Net https://www.lagriffenoire.com/1072154-poche-le-voyage-de-monsieur-raminet.html • Les Cygnes de la Cinquième Avenue de Mélanie Benjamin aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/103936-divers-litterature-les-cygnes-de-la-cinquieme-avenue.html • La reine se confine ! - Au service secret de Marie-Antoinette de Frederic Lenormand aux éditions De La Martinière https://www.lagriffenoire.com/1077413-polar-historique-la-reine-se-confine----au-service-secret-de-marie-antoinette.html • La Maison aux miroirs de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/1077795-romans-la-maison-aux-miroirs.html • Grand café Martinique de Raphaël Confiant aux éditions Mercure de France https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1029530&id_rubrique=12 • Les Déracinés de Catherine Bardon aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=143497&id_rubrique=12 • Et la vie reprit son cours de Catherine Bardon aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1076145-romans-et-la-vie-reprit-son-cours.html • Un invincible été de Catherine Bardon aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/1078183-romans-un-invincible-ete.html • L'Américaine de Catherine Bardon aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1042263&id_rubrique=12 • • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsgallimard #editionsplon #editionsgrasset #editionsdunet #editionslivredepoche #editionsdelamartiniere #editionspressesdelacite #editionsmercuredefrance #editionspocket #editionslesescales #editionsfolio
+ Lire la suite
autres livres classés : cinemaVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6034 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre

.. ..