AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marie Causse (Traducteur)
EAN : 9782266312028
432 pages
Éditeur : Pocket (01/04/2021)
3.82/5   74 notes
Résumé :
Deux femmes, deux époques, un même amour des livres...

Sofia Bauer, relieuse à ses heures perdues, vit à Rome. Son couple bat de l'aile et elle sent son existence lui glisser entre les doigts. Passionnée de livres anciens, elle entre un jour dans une librairie et s'y voit offrir un vieil ouvrage contre la promesse de le remettre en état.
Alors qu'elle s'attelle à sa restauration, Sofia tombe sur une lettre manuscrite, dissimulée entre les pages... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,82

sur 74 notes
5
9 avis
4
14 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

sylvaine
  23 juin 2020
Une vie entre les pages Cristina Caboni Presses de la Cité
Rome. Sofia Bauer s'interroge. Où donc est passé l' homme beau et séduisant dont elle est tombée follement amoureuse? Alors qu'un flot d'idées noires se déverse dans sa tête, elle pousse la porte d'une vieille librairie dans le quartier de son enfance. Animée par une folle envie de se remettre à la reliure à sa plus grande surprise elle se voit confier un livre par le vieux libraire derrière le comptoir. Un petit livre en maroquin rouge vieux d'au moins 200 ans mais surtout l'un des ouvrages de l'auteur romantique allemand à qui elle a consacré son mémoire universitaire.
Les dés sont jetés , la belle Clarice von Harmel va entrer dans sa vie et en changer le cours.....
Une histoire assez classique me direz-vous oui mais là le secret est dissimulé aux yeux de tous et confié à celui ou à celle qui se penchera sur ce livre. La quête commence , l'enquête la mènera à Munich, Vienne et encore un peu plus loin. La quête amènera Sofia a se dévoiler à elle et aux autres. Car sans amour pas de vie !
Une bien jolie histoire qui ne peut que plaire aux amoureux des livres, une bien jolie couverture , un texte agréable à lire à la fois instructif et séduisant. Et puis le grand plus à mes yeux: à chaque chapitre une citation !
Un grand merci aux éditions des Presses de la Cité pour ce beau voyage au pays du livre
#Unevieentrelespages #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
prune42
  12 février 2021
Sofia Baeur, une jeune femme qui vit à Rome, se rend compte qu'elle n'est pas heureuse en couple car elle a abandonné tout ce qu'elle aimait pour son mari. Au cours d'une promenade, elle rencontre un vieux libraire qui lui remet un livre ancien qu'elle va restaurer. Elle y trouve dissimulée une lettre datant de près de deux siècles écrite par une main féminine. Sofia veut essayer de découvrir qui était l'auteur de cette lettre et va faire la connaissance d'un graphologue er chasseur de livres anciens, Tomaso. Ils partent à la recherche de Clarice Marianne von Harmel qui a vécu à Vienne au début du XIXème siècle et des livres de Christian Fohr, un écrivain romantique allemand. Clarice, par sa volonté de ne plus être soumise à la vie qu'on lui impose, incite Sofia à se découvrir elle-même et à s'affranchir d'un modèle rigide.
Ce roman qui figurait dans mes pense-bête depuis longtemps, a été une demie déception pour moi malheureusement. Si j'ai vraiment apprécié la partie de l'histoire qui se passe au XIXème siècle autour de Clarice car je l'ai trouvée vraiment dépaysante, originale et pleine de suspense, la partie qui se passe de nos jours à Rome m'a moins convaincue, je l'ai trouvée un peu attendue et vraiment sentimentale. Les deux personnages ne m'ont pas vraiment séduite, surtout Tomaso que j'ai eu du mal à cerner.
J'attendais beaucoup de ce roman car le résumé m'avait paru vraiment prometteur et au final, je suis un peu déçue.
Certains aspects du livre m'ont paru parfois complexes aussi, embrouillés et certains passages un peu longs et sans grand intérêt pour l'intrigue principale, comme si l'auteur avait voulu "meubler".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
CallieTourneLesPages
  13 mars 2021
C'est une très belle histoire, assez bien menée. Au départ j'ai trouvé beaucoup de ressemblances avec un roman français publié la même année. (ça commençait mal. Je n'ai lu que les trois premiers chapitres de ce roman français)
Une femme du XXIe siècle, Sofia, malheureuse dans sa vie personnelle, en quête dans sa vie professionnelle puis « Un jour, il [lui] arrive quelque chose et soudain tout prend un sens nouveau  ». (l'histoire a commencé à éveiller ma curiosité)
Ce quelque chose s'est passé deux cents ans auparavant. C'est la quête de liberté, d'épanouissement et d'amour de Clarice, une jeune femme de noble naissance qui abandonne tout, traverse toute l'Europe pour une chose.
Deux récits en parallèle, Sofia sur les traces du secret de Clarice et Clarice dans sa quête de libertés. Si le premier souffre parfois que quelques longueurs, l'histoire au début du XIXe siècle est riche de rebondissements et de sens. Une quête de l'identité de la femme, de liberté et de droits. Tous ces thèmes se rattachent à celui de la culture, de l'écriture libératrice.
Beaucoup de poésie, de philosophie dans le texte. Cristina Caboni a une plume élégante et riche de sonorités et de rythmes.
Le dénouement et le lien entre passé et présent sont inattendus. Ils me permettent de garder une bonne appréciation de ce roman et de le recommander vivement.
Je remercie #Netgalley et les éditions Presse de la Cité de nous permettre de découvrir cette auteure/autrice italienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Laehb80
  19 mars 2021
Le couple de Sofia bat de l'aile et elle s'enfonce petit à petit dans la dépression. Plus rien n'a vraiment de goût ni d'intérêt, sauf peut-être son amour des livres.
Quand elle découvre, cachée dans la couverture abîmée d'un vieil ouvrage, une lettre mystérieuse et intrigante elle décide d'en savoir plus et de découvrir qui est cette Clarice, jeune aristocrate, relieuse passionnée, au destin tragique.
Sur une double temporalité, Vienne au début du XIXème siècle et Rome de nos jours, nous suivons ces deux femmes de caractère, bien décidées à reprendre le contrôle de leur vie et accepter le grand amour que le hasard a mis sur leur chemin.
J'ai particulièrement aimé les parties narrant la vie tumultueuse et pourtant triste de Clarice et regrette qu'elles n'aient pas été plus développées. Ce personnage aurait mérité un roman complet.
Très belles histoires en parallèle, des personnages puissants et attachants, et deux romances émouvantes sans aucune niaiserie.
Commenter  J’apprécie          180
Waterlyly
  12 mars 2020
Rome. Alors que le mariage de Sofia bat de l'aile, sa vie va prendre un tournant. Lors d'une balade en librairie, elle tombe sous le charme d'un ouvrage qu'elle ramène chez elle avec la promesse de le restaurer. En parcourant les pages, elle va découvrir des missives d'une certaine Clarice, la relieuse du livre qu'elle tient entre ses mains. Dès lors, Sofia n'aura de cesse à en découvrir davantage à propos de cette Clarice, qui a vécu à Vienne, et avec qui elle partage l'amour inconditionnel des livres. Pour cela, elle se fera aider par Tomaso, un graphologue.
Quel beau roman. Pour une fois et ce n'est pas coutume, c'est surtout la couverture magnifique qui m'a attirée d'emblée. Mais lorsque j'ai compris que ce roman tournerait autour des livres, je n'ai pas su résister et j'ai eu raison.
L'auteure a su créer un roman féminin et voué à l'amour de l'écriture. D'aucuns diront que ce n'est pas une intrigue de base bien originale, et pourtant, Cristina réussit à tisser un fil ténu de douceur et enfile les mots comme des perles sorties de leur écrin. Je ressors réellement conquise par la manière de raconter de l'auteure, par ce petit plus indéniable, qui fait que malgré un postulat assez commun, ce moment de lecture en devient finalement très spécial.
J'ai beaucoup aimé l'enquête que va décider de mener Sofia, sa volonté à percer les secrets de la vie de Clarice. L'auteure offre un véritable jeu de pistes à son lecteur et je me suis surpise à chercher la solution aux énigmes de mon côté aussi. C'est rondement mené.
Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est ce parallélisme indéniable entre nos deux protagonistes à deux siècles près. Les deux partagent un amour inconditionnel pour les livres. Elles sont bien dépeintes et charismatiques. Je me suis totalement attachée à Sofia.
La plume de l'auteure est d'une grande beauté. Simple, poétique par moments et toujours en rapport avec les livres, le style de Cristina Caboni est entraînant. J'ai été conquise par l'idée de retrouver des références à des grands classiques, présents lors des incipit de chaque chapitre. Les renvois à la littérature sont constants et cela a été un procédé des plus plaisants.
Un roman qui tournera autou de l'amour des lives, servi par deux protagonistes sensibles, passionnées et incroyablement inspirantes. C'est une lecture somptueuse qui m'a captivée. Je conseille ce livre sans hésiter.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
prune42prune42   12 février 2021
Les livres sont comme ça, chacun y voit une petite part de lui. Ils peuvent être des réponses à des questions qui nous tourmentent, et même à celles que l'on ne s'est pas encore posées. Les livres ont un immense pouvoir.
Commenter  J’apprécie          140
CallieTourneLesPagesCallieTourneLesPages   13 mars 2021
 Et tu sauras
Que ta route se construit chaque jour
Car demain
N’est pas une terre assez ferme pour y construire quoi que ce soit
Et le futur parfois
S’effondre en plein vol.
Un jour, tu sauras
Qu’on se brûle à trop s’approcher du soleil
Et tu cultiveras ton propre jardin
Tu embelliras ton âme
Au lieu d’attendre
Que quelqu’un t’apporte des fleurs
Commenter  J’apprécie          60
bbstefbbstef   28 avril 2021
En vérité, je me demande s'il existe effectivement une justice dans une morale commune qui impose la décence comme un voile jeté sur la vérité, qui jamais ne doit apparaître. Et ainsi, au mensonge doré de la respectabilité, on sacrifie les vrais sentiments, car ces derniers sont trop difficiles à accepter. Tout cela n'est, au fond, que la célébration de l'hypocrisie. Ce n'est rien d'autre que la négation de l'âme.
C'est dans le partage de la pensée que l'âme s'enrichit, croît et prospère.
L'amour est la seule vérité que nous connaissons. Il est le miroir dans lequel nous nous refletons, celui qui nous montre sans indulgence aucune ce que nous sommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MaplumedepaonMaplumedepaon   10 mars 2020
Comprenez-moi bien, vous ne trouverez pas les solutions que vous cherchez dans ce livre si elles ne sont pas déjà en vous. Les livres ont beau être formidables, et parfois capables de vous apportez des solutions, ma chère amie, ils ne sont jamais que des étincelles. Et pour que le feu prenne, il faut du bois, si vous voyez ce que je veux dire.
Commenter  J’apprécie          30
prune42prune42   09 février 2021
Les livres possèdent quelque chose de spécial. Du fait de leur nature même, ils contiennent potentiellement des réponses à toutes sortes de questions. C'est pourquoi la fascination que les livres disparus exercent sr nous est double : parce que chacun projette en eux ses propres espoirs.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Cristina Caboni (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cristina Caboni
[EMISSION] LA CHRONIQUE DE GERARD COLLARD - PRIX GRIFFE NOIRE
Les équipes de la librairie La Griffe Noire ont décerné les Prix Griffe Noire pour l'année 2021… le libraire Gérard Collard vous présente les livres récompensés. • • le jour où ma mère m'a tout raconté de Philippa Motte aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1083448-romans-le-jour-ou-ma-mere-m-a-tout-raconte.html • L'homme qui peignait les âmes de Metin Arditi aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/1084351-romans-l-homme-qui-peignait-les-ames.html • Pachinko de Min Jin Lee et Laura Bourgeois aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/1068382-feel-good-pachinko.html • Petite de Edward Carey et Jean-Luc Piningre aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/1077404-litterature-anglophone-petite.html • le Bureau des affaires occultes de Eric Fouassier aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1080384-polar-historique-le-bureau-des-affaires-occultes.html • Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette : Nom d'une pipe ! de Nadine Monfils aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/1080465-romans-les-folles-enquetes-de-magritte-et-georgette-t1-----nom-d-une-pipe.html • le Gibier: Une meute ne lâche jamais sa proie de Nicolas Lebel aux éditions le Masque https://www.lagriffenoire.com/1075180-romans-le-gibier---une-meute-ne-lache-jamais-sa-proie.html • La Chasse de Gabriel Bergmoser et Charles Recoursé aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1076227-romans-la-chasse.html • Marie Curie et ses filles de Claudine Monteil aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/1081460-romans-marie-curie-et-ses-filles.html • La Maison aux miroirs de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/1077795-feel-good-la-maison-aux-miroirs.html • Un amour retrouvé de Véronique de Bure aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/1081255-romans-un-amour-retrouve.html • Super hôte de Kate Russo et Severine Weiss aux éditions Quai Voltaire https://www.lagriffenoire.com/1083301-romans-super-hote.html • L'écume des pâtes : À la recherche la vraie cuisine italienne de Tommaso Melilli aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1080566-romans-l-ecume-des-pates---a-la-recherche-la-vraie-cuisine-italienne.html • Mon Frère, ce zéro de
+ Lire la suite
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
665 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre

.. ..