AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Luc Rigoureau (Traducteur)
ISBN : 2012020070
Éditeur : Hachette (04/05/2011)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 221 notes)
Résumé :
Dialoguiste pour la série TV « Insatiable », Meena Harper possède un don : elle prédit la mort des gens. Ce qui lui permet de sauver la vie de certains d’entre eux. Son rêve de devenir rédactrice en chef de la série se voit réduit à néant quand la place est donnée à sa rivale Shoshona. Manquant de se faire dévorer par des chauves-souris, Meena est sauvée par Lucien Antonescu, le prince des ténèbres, venu à New York mettre fin à une série de meurtres impliquant certa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
Blackbird
  26 février 2014
Meena, dialoguiste pour un soap, vit avec son chien Jack Bauer et son frère Jon qui est au chômage. Sa meilleure ami Leisha qui est coiffeuse et enceinte, vit avec Adam lui aussi au chômage. Si Adam et Jon sont au chômage c'est parce que Meena, pour leur protection, les a poussé à démissionner. En effet, elle a le don de voir comment vont mourir les gens de son entourage, qu'ils soient de parfaits inconnus ou très proches d'elle. En sortant son chien, une nuit, Meena fait la connaissance de Lucien. Une rencontre on ne peut plus . . . mouvementée, puisqu'il la défend contre une attaque de chauves-souris. le lendemain Meena est invitée chez sa voisine, Mary Lou qui organise un dîner à l'occasion de la venu du cousin de son mari, ce cousin vient tout droit de Roumanie et est prince. Ce prince n'est autre que Lucien et Lucien n'est autre que le Prince des Ténèbres. Il tombe sous le charme de Meena qui de son côté est subjuguée par la beauté du Prince ainsi que sa gentillesse et sa bienveillance. Lucien n'aura plus qu'un but : protéger Meena à l'aube de la guerre des clans entre vampires. Mais c'était sans compter sur l'arrivée d'Alaric, membre de la Garde Palatine, et qui va révéler à Meena qui est réellement Lucien. Que va faire Meena ? Révéler à la Garde Palatine où se trouve Lucien afin de mettre fin au règne du Prince des Ténèbres ou rester fidèle à Lucien malgré la menace qui plane sur les siens ?
Bon au début ça part un peu dans tous les sens, les phrases sont parfois très longues et Meg Cabot introduit beaucoup de personnages à la fois. Mais passé quarante à cinquante pages, l'histoire est très prenante. Grâce aux multiples rebondissements Meg Cabot sait nous tenir en haleine. Il y a beaucoup d'action et de retournements de situation. Malgré que Lucien soit le Prince des Ténèbres, j'ai ressenti beaucoup de sympathie pour l'homme qu'il a été, il peut parfois être intimidant mais aussi émouvant, surtout quand il parle de son enfance qui n'a pu être que difficile avec Dracula comme père. Meena est drôle et pétillante, elle a de la répartie en toute situation, même les plus ubuesques.
Bref j'ai beaucoup aimé ce roman, c'est la première fois que je lis Meg Cabot, je trouve son style assez soutenu et agréable. Elle nous indique à la fin du bouquin qu'elle a fait des recherches et que toutes les références historiques sont réelles et avérées. Notamment celles qui concerne le père de Lucien, Vlad l'Empaleur.
Juste un petit conseil, si le livre vous plait dès le début, veillez à avoir le tome 2 sous la main parce que la fin est comment dire . . . agaçante ? A chaque page tournée on se dit : et alors ?. . . on en tourne une autre sachant très bien qu'il n'y en a plus que 2, et alors ? rien . . . encore une, et alors ? . . . ben rien et on reste comme deux ronds de flans ;-) Alors pour moins de déception si vous êtes comme moi, de nature impatiente, prévoyez le tome deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          206
Archessia
  24 mai 2011
Meena travaille pour la télévision, elle est dialoguiste pour un soap opera à succès : Insatiable. Elle aime ce qu'elle fait et les personnes avec qui elle travaille. Enfin, presque toutes ... Dans ce milieu de requins, il y a des femmes aux dents encore plus acérées, et Meena en fait assez régulièrement les frais.
Comme si son travail n'était pas déjà assez prenant moralement, la jeune femme a un don quelque peu spécial : en voyant les gens, elle peut voir quand et comment ils vont mourir.
On pourrait croire que c'est pratique, mais pour elle, c'est l'enfer. Ses parents ne veulent plus la voir, elle n'a qu'une amie à ses côtés et les hommes, n'en parlons même pas !
Il faut dire que ce n'est pas évident de partager le quotidien de quelqu'un en connaissant exactement tout les détails de son décès à l'avance ...
Donc, quand sa bourgeoise de voisine l'invite à un dîner où le cousin de son mari (un prince !) est invité, elle se dit qu'elle n'a rien à perdre, et y assiste avec des pieds de plomb.
Le courant passe de suite entre ces deux-là, et Meena est ravie de se rendre compte qu'elle n'a aucune vision le concernant ! Enfin, c'est sûrement parce qu'il est déjà mort ...
A aucun instant elle se doutera que son rencard est un de ces sales buveurs de sang dont les médias raffolent en ce moment, et qu'un très dangereux (et très sûr de lui) chasseur de démons envoyé par le Vatican est à ses trousses !
Décidément, c'est pas demain la veille qu'elle pourra avoir une vie normale ...
J'avais entendu beaucoup de bien de ce livre, et le trailer annonçant sa sortie m'avait bien fait rire.
J'étais donc impatiente de pouvoir y goûté, et j'ai eu le plaisir de le trouver extrêmement savoureux !
Meena est un personnage vraiment très drôle, sans vraiment le vouloir ! On a un peu tendance à rire d'elle plutôt qu'avec elle, et elle a l'art de se mettre dans des situations pas possible.
Impossible de la regarder conseiller à de parfaits inconnus comment ne pas mourir sans étouffer un rire.
Le fait de l'avoir mis dans le monde de la télévision est une excellente idée, et ça permet en plus de nombreuses références culturelles actuelles, dont, bien sûr, les vampires.
Il faut bien l'avouer, ils sont partout : dans les livres, au cinéma, à la TV et même dans certaines chansons !Et ça, Meena en a ras-le-bol !
Elle n'en peut plus de voir du vampire à toutes les sauces, et c'est vraiment drôle de voir des clins d'oeil à certains succès actuels tournés en dérision.
Lucien, le prince vampire, est très bien dans le rôle du héros créature de la nuit / tourmenté / beau à tomber / dark ténébreux / s'éprenant d'une seule et unique femme.
Le rêve de très nombreuses filles quoi.
Mais il sait sortir son épingle du jeu avec de l'humour savamment distillé, un comportement de parfait gentleman saupoudré d'un brin d'ardeur, histoire d'épicer un peu tout ça.
Il est facile de s'éprendre de lui, et j'avoue n'avoir pas mis longtemps avant de succomber à ses charmes.
Les personnages plus secondaires ne sont pas en reste, que du contraire !
Jon, le frère de Meena, m'a fait beaucoup rire et m'a furieusement fait penser à un certain Jason, autre frère d'une célèbre "médium".
Ceux qui connaissent reconnaîtrons le personnage : un peu beau gosse et légèrement prétentieux, pas un modèle d'intelligence mais plein de bonté, il saura se montrer courageux et protecteur. Un personnage drôle et attachant dont j'ai pris plaisir à lire chaque apparition.
Alaric, le chasseur de démons, est ... un cas ! Pas évident de le décrire ... On découvre quelqu'un de très fier de lui, voulant ce qu'il y a de mieux dans la vie (et ayant les moyens, pourquoi se le refuser ?), sûr de sa force et de ses charmes, c'est quelqu'un de très pragmatique à tendance légèrement snob, même si il s'en défend fermement !
C'est sans doute le personnage qui va le plus évoluer au cours du récit, et bien qu'au début il me faisait simplement rire avec son attitude un peu hautaine / ridicule, il a montré au fil des chapitres des côtés de lui assez touchant, ce fut étonnant et agréable à découvrir.
Les autres personnages qui peuplent ce livre sont vraiment tous savoureux, mais je ne vais pas gâcher votre plaisir en vous en parlant trop ici. Sachez juste qu'il n'y a pas un qui ne soit pas intéressant, nous avons droit à une palette riche !
J'ai trouvé l'histoire en elle-même vraiment géniale, et la plume de Meg Cabot fait mouche, n'hésitant pas à reprendre quelques références connues pour les tourner à sa sauce et, ainsi, nous offrir une vision moderne et pleine de peps qui se lit à vitesse grand V !
Imaginez l'histoire de Dracula, transposée en 2011 et sur fond de comédie romantique.
Bien sûr, ce livre ne se résume pas à ça, mais c'est un aspect qui m'a marquée, et que j'ai réellement adoré.
C'était également marrant de deviner les oeuvres dont elle faisait les clins d'oeil. Certains plus flagrants que d'autres. Mais j'ai toujours aimé les références culturelles modernes, j'aime bien retrouver des petits bouts de mon quotidien dans un livre, et ce fut le cas ici.
Parler de Twitter, de certains succès actuels de la télévision ou de la littérature, ... ça me faisait penser parfois "Héhé, moi aussi je fais ça ! Moi aussi j'ai lu ça !", j'aime beaucoup, ça permet une immersion encore plus intense dans une histoire, je trouve.
En tout cas, le côté drôle n'empêche pas le ton d'être plus grave par moments, et la tension se fait plus grande plus la fin approche.
Fin qui, d'ailleurs, me surpris énormément, je ne me serais jamais attendue à ça !
Bref, que des bons points pour ce livre, qui devient un coup de coeur et que donc, je ne peux que conseiller au plus grand nombre ! Vague de rire, de romantisme, de suspens et de fraîcheur en perspective ♥
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Melvane
  03 janvier 2013
Le seul livre de Meg Cabot que j'ai lu est : Beaux mecs et sac d'embrouilles. Un livre qui fait bien passer le temps avec des personnages super attrayants et plein d'humour! Lorsque j'ai prit entre les mains ce livre, Insatiable, je me suis demandée - déjà - comment elle faisait pour passer d'un style à un autre ( c'est vrai, cela n'est pas donné à tout le monde) et ensuite, je me suis demandée si il allait en valoir la peine. Car je dois l'avouer, les vampires, j'en ai ma claque mais alors là, vraiment! Et c'est cette petite phrase toute simple qui m'a influencée : "Vous en avez assez des vampires ? Meena Harper aussi." Je me suis dis : Go, je me lance! Or .... J'ai mangé du vampire Beaux - riches et mystérieux à m'en écoeurer. J'en ai marre de ces vampires parfaits, incroyablement riches et très "distingués". Pour moi, un buveur de sang c'est un tueur mort vivant qui est censé puer la moisissure ... Mais l'effet Twilight a tout changé, malheureusement. ( Bon, j'aime quand même quelques historie de vamp' mais trop de vampires parfaits, tue le vampire tout court!)
Malgré ce petit soucis de vampire au top, l'histoire se laisse parfaitement lire et l'humour de Meg Cabot est toujours présent! J'aime cette spontanéité dans ces phrases, dans le caractère des personnages. J'ai vraiment eut l'impression qu'ils existaient vraiment ( et si c'est le cas, qu'on me présente Alaric, ce serait sympa!) et se fut avec un énorme sourire et quelque tranche de rire que j'ai finit se livre!
Il ne se dévore pas, il s'apprécie et au bout du compte , je suis arrivée à passer outre ce Lucien niais et éperdument amoureux. Heureusement, cela ne me cassera pas dans mon élan à lire le deuxième tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
EloDesigns
  21 février 2012
J'aime beaucoup l'auteure Meg Cabot alors quand j'ai vu qu'elle avait écrit ce livre, il m'était impossible de passer à côté! La couverture est superbe et nous donne vraiment le ton de l'histoire. En ce qui concerne la quatrième de couverture, elle ne peut que nous intriguer et nous donner envie de lire ce livre pour découvrir de quoi il retourner. Je peux dors et déjà vous dire que je n'ai pas été déçue!
L'intrigue de ce livre repose sur la découverte de créatures fantastique par le personnage principale, Meena Harper. Etant elle même en possession d'un don exceptionnel, elle va voir sa vie et son univers s'effondrer par cette découverte et va devoir faire des choix concernant sa vie. L'originalité du livre se trouve dans le mélange entre romance et Bit-lit que Meg Cabot nous livre avec ce roman.
Meena Harper est le personnage principale et c'est une jeune femme à qui tout pourrai réussir; elle travail pour un soap opéra à succès et elle est plutôt jolie. Malheureusement le sort s'acharne sur elle et les mauvaises surprises s'enchaînent. J'ai beaucoup apprécié son caractère fort et sa détermination, c'est quelqu'un qui ne se laisse pas abattre malgré les différents obstacle que sa vie rencontre et qui va beaucoup évoluer tout au long du récit. Alaric Wulf est le second personnage principal qui, au premier abord, m'a fait l'effet d'un homme rustre et brutal alors que sous cette carapace se trouve un homme loyale et bon au coeur tendre qui m'a séduite. Lucien Antonescu est un homme (du moins pas vraiment mais vous en saurez plus en lisant le livre!) mystérieux, charismatique et un beau brun ténébreux, ce qui ne gâche rien à l'affaire! J'ai été conquise par ce personnage torturé au coeur tendre, plein de charme et j'ai adoré le voir évoluer tout au long de l'histoire.
L'histoire se déroule principalement dans la ville de New York et l'auteure est le narrateur qui nous la raconte. le vocabulaire est courant et donc très accessible et compréhensible. Meg Cabot nous livre ici une histoire où se mêle créatures fantastiques et la vie réel dans une histoire pleine d'action, de rebondissements mais aussi une bonne dose d'humour. Les personnages sont attachants et drôles et on se prend facilement d'affection pour eux. C'est un livre intéressant et prenant qui a su me tenir en haleine jusqu'au bout. Une fois le livre commencé, j'ai eu beaucoup de mal à ne pas le dévorer en une seule fois parce que j'avais envie de connaître la suite de l'histoire mais aussi parce que je voulais voir comment les personnages allait évoluer.
Pour conclure, j'ai vraiment passé un excellent moment de lecture et j'ai hâte de lire la suite des aventures de Meena Harper! Si vous aimez la bit-lit et la romance agrémenté d'une touche d'humour, ce livre est fait pour vous et je vous le recommande vivement! N'hésitez vous serez conquis! Quand à moi, je vais lire le tome 2 et je reviens très vite pour ma chronique! ^^
Lien : http://momentprecieux.fr/Des..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LunaZione
  20 novembre 2012
J'adore l'univers de Meg Cabot depuis que je l'ai découvert avec Journal d'une princesse, Insatiable n'a absolument rien à voir avec cette série, mais l'on retrouve bel et bien la patte de l'auteur : des pouvoirs étranges (comme dans Mediator & Missing) et beaucoup d'humour...

En ce moment, on ne voit que des livres sur des vampires, qui se ressemblent tous, sans originalité, et j'en ai vraiment marre... Cela dit, Insatiable à beau parler de vampires, ça n'a rien à voir avec les autres livres de bit-lit : c'est vraiment très ironique, et ça marche !
Il y a beaucoup de référence aux différents vampires que l'on connait : le Dracula de Bram Stocker, Entretient avec un Vampire d'Anne Rice, Sookies de True Blood... Même pour quelqu'un qui ne connaitrait pas du tout ces choses, je pense que cela prête tout de même à sourire ! Ces références sont vraiment ironiques, car Meena ne sait pas encore ce que nous, lecteurs, savons...

Les différents personnages sont vraiment très attachants, surtout Meena, qui n'est ni super belle, qui n'a pas un job facile, n'est pas riche, et a une voisine des plus collante... Elle n'est pas vraiment le genre d'héroïne qu'on envie, mais elle nous ressemble, elle est crédible. Bon elle peut voir comment vont mourir les gens, mais ce n'est pas pour autant qu'elle les sauve : dans ce cas là en plus de passer pour une folle, les prévenus n'en font qu'à sa tête et ça se comprend. Meena est totalement le genre de personnage qui me plait, mais qui, surtout me parle.
Leisha, j'aime beaucoup ce prénom, est vraiment une meilleure amie façon livre : un peu folle, hystérique, un peu cliché, quoi que ?! Il ne faut pas oublier qu'elle est enceinte, les émotions sont un peu décuplés lors de ces périodes...
Lucien, Marie-Lou et son mari on un côté assez inconcevable de perfection. C'est le genre de personnages louches par excellence, d'un autre côté Lucien est vampire...

Bref, j'ai adoré Insatiable ! Je ne vois pas vraiment à quoi va ressembler la suite, ça sera une vraie surprise pour moi...
Si vous en avez marre des vampires, c'est le livre parfait !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
evenusiaevenusia   16 juin 2011
- Je pensais aller à un concert, ce soir, enchaîna-t-il. Si vous êtes libre. J'ai des tickets pour le Philharmonique. (...)

- Ca dure longtemps un concert ?

- Si vous posez la question parce que vous cherchez à savoir dans combien de temps je vous dépouillerai de nouveau de vos vêtements afin de vous faire subir le genre d'actes sexuels indécents que je vous ai infligés cette nuit et qui horrifieraient votre mère si elle les découvrait, nous pourrions régler le problème tout de suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
BlackbirdBlackbird   25 février 2014
Ses prunelles, aussi sombres que celles de son demi-frère, rougirent comme le bout de son cigare quand il prononça sa dernière phrase. L'instant suivant, une couche de détritus, de poussières, de gravier et d'éclats de verre qui jonchait le sol se souleva et se mit à tourbillonner jusqu'à former une violente tornade directement dirigée sur Lucien.
Ce dernier brandit un bras pour se protéger des débris.
Au même moment, Dimitri fut projeté contre un conteneur à ordures, à croire qu'une invisible bourrasque l'y avait propulsé. Heureusement pour lui, il s'écroula sur des cartons d'alcool vides que quelqu'un avait écrasé et empilés au pied d'un réceptacle métallique. Abasourdi, il resta immobile, tandis que le typhon de saletés qu'il avait provoqué se dispersait en pluie d'objets hétéroclites.
Lucien rejoignit son frère d'une démarche décontractée, s'arrêtant en chemin pour piétiner soigneusement le cigare perdu dans la bagarre, le récupérer et le jeter dans une poubelle. Il était furieux. Puis il s'accouda au conteneur et s'adressa à Dimitri d'une voix presque sinistre de sérénité après la violence qui venait de se déchaîner.
- J'ignore ce que tu mijotes. Des boîtes de nuit plaines de banquiers et de jeunes drogués. Ce sont tes affaires, et j'ai depuis longtemps accepté de fermer les yeux sur les trafics organisés par les Draculea. A condition qu'ils ne soient ponctués d'aucun cadavre humain vidé de sang. Sache cependant que désormais, ce n'est pas la Palatine que tu dois redouter, mais moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BlackbirdBlackbird   25 février 2014
Subitement, sans lui laisser le loisirs de répondre à sa question, il glissa une paume sous son menton et lui inclina la tête en arrière pour l'obliger à le fixer droit dans les yeux.
- Que me cacher-vous, Meena ?
Sa voix, dans la galerie obscure, résonna comme un chuchotement bourru. Celle de Meena fut tout aussi rauque :
- Rien, mentit-elle. Je vous jure que . . .
C'est alors que l'incroyable se produisit. Il plaqua sa bouche contre la sienne.
Meena fut tellement choquée qu'elle commença par se figer sur place, hésitant sur la réaction à avoir. Il y avait tant de temps qu'un homme l'avait embrassée qu'elle n'en revenait pas que ça lui arrive. Pourtant, il existait des preuves irréfutables qu'elle se trouvait entre ses bras . . . des bras qui la tenait fermement. Elle sentit ses lèvres, curieusement froides, effleurer les siennes, mais douces, patientes, comme s'il ne rechignait pas du tout à attendre qu'elle réalise ce qui se passait . . .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
mathilde08mathilde08   27 juillet 2011
Ma délicieuse Meena, avait-il écrit.
Elle sourit. Personne ne l'avait encore qualifiée de délicieuse.

Chaque instant loin de vous me donne l'impression d'un moment gaspillé dans une sorte de cellule. Je ne puis penser à rien et ne rêver de rien d'autre que vous. Malheureusement, je vais devoir rester un peu plus longtemps dans la prison que je me suis moi-même construite, car le travail m'empêchera de vous retrouver ce soir. Je n'ai hélas pas le choix... J'espère cependant que ce présent rachètera mon inqualifiable comportement. En le voyant, j'ai songé à vous et à Saint-Georges. Vous avez terrassé le dragon.
En attendant de vous rejoindre, je reste vôtre.
Lucien
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
TchippyTchippy   27 décembre 2011
Et puis, qu’est-ce que c’est que cette manie qu’ont les vampires de vouloir transformer la jolie nana en bonne amie pour l’éternité ? Ou pire encore, à s’y refuser ? Du coup, elle s’efforce de le convaincre, pour la plus grande joie du public. Parce que terminer morte avec quelqu’un vaut apparemment mieux qu’être vivante toute seule.
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Meg Cabot (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Meg Cabot
Extrait de "Le Carnet d'Allie 2 - La Nouvelle École" de Meg Cabot lu par Camille Donda. Editions Audiolib. Parution le 7 novembre 2018.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/le-carnet-dallie-2-la-nouvelle-ecole-9782367627403
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..