AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782019526917
354 pages
Hachette (17/08/2016)
3.6/5   10 notes
Résumé :
Que feriez-vous si votre meilleure amie partait se marier en douce en Italie ? Et si vous décidiez de tenir le journal de bord de cette fugue romantique ? Mais si le garçon d'honneur du futur mari ? un journaliste prétentieux, égoïste et, par-dessus le marché, opposé à cette union ? en tenait un lui aussi ? Et si vous deviez faire avec lui le voyage jusqu'à un village isolé ? Et si, cerise sur le gâteau, vous étiez contrainte et forcée de passer les quelques jours p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Analire
  18 novembre 2016
Énième rencontre littéraire avec Meg Cabot et je ne m'en lasse pas ! Depuis mon plus jeune âge, je trouve ses romans frais et super agréables à lire. Ici, Le garçon d'honneur n'est autre qu'une réédition du roman Mariage (en douce) à l'italienne de la même auteure, sorti il y a une dizaine d'années.
Ce coup-ci, l'auteure nous embarque en voyage à Rome, avec Holly et Mark, deux amoureux qui vont se marier en secret là-bas. Les deux seuls complices de cette escapade sont leurs deux témoins, Cal et Jane qui les accompagne dans cette folle aventure. Seulement voilà, Cal et Jane ne s'entendent pas du tout. Après avoir divorcé, Cal ne croit plus en l'amour et aux valeurs du mariage et compte bien transmettre sa pensée à son meilleur copain, le futur marié. Quant à Jane, romantique et sentimentale, il est hors de question que Cal saccage le mariage. Ce jeune homme, qu'elle trouve arrogant, narcissique et prétentieux, ne doit en aucun cas compromettre l'union de sa meilleure amie.
Le roman se présente sous la forme d'un journal intime, raconté par deux voix : celle de Jane et celle de Cal. Chacun de leur côté, ils vont écrire leurs impressions sur les journées qui s'égrènent à Rome. S'ajoute à ces deux récits intimes quelques emails, tickets de caisse, menus de restaurant... pour rendre encore plus vivant les deux journaux intimes.
A travers une fiction romantique juvénile, c'est de véritables questionnements sur l'amour et la puissance du mariage que pose Meg Cabot. En effet, chacun des personnages perçoit différemment ce qu'est l'amour. Nous avons d'un côté Holly et Mark, qui ont décidé de se marier en douce en grande partie à cause de leurs familles respectives, qui ne toléraient que très peu cette union. Les deux amoureux étant de deux religions différentes, la famille ne concevait pas qu'ils puissent s'unir l'un à l'autre. D'où leur décision de s'éloigner d'eux pour célébrer leur union. Ils arrivent à passer outre les envies de leur famille pour se concentrer uniquement sur leurs sentiments communs. Je pense que c'est réellement çà que l'on peut appeler "amour".
D'un autre côté, totalement à l'opposé de ce joli couple d'amoureux, nous avons Cal, le témoin divorcé, qui ne croit plus en l'amour ni aux valeurs du mariage. Trahi par son ex bien-aimée, Cal n'arrive plus à aimer. C'est justement cette complexité de l'amour qu'interroge l'auteure. Malgré les obstacles qui entravent chaque union, comment arriver à passer outre pour se consacrer uniquement à l'être aimé ?
Un livre de plus de Meg Cabot lu (pour mon plus grand plaisir). L'amour est souvent au coeur de ses histoires, comme ici, dans le garçon d'honneur. Une romance originale, qui questionne la difficulté des sentiments et du mariage. Bonne lecture.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LunaZione
  25 mars 2018
J'aime beaucoup l'univers de Meg Cabot. Quelque part, c'est avec ses histoires que j'ai grandit... Alors, quand je tombe nez à nez avec un de ses livres, impossible de ne pas l'acheter !
Du coup, les éditions Hachette, ont une certaine tendance à me gonfler à changer les titres français sans le mentionner sur la couverture : je me fais régulièrement avoir alors ça m'agace d'être prise pour un pigeon tout ça, sûrement, au nom de l'argent.
Pour en venir à l'histoire, je l'ai trouvée agréable mais pas révolutionnaire : clairement, c'est du déjà-vue. Cela dit, elle reste plaisante et j'ai vraiment passé un bon moment avec ! C'est drôle, assez prévisible, mais ça a les bons côtés des comédies romantiques qui nous font oublier les tracas du quotidien.
Ce qui fait la vraie différence dans cette histoire, c'est vraiment la variété des supports utilisés. A aucun moment, l'histoire n'est racontée, tout passe par le journal tenue par Jane, ainsi que les mails et textos envoyés pendant ce voyage. du coup, il y a plusieurs choses qu'on devine sans connaitre la scène et c'est un peu comme si l'on vivait l'histoire après qu'elle ait eu lieu.
Comme toujours avec Meg Cabot, j'ai beaucoup aimé l'humour des histoires : facile, sans prise de tête et plutôt frais. Les bourdes de la maman de Jane m'ont beaucoup amusée tout comme les différents échanges de mail, parfois improbables.
La fin est vraiment mignonne mais encore plus prévisible : bon, après, c'est totalement ce que l'on a envie de lire quand on ouvre ce genre de bouquin donc impossible d'être déçue du manque de surprise !
Autant Holly et Mark - les mariés - m'ont beaucoup plu, autant je suis moins fan' des deux personnages principaux Jane et Cal. On les découvre par le regard de l'un et l'autre et la première impression n'étant pas la meilleure... je pense que je suis restée sur la première image négative. D'autant plus qu'ils commencent par se plaire sur un plan physique et non de caractère : c'est que ces images négatives persistent du coup !
Cela dit, ils restent sympathiques et, clairement, sans eux, le livre ne serait pas très drôle !
En ce qui concerne l'écriture de Meg Cabot, je l'apprécie beaucoup : j'aime ce dynamisme, ces personnages improbables et cet humour sans prise de tête. Je ne suis pas certaine de me souvenir longtemps de cette histoire mais, en tout cas, j'aurai passé un bon moment avec !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
April-the-seven
  19 décembre 2016
Je remercie Marie ainsi que les éditions Hachette pour cette très chouette découverte et pour cette belle surprise, car je ne m'attendais pas à recevoir ce roman dans ma boite aux lettres. Pour information, le garçon d'honneur a déjà été publié sous le titre de Mariage (en douce) à l'italienne. Ma première réaction a été de le feuilleter rapidement, et j'ai tout de suite pensé que j'allais bien m'amuser durant ma lecture. En effet, le roman est truffé de changement de typographie, de tickets de caisse, d'échanges de mails et d'autres supports originaux qui viennent rythmer l'histoire à chaque page.
Holly et Mark sont un couple d'amoureux qui ont pris la décision folle d'aller se marier sur un coup de tête en Italie. Pour rendre ce voyage encore plus palpitant, ils ont décidé de ne prévenir que Jane, la meilleure amie d'Holly, et Cal, le meilleur ami de Mark. Respectivement la demoiselle d'honneur et le garçon d'honneur. Pour immortaliser ces instants, Jane décide d'acheter un journal de bord pour retranscrire ses péripéties, tandis que Cal, s'apprête déjà à s'ennuyer ferme. Elle est romantique, lui exècre le mariage. Elle est pleine de peps et d'optimisme, lui se comporte comme un mufle et a une fâcheuse tendance à mépriser son monde. C'était écrit que ces deux-là se pouilleraient la tête, et pourtant… le voyage pourrait se révéler épique et plein de surprises !

Je découvre tardivement les écrits de Meg Cabot, et je me demande sincèrement ce qui m'a retenu tout ce temps de ne pas l'avoir lue plus tôt. Journal de Mia, princesse malgré elle, a été un grand bol d'air frais, et avec le garçon d'honneur, n'en parlons pas ! le récit n'est que légèreté, rires et sourires esquissés. On se prend au jeu et on finit par s'habituer au rythme dynamique et infatigable. J'ai tourné les pages sans m'en rendre compte, trouvant chaque remarque plus cocasse que la précédente.
Ce qui m'a le plus séduit, c'est le format du roman. Ici, pas de récit à proprement parler. On découvre l'histoire à travers le journal de voyage de Jane, les échanges de mails des différents protagonistes, l'ordinateur de poche de Cal, quelques relevés bancaires, un tampon de passeport… Tous les supports sont bons pour nous immerger directement dans l'instant et nous imaginer les scènes sans difficulté. Tous ces moyens de communication rendent l'intrigue plus vivante et réaliste. Par contre, j'ai tiqué un peu du côté du journal de Jane. Elle a une manière de présenter les choses qui ne se marie pas toujours très bien à un langage écrit. En fait, elle écrit comme si elle s'exprimait devant une personne physique. Sauf que… c'est un journal. Ça donne parfois un résultat un brin surréaliste.
Les personnages m'ont plu ! Il y a Jane, la romantique, la bavarde et adoratrice de sa mascotte Superchat. Jane est une pile électrique, elle respire la positivité et je l'imaginais pleine d'énergie, avec de grands sourires éclatants. Cal est aux antipodes. Renfermé, bourru, grognon… il a mauvais caractère et semble désabusé de tout, et en particulier du mariage. Impossible que ça colle entre deux caractères aussi diamétralement opposés. Alors forcément, je me suis marrée comme une baleine en assistant à leurs échanges fleuris pleins de verve.
En résumé, le garçon d'honneur est une lecture pleine de peps que j'ai refermée avec un sourire un peu imbécile au coin des lèvres. L'histoire est simple, mais la manière dont elle est racontée – par le biais de supports électroniques ou non – la rend originale et fraîche comme tout. J'ai ri, j'ai beaucoup souri et je me suis surtout follement amusée. Rien de mieux pour oublier les tracas quotidiens et passer un moment léger.

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ettoitulisquoi
  16 septembre 2019
Rien d'extraordinaire quant au sujet et aucune surprise quant au dénouement, je vous le dis d'entrée. L'originalité est dans la forme du livre, et je développerai ce point tout à l'heure.
Holly Caputo et Mark Levine s'aiment et ont décidé de se marier « à la sauvette » sans rien dire à leurs familles qui jusqu'ici n'ont montré aucune joie quand ils ont évoqué leur envie de mariage. Ils ont donc décidé de partir se marier en secret en Italie. Les futurs mariés ne partent pas seuls pour autant, ils emmènent avec eux des témoins : Jane Harris, la meilleure amie de Holly; et Cal Langdon, (le garçon d'honneur) meilleur ami de Mark.
Jane est surexcitée par ce mariage et admirative devant la relation qu'ont Holly et Mark, mais Cal, lui, reste sceptique et frileux et ne comprend pas ce besoin de s'engager, lui qui a eu la mauvaise expérience d'un mariage désastreux.
Autant vous dire qu'avec Jane qui n'a pas sa langue dans sa poche, et qui est je pense dans le top 3 des personnages les plus fantasques créés par Meg Cabot, cela fait des étincelles avec Cal surnommé « Cal-Le-Bien-Monté« .
Un EXCELLENT Meg Cabot quand on connaît un tant soit peu son style. Une grosse tranche de marrade vous attend soyez-en sûr. Je l'ai dévoré comme un kinder bueno (un paquet de kinder bueno :)) .
La forme du roman n'est pas banale puisque le lecteur suit cela :
1/ d'abord au moyen d'une sorte de journal de bord que Jane écrit pour les futurs mariés, mais plus elle écrit, plus il devient une sorte de journal intime qu'elle décide finalement de conserver pour elle, et où elle consigne tout ce qui lui arrive depuis le départ en avion jusqu'au périple en Italie.
2/ il y a ensuite des échanges de sms entre Jane et Holly, ainsi qu'entre Mark et Cal
3/ Cal fait également un récit de certaines journée au moyen de son ordinateur de poche
4/ Enfin, il y a divers échanges de mails entre Jane et sa mère, des envois de mails sans réponse de la part de la mère de Mark et de la mère de Holly.
Aucune narration à proprement parler donc. Aucun dialogue. Dit comme ça, ça peut paraître étrange et peu alléchant, mais non j'ai trouvé le tout génialissime et brillant de la part de Meg Cabot.
J'ai adoré Jane : toujours optimiste, elle se bat pour ses convictions de toutes ses forces, elle se démène comme une lionne pour aider ses amis à se marier. Elle est franche et obstinée. Elle a un chat qu'elle a appelé « Mon Pote » : franchement vous trouvez pas ça excellent ???!!!! Quand elle parle de lui durant le récit, c'est absolument tordant. Je crois que j'aime énormément Jane parce que j'aimerais être un peu comme elle : légère, vivante, drôle, fière de sa taille 40, et elle n'a pas peur d'égratigner l'égo de Cal le magnifique.
Une histoire légère et rafraîchissante à lire l'été puisque c'est la saison dite des mariages. Je l'imagine très bien adaptée en comédie romantique, je ne comprends pas que personne n'y ait encore pensé…
Lien : https://ettoitulisquoi.fr/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
StupidGRIN
  03 juin 2018
Troisième tome de la série Boy next door de Meg Cabot, il ne déroge pas à la règle de la série : des personnages récurrents qui sont mentionnés d'un tome à l'autre, des extraits de SMS, de mails, et de journal intime. Tout cela parsemé d'humour et d'amour. Seul les personnages principaux changent, mais ce n'est pas pour me déranger.
La narration se fait par notes sur un journal intime, retranscription de mails et de sms, un peu par facilité diront certains, totalement original diront d'autres (j'en fais parti), une manière moderne de communiquer, et de lire.
Un tome que j'ai adoré, à la hauteur des deux premiers (que je me ferai un plaisir de relire pour les chroniquer). Encore une fois Meg Cabot est à la hauteur de sa réputation, celle de faire des chick lit originaux dans leur forme.
Lien : https://cyberlecture.wordpre..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AnalireAnalire   12 novembre 2016
Je constate juste que l'amour n'existe pas. Les gens ressentent un attrait mutuel et s'accouplent en vue de perpétuer l'espèce, répondant ainsi à l'appel de l'instinct. L'attirance ne dure pas, cependant. Comme avec toutes les drogues, le corps développe une tolérance à la phényléthylamine, et le désir que tu as ressenti pour ton partenaire finit par se dissiper. Tout cela est naturel, rien de plus. On peut obtenir autant de phényléthylamine, un stimulant dont le cerveau a besoin, en ingérant d'énormes quantités de chocolat qu'en, ouvrez les guillemets, tombant amoureux, fermez les guillemets.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   13 novembre 2016
Qui projette de tomber amoureux ? a-t-elle répliqué en haussant les épaules. Ça vous tombe dessus comme ça. Impossible de l'empêcher, quels que soient nos efforts. Même si je pense que, a-t-elle ajouté en recrachant une longue bouffée de sa cigarette, dans ton cas, plus tu as essayé de résister, plus tu t'es entiché d'elle. C'est comme ça que cela se passe avec les hommes dans ton genre. Quand ça arrive, rien n'y fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AnalireAnalire   12 novembre 2016
- Il s'est aussi moqué de moi parce que j'avais apporté autant de bouteilles à bord.
- Ben... c'est vrai que tu en as pris beaucoup.
- Je te demande pardon ! Neuf personnes sur dix qu'on retrouve mortes après qu'elles s'étaient perdues dans le désert avaient encore des réserves dans leur gourde. Seulement, elles étaient tellement soucieuses de préserver leur flotte qu'elles n'en ont pas bu assez pour survivre. C'est vrai. Je l'ai vu sur Discovery Channel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   13 novembre 2016
Chers Holli et Mark,
pour votre mariage, nous vous souhaitons une soif insatiable pour une vie doublement bonne et pour que vous la rendiez tous deux florissante et épanouie et que votre chance enfle toujours mais n'explose jamais !
Bises,
Inge et Peter Schumacher
Commenter  J’apprécie          50
EttoitulisquoiEttoitulisquoi   16 septembre 2019
Ômondieu ! Nous y sommes. La Villa Beccacia !

Elle est SPLENDIDE.

J’avoue que, au départ, j’avais des doutes. Cette Frau Schumacher, elle est presque aussi vieille que certains des châteaux devant lesquels nous sommes passés. Et… hum, elle a l’air LEGEREMENT éprise de Cal-le-Bien-Monté. C’est révoltant. Tout ça, parce qu’il parle allemand. Quand nous nous sommes garés à la sortie de la grand-route et que nous sommes descendus de la voiture pour la saluer, elle a aussitôt piaillé : « Lequel d’entre fous est Cal ? » Il a levé la main, et j’ai bien cru qu’elle allait se répandre d’allégresse sur l’asphalte comme un fromage trop fait. D’ailleurs, elle a au moins cent ans. C’est quand même extraordinaire que la magie du Bien-Monté fonctionne aussi bien sur les centenaires.

Sur ce, ces deux zigotos se sont lancés dans une conversation en allemand, nous ignorant complètement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Meg Cabot (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Meg Cabot
Un incontournable pour toutes jeunes passionnées de lecture, le Carnet d'Allie de Meg Cabot fait peau neuve et devient Allie ! Quand on a 9 ans et qu'on doit changer de maison et d'école, il faut une bonne dose de fantaisie et d'imagination pour s'adapter, comme Allie ! Des couvertures toutes douces et une frise à créer au fil des aventures d'Allie pour obtenir une illustration inédite. Un tout nouveau tome à paraître en septembre ! Déjà disponible en librairie ! https://www.lecture-academy.com/livre/allie-le-demenagement/
autres livres classés : escapadesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Meg Cabot ?

Combien de livres Meg Cabot a-t-elle écrit environ ?

30
40
50
60

10 questions
97 lecteurs ont répondu
Thème : Meg CabotCréer un quiz sur ce livre